Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

15 avril 2021

Faire et… juste être là

Classé dans : Cas pratique,Entre nous,Les grands principes — joy369 @ 12 h 03 min

De par mon éducation et ma culture, je suis toujours active. Toujours. Je fais souvent plusieurs choses en même temps. J’adore cuisiner, et quand je cuisine je considère que c’est une perte de temps de ne préparer qu’un plat à la fois. Le temps qu’un ingrédient cuise, j’aime en profiter pour préparer une autre recette. Ou vider le lave-vaisselle. Ou faire n’importe quoi mais ne pas perdre de temps.

Mon côté « multi-tâches » impressionne parfois.

Pourtant, ce n’est pas idéal.

Pour les adeptes de la méditation (dont je ne suis pas), vous savez qu’il est de bon ton de se concentrer sur chaque tâche. De bien prendre conscience de chaque respiration, de laisser passer nos pensées.

Et si possible, de juste « être là ».

Pendant longtemps je me suis dit que « c’était moi qui avais raison », qu’il ne faut pas gaspiller son temps, qu’on n’a qu’une vie…

Depuis, j’ai vieilli. D’autres diraient « mûri ». ;-)

Qu’importe. J’ai acquis de l’expérience et je sais que je ne sais rien.

C’est déjà une étape. :-)

Je ne suis donc plus sûre du tout d’avoir raison. Ni qu’il ne faut pas gaspiller son temps. (Ni même qu’on n’a qu’une vie d’ailleurs (rires)).

Bref, je me dis que parfois c’est bien de savoir ne rien faire. Et juste rester là. A regarder les nuages, les merveilleux nuages, qui passent, là, au loin, comme dirait Baudelaire.

Ou bien pas d’ailleurs.

Ne pas les regarder mais rester là quand même.

A ne rien faire.

Perdre son temps.

Perdre son temps et l’accepter.

Accepter que cette année comme la précédente ne se passent pas exactement comme on l’aurait souhaité.

Et accepter que ces semaines, ces mois soient « perdus » mais pas totalement perdus. Juste « différents ».

Car on les a vécus aussi. Mais pas comme on l’entendait.

On ne peut plus « faire », ou du moins plus autant.

Mais on peut toujours « être ».

« Être là ».

Paisiblement.

Sereinement.

Respirer « par le ventre » et ne penser à rien.

Peut-être est-ce une leçon pour le monde ? Stopper enfin notre frénésie et accepter la vie telle qu’elle est ?

Deux années à ne pas vivre « comme avant »…

Prenez bien soin de vous.

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Le deuil blanc

Les beaux étés

Mon coin de Paradis

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1100 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

5 février 2021

Le temps ralenti

Classé dans : Cas pratique,Entre nous — joy369 @ 12 h 56 min

Certains s’en plaignent : « J’ai l’impression de vivre comme un vieillard ! » Des citadins s’en amusent : « J’ai l’impression d’expérimenter la vie en province »… La situation sanitaire provoque en effet une drôle de situation. Nous sommes invités à travailler (si possible de chez nous) mais nous ne pouvons plus vaquer à d’autres activités « sociales » le soir (à partir de 18h00 en France métropolitaine en ce moment). Les restaurants, les bars, les cinémas, les musées, les salles de sport, tout est fermé.

Les sorties entre amis ou en famille sont découragées puisque nous risquons d’attraper le virus ou de le leur donner. Ce fameux Covid-19 invisible mais si meurtrier.

Plus de sortie, plus de trajets quotidiens même pour certains. Rien que mettre le nez dehors de temps à autre pour les courses alimentaires principalement, voire pour courir dehors pour les plus sportifs.

Le temps a ralenti d’un coup sec.

Il ne se passe plus rien.

Le vide de l’existence.

Évidemment, si vous êtes « un animal d’intérieur » comme moi, qui ne sort que quand il fait beau et chaud dehors, cela vous dérangera moins. Vous savez vous occuper : lecture, cuisine, bricolage, couture ou autre, vous ne voyez pas le temps passer. :-)

Mais si ce n’est pas votre cas, le temps risque de vous paraître long. Car le temps s’est ralenti.

C’est presque fascinant, pour ceux d’entre nous qui couraient après les minutes, de découvrir enfin ce que c’est que de « ne plus courir »…

Plus de rendez-vous, plus de risque d’être en retard, plus d’embouteillages, de ratés dans la fluidité des transports en commun… 18h00 et tout s’arrête.

Nous devons être chez nous et regarder l’horloge égrener ses minutes…

C’est étrange. Bizarre.

Le danger est de croire que « nous perdons quelque chose ». Pourquoi perdrions-nous quelque chose ? Nous pouvons au contraire gagner à savourer cette vie différente, l’expérimenter pour ensuite nous en souvenir quand toute cette crise sanitaire sera derrière nous. L’Être Humain s’adapte. :-)

C’est un moment particulier, mais si nous faisons tous un effort (et avec un peu de chance), tout ceci sera derrière nous et nous reprendrons notre vie d’avant : à sortir le soir, aller au restaurant, traîner dans les bars, courir d’un musée à un concert ou une salle de sport…

Courir à nouveau…

Le monde s’est arrêté. Profitons-en ! ;-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

« Plaignez-vous ! »

Prendre son temps

Le filtre de nos interprétations

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1100 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

30 juin 2020

Dale Carnegie et les conflits

Classé dans : Cas pratique,Entre nous,Lectures conseillées,Les grands principes — joy369 @ 12 h 55 min

Une fois n’est pas coutume, j’entreprends un grand rangement dans mes paperasses qui traînent…

Voici ce que je tombe sur la liste des chapitres de l’excellent livre de Dale Carnegie : « Comment se faire des amis ? »… J’ai lu cet ouvrage il y a fort longtemps et j’ai relu souvent partiellement sans vraiment réaliser combien son contenu a pu forger ma personnalité…

…et j’avais totalement oublié avoir rédigé à l’époque sous format de feuille A4 la liste des principes de ce recueil…

Je relis rapidement cette liste : autant de préceptes qui font (pour la plupart) partie intégrante de ma vie. :-)

Justement, c’est parfait : j’ai un souci et je compte sur l’intelligence de feu Dale Carnegie pour m’aider. Une personne de mes connaissances vient de m’agresser sans que je comprenne bien d’où vient son agressivité. Passer du stade « relations sociales qui partagent un thé et des petits gâteaux » aux insultes du tout au tout, c’est un peu particulier… (rires)

Surtout sans que je comprenne la raison.

L’agression est soudaine et mon réflexe, une fois éloignée de cette personne (j’ai un timing serré et aucun penchant pour le masochisme), est de respirer calmement « par le ventre » en y associant un geste de la main comme si je me débarrassais de toutes les ondes agressives qui m’ont comme poignardé le nombril. Il faut dire que je ne suis pas habituée à sortir de chez moi pour me faire insulter… Peut-être est-ce un tort ? J’imagine que ceux qui en ont l’habitude le gère avec plus de facilité ? Je suppose que c’est comme pour tout : l’expérience fait beaucoup ? (rires)

Bref, je m’apaise physiquement mais mes pensées prennent le relais. J’ai beau me souvenir que le cerveau ne sait pas penser à 2 choses à la fois, j’ai du mal à le « dévier » sur un autre sujet. C’est comme s’il était bloqué et revenait sans cesse sur ce sujet. Mentalement, j’essaie de comprendre : qu’est-ce qui a bien pu se passer pour que cette personne change ainsi de comportement envers moi ?…

Ce n’est pas une personne clé de mon existence et je m’en fiche un peu, mais tout de même, ce serait intéressant de comprendre le mécanisme qui fait qu’une personne amicale devienne aussi agressive…

Alors je cherche, je cherche… Je relis les échanges de texto, d’emails, j’essaie de vaguement me souvenirs de nos dernières conversations…

Et puis mes yeux tombent sur cette fameuse liste de Dale Carnegie ; aussi je la parcours rapidement : « Principe n°10 : évitez les controverses, c’est le seul moyen d’en sortir vainqueur »

Qu’ai-je fait ? Je n’en sais rien. Alors l’idée me vient de présenter des excuses, de manière très factuelle :

  • « Visiblement je vous ai blessé…
  • …Cela n’a jamais été mon intention…
  • …aussi je vous présente mes excuses »

Est-ce que cela fonctionnera ? Aucune idée. Quelque part, je m’en moque un peu. Une personne incapable de communiquer qui « pète les plombs » de cette façon m’attriste pour elle : cela signifie que cette personne est profondément malheureuse et qu’elle est bloquée dans un comportement enfantin de « crise » (« tantrum » en anglais, je ne sais pas comment le traduire exactement en français)…

…donc je suis triste pour lui mais je n’ai pas forcément envie de garder contact plus que cela avec ce monsieur : souvenez-vous : faire le tri dans son carnet d’adresses est important pour sa propre santé mentale. ;-)

Je n’ai pas envie que cette personne soit malheureuse, d’où mes excuses (sincères bien qu’incomplètes, puisque je ne sais même pas ce qu’on me reproche, cet homme ne communiquant pas), mais je n’ai pas envie non plus d’être malheureuse, moi.

J’ai présenté des excuses : à lui de les accepter ou non. La balle est dans son camp. Plus dans le mien.

Et mon petit cerveau va pouvoir tranquillement se concentrer sur d’autres sujets. :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

S’éloigner des médiocres

Se détacher de certaines personnes

Faire le vide dans son carnet d’adresse

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...20
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe