Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

5 décembre 2017

Ceux qui ne me ressemblent pas

Classé dans : Les grands principes — joy369 @ 12 h 53 min

Fidèle en amitié, je m’aperçois que finalement je m’entoure toujours des mêmes personnes.

Bien sûr, je rencontre souvent de nouvelles têtes et j’en apprécie beaucoup. Mais au fond, j’ai tendance à m’entourer des personnes qui me ressemblent. Ceux et celles qui partagent mes valeurs de vie : le respect de soi, d’autrui et de notre belle planète.

Mais au-delà de ces valeurs, mon entourage est varié : orientation sexuelle, couleur de peau, nationalité, niveau de vie, absence ou présence de religions, de croyances…

Nous sommes tous différents mais tous ces amis fidèles que j’adore ont un point commun : une ouverture d’esprit et de tolérance envers autrui.

Et puis il y a les autres, tous ceux qui ne me ressemblent pas. Ceux et celles dont la violence est le quotidien, ceux et celles englués dans le ressentiment et la victimisation, ceux et celles qui s’imaginent supérieurs au commun des mortels, ceux et celles que je ne croiserais jamais tant leur monde gouverné par l’argent est éloigné du mien… Tous les autres.

Alors parfois, je les entraperçois. De loin. Et je les observe, fascinée. Fascinée car leur monde n’est pas le mien. Nous sommes tellement différents. Et à la fois tellement semblables. Les mêmes émotions, les mêmes réactions. Nous partageons le même amour pour nos proches, les mêmes sentiments.

Leurs habitudes, leurs comportements sont distincts des miens. Mais qu’importe, je les observe et parfois je me dis qu’ils ont raison et j’adapte ma façon d’agir sur la leur. Parfois je me dis qu’ils se compliquent bien la vie et qu’ils seraient tellement plus heureux sans ces contraintes qu’ils s’imposent. Mais je me tais. Je me contente de vivre ma vie sans leur imposer mes règles.

J’espère être (souvent) un modèle.

J’espère qu’à me regarder vivre ils puissent se dire « Et si c’était possible ? Et si c’était possible d’être ainsi, comme elle, heureux tout simplement? »

Ils ne me ressemblent pas, je ne les connais pas très bien, mais je prie à ma manière maladroite d’athée sans Dieu ni religion pour qu’ils soient heureux.

Car le bonheur est contagieux. J’en suis persuadée.

Nous pouvons tous agir pour nous contaminer positivement les uns les autres.

Il est possible de changer cette société, en douceur, juste en montrant l’exemple. Comme un ami qui dirait :

« Hey ! Regarde, tu vois qu’il est possible d’être heureux en couple sans humilier son conjoint / sa conjointe ! »

« Hey ! Regarde, tu vois qu’il est possible de vivre sans se focaliser autant sur l’argent et les biens matériels ! »

« Hey ! Regarde, tu vois qu’il est possible d’éduquer des enfants sainement sans tout leur passer et sans les frapper ! »

Un autre chemin est possible.

A chacun de nous d’agir.

En son âme et conscience… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Voltaire et l’Être de Lumière »

La philosophie d’Anita : pourquoi la comparaison est inutile

Qu’avons-nous fait de notre vie ?

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

30 novembre 2017

La liste des erreurs passées

Classé dans : Cas pratique,Mes listes — joy369 @ 12 h 06 min

Une fois n’est pas coutume, mon chef me réprimande. Il le fait avec une grande gentillesse et me précise bien qu’il « ne m’en tient pas rigueur » (de notre divergence de point de vue).

Mais à un autre moment, dans la conversation, j’ai bien noté qu’il avait dit « A Untel aussi, je lui en veux ».

« Aussi »…

Mais qu’importe.

Je ne relève pas l’incohérence et me contente de lui présenter mes excuses. Bien que je reste persuadée d’avoir raison, je lui présente mes excuses. Après tout, peut-être a-t-il raison et je ne m’en rends pas encore compte ?

Dorénavant, j’obéirai. Même si l’ordre m’est donné d’aller dans le mur. Tant pis. Après tout, c’est lui le chef.

La conversation s’achève.

A nouveau seule, je rumine. Ce responsable, depuis son arrivée dans le Service, ne brille pas par sa compétence. Je l’apprécie pour son humanité, mais il semble plutôt mettre en péril la survie de notre organisation.

Mais il est plus âgé que moi et le doute s’installe : se pourrait-il qu’il ait raison ? Et que mon jugement professionnel soit en défaut puisque je ne suis pas du tout d’accord avec lui ?

Je suis vexée. Vexée comme un pou.

Blessure d’orgueil, très certainement.

Je rumine ma colère et ma frustration un moment. Puis mon côté pratique est de retour : « OK, j’ai été réprimandée. Je trouve cela injuste vu combien ce bonhomme a détruit notre relation avec notre clientèle depuis son arrivée mais qu’y puis-je ? C’est lui le boss. »

Alors je réfléchis : quelle leçon puis-je en tirer pour l’avenir ?

Une fois la morale de l’histoire trouvée, je la note consciencieusement sur ma « liste des erreurs passées ».

Et j’en profite pour relire celles déjà notées précédemment :

  • Acheter quelque chose dans une boutique avec une somme fixe en poche et des prix variables (comment deviner que tel produit « à la coupe » serait si cher !?!)
  • Intervenir dans un conflit personnel entre deux personnes qui ne m’ont rien demandé
  • Rabrouer quelqu’un en public
  • Etc.

Après tout, autant que mes erreurs d’aujourd’hui servent mon bonheur de demain ! Cette liste est très utile et m’oblige à ne pas reproduire 2 fois la même erreur.

Pour être honnête, je dois avouer que cela n’a pas suffit à calmer mon chagrin (on est orgueilleuse ou on ne l’est pas) et que j’ai envoyé un texto collectif à mon entourage amical pour me consoler en lisant les réponses d’encouragements. Rien ne vaut les amitiés pour se sentir appréciée.

Mais mon article concernait la liste des erreurs passées, je la juge très utile et je vous invite à réfléchir à votre propre liste.

Histoire de ne pas se faire gronder deux fois. ;-)

Amicalement,

Joy

PS : j’ai pris un peu de temps pour raconter cette anecdote et depuis la fin a un peu changé : mon chef s’est aperçu qu’il s’était trompé et que j’avais raison depuis le début. Il ne m’a pas présenté ses excuses en tant que telles mais il m’a juste dit « Seuls les idiots ne changent pas d’avis ». Cela m’a suffit. :-)

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Demander de l’aide

Back to work !

Changements de paradigme au travail

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

15 novembre 2017

Entretien annuel

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 53 min

Aujourd’hui, j’ai mon « entretien annuel ».

Pour ceux et celles qui ignorent ce que c’est, disons que c’est un peu comme un relevé de notes pour les enfants, sauf que là ça s’applique aux salarié(e)s des sociétés. On fait le point entre salarié et responsable pour savoir ce qui va, ce qui ne va pas, comment améliorer les choses demain etc.

L’objectif est d’utiliser cet entretien pour proposer au salarié des formations, une évolution de carrière, une augmentation de salaire, etc.

Et je commence à avoir suffisamment d’expérience pour savoir que bien souvent tout cela ne sert à rien.

Mais je me réjouis à l’idée de passer un long moment seul avec mon responsable parce que je ne le vois pas souvent et qu’on s’entend bien. Dans un autre contexte je pense que nous serions de grands copains lui et moi, aussi taquins et blagueurs l’un que l’autre.

Et effectivement, nous nous amusons bien.

Sauf qu’il nous faut bien remplir ce document officiel à destination de la « Direction des Ressources Humaines »…

Et là, comme chaque année, je me prépare à me réciter mentalement le poème de Kipling : « Tu seras un Homme ». Car selon les directives de la société, l’humeur du chef et l’âge du capitaine, cet entretien annuel tourne souvent soit au pugilat soit à l’encensement.

C’est selon, c’est arbitraire, et c’est ridicule.

Mais qu’importe ?

Cette année, comme l’année précédente, c’est l’encensement. Je suis parfaite, extraordinaire, et il ne voit pas quels axes d’amélioration proposer car « je n’ai pas de points faibles »…

Un poil goguenarde, je le remercie pour tous ces compliments. Mais je ne suis pas dupe : ça aurait pu tout aussi bien être l’inverse si la société avait décidé de se passer de mes services.

D’ailleurs, mon responsable est franc : « Sache que je vais demander une augmentation de salaire pour toi, mais je ne suis pas sûr de l’obtenir »… Ben voyons…

C’est une mascarade, il le sait, je le sais.

Ses éloges sont agréable à entendre mais je ne me leurre pas : une hiérarchie est aussi bien capable de m’insulter pour le même travail. C’est comme cela. A moi d’être assez intelligente pour ne pas m’en féliciter ou blâmer plus que cela.

C’est une roulette russe.

Et le fait qu’il ait appris que je recherchais un poste ailleurs n’est pas étranger à ces louanges… (rires)

Mais qu’importe, c’est un entretien obligatoire alors je m’y plie.

Mais je garde la tête froide : compliments ou insultes, je n’ai pas besoin de l’opinion des autres pour savoir ce que je vaux.

Je suis merveilleuse. :-)

Nous le sommes tous. :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Entretiens individuels

« Mais tu ne râlais plus ! »

La rage et le chien

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...49
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe