Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

15 octobre 2020

Le relationnel

Classé dans : Cas pratique,Entre nous — joy369 @ 12 h 23 min

« Carnet d’adresses », « relations », « faire du relationnel »…

Autant d’expressions entendues dans le monde professionnel et qui m’ont toujours mise mal à l’aise. Pour moi, c’est synonyme d’hypocrisie, de sourires par devant et d’indifférence dans le dos. Comme si on ne cherchait à se « lier » avec les autres que pour mieux leur soutirer des informations ou des avantages.

Puis j’ai eu la surprise de m’entendre dire que j’étais excellente en relationnel. Sans être un ours misanthrope, je ne me suis jamais considérée dans le monde professionnel comme la joyeuse bout-en-train qui connaît tout le monde.

Et pourtant…

Et pourtant j’ai réalisé peu à peu qu’en effet je connaissais beaucoup de personnes…

Mais je n’ai jamais cherché à connaître ces personnes dans un but particulier. C’est juste que j’ai plaisir à les écouter, à discuter avec elles, et que leurs vies, leurs passions, leurs loisirs m’intéressent.

Et finalement je me dis que c’est peut-être cela le relationnel ?

Et que peut-être j’en ai une très mauvaise image car certains confondent « carnet d’adresses » avec « profiteurs ». Et que d’autres ne vous adressent la parole que pour vous demander un service ?

Pourtant, oui, c’est vrai, dans un monde basé sur l’échange d’informations, moi aussi je pose des questions à droite à gauche aux personnes que je connais. Mais je ne limite pas mes « bonjour » et mes sourires qu’aux personnes susceptibles de m’être « utiles ».

Je ne juge pas les gens selon leur « utilité » mais je les respecte tous, qu’ils qu’ils soient.

Alors après tout, faire du relationnel, c’est peut-être plus lié au mot « lien », pas forcément des relations professionnelles superficielles, mais bien des vraies relations d’Humain à Humain, à partager des émotions, des rires et des coups durs.

Et quand je demande un renseignement, j’en profite souvent pour ajouter une petite touche personnelle, une petite blague à celui qui aime les blagues, une idée de recette à l’amateur de bons plats, une suggestion de voyage au globe-trotteur (ça c’était pour avant la pandémie)…

Un petit quelque chose qui nous humanise.

Je ne le fais pas par calcul, juste parce que cela me fait plaisir et que je sais que cela plaira à mon interlocuteur.

Alors oui, j’accepte le compliment : je suis peut-être en effet « excellente en relationnel »… ;-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Echanger quelques mots

Télétravail forcé : les vies vides

Ce que j’ai appris du Dalaï Lama (2)

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1100 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

29 février 2020

Augmentations de salaire…

Classé dans : Cas pratique — joy369 @ 12 h 30 min

Réflexion au sujet des augmentations de salaire…

…ou leur absence…

Car souvent il n’y en a pas, d’augmentation de salaire.

Ce qui, dans un pays où il y a de l’inflation, peut être ressenti comme une punition.

Punition d’autant plus dure que l’inflation est grande. Et quand avec la même somme vous pouvez acheter de moins en moins, il est parfois difficile de se nourrir…

Mais en dehors de l’aspect financier, que se passe-t-il lors d’un entretien pour savoir si on obtiendra ou non une augmentation de salaire ? D’autres éléments sont en jeu, notamment notre orgueil.

Car nous avons chacun une image de nous-même. Plus ou moins positive. Et cette « évaluation », car c’en est une, risque de se heurter à notre propre vision de nous-même.

En refusant d’augmenter un salarié, on lui signifie également que son travail n’est pas parfait, ce qui est souvent assimilé comme « Je ne suis pas parfait ».

C’est dur. Très dur.

Et souvent suite à la période des augmentations (ou non-augmentations), on croise de plus en plus de collègues qui partent… plus tôt (quand ils sont libres de leurs horaires). Une façon comme une autre de montrer leur démotivation.

C’est aussi une façon un peu puérile mais tellement humaine de signifier « puisque tu me prends pour un tir-au-flanc qui ne mérite pas d’être augmenté, voici ce que je vais faire : tirer au flanc ! »

Alors que faire ?

Ce n’est pas toujours possible d’augmenter tout le monde. Économiquement, l’entreprise se doit de rester vigilant envers l’avenir, un avenir toujours incertain de nature.

Alors quoi ? Octroyer une prime si c’est possible ? Au moins, cela n’agit pas sur le futur car on peut… ne plus en donner sans justification.

Mais si ce n’est pas possible ?… Pourquoi pas, cela arrive, des années moins bénéfiques. Et les salariés intelligents peuvent le comprendre si on leur dit la vérité. Mais alors ils ne comprendront pas les dépenses superflus des dirigeants. Donc exit les notes de frais pour les restaurants gastronomiques, l’achat d’un réfrigérateur personnel pour le bureau du PDG quand un distributeur de cannettes fraîches est au bout du couloir, les formations et les conférences onéreuses auxquelles il ne se rend pas…

Les salariés peuvent comprendre qu’on ne leur redistribue pas l’argent, mais dans ce cas, ceux qui tiennent les comptes de l’entreprise ont tout intérêt à être cohérents. Si restriction budgétaire il y a, elle doit avoir lieu pour tous.

Enfin, évidemment, pour annoncer des mauvaises nouvelles, autant être diplomate et ne surtout pas se cacher derrière des jugements définitifs. Comme je l’ai dit, l’orgueil est en jeu.

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Augmentation de salaire : bienveillance et altruisme

Entretien annuel

Entretiens individuels

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

15 février 2020

Quel est votre salaire horaire ?

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 34 min

Connaissez-vous votre salaire horaire ?

Et quand je dis « horaire », je vous incite à comptabiliser tout, vraiment tout : votre temps de trajet (dans les grandes villes, cela peut rajouter 3 ou 4 heures par journée de travail !), le temps passé en soirée et le week-end à répondre au téléphone à vos clients ou à votre patron, les heures d’insomnie suite à des soucis professionnels que vous ne savez pas résoudre…

Tout.

Essayez, vous serez parfois surpris. :-)

Il paraît que le taux de chômage diminue en France. C’est le moment d’en profiter !…

Si vous réalisez que vous ne vous épanouissez pas sur votre lieu de travail, peut-être est-t-il temps de songer à en changer ?

Parfois, le même métier dans une autre société peut s’avérer très rentable en temps gagné.

A moins que vous ne préfériez déménager pour vous rapprocher de votre lieu de travail ?…

A chacun sa solution pour augmenter son salaire horaire…

Bien évidemment, si votre vie se résume à votre vie « professionnelle » et que rien n’est pire pour vous que les moments de congés, cet article ne vous concerne pas.

L’important est d’être heureux. Or, on l’est difficilement quand notre vie tourne sur le rythme « Métro-boulot-dodo » comme le dit l’adage. Si votre vie ne vous semble pas épanouissante car votre routine quotidienne vous empêche d’avoir le temps de « faire autre chose », peut-être pouvez-vous réfléchir à comment la modifier ?

En négociant quelques journées de travail par semaine, peut-être pourrez-vous augmenter votre salaire horaire (car souvenez-vous : je compte également les trajets dans mon calcul !)…

Il suffit parfois de très peu pour se sentir plus serein, plus reposé, et par conséquent plus motivé par sa vie… et par son métier.

Mais bien évidemment, si tout va bien, ne changez rien !…

Notre bonheur est notre boussole. Une boussole qui indique qu’il ne faut toucher à rien. Et ne craignez pas de vous ennuyer : la Vie est toujours là pour nous envoyer quelques surprises non prévues : un heureux événement, une rencontre, ou quelque drame personnel…

Pas la peine de chercher les ennuis… :-)

Si tout va bien, félicitations et ne changez rien. Mais si quelque chose vous tracasse, prenez le temps d’y réfléchir. Parlez-en autour de vous. Peut-être allez-vous trouver la solution naturellement… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

A la chasse aux cadres !

Vive le télétravail !

Le temps, le pouvoir et l’argent

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...25
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe