Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

10 avril 2017

« Sometimes you win, sometimes you learn »

Classé dans : Citations,Les grands principes — joy369 @ 12 h 55 min

Ne sachant pas à quoi m’attendre avant d’aller au spectacle de l’hypnotiseur Messmer, j’ai regardé sur Internet si des internautes avaient publié des informations sur ce sujet…

Et c’est comme cela que je suis tombée sur le blog consacré à l’hypnotisme de rue, street-hypnotism.fr

J’ai tiré de ce site une citation que j’adore :

« Sometimes you win, sometimes you learn »

Ce qui signifie, en français : « Parfois tu gagnes, parfois tu apprends ».

J’adore ! :-)

C’est tellement vrai !…

Et c’est une si belle alternative à la tristesse voire à la dépression qui accompagnent souvent celui qui perd… Mais ne pas gagner ce n’est pas forcément perdre ! C’est au minimum gagner de l’expérience !…

Avec un peu de chance, cette expérience nous apprendra ce qu’il faut pour que la prochaine fois nous soyons gagnant. :-)

Car la vie fonctionne ainsi : on gagne parfois, mais on apprend toujours…

Et certains disent que ce n’est pas tant le but qui est à atteindre que le chemin dont il faut profiter…

Alors gagnez parfois, mais surtout profitez de la vie ! :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

« La prochaine fois… »

L’évolution du monde est positive

Rencontrer Triomphe après Défaite… et vice-versa

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 800 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

26 mai 2016

Le billet froissé

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes,Petits contes (pour enfants ?) — joy369 @ 12 h 33 min

Depuis que j’ai lu cette histoire sur Pinterest, elle me trotte dans la tête…

Semblable à l’allégorie du temps avec le vase à remplir de gros cailloux, petits cailloux, gravier et eau, cette histoire marque et fait réfléchir.

Voici de quoi il s’agit. Je reformule à ma sauce, en commençant par augmenter un peu la valeur du billet (20 euros dans ce que j’ai lu sur Pinterest)… ;-)

Un professeur montre un jour un billet de 100 euros aux élèves de sa classe.

« Qui voudrait que je lui donne ce billet ? »

Évidemment, tout le monde lève la main…

Alors le professeur froisse le billet entre ses doigts et demande à nouveau :

« Et maintenant, qui voudrait de ce billet de banque ? »

Encore une fois, tout le monde se porte volontaire.

Alors le professeur jette le billet par terre et le piétine sauvagement.

Puis il récupère le billet foulé aux pieds et le montre à sa classe :

« Et là ? Qui en voudrait encore ? »

Tous les élèves se manifestent ; ils veulent bien du billet de 100 euros, et tant pis s’il est un peu sale et abîmé.

Le professeur dit alors : « Aujourd’hui, vous avez appris une leçon importante. Vous êtes comme ce billet : votre valeur ne change pas. Votre valeur ne changera pas, même si on vous froisse ou si on vous piétine ».

Que rajouter ?

Cette histoire est exceptionnelle. Elle explique avec des mots simples ce que je rêve de faire comprendre à ceux et à celles que je croise. Notre valeur reste identique. Quoiqu’il nous arrive. Quoiqu’on nous fasse. Qu’on nous insulte, nous piétine, nous bouscule, nous vexe…

Tout cela n’a aucune importance.

Car notre valeur reste la même.

Comme ce billet de 100 euros. Quoiqu’il arrive, il vaudra toujours 100 euros.

Et nous, nous sommes dignes d’intérêts, dignes d’être aimés et merveilleux, parce que nous sommes nous, tout simplement. :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Quelles sont vos grosses pierres ?

Nous sommes tous merveilleux

Une révélation (1)

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 750 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

5 juin 2015

L’art de séduire

Classé dans : Cas pratique,Entre nous,Les grands principes — joy369 @ 12 h 34 min

Hier, je me suis fait draguée.

L’âge aidant, cela est devenu suffisamment rare pour que je le souligne…

Et vous savez quoi ? Je m’en serai bien passé…

Car le beau jeune homme brun (car oui, c’était un beau jeune homme brun) qui m’a draguée, Dieu qu’il était lourdingue !…

Il semblait ne connaître aucunement l’art de séduire, et quelque part il m’a fait pitié. C’est pourquoi j’ai décidé d’écrire un article sur l’art de séduire, qui sera utile à beaucoup, et qui, je l’espère, rendra heureux de nombreuses personnes incapables de séduire.

Alors voici un petit topo sur cet art délicat, en me basant sur un contre-exemple : le type d’hier.

Voici le contexte : il faisait très très beau, et je suis sortie pour faire 2 courses. Comme il faisait très chaud, j’avais une jupe longue cousue dans un tissu léger que j’avais ramenée d’un voyage en Asie, et un tee-shirt, c’est vrai, très décolleté.

J’étais arrêtée à un feu rouge, attendant que le feu passe au vert pour les piétons pour reprendre ma marche, quand ce type m’aborde et me dit que ma jupe est rafraîchissante.

Avec l’âge, je deviens de plus en plus sourde, et « rafraîchissante » n’est pas un terme utilisé fréquemment pour une jupe, je pense avoir mal compris et je lui demande de répéter, mais je stresse un peu : j’ai entendu le mot jupe, ce type a un sourire goguenard qui ne me dit rien de bon, est-ce que par hasard j’aurais traversé tout un quartier avec une jupe relevée dans la culotte ? (Cela m’est arrivé, ne rigolez pas, je ne suis pas la seule à qui cela arrive) ;-)

Il répète. Il a bien dit « rafraîchissante ». Cela ne veut rien dire, je ne suis pas du tout à l’aise, je regarde derrière moi, je cherche à vérifier s’il y a quelque chose sur ma jupe. Pourquoi a-t-il dit cela ? Les motifs exotiques ? Le tissu léger ?…

  • Première règle : si vous voulez séduire, il est obligatoire que la personne se sente à l’aise en votre compagnie, qu’elle ait envie de traîner avec vous. Là, c’était raté, je me sentais (un peu) stressée et je n’avais qu’une envie, c’est que ce sale type s’en aille…

Pas de chance : le feu passe bien au vert mais le séducteur en herbe reste à ma hauteur et continue à me parler… Le premier contact ayant été désagréable, je n’ai pas vraiment envie de lui faire la conversation, mais je suis polie et après tout, peut-être que ce n’est qu’une personne sociable en mal de conversation ? Il est trop beau et trop jeune à mes yeux pour qu’il s’intéresse à moi autrement qu’en tant « qu’humain normal ».

Erreur ! En plus de m’infliger sa discussion insipide (« Vous habitez dans le coin ? Oh, moi aussi, nous sommes voisins, nous pourrons nous revoir ! »), au feu rouge suivant il m’effleure le bras et me touche légèrement le dos. Je ne SUPPORTE pas qu’on me touche !… L’envie me démange de lui en coller une, mais je me retiens, d’ailleurs je suis chargée, j’ai les deux mains prises.

  • Deuxième règle : le contact physique appartient en effet à l’art de la séduction, mais pas si vite et surtout, pas aussi les signaux que vous envoie la personne sont aussi négatifs !… Rappelez-vous que c’est toujours la femme qui choisit, en fin de compte. C’est elle qui vous fera comprendre que vous lui plaisez et qui initiera le rapprochement physique. Pas l’inverse !… Une femme se sentira vite agressée, vous empiétez sur son territoire. Dans mon exemple, le type a eu de la chance que j’étais de très bonne humeur et que mes mains étaient prises car j’aurais pu devenir vite très agressive.

Nous traversons la rue, maintenant je n’écoute même plus son monologue, mes pensées sont déjà obnubilées par « Mais quand est-ce qu’il va me lâcher, celui-ci ? »… Juste au même moment, nous passons devant une boutique susceptible de vendre quelque chose qui fait partie de mes deux courses à faire. Je pile. « Je dois faire une course, bonne journée ! » Et je rentre dans la boutique. Sans me retourner, sans sourire en coin, sans même le regarder.

  • Troisième règle : une femme qui change soudain de direction, qui fuit votre regard (mais sans coquetterie) et qui vous dit de façon directe « Au revoir » c’est qu’elle ne veut justement pas vous revoir. C’est juste le français qui fait qu’on dise « Au revoir » pour se séparer d’une personne. Les signaux envoyés étaient clairs : « casse-toi !… »

Hélas hélas hélas… Le type n’a pas compris. Moi naïvement j’ai cru qu’il était parti, j’ai acheté ce que j’avais à acheter, et en me retournant de la caisse, le type est passé devant moi, il était rentré par une autre porte dans la boutique et ressortait par celle par où j’étais entrée. Encore une fois, histoire de lui laisser du temps pour se barrer sans perdre la face, j’ai fait exprès de traîner dans la boutique en rangeant mon portefeuille avec soin dans mon sac… Par malchance, le type ne voulait pas comprendre et il attendait sur le trottoir dehors, en faisant semblant de regarder quelque chose sur son téléphone portable. Sur le trottoir, j’ai accéléré en espérant que c’était un hasard, qu’il ait juste effectivement besoin de regarder son téléphone et qu’il me laisse tranquille, mais non, il m’a emboîté le pas, genre : nous sommes ensemble. Pire, il s’est soudain mis à me tutoyer !

Il commençait à me gonfler alors très vite, dans la conversation (inintéressante) qui a repris, j’ai placé le fait que je vivais avec quelqu’un.

  • Quatrième règle : une femme (ou un homme) qui parle rapidement de son conjointe / sa conjointe veut vous faire comprendre qu’elle ou il n’est pas intéressé(e). Donc merci et au revoir !… Finissez la discussion rapidement et passez à quelqu’un d’autre.

Malheureusement pour moi, ce type se fichait bien que j’ai un homme dans ma vie. Il a continué son discours, et cette fois il a placé dans la conversation qu’il avait un « iphone »… Là j’avais vraiment pitié de lui… Je me suis imaginé des enfants dans une cour d’école : « Ben mon papa, ben sa voiture elle est plus grosse que la voiture de ton papa ! »… Qu’est-ce que cela pouvait me faire qu’il ait un iphone ?… Rien, je m’en moque bien. Mais cet argument sonnait comme une victoire assurée dans sa bouche. Je pouvais presque l’entendre penser : « T’as vu poulette ? Comme je suis merveilleux ? J’ai même un smartphone à la mode ! »…

Oui, j’avoue, là je me suis sentie triste pour lui… Mais bon, il me gonflait aussi et j’avais hâte qu’il se casse. Par chance pour moi, j’ai soudain vu la boutique dans laquelle de devais faire ma deuxième course. Comme auparavant, je l’ai salué avec un « Bon, ben moi je m’arrête là, bonne journée ! » péremptoire et j’ai tourné en direction de la boutique.

… Il m’a accompagnée en direction de la boutique !… Là je sentais la colère monter en moi peu à peu… Il continuait de pérorer : « Bon, on se revoit ? Tu me donnes ton numéro de téléphone ? » Il était sûr de lui, aucun doute sur son charme. J’étais partagée entre la pitié et la colère… Ma réponse a fusé : « Je ne pense pas non » sans que je m’arrête ou que je ralentisse le pas.

« Mais il faut penser » a-t-il commencé. La boutique était devant moi, je suis rentrée sans même me retourner en lâchant un acerbe : « Au revoir, bonne journée ! »

Cette fois, ouf ! J’en ai été débarrassée ! Mais quel pot de colle ! Quel lourdingue !…

Maintenant, j’espère surtout ne jamais revoir ce type. Je suppose qu’il se savait beau et se croyait irrésistible ? Ou bien que sa culture lui a laissé croire à tort que les Occidentales sont toutes portées sur la chose ?

J’espère avec ce contre-exemple vous avoir fourni des indices sur ce qu’il ne faut surtout pas faire pour séduire… ;-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Fuir ou suivre : la règle universelle de la séduction

Je l’ai trouvé sexy…

Savoir séduire améliore la confiance en soi

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 600 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

12345...24
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe