Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

23 septembre 2014

L’obsession pour un bien.

Classé dans : Cas pratique,Lectures conseillées,Les grands principes — joy369 @ 12 h 04 min

Cela fait longtemps que je n’ai plus poursuivi ici ma lecture commentée du livre « L’art de ne pas rendre sa vie amère » de Rafael Santandreu.

Voici un nouvel article. Pour lire (ou relire) les précédents, merci de consulter la catégorie du nom de l’auteur sur votre droite.

Si je continue la lecture là où je m’étais arrêtée, ce psychologue espagnol décrit le cas d’un de ces patients, obnubilé par sa moto qu’il n’osait pas utiliser de peur qu’on la lui vole. Sa moto était devenue, pour lui, un besoin vital, et il s’enflamma le jour où Rafael Santandreu lui proposa, pour régler de graves problèmes financiers, de la vendre. La revendre, c’était renoncé au rêve que, grâce à sa moto, il avait « réussi » sa vie.

Mais, Rafael Santandreu le souligne : posséder une moto de valeur (ou tout autre objet) n’est pas un « besoin », c’est un désir. Et il est important de différencier les deux.

D’ailleurs, comme l’indique l’auteur :

« La personne mûre sait que l’unique moyen de profiter des biens de la vie est d’être disposé à les perdre. Dans le cas contraire, la tension inhérente à la possibilité de les perdre est trop grande ».

Je rapproche d’ailleurs cette citation de celle-ci, qui nous vient d’Epictète :

« Ne dis jamais de quoi que ce soit : « je l’ai perdu ». Mais : « Je l’ai rendu ». Ton enfant est mort, il est rendu. Ta femme est morte, elle est rendue. Mon bien m’a été ravi. Eh bien ! Il est aussi rendu. « Mais le ravisseur est un scélérat ! » Que t’importe par qui celui qui te l’avait donné te l’ait réclamé ? Tant qu’il te le laisse, jouis-en comme d’un bien étranger, comme les passants d’une hôtellerie ».

Bon, évidemment, c’est encore plus dur car Epictète assimile les enfants et les conjoints à des biens, mais il faut replacer son discours dans le contexte de l’époque… ;-)

L’essentiel reste là : nombre de nos soit-disants « besoins » n’en sont pas le moins du monde. On nous les a mis dans la tête (proches, marketing, publicité…) mais ce ne sont pas des besoins. Que des désirs.

Or, voici ce que Rafael Santandreu dit de ces derniers:

« Le bonheur implique de profiter des désirs sans en devenir les esclaves, en sachant que ce ne sont que de simples façons de se divertir mais, en aucun cas, un besoin réel. »

Nous voici prévenus ! :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Du désir au besoin

Se sentir important… pour des raisons saines SVP

Nous n’avons pas tant de besoins que cela

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 500 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

17 juin 2014

Prédisposition au bonheur : le signe n°2

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 46 min

Je poursuis ma liste des 14 signes montrant que nous sommes heureux. Le 2e signe est le suivant : les aléas de la vie ne vous tracassent pas.

D’ailleurs, c’est amusant de constater combien ces mêmes aléas tracassent parfois énormément les personnes dépressives ou excessivement fatiguées. Je déjeunais justement avec une amie atteinte de dépression il y a peu. Et à un moment elle m’a parlé d’une produit qu’elle venait d’acheter dont la date de péremption était dépassée. Elle me racontait l’anecdote avec émotion et j’ai cru comprendre que ça avait été un drame pour elle. Mais c’est normal : en ce moment elle est atteinte d’une maladie : la dépression. Une personne saine et non fatiguée n’aurait pas réagit de façon aussi dramatique. Le produit est périmé, soit vous le jetez et l’histoire s’arrête là, soit vous retournez à la boutique pour qu’on vous l’échange ou vous le rembourse. Ce n’est pas une catastrophe.

Mais, pour ceux qui ne savent pas gérer ces éléments-là, ces petits aléas de la vie deviennent des drames, ils prennent des dimensions impressionnantes, génèrent des disputes et des cris…

Vivre avec ce genre de personnes est fatigant.

Ils sont atteints de « terribilitis » tel que le définit Santandreu (cf. précédents articles dans la catégorie du même nom). Pour eux, tout est terrible.

  • J’ai raté mon bus ? C’est terrible.
  • La boutique est fermée ? C’est terrible.
  • J’ai renversé la bouteille de lait ? C’est terrible.
  • Les enfants ont semé des jouets dans tout le salon ? Terrible.
  • La météo ? Terrible.
  • La situation du pays ? Terrible.

Comme vous l’aurez compris, moi je suis heureuse. Et c’est vrai que je me tracasse rarement pour les aléas de la vie. Je sais que parfois la vie est dure, que souvent elle peut être douce, mais j’essaie de ne pas me prendre la tête pour des choses qui n’ont pas d’importance.

Mieux, j’essaie de trouver quelque chose de positif à ce qui m’arrive.

  • Je rate le bus ? Il y a-t-il une personne intéressante que je vais rencontrer dans le prochain bus ?
  • La boutique est fermée ? Je reviendrais demain et miracle, l’article que je voulais acheté a été soldé pendant la nuit et je l’obtiens pour beaucoup moins cher (anecdote véridique, cela m’est réellement arrivé) ;-)
  • etc

Alors oui, parfois je suis très fatiguée et je suis comme tout le monde, j’en ai juste marre de ce petit problème. Alors je râle et je grimace. Mais un coin de mon cerveau se moque de moi-même et m’engage à ne pas me prendre au sérieux.

Est-ce que la situation est-elle vraiment si terrible ?

Non, en général non, elle ne l’est pas. ;-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

La règle n°6

Tirez partie des aléas de la vie !

Joyeux nouvel état d’esprit !

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 450 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

 

21 décembre 2013

Besoin de vacances

Classé dans : Entre nous,Les grands principes — joy369 @ 12 h 22 min

Parfois, la moindre contrariété devient un drame à nos yeux. Nous tempêtons, rageons, râlons peut-être même ?… ;-)

Bref, rien ne va plus.

La moindre activité nous pèse, même celle qu’on aimait le plus, même celle qui nous amusait, nous faisait rire ou nous faisait vibrer, c’est fini. Plus la moindre envie.

Juste envie de retourner se cacher dans son lit, au chaud sous sa couette.

Cette description vous interpelle ? Cela vous évoque quelque chose ? ;-)

Vous savez, ce moment où on a l’impression qu’on se récupère tous les microbes qui passent tellement nous sommes fatigués, épuisés, au bord du rouleau ?… ;-)

En général, nous sommes dans cet état-là quand nous avons trop donné, quand nous sommes vidés de toute énergie et qu’il est temps pour nous de nous reposer, de prendre des vacances.

Plus rarement, cela peut aussi être une dépression. Dans ce cas-là, attention, allez voir un docteur car c’est une maladie qui nécessite des soins.

Mais aujourd’hui, je ne veux pas parler de dépression mais juste de ce besoin de vacances qui devient parfois nécessaire quand on a trop tiré sur la corde.

Vous ne le croirez peut-être pas mais même écrire ce blog quotidien me pèse parfois. Oui, oui… Parfois je me dis « A quoi bon ? » et j’ai envie de tout abandonner, de passer à autre chose…

Mais je me motive en pensant à la déception probable de certains lecteurs réguliers, je me dis que peut-être mon billet sur le bonheur peut leur apporter un petit sourire dans leur journée, un rayon de soleil pour réchauffer une journée un peu sombre, et aussitôt je pose à nouveau mes doigts sur le clavier.

Oui, je prends énormément de temps pour écrire ce blog…

Oui, je n’ai du coup que moins de temps pour le reste de mes activités quotidiennes…

… Mais peut-être, peut-être, mes mots font-ils réfléchir l’un de vous ? Peut-être l’un d’entre vous saura trouver le chemin du bonheur, que ce soit en se débarrassant d’un partenaire toxique ou de ses propres comportements toxiques ? :-)

Alors même si je ne vous connais pas, même si peut-être vous croisez mon chemin tous les jours sans savoir que c’est moi qui écris ces mots pour vous remonter le moral, je vais continuer d’écrire.

Pour vous.

Individuellement.

En espérant que mes tirs « à la mitraillette dans le noir » vous atteindront et que vous serez, enfin, heureux. :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Une saine philosophie de vie

Le blog joy369 a 1 an !

Comment surmonter le jet-lag ?

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur. Il y a 300 articles sur ce thème dans les archives qui attendent que vous les découvriez, et j’en ajoute très régulièrement… A vrai dire chaque jour ou presque… (rires)
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous. Je ne sais pas trop à quoi cela sert à vrai dire mais je suppose que cela permet d’inciter d’autres internautes à découvrir ce blog, ce qui me semble être une bonne chose mais je ne suis pas impartiale sur ce sujet puisque j’en suis l’auteur… ;-)

Afin de rechercher d’autres articles de votre choix, vous pouvez cliquer sur le calendrier ou les autres outils de droite. :-)

Et si vous souhaitez laisser un commentaire amical, c’est juste en dessous.

Et n’oubliez pas de vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles. Je crois même qu’ainsi vous évitez la publicité…

Sinon, vous pouvez toujours taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

12345
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe