Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

10 octobre 2018

Une jolie jupe bleue

Classé dans : Cas pratique — joy369 @ 12 h 20 min

Ce jour-là, je rentre dans un ascenseur. Plusieurs personnes y entrent également, salutations de politesse dans un petit endroit. Rien de plus, l’ascenseur dessert plusieurs entreprises et nous ne nous connaissons pas. Des personnes sortent, restent un monsieur et une dame. Avant de s’en aller, le monsieur se tourne vers moi et me dit, avec une extrême politesse :

« Si vous me le permettez, vous avez une très jolie jupe bleue ».

Je remercie, les portes s’ouvrent, il s’en va.

Je ne le reverrai plus jamais et je serai d’ailleurs bien incapable de le reconnaître. Ce n’était clairement pas une méthode de drague, juste un compliment gratuit, comme cela, parce que ce jour-là j’arborais une très jolie jupe bleu pétrole.

C’est tout. L’anecdote finit là. Je suis restée pensive dans cet ascenseur, pensive et ravie. Et je me suis dit : « Cela fait donc cela, quand je complimente les gens que je ne connais pas : cette sensation de plaisir que je ressens, c’est ce que j’offre aux personnes que je croise et auxquelles je fais souvent un compliment (sincère, toujours sincère !) ».

D’habitude, c’est moi qui complimente, jamais l’inverse. Et je n’attends rien en retour, juste le bonheur d’avoir été agréable avec la personne en face de moi et, peut-être, de lui avoir donné un petit truc positif à raconter le soir à la maison : « Hey, tu sais quoi ? Ce matin quand je travaillais à la caisse, une cliente m’a dit qu’elle trouvait très jolies ces boucles d’oreilles, tu sais, celles que tu m’as offert pour nos 5 ans de mariage ! »…

Mais jusqu’à présent, je n’ai que rarement été complimentée moi-même, ou alors par des personnes que je connais, pas de parfaits inconnus.

Et vous savez quoi ? Cela fait un bien fou !… :-)

C’est idiot, je m’en moque de cette jupe, je ne saurais même plus laquelle c’est (j’en ai plusieurs de cette couleur), mais des semaines après que l’anecdote a eu lieu, je m’en rappelle encore. Et je pense qu’à chaque fois que je choisirai une de ces jupes dans ma penderie je penserai à ce monsieur. Je me dirai que quelqu’un d’autre que moi un jour l’a trouvée suffisamment belle pour m’en féliciter.

Alors, oui, je sais, c’est bête, c’est gratuit et cela ne coûte que quelques secondes de notre temps, mais je milite encore et encore pour que l’on n’hésite pas à s’envoyer des compliments les uns aux autres, même si on ne connaît pas, surtout si on ne se connaît pas. Après tout, on ne sait rien de la vie de cette personne, peut-être que ce compliment peut vraiment avoir un impact positif sur cette personne.

Alors complimentons ! Complimentons encore et encore ! Mais toujours sincèrement. Si vous me croisez avec ma jupe bleue et que vous la jugez atroce, surtout, ne me mentez pas : taisez-vous mais ne me dîtes pas qu’elle est belle.

Ce monde a besoin de gentillesse, mais également de sincérité. :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

« J’adore bosser avec toi ! »

Oser complimenter

Moi je vis chez Amélie Poulain

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

25 mars 2018

« Je prie pour ton ami »

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 59 min

Déjeuner entre copines.

J’aime Mounira infiniment. Nous ne nous voyons pas très souvent, je ne peux pas dire qu’elle et moi sommes intimes, mais je l’apprécie vraiment, énormément.

A un moment de la conversation, elle me demande des nouvelles d’un ami cher qui se meurt.

Comme je ne cache jamais ni mes chagrins ni mes joies, elle sait, comme tout mon entourage, combien sa perte prochaine me touche.

Et comme nombre de mes proches, elle pense à me demander comment il va. Je lui réponds brièvement. Que dire quand la maladie fait son travail de sape et qu’il n’y a rien à faire ? Je n’ai pas envie de m’éterniser sur le sujet alors je passe à autre chose. Sauf que soudain elle me dit : « Je prie pour ton ami. Je dis de prières pour lui. Et ce depuis longtemps. »

Je stoppe et la considère, interloquée.

Elle n’a jamais rencontré cet ami. Elle ne sait rien de lui. Elle sait juste que je l’aime et ça lui suffit.

Moi qui n’ai pas de religion, je demande des explications. Comment cela se passe une prière dans sa religion ? (Elle est musulmane)

Mounira me répond, me parle invocations, prières de consultations… A vrai dire je n’ai pas tout compris, je ne suis pas même sûre d’avoir été vraiment attentive. Car je reste émerveillée par ce fait : Mounira, qui ne connaît pas mon ami, prie pour lui. Juste parce qu’elle me connaît moi et qu’elle sait combien j’aurais aimé qu’il guérisse, qu’il ne soit pas malade, qu’il ne soit pas mourant.

Et je songe aussi à mes propres prières d’athée, partout, dans la rue, dans les transports en commun. Cet homme que j’ai bénis en silence parce que je l’ai vu dans la rue ramasser un papier qu’il avait jeté à côté de la poubelle. Il a remis son papier dans la poubelle et moi j’ai prié dans ma tête pour que cet homme ne vive que des bonheurs dans sa journée et dans sa vie…

Parfois je fais des prières pour toutes les personnes que je croise dans la rue. Comme dans un jeu vidéo, je demande à un Dieu incertain que, s’il Te plaît, fais en sorte que cette petite dame ronde soit heureuse, et ce monsieur à lunettes, et la dame là, avec son sac à main violet, et celle-là, plus guindée, etc etc. Plus la foule est dense et plus je dois être rapide. Comme un jeu vidéo je vous dis… ;-)

Est-ce que cela sert à quelque chose ? Je n’en sais rien. Et les personnes pour qui je « prie » ignorent que je prie pour elles, pour leur bonheur.

Mais là, je sais. OK, Mounira ne prie pas directement pour moi, mais si elle prie pour mon ami, c’est parce qu’elle sait que cela me rendrait heureuse.

Et rien que de le savoir, je suis heureuse… :-)

Merci Mounira ! Merci ! :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Ma voisine

Priez pour nous

Ma prière du soir (en tant qu’athée)

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Mais là

20 février 2018

Pas tous les mêmes dons…

Classé dans : Entre nous,Les grands principes — joy369 @ 12 h 24 min

Un coup d’œil à l’heure : 23 minutes.

Peut mieux faire…

Pourtant, la vidéo intitulée : 3 minutes et demi pour nettoyer votre salle de bain semblait engageante.

Mais force est d’avouer que, pour mon premier essai, le résultat n’est pas impeccable et j’ai largement dépassé le timing indiqué…

Je tenterai une autre fois et il faut dire que je reviens de loin, car si mon intérieur est ordonné, on ne peut pas dire que je suis la reine du ménage, loin de là…

Il faut avouer aussi que cela ne m’intéresse pas et que je préfère de loin savourer un bon livre plutôt que d’agiter chiffons et serpillères…

D’ailleurs je pensais que tout le monde était comme moi jusqu’à ce que je rencontre des vraies fées du logis. Et notez que j’indique le féminin car l’expression parle de « fée », mais j’ai également rencontré des magiciens dans ce domaine…

Vous savez, de ces personnes que vous enfermez dans un endroit et qui, en trois secondes, vous l’ont transformé en pièce rutilante dans laquelle oui, vous pouvez les yeux fermés manger ce qui vient de tomber par terre…

« Je pense qu’ils ont un don comme dans Lanfeust de Troy », me souffle mon conjoint. L’idée m’amuse car dans cette BD, chaque adulte dispose d’un don plus ou moins utile (changer l’eau en glace, faire pousser les cheveux…) et que sur Terre nous ne disposons pas tout à fait de ce genre de dons, mais force est d’avouer : je pense sincèrement que nous n’avons pas les mêmes compétences.

Et finalement c’est très bien ainsi. Nous sommes tous différents, tous merveilleux, mais tous différents.

Certains sauront nettoyer une salle de bain en 3 minutes trente secondes et le résultat sera parfait, et d’autres n’y arriveront pas vraiment mais jongleront plus facilement avec les mots.

Après, à chacun de savoir choisir le métier qui lui convient pour utiliser notre don.

(Pourvu que je ne sois jamais affectée au ménage !) (rires)

Alors on peut essayer, comme je le fais, de développer de nouvelles compétences, mais il faut aussi connaître ses limites et ne pas déprimer si on n’y arrive pas.

Tout le monde n’est pas cordon-bleu, poète, menuisier etc.

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

« A vos ordres, Chef ! »

Bague au doigt ou corde au cou ?

Le loup se marie…

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...111
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe