Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

24 juillet 2017

Méthode anti-stress : le jardinage

Classé dans : Cas pratique — joy369 @ 12 h 19 min

Dans la catégorie des activités qui apaisent et qui permettent au cerveau d’oublier ses soucis, je propose le jardinage (en tant que loisir).

Aller dans une jardinerie, se laisser conseiller par un vendeur compétent, regarder avec attention les plates-bandes des villages ou des voisins, partager quelques astuces avec les-dits voisins, feuilleter des magazines ou des livres spécialisés, consulter des sites internet sur le sujet, autant d’étapes préalables avant le fait de jardiner en soi qui permettent déjà de penser à autre chose.

Et les interactions nécessaires avec les voisins ou le vendeur poussent à la sociabilisation, ce qui est toujours important pour l’accès au bonheur. :-)

Enfin, les bras chargés de pots, de plantes diverses et de terreau, nous voici prêts pour le moment de jardinage en soi : creuser, arroser, ajouter de la terre, tasser… Autant de gestes régressifs qui rappellent les châteaux de sable de notre enfance sur la plage…

Arranger une plate-bande, réfléchir à un agencement. Pas trop de soleil ? Pas trop de vent ? Est-ce que cette couleur jure avec celle-ci ? Est-ce que cette plante se complèterait bien avec celle-là ? Est-ce que cette odeur n’est pas trop entêtante ? Est-ce que si je plante ceci ici, cela éloignera les moustiques pendant les repas d’été ?

Autant de choix à faire, ce qui permet de ne pas penser au reste, à ce qui nous stresse peut-être dans notre travail ou ailleurs.

Et puis les gestes tendres envers les plantes, ces êtres vivants silencieux : débarrasser une feuille de la terre, arroser minutieusement le pied replanté, remettre en ordre une tige, comme une mèche de cheveux autour d’un visage aimé…

Enfin, admirer notre travail. Jour après jour, revenir sur nos pas et admirer notre œuvre, la voir évoluer, s’en occuper aussi encore un peu, jour après jour.

L’avantage du jardinage c’est que vous pouvez choisir dès le départ votre « niveau de difficulté »… Choisir des plants qui demandent beaucoup de soin ou bien, au contraire, demander conseil au vendeur pour obtenir quelque chose de joli avec le minimum d’intervention.

(Imaginez que nous puissions faire pareil avec les enfants : je souhaiterai des enfants sages et obéissants qui ne demandent pas trop de soin, s’il vous plaît… (Je plaisante…)) :-)

Oui, jardiner permet de déstresser. Il paraît même que des études scientifiques ont prouvé que cette activité ralentissait les battements du cœur.

Et prendre soin de son jardin ou de ceux de sa ville, c’est aussi rendre plus joli son lieu de vie, donc plus agréable.

Cela rend heureux ceux et celles qui le regardent… et encore plus ceux et celles qui y vivent ! :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Le jardin imparfait de Montaigne

Une cabane au fond du jardin

La règle n°6

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

2 juillet 2017

Un simple trait

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 47 min

Un simple trait peut aider à ne plus se sentir stressé toute une journée.

J’avais déjà expliqué dans ce blog comment, selon si on a sensation de ne pas réussir à faire dans une journée ce qui était prévu ou si on a la sensation d’en faire plus que prévu, notre bonheur ressenti est différent.

Dans le premier cas on stresse, on s’emporte, et on se sent un peu minable de ne pas réussir à tenir nos objectifs.

Dans le deuxième pas, on se sent apaisé, content de soi, et fier d’avoir su en faire « un peu plus que prévu », même si dans les faits, nous avons exécutés exactement le même nombre de tâches que dans le premier cas.

C’est une histoire de perception.

De perception et d’estime de soi.

Or, un simple trait peut changer (pour le mieux) cette perception.

Ayant de multiples choses à gérer, j’avais pour habitude de noter sur une feuille tout ce que j’avais à faire le jour suivant, et, mes activités étant variées et sujettes à modification, je rajoutais au fur et à mesure des lignes supplémentaires sur ma feuille avec les nouvelles tâches qui arrivaient au fur et à mesure.

Maintenant, après avoir longuement étudié différents systèmes proposés via certaines épingles de l’application Pinterest, j’ai opté pour un cahier format A4 au lieu de mes feuilles volantes, ce qui me permet de pouvoir me rappeler des tâches effectuées les jours, les semaines précédentes.

Donc désormais, pour chaque journée, j’indique la date en haut de la page et j’indique les différentes tâches qui m’attendent pour cette journée sous forme de liste à puces. Là-dessus, pas trop de changement, sauf que j’ai abandonné la puce sous forme d’étoile que j’entourais quand la tâche était finie par un carré vide que je grise quand la tâche est finie… et que je grise que sur une moitié en diagonale quand la tâche est commencée mais pas achevée. Par exemple quand j’attends une réponse d’un tiers.

Et surtout, surtout, je tire un trait.

Un simple trait.

Une fois la liste des tâches de la journée définie, je tire un trait.

Et toutes les tâches qui arriveront par la suite seront écrites sous le trait. Ce qui me permet de voir d’un coup d’œil que si je n’avance pas sur mes tâches d’origine, c’est parce que j’ai dû gérer de nombreuses urgences imprévues…

Ce qui me permet donc d’être moins stressée. Car je visualise mieux les tâches qui se sont rajoutées sur mon lot quotidien.

Cela fait quelques semaines maintenant que j’ai adopté ce mode de gestion de mon temps et je me sens plus sereine. Et je peux également plus facilement justifier pourquoi l’avancement de tel projet est retardé ; dorénavant je comptabilise également tout le reste, toute cette multitudes de petites tâches invisibles qui prennent du temps sans qu’on le remarque.

Et je suis aussi plus vigilante à ce que je fais à la place des autres et je repère mieux ce que je pourrais déléguer…

Bref, ce simple petit trait a du génie ! :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

« J’ai bien bossé aujourd’hui »

Travailler en musique

GTD : la règle des deux minutes

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

3 décembre 2016

La décomposition du bonheur

Classé dans : Cas pratique — joy369 @ 12 h 18 min

Fatigue.

Manque de sommeil.

Les jours s’enchaînent et je ne vois pas le temps filer.

Déjà décembre. Mais où sont passés tous les autres mois de l’année ? Et les autres années de ma vie ? Ca file tellement vite…

J’anticipe des ennuis à venir et mes pensées, laisser à elles-mêmes, broient du noir dès que je ne les contrôle plus.

Ce jour-là, trajet en transport collectif. Je jette un œil sur le livre que ma voisine dévore : un gros titre : « Apprenez à savourer le présent, à ne pas juger le passé et à ne pas craindre le futur ».

Je souris. Encore un livre de développement personnel dans la même veine que mon blog. S’il se vend ce genre de livres, c’est qu’il y a une demande. Je trouve cela positif : je suis contente que de plus en plus de personnes recherchent réellement à être heureuses. Bon, idéalement ce serait mieux si tout le monde était déjà heureux, mais… c’est un début.

Le titre lu au hasard me fait de l’œil. On dirait que le destin (ou Dieu ou mes Anges gardiens ou  ce que vous voulez) me donne un petit rappel de ma situation actuelle. Je m’inquiète trop pour le futur, cela ne sert à rien. Il est temps que j’oublie mes soucis concernant l’avenir et que je me focalise à nouveau sur le présent. Car le cerveau ne sait pas penser à deux choses à la fois. Si je me concentre sur mon présent, mon cerveau ne pourra plus s’inquiéter pour le futur.

Alors je réfléchis : mon présent, là, maintenant, qu’a-t-il de positif ?

Et me voilà égrenant mentalement les éléments agréables de ce début de journée. Pas forcément grand chose, mais tous ces petits riens qui, s’ils manquaient, rendraient ma matinée moins sympathique. Et je décompose donc chaque élément positif :

  • Je suis à l’abri des intempéries
  • J’ai pu dormir chez moi la nuit dernière
  • J’ai eu le temps de prendre mon petit déjeuner
  • J’ai bu une boisson chaude que j’apprécie
  • J’ai pris plaisir à choisir les vêtements que je porte aujourd’hui
  • De la même façon, je me suis maquillée avec soin, en m’amusant à choisir les couleurs des fards à paupières
  • J’ai un livre intéressant à lire, même si sur le moment je n’en ai pas envie
  • Etc.

Trois fois rien, mais à me concentrer sur ces pensées, mon cerveau oublie l’avenir incertain et les inquiétudes cessent. Et se focaliser sur le positif, je l’ai déjà dit mille fois, est un excellent entraînement pour apprécier le bonheur.

Voici donc un petit exercice très utile à répéter inlassablement toute une journée : décomposer son bonheur.

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Le jeu pour être positif

La liste de gratitudes

L’escalier du bonheur

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 800 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

 

12345...22
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe