Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

10 mars 2020

Prédisposition au bonheur : le signe n°11

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 25 min

Je reprends l’article qui listait des points pour être heureux. Je ne suis pas toujours d’accord avec ces points, mais alors là, si et carrément ! :-)

Voici le signe n°11 :

Vous vous faîtes facilement de nouveaux amis

Que dire de plus ? Cela me permet tellement simple à comprendre. :-)

Le Bonheur, on l’a vu maintes fois sur ce blog, est plus facile à atteindre quand on se sent entouré, aimé, apprécié. Quand nous avons des personnes autour de nous qui nous soutiennent, desquelles on se sent proches.

L’inverse de « toxiques », quoi. :-)

Alors quelle meilleure caractéristique que cette compétence de savoir se faire facilement de nouveaux amis ?

Même loin des amis habituels, toute personne qui sait s’en faire de nouveaux rapidement sera à l’aise, s’intègrera plus aisément que quelqu’un pour qui nouer des relations est compliqué.

Ce n’est pas toujours simple, je ne suis pas sûre d’être toujours un bon exemple. Cela dépend des contextes. Il est plus facile de s’ouvrir aux autres quand on se sent en sécurité. Je suppose donc qu’il doit être plus difficile aux anciens enfants battus de se sentir à l’aise en milieu inconnu pour avoir le courage de se présenter simplement et lier connaissance avec des étrangers, puis de s’autoriser à partager suffisamment d’intimité pour être sincère et ouvert et créer des relations saines et franches.

Mais même sans enfance traumatisante, parfois la timidité suffit à nous retenir. Pourtant nous devrions tous être comme ces enfants charmeurs qui, en voyant un autre enfant, s’exclament avec naturel : « Hey ! Bonjour ! Tu t’appelles comment ? Moi je m’appelle Untel(le), tu veux être mon ami(e) et jouer avec moi ? » :-)

Encore une fois, les enfants, ces « philosophes de la joie », nous montrent l’exemple…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Les enfants, ces philosophes de la joie

Se détacher de certaines personnes

Les 14 signes montrant que vous êtes heureux

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

15 janvier 2020

« La police viendra te chercher… »

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 17 min

Je marche sur le trottoir et croise une dame policière… Elle semble jeune. En la voyant, je m’interroge : a-t-elle choisi son métier ? Qu’évoque-t-il pour elle ? Est-elle fière de servir son pays ? Se sent-elle trahie et écoeurée par le comportement de certains qui ne respectent pas ses collègues et elle par allergie aux uniformes ?…

Mes pensées m’égarent et je m’interroge : comment, dans un État de droits tel la France, peut-on détester ainsi certains ordres dont le métier consiste (normalement) justement dans le bien-être et la protection de tous ?

« Caillasser des pompiers » demeure pour moi un grand mystère. Personnellement je ne suis pas assez courageuse pour être pompier, et j’admire réellement ces femmes et ces hommes prêts à affronter les flammes pour me sauver ou pour sauver les miens. Alors pourquoi leur faire du mal ? Volontairement en plus… Je ne comprends pas…

Mais revenons à la policière, j’étais plongée dans mes réflexions sur « Comment peut-on détester une profession ainsi ? » quand soudain je me suis rappelée quelque chose… Une amie à moi. Cultivée, intelligente… Et mère. Mère étouffante et mère qui ne sait pas dire non. Mère séparée qui n’éduque pas ses enfants « de peur d’être la méchante et qu’ils préfèrent leur papa »…

Et cette femme, diplômée et loin d’être bête, utilise une expression bizarre pour se faire obéir de ses enfants. Comme autrefois dans les campagnes on pouvait entendre des « Mange ta soupe ou le loup viendra te manger », elle leur dit « Mange ta soupe ou la police viendra te chercher pour te mettre en prison »…

Shocking…

J’avoue être restée sans voix quand je l’ai entendue dire cela…

« La police viendra te chercher… »

Heu… Malheureusement, oui, cela arrive encore dans de nombreux pays qui vivent un régime de dictature… Mais en général ce n’est pas pour une question de soupe pas mangée et je ne pense pas que ce soit très drôle… Pour moi, ça évoque la chanson « Diego libre dans sa tête » et les emprisonnements sauvages d’Amérique Latine et d’ailleurs.

Mais en France ? Dans un pays (encore) libre ?… Pour des enfants ? Pour les inciter à obéir ? Vraiment ???

Je ne suis pas sûre d’avoir réussi à changer son comportement mais j’ai essayé d’expliquer à mon amie que c’était une drôle d’éducation qu’elle leur donnait. Qu’elle ne s’étonne pas si à l’adolescence ses rejetons jettent des pavés sur les policiers…

On ne soupçonne jamais assez combien les enfants, par fidélité filiale, peuvent vouer des haines à des tiers qui leur sont inconnus juste parce que leurs parents « ne les aiment pas »…

Il faut être prudent en tant que parent à ce qu’on leur dit. Alors utiliser la police comme père fouettard, franchement…

Cela peut paraître hors propos dans un blog sur le bonheur, mais pousser à la haine qui que ce soit, surtout des enfants, ce n’est pas le meilleur moyen de nous assurer des jours meilleurs… (rires)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Pourquoi j’ai marché le 11 janvier 2015

Le pot de confiture

L’enfant roi

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

10 décembre 2019

Patron à 4 ans

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 27 min

Encore un article sur l’excellente BD « Les petites victoires » d’Yvon Roy. Cette BD explique les nouvelles méthodes du père d’un enfant autiste pour aider son enfant à développer ses capacités. Mais il y a surtout beaucoup de tendresse et de justesse. Dont cette pépite que j’apprécie beaucoup et qui ne conseille pas uniquement les parents d’enfants autistes mais bien tous les enfants.

Voici dont cette citation du personnage principal :

« Tu vois, autiste ou non, faut éviter à tout prix que ton gamin finisse par se croire le patron. Tu imagines être patron à 4 ans ? Y a de quoi devenir super anxieux ».

Et en effet, nombreux sont les parents qui ne réalisent pas cela. Parce qu’ils pensent que « ne jamais dire non » est aimer leur enfant (erreur, terrible erreur!), ils lui donnent malgré lui tous les pouvoirs.

Et si cela peut sembler agréable un temps, c’est terriblement anxiogène pour un enfant. Car c’est bien trop de responsabilité. C’est aux adultes de prendre les décisions à sa place, du moins l’essentiel des décisions. L’enfant peut choisir s’il préfère le pyjama gris ou le pyjama bleu, mais c’est l’adulte qui impose le pyjama pour dormir et non pas le jeans. Parce que l’adulte, de par son expérience, sait qu’il est plus agréable par exemple de dormir dans un vêtement doux… mais sait aussi que le tissu solide du jeans survivra plus longtemps aux escalades de la cour de récréation…

Sans jouer au tyran, le parent doit savoir s’imposer au besoin. C’est à lui d’apprendre à l’enfant à respecter les règles, les autres, sa propre sécurité et les institutions.

Et, de nombreux professeurs des écoles vous le diront : si à 4 ans vous ne lui apprenez pas à obéir (et donc vous ne laissez pas commander), pourquoi vous étonner ensuite à l’adolescence qu’il ne vous obéisse pas ? Savoir doser autorité et bienveillance est un art. Ce n’est pas simple, mais laisser les petits bouts commander, ce n’est pas penser à leur bien-être. Bien au contraire.

Et ce n’est pas de l’amour parental, c’est de l’irresponsabilité.

Quatre ans, c’est un âge idéal pour jouer, pour apprendre, pour grandir, mais pas un âge pour devenir patron ! :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Secrets de parents français

Les niveaux de bêtises (pour les enfants)

Le pot de confiture

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...39
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe