Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

30 avril 2017

Manque de compassion

Classé dans : Les grands principes — joy369 @ 12 h 58 min

Mon amie Leïla est enceinte.

C’est le premier trimestre. Et, comme c’est souvent le cas pour les femmes enceintes à ce stade-là, elle a des nausées et vomit régulièrement. Elle se sent épuisée continuellement, a des insomnies, et donc elle n’arrive pas à dormir malgré sa fatigue…

Bref, elle n’en peut plus.

Je la vois après son rendez-vous chez le gynécologue. Elle me semble en effet très fatiguée, je ne suis pas habituée à la voir dans un tel état, un peu éteinte.

Alors je fais la conversation… Au bout d’un moment, après avoir réussi enfin à lui tirer quelques sourires, la voici qui crache enfin le morceau :

« Ce que je ne comprends pas, c’est que le toubib ne m’aide pas. Je suis épuisée, je vomis, j’ai des nausées toute la journée, et le docteur ne sait que me dire « C’est normal, vous êtes enceinte »… »

Je réponds par un sourire triste. Je la comprends, mais que peut répondre un docteur ? Je lui dis : « Et si tu étais médecin et qu’un gros fumeur venait te voir en se plaignant d’avoir une haleine de chacal, de tousser souvent, et de ne pas être capable de guérir rapidement du moindre rhume… Que lui dirais-tu ? »

Sa réponse fuse : « Je lui répondrais d’arrêter de fumer, parce que tous ses symptômes viennent de là… »

De nouveau un sourire triste : « Exactement. Toi c’est pareil. Mais le docteur ne va pas te dire d’interrompre ta grossesse… »

Et je continue : « Mais je te comprends, ce qui te gêne c’est le manque de compassion de ton docteur. De nombreux docteurs devraient limiter leurs ordonnances et se contenter d’exprimer de la compassion. C’est parfois tout ce dont on a besoin ».

Mon amie acquiesce. Un peu de compassion lui aurait fait du bien… En attendant, elle part faire la sieste et moi je reste là, à songer soudain à une autre anecdote qui me revient, une collègue charmante qui s’était absentée mystérieusement.

A son retour, je lui avais demandé gentiment où elle était passée pendant ces 2 ou 3 derniers jours et elle m’avait expliqué qu’un membre de sa famille était décédé.

Je lui avais aussitôt exprimé mes condoléances.

Et elle me raconta alors comment cela s’était passé au moment de son départ. Elle avait envoyé un mail à son chef (non présent physiquement) pour l’informer qu’en raison d’un décès dans sa famille elle devrait s’absenter 2 ou 3 jours.

« OK » lui avait répondu son supérieur.

Juste « ok »…

Rien de plus.

Pas un petit « Je suis désolé pour toi » ou un « Toutes mes condoléances »…

Rien.

Ma collègue en était restée bouche bée… et chagrinée.

Encore une fois, un peu de compassion n’aurait pas fait de mal…

J’ai parfois l’impression que la compassion, c’est une main tendue quand vous êtes à terre. Vous n’avez pas forcément besoin qu’on vous aide pour vous relever, mais si on vous aide ça va plus vite… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Les agressifs ? Non merci

« J’ai mal pour vous »

Prédisposition au bonheur : le signe n°1

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 800 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

2 avril 2017

26 ans et bienfaiteur de l’humanité

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 13 min

On me transfère ce lien ci-dessous et un sourire apparaît sur mes lèvres :

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/03/28/en-un-tweet-une-star-francaise-du-net-trouve-un-avion-et-le-remplit-d-aide-pour-la-somalie_5102049_3212.html

La pièce donnée ce matin à une mendiante me semble bien dérisoire et cela m’amuse. Jérôme Jarre n’a que 26 ans, mais il a su utiliser le côté positif d’Internet pour aider à résoudre un très grave souci planétaire.

Je lui tire mon chapeau et je lui présente mon respect. :-)

Sincèrement, j’ignore tout de ce jeune homme, mais ce que je découvre dans cet article du journal français Le Monde me ravit : un jeune homme de 26 ans, écœuré par la situation de famine que connaît la corne de l’Afrique en ce moment, utilise Tweeter pour alerter son réseau de « followers ».

Le sous-titre résume bien l’article : « Jérôme Jarre, 26 ans, a publié un tweet pour dire sa révolte devant la famine dans la Corne de l’Afrique. Une semaine plus tard, il est sur place avec 60 tonnes d’aide. »

Et, de fait, je me rappelle avoir tempêté un matin, toute seule dans ma salle de bain, sur « ces médias qui parlaient à peine de l’événement majeur des informations du jour : la très grave famine dont souffre une partie de l’Afrique en ce moment. A peine quelques secondes de radio pour plusieurs minutes pour des sujets sincèrement sans grande importance humaine.

Mais voilà : moi j’ai tempêté seule dans mon coin et ensuite j’ai oublié l’affaire, croulant sous mes propres petits sujets sans réelle importance non plus (car il n’y a pas mort d’hommes) et je n’ai pas agi.

Jérôme Jarre, lui, a agi. Et je me répète : bravo !…

Bravo et merci à lui et à tous ceux qui ont répondu à son appel.

D’ailleurs la crise n’est pas terminée alors il nous reste de quoi agir nous aussi en faisant un don.

Et qu’on ne me dise pas qu’avant un certain âge on ne peut pas agir pour sauver le monde !

Tout est possible.

A chacun de choisir le meilleur plutôt que le pire.

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Collectionneur de dons !

1% de mon budget

Une saine philosophie de vie

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 800 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

24 février 2017

Rose de St Valentin…

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 59 min

La St Valentin, fête des amoureuses, est passé depuis plusieurs jours déjà. Vilaine que je suis, j’avais déjà oublié la jolie rose rouge que mon conjoint m’avait offerte à cette occasion quand mes yeux se posent dessus.

Oui, elle est bien là, toujours vaillante, dans son vase.

Elle est là mais comme je suis toujours plongée dans mes pensées, je ne la voyais pas.

« Allez, me dis-je, je vais lui redonner un peu d’eau, à cette pauvre fleur » et je tends la main pour attraper le vase tout en calculant en « tâche de fond » la différence entre date du jour et le 14 février. Mais je stoppe mes pensées : le vase est plein. J’ai failli renverser de l’eau partout en l’attrapant.

Oui, car quelqu’un a déjà rempli ce vase.

Et, vu la longévité de cette rose coupée, ce quelqu’un a dû le remplir un certain nombre de fois.

D’ailleurs, je ne me rappelle pas avoir sorti ce vase du placard ni avoir mis la rose dedans.

Ce quelqu’un, évidemment, c’est mon merveilleux et extraordinaire conjoint, qui me connaît bien et qui sait que, si j’adore qu’on m’offre des fleurs, cela m’insupporte de devoir m’en occuper. Couper les tiges, ré-arranger les bouquets, trouver le vase, le remplir d’eau et en changer quotidiennement… Ce n’est pas une activité pour moi, c’est comme cela.

Ravie de constater qu’il y a déjà de l’eau dans ce vase, j’embrasse les pétales rouges. Un baiser virtuel pour mon compagnon dont j’apprécie le geste.

Geste de m’offrir cette rose, certes, mais surtout geste quotidien de s’en occuper.

C’est surtout cette attention répétée qui me plaît. :-)

Car offrir des fleurs, c’est vrai, c’est sympa.

Mais se mettre à la place de l’autre et réfléchir d’abord à si celui ou celle à qui on en offre aura le temps ou l’énergie de s’occuper des fleurs, c’est encore plus sympa.

Car oui, c’est gentil les bouquets de « Bonne convalescence », mais personnellement, quand je ne tiens plus debout et que la fièvre me terrasse, devoir m’occuper d’un bouquet de fleurs pour le mettre dans un vase avec de l’eau et tout et tout, même si ce n’est pas compliqué, vous savez quoi ? C’est vraiment la dernière chose dont j’ai envie !…

Et je passe sous silence l’exaspération des nouveaux parents qui venaient de réussir à endormir leur nourrisson tout juste sorti de la maternité, nourrisson qui se remet à hurler réveillé qu’il est par… le livreur de fleurs de la famille éloignée !… (anecdote véridique)

Alors oui, offrir des fleurs c’est adorable.

Mais offrez-les à une personne en état pour les recevoir.

Ou sinon faîtes comme mon partenaire : offrez aussi le service après-vente ! ;-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Plaisir d’offrir

Rien, c’est rien

Un jeu pour cimenter votre couple…

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 800 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

12345...20
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe