Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

30 décembre 2016

Savoir ce qu’on veut

Classé dans : Cas pratique,Mes listes — joy369 @ 12 h 55 min

Je referme le livre « L’art des listes » de Dominique Loreau avec lassitude. Étrangement, j’ai toujours envie de lire les ouvrages de cet auteur et je suis toujours déçue. Dans ce livre elle propose plein d’idées de thèmes pour des listes, c’est bien, mais qui a vraiment le temps de se pencher là-dessus ?

Sa prose est agréable à lire, mais son discours m’ennuie. C’est toujours la même chose et même si je suis d’accord avec elle (moins consommer d’objets matériels, profiter du présent, apprendre à se connaître…), cette lecture me lasse.

Tant pis.

Un paragraphe a cependant retenu mon attention : elle propose de lister ce qu’on aime, ce qu’on n’aime pas, et indique qu’on ne peut être heureux que si on sait ce que l’on veut. Encore une fois, je suis entièrement d’accord avec elle. Mais c’est son insistance qui me gêne. Il y a-t-il donc tant de personnes que cela qui ne savent pas ce qu’ils veulent ?

Cela me paraît pourtant tellement évident.

Personnellement, je ne vois pas l’intérêt d’une telle liste car mes goûts sont établis, sûrs et stables. Je sais ce que j’aime, ce que je veux, et ce que je n’aime pas.

Et comme je ne suis pas masochiste, j’évite les derniers tout en me concentrant sur mon objectif.

Exemple : en ce moment, j’ai décidé que si je perdais 2 ou 3 kilos, ce serait bien. Aussi, sans me priver particulièrement, je ne me gave pas (hé oui, même en période de fêtes) et je privilégie les escaliers aux escalators ou autres ascenseurs, ce qui est un moyen urbain de faire un peu de sport à défaut de faire vraiment du sport…

Vous pouvez m’offrir un chocolat ou autre friandise : selon l’envie, j’en accepterai un ou pas, mais je n’en reprendrai pas un deuxième. Tout simplement parce que cela ne colle pas avec mon objectif.

Si vous vous fixez des buts, vous les atteindrez bien plus facilement que si vous vous laissez aller au fil de l’eau.

Bien que voguer au fil de l’eau a du charme aussi… ;-)

Je m’interroge : est-ce que je suis heureuse parce que je suis décidée et que je sais exactement ce que je veux ?

Mais alors, est-ce qu’on peut apprendre à décider ce qu’on veut ?

Si oui, comment apprendre cela ?

Commencer par lister ce qu’on aime et ce qu’on n’aime pas est effectivement une bonne idée.

Comme quoi : Dominique Loreau a raison. ;-)

…et j’ai donc raison de continuer à lire ses livres de temps en temps… (rires)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Mer, montagne, ville ou campagne ?

Café ou chocolat

Lister ce qu’on aime faire

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 800 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

3 décembre 2016

La décomposition du bonheur

Classé dans : Cas pratique — joy369 @ 12 h 18 min

Fatigue.

Manque de sommeil.

Les jours s’enchaînent et je ne vois pas le temps filer.

Déjà décembre. Mais où sont passés tous les autres mois de l’année ? Et les autres années de ma vie ? Ca file tellement vite…

J’anticipe des ennuis à venir et mes pensées, laisser à elles-mêmes, broient du noir dès que je ne les contrôle plus.

Ce jour-là, trajet en transport collectif. Je jette un œil sur le livre que ma voisine dévore : un gros titre : « Apprenez à savourer le présent, à ne pas juger le passé et à ne pas craindre le futur ».

Je souris. Encore un livre de développement personnel dans la même veine que mon blog. S’il se vend ce genre de livres, c’est qu’il y a une demande. Je trouve cela positif : je suis contente que de plus en plus de personnes recherchent réellement à être heureuses. Bon, idéalement ce serait mieux si tout le monde était déjà heureux, mais… c’est un début.

Le titre lu au hasard me fait de l’œil. On dirait que le destin (ou Dieu ou mes Anges gardiens ou  ce que vous voulez) me donne un petit rappel de ma situation actuelle. Je m’inquiète trop pour le futur, cela ne sert à rien. Il est temps que j’oublie mes soucis concernant l’avenir et que je me focalise à nouveau sur le présent. Car le cerveau ne sait pas penser à deux choses à la fois. Si je me concentre sur mon présent, mon cerveau ne pourra plus s’inquiéter pour le futur.

Alors je réfléchis : mon présent, là, maintenant, qu’a-t-il de positif ?

Et me voilà égrenant mentalement les éléments agréables de ce début de journée. Pas forcément grand chose, mais tous ces petits riens qui, s’ils manquaient, rendraient ma matinée moins sympathique. Et je décompose donc chaque élément positif :

  • Je suis à l’abri des intempéries
  • J’ai pu dormir chez moi la nuit dernière
  • J’ai eu le temps de prendre mon petit déjeuner
  • J’ai bu une boisson chaude que j’apprécie
  • J’ai pris plaisir à choisir les vêtements que je porte aujourd’hui
  • De la même façon, je me suis maquillée avec soin, en m’amusant à choisir les couleurs des fards à paupières
  • J’ai un livre intéressant à lire, même si sur le moment je n’en ai pas envie
  • Etc.

Trois fois rien, mais à me concentrer sur ces pensées, mon cerveau oublie l’avenir incertain et les inquiétudes cessent. Et se focaliser sur le positif, je l’ai déjà dit mille fois, est un excellent entraînement pour apprécier le bonheur.

Voici donc un petit exercice très utile à répéter inlassablement toute une journée : décomposer son bonheur.

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Le jeu pour être positif

La liste de gratitudes

L’escalier du bonheur

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 800 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

 

12 juillet 2016

La liste de ce que j’aime faire

Classé dans : Cas pratique,Petits bonheurs — joy369 @ 12 h 50 min

Soirée d’été.
Il fait assez frais, mais j’ai accès à une terrasse. Et, plaisir rare, j’ai du temps devant moi…
Zéro contrainte, libre comme l’air.
Tellement libre que je peux perdre du temps à regarder le temps passer.
Alors, une boisson chaude dans les mains, je regarde le vent souffler doucement dans les branches des arbres et faire danser leurs feuilles.
Au loin, des oiseaux invisibles chantent.
Je prends soudain conscience combien j’aime le chant des oiseaux.
Mais je ne prends que rarement le temps de les écouter.
Soudain, un éclair blanc dans le jardin voisin. Un chat ? Un chien ?
Je me concentre et j’observe quelques instants ce lieu s’enfoncer peu à peu dans la pénombre.
Je dirais un chat.
Un chat blanc un peu fou, qui bondit joyeusement dans le carré de pelouse broussailleux.
Ce genre de chat me fait rire.
Imprévisible.
Un peu « barré », un peu « tout fou »…
Cela fait combien de temps que je cours sans prendre le temps de m’arrêter regarder un chat tout fou ?
Et là, cette boisson chaude qui me réchauffe les mains, ai-je noté dans ma liste « de ce que j’aime faire » que j’aimais cela ? Prendre le temps de boire une boisson chaude ?
Car oui : je tiens une liste de ce que j’aime faire.
Et, en la passant en revue, je réalise soudain que je suis en train de réaliser plusieurs de ces choses : boire une boisson chaude, regarder le vent souffler dans les arbres, écouter les oiseaux qui chantent…
Et moi qui me sentais engluée depuis des mois dans un quotidien qui passe trop vite, je me sens soudain apaisée.
Comme si j’avais volé quelques instants de plaisir à un calendrier tyrannique.
Oui, la nuit a été trop courte, oui, mon sommeil a été écourté, oui, la journée a filé sans que je la remarque, oui, je n’ai eu le temps de ne rien faire, rien de rien, mais là, hop, soudain, je réalise que j’ai « coché » 3 activités qui me plaisent sur ma liste de petits bonheurs.
Oh, bien sûr, ma pause sera limitée. Je ne resterai pas 2 heures dehors. Le froid et la fatigue me pousseront à rentrer au chaud et à aller me coucher.
Mais quand même, quand même : j’ai réussi à faire quelques petites choses qui me plaisent.
Et c’est à cela que sert ma liste des choses que j’aime faire : à prendre conscience de mes goûts et à savourer chaque moment passé ainsi.
La journée est finie, je vais aller me coucher, mais je garde au fond de moi cette petite lumière : le goût du bonheur…
Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Un café saupoudré de cannelle

Du temps ET de l’argent

« Range ta serviette ! »

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 750 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

12345...15
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe