Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

8 décembre 2013

Rejeté(e) ou accepté(e) ?

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 26 min

Maryvonne est une jeune retraitée. Elle n’est plus contrainte de travailler pour gagner de quoi vivre et peut utiliser son temps autrement qu’en allant tous les jours sur son lieu professionnel.

Elle revient cependant pour donner de ses nouvelles à ses anciens collègues et parle longuement de ses nouvelles activités : sport, littérature…

Son enthousiasme grandit quand elle évoque ses nouveaux camarades du club de sport : « Ils ne me connaissaient pas et m’ont accueillie tout de suite parmi eux ! »

Sa voix vibre avec une excitation à peine contenue. Je la sens heureuse et épanouie. Elle évoque encore et encore ces personnes si chaleureuses qui l’ont accueillie comme s’ils la connaissaient depuis toujours, comme si elle avait une place parmi eux de fait, comme si elle ne risquait aucunement de déranger, de gêner le groupe établi.

Cet accueil la remplit de joie et je la comprends.

Qui parmi nous n’a jamais ressenti cette douleur de se sentir rejeté(e) ?

Et qui parmi nous ne vibre pas de joie à l’idée d’être accueilli(e) et accepté(e) ?

Quelque soit notre âge, notre rôle dans la société ou dans notre famille, nous avons tous vécu ces deux extrêmes.

Les sectes connaissent (hélas) bien ce principe et accueillent le nouvel élément comme si sa place était acquise, comme s’il était attendu. Et il est tellement agréable de se sentir accepté(e) qu’on accepte toutes les dérives des sectes…

Comme tout le monde, j’aime me sentir acceptée inconditionnellement, aimée inconditionnellement. Mais, je l’ai déjà dit plusieurs fois dans ce blog, nous mêmes n’aimons pas tout le monde. Et nous mêmes avons parfois une attitude belliqueuse et méfiante envers toute nouvelle personne qui intègre notre groupe familier…

Alors j’essaie d’avoir la sagesse, quand je me sens exclue d’un groupe, de me rappeler que probablement ces personnes ne le font pas exprès, et surtout qu’elles ne sont pas obligées de m’intégrer parmi elles.

Et j’essaie aussi d’être plus bienveillante quand c’est moi qui me retrouve dans le rôle de la personne qui accueille, que ce soit dans ma famille, mon groupe d’amis, mon milieu professionnel ou mon pays…

« Ne fais pas à Autrui ce que tu ne veux pas qu’on te fasse »…

Finalement, je n’ai rien inventé et tout a déjà été dit. (rires)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

On ne peut pas aimer tout le monde

Rencontrer Triomphe après défaite

L’Autre, mon ami ou mon ennemi ?

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur. Il y a 300 articles sur ce thème dans les archives qui attendent que vous les découvriez, et j’en ajoute très régulièrement… A vrai dire chaque jour ou presque… (rires)
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous. Je ne sais pas trop à quoi cela sert à vrai dire mais je suppose que cela permet d’inciter d’autres internautes à découvrir ce blog, ce qui me semble être une bonne chose mais je ne suis pas impartiale sur ce sujet puisque j’en suis l’auteur… ;-)

Afin de rechercher d’autres articles de votre choix, vous pouvez cliquer sur le calendrier ou les autres outils de droite. :-)

Et si vous souhaitez laisser un commentaire amical, c’est juste en dessous.

Et n’oubliez pas de vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles. Je crois même qu’ainsi vous évitez la publicité…

Sinon, vous pouvez toujours taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

25 juin 2013

Savez-vous recevoir les cadeaux ?

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 19 min

Catherine a un nouveau fiancé.

Depuis qu’ils sont ensemble, tous deux vont régulièrement passer le week-end chez Antoinette, la mère de ce dernier.

Ils sont reçus comme des rois et la bonne humeur d’Antoinette leur donne envie de revenir. Et comme ils sont les bienvenus, ils reviennent.

Catherine étant bien élevée, elle offre régulièrement un beau bouquet de fleurs pour Antoinette. C’est sa façon de la remercier pour son accueil si agréable.

De week-end en week-end, de bouquets en bouquets, Catherine s’interroge soudain : mais pourquoi offre-t-elle donc plus de bouquets de fleurs à sa « belle-mère » qu’à sa propre mère chez qui elle va aussi de temps en temps en week-end ?

Est-ce que cette dernière n’aime pas les fleurs ? Est-ce que Catherine est une fille ingrate ?…

La réponse est plus simple que cela : Antoinette sait recevoir des cadeaux, la mère de Catherine non.

Quand Catherine offre quelque chose à sa mère, cette dernière commence par refuser, puis elle la gronde et lui dit :

« Tu n’aurais pas dû. Garde tes sous. Tu en auras besoin plus tard. »

Et le plaisir qu’aurait pu avoir Catherine en faisant un cadeau s’en retrouve comme… tout fané…

Alors que quand Catherine offre des fleurs à Antoinette, les yeux de cette dernière brillent de joie, elle les accepte avec reconnaissance, remercie avec effusion… Chaque bouquet est fêté comme si c’était la plus belle composition florale de la Terre…

Catherine se sent valorisée d’avoir offert un si beau cadeau. Elle se sent heureuse. Et elle n’a qu’une hâte : offrir à nouveau des fleurs à Antoinette. :-)

Oui, recevoir des cadeaux n’est pas toujours inné. Montrer à la personne qui vous fait le cadeau combien ce dernier vous plaît n’est pas toujours évident. Souvent une pudeur nous retient. Nous n’osons pas montrer notre enthousiasme.

Et pourtant, c’est là le secret de la réussite selon Dale Carnegie, et je suis d’accord avec lui : l’enthousiasme.

Même si ce n’est pas toujours facile, peut-être pouvons-nous commencer à nous entraîner à montrer plus notre enthousiasme quand nous recevons des cadeaux ?…

Et comme cela, nous serons peut-être prêts dans quelques mois, pour Noël. (rires)

Amicalement,

Joy

Cet article vous a plu ? Alors prenez le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google…

Et si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, je vous conseille :

Le plus beau cadeau…

Qu’est ce qui vous rend enthousiaste ?

Savez-vous exprimer votre reconnaissance ?

Mais vous pouvez aussi cliquer sur le calendrier ou les autres outils de droite pour rechercher d’autres articles de votre choix. :-)

Et si vous souhaitez laisser un commentaire amical, c’est juste en dessous. :-)

Et n’oubliez pas de vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles.

Sinon, vous pouvez toujours taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

18 juin 2013

Je suis timide, au secours !

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 11 h 57 min

Je connais une méthode infaillible contre la timidité, mais il faut une sacrée dose de courage pour l’appliquer. Mais si votre vie est rongée par une timidité maladive qui vous empêche d’aller vers les autres, de sortir et de vous épanouir, peut-être trouverez-vous ce courage nécessaire pour oser faire le premier pas…

Quelle est cette méthode ?

Comme pour toute personne terrorisée à l’idée de parler en public : la pratique.

Et, en l’occurrence, pour la timidité, rien ne vaut les cours de théâtre.

Le théâtre désinhibe.
Devenir acteur (même amateur), c’est vous forcer à quitter votre personnalité de tous les jours pour oser endosser d’autres rôles. Vous allez être obligé(e) de sortir de vos habitudes, de votre personnalité, pour emprunter à d’autres des caractéristiques qui ne sont pas les vôtres.
C’est également l’endroit idéal pour apprendre à se présenter en public. Car si vous êtes passé maître dans l’art de devenir transparent pour que surtout, personne ne vous remarque, le metteur en scène va lui, au contraire, se mobiliser pour vous faire apparaître au grand jour. Un acteur doit être vu et entendu.

D’ailleurs, que rien ne vous empêche non plus de suivre quelques cours de chant pour apprendre à poser votre voix. Les timides ont ceci en commun que généralement leur voix est atténuée, voire voilée, de façon à ce que surtout, surtout, on ne les entende pas. Invisible et inaudible est leur adage. Et je me permets d’en parler car je fais partie de ces anciens timides terrorisés à l’idée de sortir de leur anonymat et de leur ombre protectrice. ;-)

En suivant des cours de théâtre, toute personne se retrouve obligée de répéter, semaine après semaine, face à un public imaginaire, afin d’être parfait le jour de la représentation devant un vrai public. Et c’est justement cet entraînement répétitif qui est si bénéfique. Avec le théâtre, vous pratiquez à la fois l’art de parler en public et également celui de vous exposer au public.

Souvent, les « théâtreux », les vrais de vrais, sont des personnes habituées à jouer des rôles et ils adorent « se donner en public ». Rien ne leur convient mieux que de jouer leurs rôles en public, dans les transports en commun, dans la rue, n’importe où. Ce qui est déstabilisant pour une personne normale… Mais finalement qui peut motiver pour oser sortir de sa réserve. En constatant que vos camarades de théâtre peuvent rejouer la scène culte de Cyrano de Bergerac au milieu de la place du marché, sous le regard surpris de vingtaines de badauds, et que rien de fâcheux ne leur arrive… vous allez finir par oser sortir un peu de votre coquille.

Et enfin, en appartenant à un groupe de théâtre amateur, en vous sentant accepté par ce groupe et reconnu comme membre à part entière, votre confiance en vous devrait être accrue, ce qui joue énormément pour lutter contre la timidité. ;-)

Bref, la méthode infaillible pour se défaire d’une timidité maladive existe : ce sont des cours de théâtre.

Mais que faire si vous êtes trop timide pour oser vous présenter au bureau d’inscription du cours de théâtre le plus près de chez vous ? Vous allez devoir vous faire violence et faire « comme si » vous étiez à l’aise.

Et là, c’est une ancienne grande timide qui vous le dit : l’effort vaut le coup. Votre vie en sera changée, en mieux, sur toutes ces facettes. Et votre bonheur s’en trouvera multiplié, ce qui est à mes yeux le plus important… ;-)

Amicalement,

Joy

 

Cet article vous a plu ? Alors prenez le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google…

Et si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, je vous conseille :

Comment vaincre sa timidité

Devenir celui ou celle qu’on rêve de devenir, c’est possible

Le secret du bonheur

Mais vous pouvez aussi cliquer sur le calendrier ou les autres outils de droite pour rechercher d’autres articles de votre choix. :-)

Et si vous souhaitez laisser un commentaire amical, c’est juste en dessous. :-)

Et n’oubliez pas de vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles.

Sinon, vous pouvez toujours taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...7
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe