Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

10 juin 2021

Plus de Julien, moins de Béatrice !

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 33 min

Fidèle à mes principes, je fais tout ce que je peux pour être heureuse. Et de fait, je le suis. :-)

J’essaie de limiter tout ce qui pourrait nuire à mon bonheur, notamment en triant soigneusement mon carnet d’adresse. Cela passe, plus jeune, par le choix de mes partenaires amoureux (éliminés au moindre soupçon de violence (physique ou mentale), en évitant ceux qui ont une tendance à l’alcoolisme, au tabac, à la drogue, etc.) Réfléchissez : il ne vous faut qu’un compagnon de vie : pourquoi ne pas chercher le meilleur possible ? « Vous le méritez bien » comme vante la publicité.

Idem pour les amis, je choisis drastiquement et même si c’est triste, je n’hésite pas à m’éloigner de ceux et celles qui me rendent « moins heureuse ». Quitte à se retrouver plus tard, quand nous serons à nouveau en phase. :-)

Idem pour la famille, même topo. Exit la culpabilité idiote qui nous force à supporter des personnes irrespectueuses et loin de notre idéal.

Malheureusement, je ne peux pas toujours choisir avec qui je travaille, notamment mes clients. Or, en ce moment, il y a dans mon entourage une « Béatrice » insupportable. Une jeune femme très jolie qui a fait de brillantes études (merci Google l’espion !) et qui se sent supérieure aux autres de façon incroyable. Elle joue la « diva » en permanence, a un comportement hypocrite et menteur. Avec elle, il est impossible de savoir sur quel pied danser. C’est sourires par devant, accompagnés d’exigences incongrues, et plaintes et coup de couteaux par derrière. Sa jeunesse et son inexpérience la rendent d’autant plus dangereuse qu’elle n’a pas conscience de s’ôter des ressources essentielles en bannissant les plus expérimentés de mes collègues par caprice. Pour des peccadilles, elle organise des réunions au sommet et alerte toute la galerie de ses chefs.

Moi , pour l’instant, elle m’apprécie. Du moins c’est son retour par devant mais qu’en sais-je au juste ?… Je me méfie d’elle comme de la Peste. Et il m’a fallu beaucoup de maîtrise quand, à sa question : « Serez-vous un interlocuteur permanent auprès de mon équipe ? » je lui ai répondu sobrement que « Non, je n’interviens que ponctuellement ». Dans mes pensées, je formulais une réponse bien moins polie, du genre : « Hors de question, espèce de cinglée ! Si on me force à te côtoyer je démissionne !!! ».

Malheureusement, la nocivité de certaines personnes fait que, même si vous ne les voyez que ponctuellement, l’idée de les revoir bientôt vous hante et vous fait perdre votre faculté au bonheur. Vos pensées tournent en boucle et reviennent toujours au même sujet. Horreur !…

Et puis il y a Julien.

Julien et Béatrice ne se connaissent pas. Mais ce sont tous les deux mes clients. Je découvre donc Julien et c’est tout le contraire : bienveillant, positif, aimable, discret, sympathique. Il n’exige pas l’impossible, il s’adapte. Il ne tempête pas, ne fait pas d’esclandre, il comprend. Il est gentil, agréable, tellement que j’ai envie de lui donner plus, de lui faire plaisir.

Autant Béatrice me transforme en interlocuteur froid et distant, avec aucune envie de lui rendre des services, et je sais que je vais compter les heures auprès d’elle, autant Julien me donne envie de rester là, plus longtemps, à discuter avec lui.

Il est intéressant mais n’écrase pas les autres de son savoir, de ses expériences. Il est courageux et évoque brièvement sa double carrière totalement opposée, mais c’est avec douceur, humilité. Il ne se glose pas d’avoir eu le cran de changer de carrière du tout au tout pour vivre son rêve. Il n’en parle que parce que je lui demande des détails. Il ne « suppose » pas non plus que le monde entier rêve de lui ressembler (car ce n’est pas le cas : pour ma part, je vis déjà ma vie rêvée, modulo Béatrice) ; il expose les faits, sobrement.

Plusieurs fois, son comportement me porte à penser qu’avec cette façon de voir, il doit être heureux. Je le sais : j’ai la même. ;-)

En le quittant, je me dis qu’il me fait penser à cet autre client, lecteur des « Quatre accords toltèques »… Je pense que Julien, même s’il ne me l’a pas dit, en fait partie. Il a cette grâce, ce détachement bienveillant.

Il me redonne confiance en l’humanité.

Et que cette humanité serait belle s’il y avait plus de Julien et moins de Béatrice !… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Une question d’attitudes

De la bienveillance avant tout

Les 4 accords toltèques

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1100 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

10 mai 2021

Kits de première nécessité

Classé dans : Mes listes — joy369 @ 12 h 59 min

C’est la pandémie. Une crise sanitaire mondiale d’une ampleur impressionnante qui ravage tous les pays. Les riches deviennent plus riches et les pauvres, beaucoup plus pauvres… :-(

La précarité progresse donc dans de nombreux pays.

Cet article explique comment lutter contre la précarité : https://www.whatwhat.fr/lutter-contre-la-precarite-en-france/ et indique notamment ce qu’il est important de mettre dans les kits de première nécessité.

Comme je trouve cela très intéressant, je vous liste ci-dessous ce kit :

  • Serviettes et protège-slips jetables. Non, je ne suis pas pour le jetable, mais quand on vit dans la rue, ce n’est pas facile de laver tout cela… Alors pas le choix.
  • Cure-oreille
  • Brosse à dent
  • Dentifrice
  • Shampooing liquide ou sec neutre
  • Savon neutre (l’article dit aussi « gel douche » mais c’est plus lourd à transporter et pas du tout écologique alors que là on a la possibilité d’avoir du zéro déchet, donc exit le gel douche !)
  • Serviettes intimes. Bon, j’avoue que… Comme c’est pas du tout zéro déchet, cela m’embête de rajouter ce point mais c’est vrai aussi que quelqu’un qui n’a pas du tout accès à l’eau courante, c’est compliqué. A éviter pour nous tous qui avons accès à l’eau courante : je rappelle que l’eau c’est bien. Très bien. Notre « partie intime » n’est pas faite pour recevoir des produits chimiques, même si des services Marketing veuillent nous faire croire que si…
  • Déodorant. Pas fan mais je suppose que quand on vit dans la rue on n’a pas toujours le choix de se laver quand on le souhaite et que notre odeur peut nous gêner rapidement…
  • Coton démaquillant jetable. Ouille cela me fait mal aussi d’écrire cela…
  • Mouchoirs jetables. Idem. Mais comment faire sa lessive de mouchoirs quand on vit dans la rue ?
  • Préservatifs. Dans la rue hélas on est plus exposé… :-(
  • Couches pour bébé, jetables.
  • Papier toilette jetable
  • Masques chirurgicaux et gel hydroalcoolique.
  • Protections pour les personnes souffrant d’incontinence.

Mais également :

  • Maquillage
  • Miroir
  • Pinces à cheveux
  • Brosse à cheveux
  • Lampe de poche
  • Crème solaire
  • Anti-moustique
  • Casquette
  • Bonnet
  • Écharpe
  • Baume à lèvres
  • Crème pour les mains

Personnellement il y a longtemps que je n’ai plus tous ces éléments jetables chez moi. Mais si vous en retrouvez un stock chez quelqu’un qui n’en a plus usage, maintenant vous savez que tous ces produits jetables (de la 1e liste) peuvent faire des heureux…

Autre réflexion : le Ministère de l’Écologie devrait s’intéresser à la précarité. Parce que je constate que si on vit dans une situation précaire on n’a pas le choix que d’utiliser du jetable.

Ceci dit, si on est suffisamment riche pour prendre l’avion, les dégâts sur l’écologie sont bien pire que tout ce jetable ! (rires)

Alors faisons de notre mieux et gardons le sourire !…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Le besoin de se sentir utile…

Accepter la main tendue

Givebox!

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1100 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

20 juin 2020

Les petites phrases d’amitié qui font du bien

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 42 min

Réunion à distance avec webcam, période de pandémie oblige.

La beauté d’une de mes collègues me surprend. Non pas que la dite collègue soit laide d’habitude, pas du tout, mais au contraire parce que je sais, pour avoir discuter avec elle, que son âge lui pèse et qu’elle ne pense pas être belle. Pourtant elle l’est, et sacrément.

Mais forcément, ce n’est pas l’objet de la réunion alors je me tais.

Par chance, nous sommes les dernières à nous déconnecter de la réunion virtuelle aussi je me retrouve seule avec elle. Virtuellement seule. ;-)

J’en profite alors pour lui en toucher deux mots. Elle sait, car je ne laisse aucune place au doute, que ce n’est pas un plan drague de ma part, que je n’attends rien d’elle, mais je le lui dis : je la trouve belle. Vraiment très belle. C’est tout.

Pourtant elle ne rentrerait pas dans les critères de beauté des mannequins des défilés. Elle ne fait pas penser à un rescapé de camp de concentration, au contraire, elle est plutôt bien en chair. Pas grosse non plus mais pas maigre. Bien. Belle.

Elle sourit, mon compliment lui fait plaisir.

Tant mieux.

Je distribue régulièrement ces petits mots, y compris par écrit (sans jamais rien qui puisse laisser croire à du harcèlement, bien entendu). Des mots gentils.

Un petit mail pour remercier une personne et lui indiquer combien cela m’a fait plaisir de travailler avec elle. Un compliment oral (quand nous pouvions voir physiquement les collègues) sur tel élément de sa tenue, ou le choix de son crayon, qu’en sais-je. N’importe quoi mais que des choses sincères.

Si vous comptez faire un compliment qui n’est pas sincère, abstenez-vous.

Je m’abstiens également de complimenter quand je crains de gêner mon interlocuteur. Pourtant c’est fréquent que cela me démange de complimenter les inconnu(e)s dans la rue. La plupart du temps je n’ose pas. Peur qu’ils se braquent, qu’ils s’angoissent inutilement… Il y a tant de gens qui vivent dans la peur !…

Pour les amis proches également, cela m’arrive de leur envoyer un petit mot gentil. Pour leur rappeler qu’ils sont extraordinaires à mes yeux et que je suis heureuse de les connaître et de passer du temps avec eux.

Cela ne me coûte pas grand chose, une attention, un peu de temps, un « arrêt sur image » pour me rappeler juste de la chance que j’ai. C’est tout.

C’est trois fois rien.

Pourtant cela peut faire vraiment du bien.

Alors je ne m’en prive pas… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Ne parler que du positif

La solidarité et la chaleur

Les « pensées d’amour »

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...24
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe