Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

20 juin 2019

Pourquoi ces couples ne fonctionnent pas

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 29 min

A chaque fois qu’Anne-Laure nous parle de ses fils, nous hésitons entre le rire et la compassion. A l’entendre, bien qu’adolescents et sans maladie particulière, ce sont des attardés. Mais des attardés dans le sens « incapables de ne rien faire de pratique parce que Maman est là et fait tout pour moi même si je suis grand ».

Ils sont donc incapables de :

  • cuisiner quoique ce soit
  • lancer une lessive
  • choisir les habits qu’ils mettront le jour même (!)
  • mettre leur linge sale dans le panier de linge sale
  • etc

Et à chaque fois que nous expliquons à Anne-Laure que peut-être il serait temps qu’elle les éduque et qu’elle leur apprenne à faire tout cela, elle nous répond avec lassitude : « Impossible : ils ne veulent pas puisque leur propre père ne fait rien non plus ! »… Sous-entendu : « à la maison je suis la seule femme et je suis celle qui fait tout pour la maison, et tout le monde trouve cela normal »…

A mes yeux, le conjoint d’Anne-Laure a une attitude non-respectueuse.

Or, le respect est l’unique élément qui fait qu’un couple tienne.

Aussi, si un jour on m’informe que ce couple s’est déchiré, je ne serait pas étonnée.

Je crois en avoir déjà parlé dans un article : un « love lab » aux USA a étudié des milliers de couples sur des années : le seul critère qui permet à ces « chercheurs sur l’amour » d’être capable en 5 minutes d’entretien de déterminer si le couple « tiendra » ou non, c’est le respect. Pas la convergence du milieu social, intellectuel, des traits physiques identiques ou au contraire opposés, non, rien de tout cela, uniquement le respect.

Aussi, si vous êtes déjà en couple et que vous voulez que votre couple dure, faîtes attention à toujours vous faire respecter par votre conjoint(e) et à le/la respecter également.

Et si vous n’êtes pas en couple, ouvrez l’œil lors de vos prochains flirts. Éliminez sans crainte tous ceux qui ne vous manquent de respect : cela n’ira pas en s’arrangeant ! Vous gagnerez du temps dans votre recherche et ferez passer un message clair : vous n’êtes pas désespéré(e) au point de vous jeter dans les bras de n’importe qui : vous méritez le meilleur. Et donc le respect. :-)

Voilà ! Vous connaissez désormais le secret des couples qui durent ! :-)

A vous de jouer maintenant ! :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

En couple : communiquer !

Couples : les disputes ne sont pas obligatoires

L’homme parfait

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

30 avril 2019

J’adore j’adore j’adore !

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 29 min

Je suis trop contente ! J’adore, j’adore, j’adore !

Quoi donc ? Mais ce blog, pardi !

J’y ai écrit plus de 1000 articles, consacré des heures et des heures d’écritures. Des centaines de milliers de pages ont été lues… Ce qui est sacrément chouette.

Mais ce qui est le plus chouette, c’est quand moi-même je l’utilise.

Quand j’étais gamine, j’adorais tous les jeux où on lance des pièces et ensuite selon si c’est pile ou face plusieurs fois de suite on lit un mini descriptif qui est censé nous guider dans la vie. Bon, c’était souvent sibyllin et pas toujours très adéquat à la situation. Mais avec ce blog, j’ai l’impression de tomber toujours juste !

Et cela me fait rire !

Tellement rire !

Je trouve cela formidable.

Prenons un exemple. J’écris un article, lui rajoute comme je le fais toujours 3 liens vers de précédent articles (souvent ceux qui sont liés au même thème mais parfois, je le reconnais, juste parce que moi j’ai envie de les relire). Et au moment de la relecture (histoire de corriger faute de frappe et d’orthographe avant de le soumettre à vos regards), je clique sur le lien parce que j’ai envie de lire un autre article.

Un vieil article.

Et à la lecture, horreur, malheur ! Une vilaine faute d’orthographe qui m’avait échappée. Je m’empresse de vouloir la corriger, recherche l’article en question parmi les 1000 et quelques… Tac, je trouve, je corrige, tout va bien et là je me dis « Tiens, et j’avais écrit quoi, à cette époque ? ». Et comme je n’ai pas vraiment le temps de relire toute ma prose du mois, je choisis une date au hasard :

« Plouf, plouf, ce sera toi le chat ! »

Et tac ! Là je clique sur un jour. Je re-découvre cet article que mon moi d’avant avait écrit et… il correspond exactement à ce que je vis actuellement… Comme s’il répondait aux questions que je me posais…

J’A-DO-RE quand ça fait cela !… Et cela me fait souvent cela avec ce blog. Je regarde la liste des mois au hasard, je choisis un jour au hasard et paf ! Je lis. Et ça colle.

Bref, je suis contente. Je ne pensais pas qu’un jour le principal lecteur de ce blog serait mon moi du futur (j’ai l’impression d’être le personnage de la BD Calvin & Hobbes) mais cela me plaît.

J’espère que ce blog vous apporte aussi de la joie et du bonheur… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Un coeur dans la neige !

Tirer dans le noir à la mitraillette

Le 1000e article !

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

20 mars 2019

J’ai dû tailler mon crayon vert…

Classé dans : Cas pratique,Petits bonheurs — joy369 @ 12 h 14 min

Il existe des moments dans la vie professionnelle où on a vraiment envie de tout envoyer en l’air, de claquer sa démission et d’aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte.

Sauf que l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs et que les décisions précipitées ne sont pas toujours les meilleures.

J’ai donc décidée il y a plus d’un an de mettre en place un système basique pour savoir si, au quotidien, mon travail était plutôt sympa ou insupportable.

J’en ai parlé sur ce blog, c’est un système très simple qui se compose d’un calendrier papier (l’impression des mois de Outlook convient très bien à mes besoins) et de trois crayons de couleur : un rouge, un jaune et un vert.

Chaque jour, je colore le jour écoulé avec l’une des trois couleurs : en rouge si la journée a été telle que je ne voudrais surtout pas la revivre et que j’estime que pour subir ce que j’ai dû subir ce jour-là, je ne suis clairement pas assez payée. En jaune si la journée a été… comment dire, neutre. Pas exceptionnelle pour que j’ai envie de la revivre mais pas atroce non plus, et qu’en gros j’ai fait mon job et que mon salaire était mérité. Et en vert quand la journée a été agréable et que, puisqu’il faut travailler pour gagner de quoi vivre, je revivrai bien la même journée de travail et qu’en forçant le trait, on pourrait presque dire que j’ai été trop payée pour ce que j’ai fait.

Attention : cela ne signifie pas du tout que j’ai tiré au flanc et que je n’ai pas travaillé. Mais bien que mon travail m’a semblé agréable car, comme Confucius, j’ai compris qu’il fallait choisir un travail que j’aimais pour ne pas avoir à travailler un seul jour de ma vie.

Cela fait donc un an que j’ai mise en place cette petite méthode et que je m’y tiens. Si je n’ai pas le temps de colorer la journée (et ça arrive fréquemment), je gribouille au rayon un « r », un « j » ou un « v » pour me rappeler dans quelle couleur je devrai colorer la journée. Et dès que j’ai 5 minutes, j’efface mon gribouillis au crayon à papier et je colore proprement, de façon à ce que visuellement me saute aux yeux la couleur dominante.

Et vous savez quoi ? Depuis que j’ai mis ce système en place, je me retrouve à devoir tailler mon crayon vert… Et c’est bête mais cette idée m’a fait sourire. Oui, j’ai été heureuse de devoir prendre mon taille-crayon pour tailler le crayon vert…

Car il symbolise que, même si parfois mon travail me rend folle, au final j’ai eu quand même pas mal de journées sympa… :-)

Et je rappelle que l’objectif de cette méthode est de repérer, jour après jour, si une situation devient invivable. Si votre calendrier se colore trop de rouge, il est temps pour vous de faire votre CV et de partir voir ailleurs… :-)

Ca tombe bien : certaines professions sont très recherchées, et pyramide des âges aidant, je subodore que cela va continuer…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Jour vert et jour rouge

Un sale moment

La règle n°6

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...37
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe