Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

15 décembre 2016

Un enfant particulier

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 19 min

Je le croise avec son papa. Je ne le connais pas, ni son père. Mais j’ai appris son prénom par un tiers. Alors je l’interpelle, et comme c’est un enfant, je le tutoie d’office :

« Tu t’appelles bien Hugo, c’est ça ? »

Il acquiesce, un peu surpris mais pas sur la défensive.

Je lui explique alors comment j’ai appris son prénom. Puis nous discutons, devant son papa. Ce dernier laisse son fils bavarder avec l’adulte que je suis sans intervenir.

Le gamin n’est pas déstabilisé, il répond avec gentillesse et me raconte ses affaires d’enfants, les histoires de son école. Il est à l’aise. Très à l’aise.

Je l’aime bien.

Je ne le connais pas mais je l’aime bien.

Est-ce sa façon franche d’être confiant et à l’aise avec l’inconnue que je suis ?

Est-ce sa façon de communiquer, tranquille sans être niaise, assurée sans être vulgaire ?

Au bout de quelques minutes de conversation, nos chemins se séparent et je le salue, ainsi que son père.

La journée se passe, et je reste fascinée par ce môme. Pourquoi m’a-t-il donné une si bonne impression ? Est-ce par sa façon joviale de saluer la mère d’un de ses copains qui passait ? Est-ce par son assurance, sa confiance en lui ?

Il n’est ni beau ni laid, il est quelconque. Mais il a un je-ne-sais-quoi qui inspire de l’amitié. Petite, j’aurais aimé être comme lui : à la fois pas timide mais pas imposant non plus. Juste parfaitement à l’aise en société.

Ce gamin a l’air épanoui, heureux, à l’aise dans ses souliers.

Je m’émerveille de le regarder aller et venir. Qu’est-ce qui a pu faire que cet enfant soit ainsi, tel qu’il est ? D’où lui vient cette liberté, cet enthousiasme, cette assurance qui le caractérisent ?

Je ne connais pas ses parents mais j’ai hâte de faire leur connaissance. Je veux comprendre, percer leur secret.

Leur fils a l’air tellement à l’aise, tellement heureux d’être là, en vie.

Pourtant il n’a rien de spécial. Mais à sa façon, il est particulier, comme chacun d’entre nous…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Le billet froissé

Nous sommes tous merveilleux

Des rayons de soleil ambulants

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 800 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

17 juillet 2015

« Quelle vieille bique ! »

Classé dans : Cas pratique,Entre nous — joy369 @ 12 h 22 min

Cette dame que je connais pourtant depuis longtemps et avec qui j’entretiens une correspondance épistolaire est au téléphone avec moi et elle m’interrompt un peu brutalement : « Tu me passes Untel ? »… Vexée, je tends le combiné à qui de droit en pensant en mon for intérieur « Quelle vieille bique ! »…

Que sa rudesse ait atténué ma légendaire bonne humeur, non, pas vraiment, je suis toujours dans une période de bonheur parfait et je me sens extrêmement heureuse. Mais quand même, j’y repense un peu plus tard dans la journée et je me dis « C’est fou, elle me confie des trucs intimes par lettre et au téléphone elle me zappe ! »…

En y réfléchissant, je me dis que cette dame a toujours été ainsi. Peut-être trop pudique et du coup très maladroite. Elle n’est pas du genre chaleureuse et même si certains détails me laissent penser qu’elle m’aime bien, il est vrai qu’elle n’est pas très forte pour montrer ses sentiments.

La description mentale que je fais d’elle me fait sourire ; après tout, ne suis-je pas exactement pareille ? D’aspect glacial ? Incapable de montrer une « chaleur humaine exubérante » avec certaines personnes ? Décontenancée par les presqu’inconnus qui me font la bise ?…

En me souvenant soudain certains moments récents où mes interlocuteurs se sont probablement sentis rejetés par mon attitude un peu froide, j’explose de rire : après tout, la « vieille bique » ici, c’est aussi moi !… ;-)

Et pourtant je suis gaie et enthousiaste… mais je ne sais pas forcément le montrer à ceux que je ne connais pas bien.

Peut-être que ceux et celles que je rencontre et qui me « refroidissent » sont tout simplement… comme moi ? :-)

Des vieilles biques ! ;-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Peur ou amour ?

Intimider limite l’intelligence de vos collaborateurs

Comment passer le temps dans un lieu public ?

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 600 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

14 mai 2015

La petite fille et son voisin

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 47 min

Il était une fois, il y a très longtemps, une petite fille timide qui était en colonie de vacances… Cette petite fille se sentait très seule et n’osait pas approcher les autres enfants, ce qui n’est pas une bonne solution si on veut se faire des amis…

Un après-midi, les organisateurs de la colonie décidèrent que les « grands » (les enfants les plus âgés) tiendraient des stands pour amuser les plus jeunes.

Comme la petite fille était petite, elle devait aller de stand en stand pour s’amuser.

Sauf qu’elle était seule. Et qu’elle avait peur de tout, et surtout peur des autres. Alors, perdue au milieu de tous les autres enfants qui s’amusaient et couraient d’un stand à un autre, elle traînait de ci de là sans oser s’aventurer à aller réellement dans un stand. Après tout, se disait-elle, les activités proposées ne sont peut-être pas si amusantes que cela. Cela ne vaut pas la peine d’y aller. Car la petite fille avait peur. Peur de se présenter, peur de dire « Bonjour, je voudrais participer », peur de ne pas savoir faire, peur d’être ridicule, peur d’être rejetée.

D’ailleurs, cette peur d’un rejet était si forte qu’elle préférait s’exclure elle-même plutôt que de risquer que ce soient les autres qui l’excluent.

Parmi tous les stands proposés, un seul la fascinait vraiment. Ce n’était pas le chamboule-tout, ni le « associe les paires de chaussettes » mais un stand style maison hantée. Elle avait vraiment très envie d’y aller. Pour ne pas y aller seule, elle avait même trouvé le courage de demander à ses camarades de chambrée de l’accompagner, mais aucune n’en avait envie. Alors la petite fille avait beaucoup hésité et puis elle s’était décidée à entrer dans la tente qui abritait le spectacle. Deux enfants géraient ce stand. Un à l’entrée, qui laissait les visiteurs passer un par un, puis un autre à l’intérieur.

Comme elle faisait la queue à l’extérieur de la tente, elle devint soudain la « suivante » à entrer. Et donc elle se retrouva face à l’enfant plus âgé qui filtrait les entrées. Celui-ci l’observa fixement puis commença à l’interroger. Il était plus âgé qu’elle et elle avait peur. Elle n’osait pas lui répondre. Il lui demanda si elle n’avait pas habité à tel endroit. Terrorisée, elle songeait à s’enfuir. Avoir le courage de pénétrer dans un stand, c’était déjà beaucoup pour elle, mais de là à tenir une conversation avec quelqu’un !…

Soudain, l’enfant plus âgée la reconnut : « Je sais qui tu es ! Tu es ma petite voisine ! Nous habitions côte à côte avant que ta famille ne déménage. Tu te souviens de moi ? »

Elle ne se rappelait pas, elle avait peur.

Puis l’autre enfant qui tenait le stand sorti de la tente : « C’est fini, c’est la pause pour notre goûter, revenez plus tard ! »

La petite fille était désemparée. Elle savait qu’elle n’aurait pas la force de revenir plus tard. Son ancien voisin commença à insister auprès de son copain : « Fais-la passer elle, je la connais, c’est mon ancienne voisine ! »

Son ton était protecteur. On sentait que cette petite fille était comme une petite sœur retrouvée pour lui. Il insistait et insistait et aurait pu convaincre son copain de différer la pause de quelques minutes sauf que… vous savez quoi ? La petite fille s’est débinée. Elle a bredouillé quelques mots, tête basse, comme quoi « ce n’était pas grave », qu’elle « ne voulait pas déranger »… et elle est partie.

Évidemment, elle n’est pas revenue plus tard et elle n’a jamais recroisé son ancien voisin.

Elle a traîné seule jusqu’à la fin de la fête en se disant qu’elle était vraiment malheureuse et qu’elle n’avait vraiment pas de chance dans la vie…

Et moi, des années plus tard, je me demande comment sa journée se serait passée si cette petite fille que j’étais avait réagi autrement, si elle avait été plus positive, si elle ne s’était pas « donnée pour battue » ? ;-)

Et vous savez quoi ? Je suis heureuse, vraiment très heureuse de ne pas avoir l’attitude défaitiste de cette petite fille… ;-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Moqueries d’enfants

Comment gâcher sa vie

Un autre blog de développement personnel que je vous conseille…

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 600 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

12345...7
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe