Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

10 mai 2017

Sortir de la neurasthénie

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 28 min

Mon amie Claudine s’enfonce dans la neurasthénie.

Pour qui la connaît bien, sa vie n’est que fatigues et dépressions.

Elle consulte depuis des années des psychologues et des psychiatres, en vain.

L’idée de ce blog repose un peu sur elle. Inconsciemment, c’est peut-être dans le but de l’aider que j’ai décidé en juin 2012 d’écrire un blog sur le bonheur, un blog pratique et pragmatique qui explore toutes les pistes pour être, enfin, heureux, et surtout pour savoir le rester quoiqu’il arrive.

Je ne dis pas que c’est facile, je ne dis pas que, même moi, j’y arrive toujours. Je dis juste que c’est possible et que nous pouvons nous en approcher.

Pour en revenir à Claudine, sa vie telle qu’elle nous la présente est misérable : elle travaille du lundi au vendredi avec des horaires élargis, sans aimer ni son métier ni son quotidien, et si elle finit un soir un peu plus tôt, c’est pour filer à un rendez-vous de médecin.

Dès le vendredi soir, elle s’effondre dans un sommeil entrecoupé dont elle n’émergera vraiment que le lundi matin… pour aller travailler !

Face aux personnes qu’elle connaît peu, Claudine arbore un joli sourire et une joie de façade qui vous la rende irrésistible, mais face à ses amis, elle avoue penser au suicide quotidiennement…

Et des années que cela dure…

En tant qu’amis, notre position est compliquée. Nous n’osons même plus demander de ses nouvelles de peur que cela la replonge dans la description aigrie d’un quotidien affligeant.

Ce blog ? Je crois qu’elle ne le lit pas.

Mais si jamais elle tombait sur cet article, je veux qu’elle sache combien je l’aime, combien je la trouve merveilleuse (cela, je lui répète assez souvent) mais aussi combien je reste persuadée qu’elle peut sortir de sa neurasthénie.

Même si je lui en ai déjà parlé, je crois qu’elle n’a jamais appliqué la méthode de l’élastique. Pourtant, il est urgent qu’elle prenne conscience de tout le négatif qu’elle pense d’elle-même.

Porter un élastique au poignet en permanence et le faire claquer quand elle se repèrera en train de penser : « Mais quelle c… je fais ! » ou « Mais je suis vraiment stupide ! » lui permettra de réaliser combien son véritable ennemi, c’est elle-même.

La seconde étape, ce sera reformuler chaque pensée négative en parole positive. Transformer les « Mais quelle c… » en « Je vais y arriver ».

En saupoudrage, faire du sport. Je sais qu’elle s’y était mise un moment et que ça l’avait beaucoup aidée mais elle a arrêté.

Enfin, et c’est le plus important, je lui conseille de trouver le moyen d’aider autrui.

Faire le bien autour de soi est le meilleur moyen de se faire du bien à soi.

C’est une loi, c’est comme cela. :-)

Et il y a malheureusement suffisamment de misère partout pour qu’elle ait l’embarras du choix.

S’inscrire dans une association pour servir de la soupe populaire, enseigner le français à des étrangers, lires des histoires à des enfants dans les écoles, écrire à des prisonniers, rendre visite aux malades esseulés dans les hôpitaux… Le choix est immense, hélas.

Je ne sais pas si Claudine lira cet article un jour, je ne sais pas si j’oserai lui en parler directement par peur d’être intrusive, mais si jamais vous vous retrouvez en elle et que vous appliquez mes conseils, s’il vous plaît, dîtes-moi si cela fonctionne, que cela puisse aider d’autres lecteurs…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Vitamine D

Les Démentors

Panser ses plaies à la pâte fimo

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 800 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

25 février 2017

Tuer le cancer

Classé dans : Entre nous,Lectures conseillées — joy369 @ 12 h 21 min

Dans le monde, le pire ennemi de l’homme, c’est l’homme. Malheureusement, dans la majorité des pays, il est probable de mourir à cause d’autres être humains : guerres, régimes dictatoriaux, crimes, etc.

Côté animaux, celui qui fait le plus de victimes chez les humains est le moustique : paludisme, dengue, etc.

Dans mon pays, comme dans de nombreux pays occidentaux, ce qui tue le plus ce sont les maladies « de riches » : les maladies cardio-vasculaires et les cancers. Je dis « de riche » car ces maladies viennent souvent de concert avec une mauvaise alimentation et un manque d’exercice physique (mais pas que).

Aussi, dans mon pays, il n’est pas rare de se sentir concerné par ces deux maladies. Surtout le cancer personnellement.

Dernièrement j’ai lu le livre d’une femme passionnée et passionnante qui a fait de sa vie une lutte permanente pour tuer le cancer. L’Italo-française Patrizia Paterlini-Bréchot et son équipe de chercheurs ont mis au point une méthode, la méthode ISET, qui permet d’isoler dans un échantillon de sang humain, les cellules cancéreuses, et ce avant que le cancer ne soit encore déclaré.

Or, comme le professeur Paterlini-Bréchot le précise : le cancer, soigné tôt, n’est souvent pas mortel. C’est quand il est un peu tard qu’il devient difficile voire impossible de l’éradiquer.

Merveilleuse nouvelle, non ? :-)

Nous sommes sur le point de savoir détecter le cancer avant qu’il ne devienne mortel ! :-)

J’ai beau avoir lu le livre « Tuer le cancer », je ne suis pas sûre d’avoir bien compris où en étaient les chercheurs. Je crois qu’ils essaient d’isoler les cellules cancéreuses de chaque typer de cancer, aussi je crois que la méthode n’est pour le moment qu’au stade de l’expérimentation.

Là où la lecture (pourtant très agréable) m’a un peu déçue, c’est que j’ai cru, en lisant le 4e de couverture, que ce professeur nous indiquerait comment nous, simples citoyens, pourrions aider la Recherche et que finalement je n’ai pas compris ce que nous pouvions faire, mis à part accepter qu’on analyse notre sang de façon systématique pour une recherche de cancers potentiels quand nous faisons une prise de sang pour tout autre sujet. Personnellement, la réponse est oui, oui et trois fois oui ! :-)

Et je serai même très intéressée par tester mon sang régulièrement dès aujourd’hui si c’était possible, avis aux proches de cette équipe médicale (ou d’une autre). Dans ce livre, Patrizia Paterlini-Bréchot explique qu’elle se teste elle-même par manque d’échantillon de sang disponible. Mais qu’elle me contacte, je veux bien servir de cobaye pour servir cette cause ! :-)

Ou, encore mieux, demandez exactement ce que vous voulez. Je suis sûre que je ne suis pas la seule à être partante pour aider ainsi les laboratoires qui luttent pour tuer le cancer.

Alors demandez, demandez ! Ce n’est qu’en demandant qu’on est exaucés… :-)

Et surtout : MERCI. Merci à cette dame et à son équipe, merci à tous les chercheurs de France et d’ailleurs qui consacrent leur vie à ce genre de causes. :-)

Vous êtes des héros, c’est vous qui devriez être en une des magazines et surpayés.

Merci. :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Cancer et entourage affectif

2 roses pour 1 cancer

Non, je ne mourrai pas de cancer

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 800 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

27 janvier 2017

Comment choisir un médecin ?

Classé dans : Cas pratique — joy369 @ 12 h 18 min

Encore une fois, une personne qui m’est très chère vient d’éviter un accident extrêmement grave grâce à la sagacité de son médecin. Ce n’est pas la première fois et je suis fan de ce médecin généraliste. Il n’hésite jamais à demander des examens complémentaires et son jugement est excellent.

Comme je vous le disais récemment, il est important de choisir son médecin avec soin car notre bonheur en dépend. Nous sommes peu de choses face à la maladie.

J’avais en tête en commençant la rédaction de cet article de donner des conseils pour choisir son médecin, mais finalement, ce que j’aimerais faire, c’est de donner des conseils pour les jeunes internes qui sortent de « médecine » et qui rêvent de s’établir en ouvrant leur cabinet…

J’aimerais leur dire combien ils feront la différence s’ils savent de mettre au niveau de leurs patients, s’ils savent oublier un peu leur jargon médical pour utiliser du vocabulaire compréhensible pour expliquer quelle maladie ils ont et comment la soigner.

J’aimerais qu’ils comprennent qu’ils n’auront pas à traiter des machines mais des êtres humains, imprévisibles et insaisissables. Que ces êtres humains auront des comportements différents et qu’ils ont tous besoin qu’on prenne soin d’eux, qu’on communique clairement sur ce qu’ils ont, y compris sur le temps qu’il leur reste à vivre éventuellement, pour qu’ils puissent mettre à profit ce précieux temps pour dire « au revoir » à ceux qu’ils aiment.

J’aimerais qu’ils comprennent que tenir la main d’un humain qui pleure n’est pas une perte du temps, mais c’est une façon de soigner également. Les médicaments ne font pas tout.

Les compétences médicales, c’est très bien, mais sans humanité, vous ne vaudrez rien comme médecin.

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Choisir ses médecins pour être heureux

La vie si fragile

Choisir ses praticiens avec soin

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 800 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

12345...20
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe