Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

19 mars 2015

L’homme parfait

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 41 min

Cela m’est d’autant plus facile de décrire l’homme parfait que je partage ma vie avec l’un d’entre eux depuis des années.

Et, pour ce qui est d’accéder au bonheur, j’avoue que cela aide beaucoup. ;-)

Mais j’entends déjà ronchonner : « Le Prince Charmant, cela n’existe pas ! »

Oui, vous avez raison. Le Prince Charmant n’existe pas, et je suis la première à l’affirmer haut et fort. Car j’en ai marre des gamines qui ruinent leur vie à rêvasser au « Prince Charmant » et qui gâchent leur vie en passant à côté d’une multitude d’hommes qui, s’ils ne sont pas des Princes Charmants, seraient pourtant probablement à leurs yeux des « hommes parfaits » si elles acceptaient de les regarder.

Alors, homme parfait, prince charmant, quelle est la différence ?

Tout d’abord, l’homme parfait n’est pas devin. Donc non, il ne peut pas lire dans vos pensées, il ne peut pas deviner que vous rêveriez qu’il vous emmène au cinéma / vous embrasse / vous offre un verre. Il n’est pas devin et c’est donc à vous de communiquer. Idem dans la vie courante. Il a besoin qu’on lui dise les choses. Donc inutile de maugréer dans votre coin « qu’il ne fait pas sa part du travail ménager », vous pouvez lui en parler avant que la rancœur s’installe.

Exemples :

  • « Nous savons tous les deux que j’aime bien faire la cuisine, mais cela me ferait vraiment plaisir que tu cuisines aussi de temps en temps »
  • « Tu veux bien passer l’aspirateur / plier le linge / descendre la poubelle ? »
  • « J’aimerais bien que tu m’offres ce livre pour mon anniversaire »

Donc il faut com-mu-ni-quer !… C’est essentiel. L’homme parfait n’est pas dans votre tête (et c’est tant mieux), donc il faut lui dire ce que vous voulez qu’il sache.

Ensuite, l’homme parfait a probablement, comme vous, quelques défauts. C’est ce qui le différencie du Prince Charmant. Mais il reste parfait parce que ces défauts-là ne vous dérangent pas. Peut-être seraient-ils rédhibitoires pour un autre partenaire, mais pas pour vous. Au contraire, ils vous amusent, vous charment, vous agacent peut-être parfois mais dans l’ensemble, « ce n’est pas si grave ».

A vos yeux, cet homme-là est parfait.

Et c’est tout ce qui importe.

Et puisque l’homme parfait, au contraire du prince charmant, existe, pourquoi se contenter d’un partenaire toxique ?

Car c’est là où je voulais en venir : un homme parfait est respectueux. Il ne vous rabaissera jamais, ne vous insultera jamais, ne vous frappera jamais, bien évidemment.

Alors si vous croyez vivre avec un Prince Charmant qui parfois a des crises de folie, fuyez !

Votre « Homme parfait », le vrai, vous attend quelque part. Mais lui vous respectera.

Et cela, c’est essentiel pour que vous puissiez vous épanouir et être heureuse : entourez-vous de personnes qui vous respectent.

Et respectez-vous vous-même. :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Crever l’abcès

Les vieux couples

L’amour n’octroie pas le don de télépathie

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 600 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

 

9 mars 2015

Moqueries d’enfants

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 49 min

J’allume la radio et je tombe sur une chronique de Claude Halmos. J’apprécie cette femme qui publie régulièrement des billets « psy » dans le magazine « Psychologie ». Ce jour-là, elle parle des moqueries des enfants et de l’importance de les contrecarrer au plus tôt. Une fois de plus, je suis d’accord avec elle.

Elle précise que souvent, l’enfant qui se moque n’est pas heureux, et bien évidemment, sa victime non plus. Elle explique combien il est dommageable pour le « tortureur » aussi que les adultes laissent ces moqueries s’installer.

Ces conseils me renvoient à une discussion récente avec Axel, 6 ans. Ce petit garçon s’est plaint que « les autres de la classe » se sont moqués de lui parce qu’il s’était trompé. Dans le trémolo de sa voix, je comprends que ce n’est pas une anecdote mais bien une blessure morale qui lui fait encore mal. Il insiste : « Tu comprends : tout le monde s’est moqué de moi, tout le monde ! »…

Après quelques questions, j’apprends que sa maîtresse d’école, elle, ne s’est pas moqué. C’est déjà cela. ;-)

Mais je comprends bien sa peine, après tout, elle est universelle : tous les êtres humains rêvent d’être aimés et acceptés par leurs pairs et craignent d’être rejetés. Ne serait-ce pas un réflexe tribal issu de nos lointaines origines ? Seul(e), comment survivre ?…

Et les moqueries dans la cour d’école nous renvoient à cette peur ancestrale : celle d’être rejeté(e), d’être mis(e) à l’écart des nôtres, de notre tribu.

D’où l’importance de ne surtout pas minimiser ces moqueries et de les empêcher au plus vite.

Mais, évidemment, il est plus simple de les empêcher quand, en tant qu’adulte, on est soi-même irréprochable ou presque. ;-)

Difficile de dire à un enfant : « Ne te moque pas, ne critique pas » si on passe soi-même son temps à insulter et à dénigrer telle ou telle catégorie de population !…

Pourtant, subir des moqueries effiloche notre confiance en nous. Et d’autant plus facilement qu’un enfant est encore très influençable.

Ce qui est amusant, c’est qu’on revient une fois de plus aux mêmes principes, notamment à celui de ne pas « mal parler » des accords Toltèques… :-)

Et, ce qui est intéressant, c’est que, si on applique ces principes, le bonheur rejaillit sur nous-mêmes par ricochet. Je m’explique : à force de critiquer et de se moquer, on finit par croire que tout le monde agit de même. Et la conséquence est la suivante : on se méfie de tout le monde, on se surveille, on n’est plus libre d’agir avec sincérité et sans « réfléchir ». Tandis que, si on prend l’habitude, la saine habitude, de ne pas « médire » d’Autrui, au contraire, la vie devient bien plus facile à vivre car on se retrouve soudain « au-dessus » des ragots, commérages et autres remarques désagréables.

Et là, il est tellement plus facile d’accéder au Bonheur! :-)

Alors, si vous n’avez pas encore pris cette bonne habitude, n’hésitez pas !…

Et si vous avec des enfants autour de vous, soyez vigilant à leur enseigner le respect d’autrui. Il en va de leur bonheur ! :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Jolimi, l’incarnation de la Liberté

Les 4 accords toltèques

« Il se moque de moi! »

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 600 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

25 février 2015

Chaque petite victoire…

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 46 min

J’ai toujours voulu savoir faire de la confiture.

C’est bête, mais c’est comme cela.

Pourtant, je n’aime pas trop la confiture.

Trop sucré.

Trop consciente que le sucre est mauvais pour ma santé.

Mais toujours eu cette envie de « faire de la confiture ».

Le processus de fabrication me paraissait fascinant. La grande cuvette en cuivre, les pots stérilisés, ce mélange mystérieux (à mes yeux d’enfant de jadis) de fruits et de sucre.

Cela me paraissait tellement incroyable, tellement difficile…

Alors je voulais en faire, moi aussi. Juste pour voir, pour savoir comment il fallait faire.

Bon, évidemment, comme c’est loin d’être une priorité dans ma vie, j’ai un peu délaissé ce souhait pendant des années…

Et puis me voilà, maintenant, armée d’Internet et ses milles conseils et de mon appareil ménager magique… J’ai préparé sans y penser deux confitures excellentes (je vous conseille le mélange mangue-ananas, un régal) et j’offre mes petits pots autour de moi…

Juste pour le plaisir de fabriquer de la confiture.

Juste pour le plaisir d’offrir.

Juste comme cela.

Parce que mine de rien, même si cela paraît bête, maintenant je « sais » faire de la confiture.

Et cette petite victoire accroît encore ma confiance en moi.

Maintenant je « sais » que je suis capable de faire cela.

Alors pourquoi pas autre chose ?

A aligner ainsi les petites victoires, je suis capable d’aller au bout du chemin, de réaliser tous mes rêves, un par un.

C’est merveilleux, tout cela fait que je me sens bien.

Mais j’ai commencé par une, une toute petite victoire…

Une seule.

Nous pouvons tous réussir notre petite victoire personnelle en commençant dès aujourd’hui.

Il suffit de le vouloir. Et d’agir.

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Qu’avons-nous fait de notre vie ?

Quatre oeufs

Prenez des revanches sur la vie !

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 500 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

12345...25
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe