Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

30 juin 2019

Le cycle de la bienveillance

Classé dans : Cas pratique,Entre nous — joy369 @ 12 h 30 min

Je passe près d’un bâtiment qui abrite des bureaux et j’entends un cadre parler à un autre. Visiblement, il était en train de critiquer un 3e larron (dans son dos, ouh là ! Et les accord toltèques alors ? La parole impeccable ? (rires)). Il prononce donc cette phrase :

« Et puis il n’est pas bienveillant »…

J’adore !… Il y a encore quelques années, le bienveillance n’était pas au programme. Quiconque était gentil s’apparentait à l’idiot du village. Il fallait montrer les dents et ne surtout pas paraître « faible »…

Aujourd’hui, par chance, on revient à quelque chose de plus sain : celui qui est réellement fort, c’est celui qui ose être gentil.

Ce devient la qualité à la mode, et j’avoue que j’en suis fort aise. :-)

Je l’ai déjà dit sur ce blog fréquemment. Personnellement, je fonctionne à l’affectif. Soyez odieux avec moi et vous n’obtiendrez rien. Soyez gentil et je me mettrais en quatre pour vous.

J’ai d’ailleurs une anecdote sur ce thème…

Dernièrement, je devais apporter mon expertise à des clients mais le temps de planifier le rendez-vous, j’avais la vilaine impression que mes clients avaient acquis cette expertise par leurs propres moyens et que ma venue ne servait à rien. Je suis donc allée à leur rencontre, mais « la boule au ventre » car je me demandais ce que j’allais bien pouvoir leur apporter.

Et de fait, ils avaient eu le temps de développer leurs compétences sur mon domaine et je ne leur servais plus à grand chose…

J’avais donc très peur qu’ils aient un comportement odieux avec moi (« Vous ne nous apportez rien ! ») mais à ma grande surprise, ils se sont montré d’une gentillesse exquise. Ils étaient juste dans la bienveillance. Moi qui m’attendais à des claques, j’ai été agréablement surprise de voir combien ils étaient intelligents, émotionnellement intelligents. Le rendez-vous était pris avec du retard, je n’y étais pour rien, et ils ne me faisaient pas porter le chapeau.

Résultat : je me suis démenée pour voir ce que je pouvais leur apporter, même si cela n’avait pas de rapport avec le sujet pour lequel j’avais été commanditée. J’ai réellement « donné plus » pour leur satisfaction. Parce qu’ils étaient gentils et que j’étais reconnaissante de leur gentillesse.

Ce n’est pas sûr du tout que j’aurais fait la même chose s’ils avaient été odieux. (Je sais même que non, j’en ai déjà fait l’expérience ! (rires)).

Comme quoi la gentillesse paie toujours.

Je me suis même interrogée si certains de ces clients n’étaient pas des lecteurs fidèles de ce blog. Peut-être est-ce un cycle vertueux ? Peut-être mes mots dans mon millier d’articles a su les influencer pour qu’ils soient juste bienveillants, et que sans le savoir, c’est avec moi, l’auteur de ces articles, qu’ils ont été adorables ? Et que par retour de bienveillance, je leur ai apporté un « supplément » juste parce qu’ils étaient foncièrement gentils ?

Allez savoir !… :-)

Mais cette idée de cycle de la bienveillance me plaît beaucoup. :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

La bienveillance à l’école

Quelques paroles sympathiques

L’Âge de la bienveillance ?

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

20 mai 2019

Meilleur(e) ami(e) ou pire ennemi(e) ?

Classé dans : Cas pratique,Entre nous,Lectures conseillées,Les grands principes — joy369 @ 12 h 37 min

Décidément, j’adore le livre « La loi d’attraction pour les nuls ». Je ne l’ai pas encore fini car je le lis avec parcimonie. :-)

Mais plus je le lis et plus il me fait rire : on dirait que j’en suis l’auteur ! Oui, j’aurais pu l’écrire !…

Le chapitre que je viens de lire concerne la personne que nous sommes pour nous mêmes. L’auteur pense que, puisque le lecteur lit ce livre, il ne s’aime pas et ne prend pas soin de lui-même. Elle pose donc plein de questions sous-entendant que nous sommes notre pire ennemi.

Sauf que me concernant c’est l’inverse ! Je suis ma meilleure amie ! (ce que l’auteur conseille de faire).

Et c’est vrai qu’il y a longtemps que je voulais écrire un article sur ce blog à ce sujet. Devenir son meilleur ami, c’est une grande aide pour être heureux…

Ah oui, car j’oubliais : le titre du livre pré-cité pourrait aussi bien être « Comment devenir heureux »… (rires). Pour le moment, ce que j’y lis correspond parfaitement à ma philosophie personnelle… :-)

Je vous le dis : j’aurais pu écrire ce livre ! :-)

Bref, l’auteur suppose que, quand nous nous voyons dans un miroir, nous ne nous saluons pas et nous ne regardons que nos défauts. Moi non !… Quand je vois mon reflet, je me souris et parfois je me fais un clin d’œil. :-)

Au repos, le plus souvent, mes pensées sont joyeuses. Je me fais des blagues, je plaisante tout le temps avec moi-même.

Bon, comme tout le monde, j’ai des passages à vide où je me sens nulle et où rien ne va. Mais j’essaie de combattre ces idées noires avec des conseils amicaux. Que diriez-vous à un(e) ami(e) qui déprime ? « Ca va passer », « Ca ira mieux demain », « Va dormir et tu verras la vie autrement au réveil »… ?

C’est exactement ce que je me raconte.

J’essaie de prendre soin de moi.

Et comme le dit l’auteur du livre précité, je fais attention à ma santé, à ce que je mange, comme vous pourriez prendre soin de la santé d’une personne aimée. Prendre du poison (cigarettes, alcool ou autres drogues) me semble insensé : pourquoi faire du mal à mon propre corps ?… Ma joie de vivre est entière sans besoin d’artifice.

Pas besoin de me rendre ivre morte pour rire comme une folle et m’amuser.

Quand on vit 24h/24 et 7j/7 avec sa meilleure amie intérieure, on est de fait très souvent joyeux. :-)

Si je vous raconte tout cela, ce n’est bien entendu pas dans le sens où je souhaite vous faire rager ni vous raconter ma vie. Mais au contraire pour vous inciter à devenir vous aussi votre meilleur(e) ami(e) si ce n’est pas déjà fait.

Cela s’apprend.

Apprendre à prendre soin de soi, à s’apprécier, à s’auto-encourager, à se féliciter aussi…

Tout un chemin vers le bonheur… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Se réjouir de ce qu’on a obtenu

Moi je vis chez Amélie Poulain

Arrêter d’envier les autres

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

30 mars 2019

Le commerce équitable

Classé dans : Cas pratique,Lectures conseillées,Les grands principes — joy369 @ 12 h 18 min

Le Bonheur, cela se partage.

Je l’ai répété plusieurs fois sur ce blog : il est difficile d’être heureux durablement si les autres ne le sont pas. Or, sur cette planète, nous n’avons pas tous les mêmes chances de départ. Même s’il est difficile de quantifier le bonheur, ce sera plus simple pour moi de m’auto-éduquer à cultiver le bonheur (en lisant ce blog par exemple) si je sais lire, si j’ai Internet, et si j’ai du temps libre pour le faire. Si je suis trop pauvre pour avoir de quoi subsister et que je passe mes journées à inventer des plans galère pour trouver de quoi manger, quitte à devoir faire des actes contraires à mes valeurs, c’est plus compliqué…

Pourtant, nous sommes tous reliés. A l’heure des communications et des moyens de transport actuels, nous sommes tous connectés. Si j’ai l’argent pour payer, je peux en moins d’une semaine rejoindre n’importe quelle personne de la planète là où il est, même si c’est sur une île perdue à l’autre bout du monde.

Souvent, même si nous ne nous voyons pas physiquement, nous sommes connectés par les objets. Le café que je bois a été cultivé, cueilli, torréfié puis empaqueté, acheminé jusqu’à moi par plusieurs personnes. Et le fait que j’achète ce paquet de café ou un autre aura un impact sur ces personnes. Malheureusement, il est parfois difficile de savoir si ces personnes sont bien traitées ou pas, et si l’argent que je verse pour l’achat de mon paquet de café leur revient en grande partie ou s’ils ne reçoivent quasiment rien pour leur travail.

Par chance, il existe des logos, ceux du commerce équitable. Regardez sur cette page : logos commerce équitable

Comment cela fonctionne ?

Encore une fois, je vous retranscris ce qu’en dit l’excellente BD « Hypercapitalisme » de Larry Gonick et Tim Kasser :

« Pour gagner le label commerce équitable, les compagnies et les coopératives doivent verser au moins le salaire minimum local, accepter les syndicats, employer des méthodes de production durables (« vertes »), et promouvoir l’égalité des sexes. Elles doivent également ne jamais employer de main-d’œuvre forcée ni faire travailler des enfants. »

En ce moment circule sur Internet une vidéo montrant des enfants travaillant et effectuant un travail parfois très physique. Souvent la personne qui partage cette vidéo l’accompagne d’un texte pour prouver sa sensibilité : « C’est trop triste, j’en ai les larmes aux yeux ! ». Parfait. Mais aussi inutile que de cliquer sur les « Like » quand il y a une campagne pour lutter pour que quelque chose s’améliore. On ne vous demande pas d’aimer ou de refuser, on vous demande d’agir.

Le travail des enfants vous émeut ? Parfait ! Alors agissez !… Vous avez le choix pour le faire, cela commence dans votre magasin préféré : repérez les logos et achetez intelligemment ! Trop cher ? Alors achetez-moins !… (attention, je ne parle pas ici pour ceux et celles qui réellement passent leur argent que dans les biens de nécessité et qui n’y arrivent pas, là, vous verrez plus tard, quand la chance vous sourira et que vos moyens financiers se seront arrangés) :-)

Notre carte bancaire est une arme ? Utilisons-la (ou pas) mais avec intelligence !

« Aux armes citoyens !… » :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Le professeur, la poubelle et les boules de papier

Faire une bonne action en se lavant ? C’est possible !

Apprendre à se comprendre les uns les autres

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...113
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe