Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

10 août 2018

Se protéger du sida…

Classé dans : Cas pratique — joy369 @ 12 h 30 min

J’aime bien parcourir les rayons de la bibliothèque pour enfants et choisir un ouvrage au hasard. Dans le livre « Tout contre Léo » de Christophe Honoré, Marcel 10 ans découvre que son frère Léo va mourir du sida. J’ai jugé ce livre excellent et très rapide à lire.

J’ignore si les enfants l’apprécieraient autant que moi, mais je l’ai trouvé très bien.

Dans ce livre, l’un des personnages dit : « Ce qui me semble incroyable, c’est qu’avec tout le battage qu’on fait autour de ça, des jeunes puissent encore se faire avoir… »

Cette phrase me fait réfléchir…

En effet, le SIDA, on en parle on en reparle. C’est peut-être devenu moins à la mode que le cancer, mais c’est une maladie dont on parle beaucoup.

Cela fait des dizaines d’années qu’on dit qu’on va trouver un remède, un moyen, un vaccin, mais non, il n’y a rien.

La seule solution pour s’en protéger reste le préservatif.

Mais le préservatif a plusieurs fonctions : la contraception, et empêcher les maladies sexuellement transmissibles comme le SIDA.

Alors peut-être que certaines personnes confondent et se disent que si la femme prend la pilule ou autre contraceptif, alors tout va bien, plus besoin de « capotes » ?

Ou bien est-ce à l’adolescence, quand on est encore un peu fleur bleue et qu’on s’imagine que nos amis, « c’est pour la vie » et que notre amour, « c’est pour la vie » aussi, qu’on se croit malin à accepter de faire l’amour sans protection « par amour pour toi » ou autre fadaise ?…

Mais le SIDA n’est pas un jeu. Et c’est vrai qu’il est vraiment dommage de se dire qu’on puisse « encore se faire avoir » avec ce genre de maladie dramatique qu’il est possible d’éviter.

Avec le SIDA, pas d’excuse possible. Pas de « je suis sûr(e) qu’il/elle est clean »… Sans test de dépistage, on ne peut pas être sûr, et puis après le test, il faut encore que la personne reste fidèle (ou utilise toujours des préservatifs). Comment le savoir ?

Rien n’est moins sûr. Alors pas d’échappatoire : préservatif, préservatif et préservatif…

Ceci étant dit, je vous souhaite à tous un bel été ! :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Un comportement déraisonnable

Il y a mourir et mourir

Appel aux adolescents !

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

25 juillet 2018

« Vous avez l’âge de mon fils »

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 17 min

Je vous ai déjà parlé de la visite de Vincent. Cet homme qui faisait du porte à porte pour vendre des tableaux avec l’association de réinsertion « Art Pop ». Je vous avais raconté comment je lui avais ouvert ma porte et comment nous avions partagé un repas.

Nous avions bavardé de nombreux sujets et Vincent était très intéressant, avec de nombreuses anecdotes à raconter sur divers sujets.

Une de ces anecdotes m’a marquée.

Vincent faisait donc du porte à porte, présentant son CV aux gens qui lui ouvraient et, de la même manière que j’avais été saisie en lisant son lieu de naissance (le même que le mien), il avait attiré l’attention d’un homme qui lui avait dit : « Vous avez l’âge de mon fils ».

Vincent lui avait alors demandé : « Et il fait quoi votre fils dans la vie ? »

Je suppose que sa question, même s’il est gentil et s’intéresse aux personnes qu’il croise, avait aussi pour but d’embrayer sur le sujet « Voyez la chance qu’il a votre fils, grâce aux chances qu’il a eu dans la vie grâce à vous, son père, il a pu s’en sortir et ne galère pas comme moi dans la rue, moi qui suis orphelin et qui ait vécu mon enfance placé dans des familles d’accueil… »

C’est de bonne guerre, après tout, Vincent était là pour fourguer ses (jolis) dessins afin de gagner de quoi se loger décemment et reprendre des études. (Du moins, c’est ce qu’il m’a dit)

Mais le monsieur n’a pas répondu ce à quoi Vincent s’attendait. Il lui a répondu que son fils était mort l’année précédente, d’une leucémie.

Et Vincent, Vincent-la-galère, Vincent qui ne mange pas tous les jours, Vincent qui dort dans la rue, qui conclue :

« Vous voyez, Madame, ce monsieur, il avait une jolie maison, il était kiné et il y avait plein d’objets d’art chez lui, des objets qui valent une fortune, tellement que mes dessins, il n’en a pas voulu. Il m’a donné de l’argent mais n’a pas voulu des dessins. C’était un monsieur qui avait tout le confort matériel mais… il avait perdu son fils… Et moi je suis là, je n’ai rien, je me bats pour pouvoir reprendre des études, me réinsérer, mais même si je suis dans la rue, j’ai la santé. »

Oui, Vincent, la trentaine, dans la rue, avait conscience que la santé est plus important que tout le reste…

J’ai vraiment apprécié notre conversation avec Vincent, sa lucidité, ses leçons de vie.

Encore une fois : merci, Vincent.

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Et puis Vincent

Les pensées sont créatrices

Les 10 objectifs de vie

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

25 septembre 2017

Surmatelas, cocon de sommeil réparateur

Classé dans : Cas pratique,Petits bonheurs — joy369 @ 12 h 39 min

L’automne est déjà là et je ressors du placard le surmatelas acheté l’hiver dernier.

Son utilisation est tellement récente que je l’avais même oublié !

Et pourtant…

Et pourtant c’est un plaisir renouvelé de me coucher chaque soir sur ce surmatelas… J’ai l’impression de m’enfoncer dans un petit cocon douillet… tout en préservant mon dos avec mon matelas choisi dans la catégorie « extra-dur »… ;-)

Chaque soir c’est la même chose : je me couche, soupire d’aise, et me relève presque pour avoir le plaisir de me recoucher à nouveau dans ce petit nuage de volupté…

J’ai pourtant découvert par hasard les surmatelas… Lors d’un voyage avec une halte dans un bel hôtel. Le réveil avait été très très tôt et j’avais justement besoin de me reposer pour compenser le manque de sommeil… et la chambre d’hôtel disposait d’un lit plus qu’agréable, plus que confortable, juste… divin !…

Après une nuit de 16 heures (j’étais en congés le lendemain, heureusement), j’avais soulevé le drap du dessous pour essayer de comprendre ce qu’avait de plus ce lit extraordinaire… Une sorte de couette dodue… Quelques recherches sur Internet plus tard, et je découvrais l’existence de surmatelas…

Quelques jours plus tard, je craquais et m’en offrais un.

Je l’ai adoré tout l’hiver mais j’ai préféré faire une pause pendant la fin du printemps et l’été… Pour mieux le retrouver cet automne…

Pourquoi je vous parle de cela ?

Parce que c’est un vrai bonheur de me fondre dedans : tellement confortable, tellement coocooning…

Mais surtout parce que j’ai une pêche phénoménale depuis quelques temps et je me demande si cela n’a pas un lien avec ce surmatelas. Alors oui, je reviens de vacances…

Alors oui, j’ai entrepris de diminuer ma consommation en sucre raffiné…

Alors oui, j’ai entrepris de me remettre au sport (mais sérieusement, c’est léger léger pour le moment)…

Mais tout cela n’explique pas pourquoi je me réveille avant le réveil, en pleine forme et avec une énergie à dévorer le monde chaque matin !…

Alors je me dis que, peut-être, le surmatelas y est pour quelque chose…

Je ne vous conseille pas d’en acheter un, d’ailleurs je n’en vends pas ni ne suis affiliée à aucun vendeur d’aucune sorte de quoique ce soit, mais si par hasard vous avez l’occasion d’en essayer un, je pense que vous devriez sauter sur l’occasion.

Disons que c’est un luxe… appréciable.

Très appréciable… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Un oreiller

Et enfin… une nuit complète !

Comment je gère les insomnies

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...22
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe