Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

20 mars 2019

J’ai dû tailler mon crayon vert…

Classé dans : Cas pratique,Petits bonheurs — joy369 @ 12 h 14 min

Il existe des moments dans la vie professionnelle où on a vraiment envie de tout envoyer en l’air, de claquer sa démission et d’aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte.

Sauf que l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs et que les décisions précipitées ne sont pas toujours les meilleures.

J’ai donc décidée il y a plus d’un an de mettre en place un système basique pour savoir si, au quotidien, mon travail était plutôt sympa ou insupportable.

J’en ai parlé sur ce blog, c’est un système très simple qui se compose d’un calendrier papier (l’impression des mois de Outlook convient très bien à mes besoins) et de trois crayons de couleur : un rouge, un jaune et un vert.

Chaque jour, je colore le jour écoulé avec l’une des trois couleurs : en rouge si la journée a été telle que je ne voudrais surtout pas la revivre et que j’estime que pour subir ce que j’ai dû subir ce jour-là, je ne suis clairement pas assez payée. En jaune si la journée a été… comment dire, neutre. Pas exceptionnelle pour que j’ai envie de la revivre mais pas atroce non plus, et qu’en gros j’ai fait mon job et que mon salaire était mérité. Et en vert quand la journée a été agréable et que, puisqu’il faut travailler pour gagner de quoi vivre, je revivrai bien la même journée de travail et qu’en forçant le trait, on pourrait presque dire que j’ai été trop payée pour ce que j’ai fait.

Attention : cela ne signifie pas du tout que j’ai tiré au flanc et que je n’ai pas travaillé. Mais bien que mon travail m’a semblé agréable car, comme Confucius, j’ai compris qu’il fallait choisir un travail que j’aimais pour ne pas avoir à travailler un seul jour de ma vie.

Cela fait donc un an que j’ai mise en place cette petite méthode et que je m’y tiens. Si je n’ai pas le temps de colorer la journée (et ça arrive fréquemment), je gribouille au rayon un « r », un « j » ou un « v » pour me rappeler dans quelle couleur je devrai colorer la journée. Et dès que j’ai 5 minutes, j’efface mon gribouillis au crayon à papier et je colore proprement, de façon à ce que visuellement me saute aux yeux la couleur dominante.

Et vous savez quoi ? Depuis que j’ai mis ce système en place, je me retrouve à devoir tailler mon crayon vert… Et c’est bête mais cette idée m’a fait sourire. Oui, j’ai été heureuse de devoir prendre mon taille-crayon pour tailler le crayon vert…

Car il symbolise que, même si parfois mon travail me rend folle, au final j’ai eu quand même pas mal de journées sympa… :-)

Et je rappelle que l’objectif de cette méthode est de repérer, jour après jour, si une situation devient invivable. Si votre calendrier se colore trop de rouge, il est temps pour vous de faire votre CV et de partir voir ailleurs… :-)

Ca tombe bien : certaines professions sont très recherchées, et pyramide des âges aidant, je subodore que cela va continuer…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Jour vert et jour rouge

Un sale moment

La règle n°6

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

30 décembre 2018

Ne parler que du positif

Classé dans : Cas pratique,Entre nous — joy369 @ 12 h 58 min

Toujours au sujet de la loi d’Attraction…

Me reviennent des anecdotes.

La première, il y a longtemps, quand je commençais à travailler… Le monde du travail me semblait fascinant, nouveau, j’avais tout à apprendre.

Et je me souviens d’un homme d’affaire, la caricature de la Réussite, le « businessman » par excellence. Toujours en costume, sur son 31, toujours souriant, sûr de lui (ou du moins le paraissant), jamais en difficulté.

Et il ne parlait que des contrats remportés, des nouveaux embauchés… Jamais des contrats perdus ni des démissions.

Un matin tôt, j’étais seule avec lui, je l’interrogeais au sujet d’un appel d’offres auquel nous avions répondu.

Gêne. Ma question gênait.

J’insista.

Je sentis que je l’agaçais. Par égard pour ma jeunesse, il me répondit quand même, mais il ne me dit pas « Nous l’avons perdu » mais « il ne faut pas en parler ». Et je ne me souviens plus de ses mots, mais il me fit comprendre qu’il était important de ne parler que du positif, jamais du négatif.

Ce qui m’a le plus marquée, ce n’est pas tant son discours, bien qu’à l’époque je trouvais cela stupide (« Ce n’est pas parce que tu ne parles pas d’un sujet qu’il disparaît ») mais l’espèce de peur que je sentais en lui. Comme si parler des échecs l’effrayait vraiment. Comme si c’était un sacrilège. Un sacrilège au sens religieux, quelque chose qu’il ne fallait surtout pas faire.

L’autre souvenir qui me revient concerne un couple. Un couple de personnes âgées. Quand vous leur demandez comment ça va, vous aurez droit à 1/2h de discussion sur tel enfant ou tel petit-enfant brillant à l’école, adulé à son travail, qui réussit tel ou tel prodige. Leur discours est tellement positif et impressionnant qu’il agace. Car ce n’est pas que tout va bien, mais ils vous donnent réellement l’impression que tout est meeeeeeeerveilleux dans leur famille. Pourtant, pour peu qu’on soit un peu attentif, ce discours est bien rôdé et ils vous le répèteront à l’infini, vous ressassant les notes au Bac d’Untel (même si Untel a passé son baccalauréat depuis belle lurette désormais). Et surtout, ils ne vous parleront jamais des autres membres de leur famille qui sont un peu moins brillants…

Alors c’est vrai, cela peut être agaçant. Mais si on considère la loi d’attraction dont je parlais dans un précédent article, n’ont-ils pas raison ?

Plutôt que de nous sentir agacés, nous dont la vie n’est pas aussi meeeeerveilleuse, pourquoi ne pas essayer de les imiter pour voir ce qu’il se passe ?

On ne sait jamais… ;-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Son coin de Paradis

Le jeu pour être positif

La pierre de gratitude

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 950 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

5 décembre 2018

Les beaux étés

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 56 min

« Cette série ne contient ni bagarres sanguinolentes ni complots internationaux. Elle parle de la vie, la vraie. La vie – jolie – de gens qui, l’année durant, travaillent dur pour se payer des vacances d’été. »

Voici le 4e de couverture de cette BD que j’emprunte à la bibliothèque : « Les beaux étés ».

A vrai dire, c’est la 3e fois que j’emprunte cette BD et je pense que je vais l’emprunter encore un certain nombre de fois… :-)

Pourquoi ?

Parce que cette BD me remplit de bonheur !…

Elle parle de l’été, des vacances, des « grandes » vacances, et elle affiche une tendresse et un humour simple que j’adore…

Cette série comporte plusieurs tomes et je peux les lire et les relire sans me lasser. Chaque dessin, chaque petite phrase, tout dégouline de tendresse. Oui, c’est la définition : c’est une BD tendre. Pas toujours drôle, mais pas sanguinolente.

Pourtant, j’adore les BD de « complots internationaux » comme « Largo Winch » ou « Lady S ». Mais ces BD ne me rendent pas « heureuse à long terme ». Voire, selon les épisodes, elles me dépriment même parfois. ;-)

Pour être heureuse, pour affronter l’hiver qui approche, j’ai besoin de gaieté, de tendresse, de bonne humeur.

Et pour cela, « Les beaux étés » est un BD merveilleuse. :-)

(Je précise que je ne connais pas les auteurs et que je ne touche aucune commission !) (rires)

Je la classe dans la même catégorie que la série « Mamette » que j’adore également, qui met en scène une petite vieille et une série de personnages attendrissants…

Il faudrait peut-être que je commence un article sur les « BD qui rendent heureux »… Je compte sur vos commentaires pour compléter la liste.

Pour ma part, je rajouterais volontiers « Du vent dans les saules » mais ensuite, je ne sais pas…

Alors n’hésitez pas à me soumettre vos coups de coeurs ! :-)

Histoire de savourer une lecture sympa, semi-allongée sur un canapé, au chaud, en sirotant une boisson chaude…

Car c’est cela aussi, le bonheur… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Relire un livre qu’on adore

De quoi parle ce blog ?… du bonheur !

Mes lectures sur le BONHEUR

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...112
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe