Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

10 avril 2021

Je suis fier/fière de…

Classé dans : Cas pratique,Entre nous — joy369 @ 12 h 55 min

Ceux et celles qui lisent ce blog régulièrement savent que j’ai pris l’habitude depuis plusieurs mois d’écrire chaque soir sur un joli carnet 2 choses :

  • Une prière qui commence par « Que… ». Pour émettre le souhait que quelque chose se passe comme je le souhaite. Cela peut concerner n’importe quoi : moi et mon nombril ou, plus généralement, les autres, connus ou inconnus. Un peu à la manière du livre « La couleur des sentiments » que j’avais beaucoup apprécié, j’écris surtout pour les autres. Pour qu’ils réussissent leur concours, qu’ils guérissent, qu’ils ne souffrent plus… Ou bien je prie pour les événements du monde. Pour que des personnes disparues réapparaissent, que des guerres et des massacres n’aient pas lieu. Je ne suis pas magicienne mais j’imite Blaise Pascal et son pari : « si » il est vrai que les pensées débouchent sur la réalité, je veux par mes pensées positives améliorer le monde. Et « si » ce n’est qu’un délire de faibles d’esprit, cela ne m’aura pas coûté grand chose… ;-) Au contraire, mettre des mots sur des désirs diminue le stress éventuel que je pourrais ressentir, surtout les rares fois où mes prières me concernent moi.
  • Une phrase pour exprimer ma gratitude, que je commence par le simple mot « Merci… » Rien de plus puissant que ce mot. Pour prendre conscience de nos chances, de tout ce que la vie nous offre et que nous ne voyons même plus. Le confort matériel (l’eau courante, l’électricité, la nourriture, le toit au-dessus de ma tête) mais aussi le confort immatériel (la démocratie dans laquelle je vis, le service public merveilleux grâce auquel ma vie est plus belle, etc). Je remercie aussi pour la résolution de problèmes que j’ai parfois exposés dans les prières.

Mon carnet étant tout petit, je ne peux pas écrire de longues phrases. Cela m’oblige à être synthétique. Mais cela me permet aussi de « tenir sur la durée ». Puisque c’est rapide, je pense à écrire chaque soir. Et si jamais j’oublie, ce n’est pas très grave, je peux compléter le lendemain.

Je suis très satisfaite de l’acquisition de ce joli carnet et de l’usage que j’en fais. Pourtant quelque chose me gênait : la zone de « notes » sous la zone du « dimanche ». Que pouvais-je écrire dans cette zone ? J’ai bien tenté d’y écrire un « Haïku » (court poème japonais de 3 vers) mais je ne suis pas née poète. Mais depuis j’ai entendu une idée intéressante : ajouter une phrase commençant par « Je suis fière de… ». Ce n’est pas quelque chose à laquelle nous sommes habitués : nous auto-jeter des fleurs. Du moins cela ne faisait pas partie de mon éducation. ;-)

Mais ce carnet m’est propre et n’est pas destiné à être lu sur la voie publique alors pourquoi pas ? Et puis ce n’est qu’une fois par semaine. Me forcer à m’examiner une fois par semaine et à reconnaître quelque chose que j’ai réalisé, une création ou une qualité que j’ai développée.

Petit à petit, renforcer l’estime de soi…

Je pense que cela peut être bénéfique.

L’idée me plaît.

Sauriez-vous faire de même et noter, semaine après semaine, quelque chose dont vous êtes fier/fière ?

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Le carnet du bonheur

Méthode anti-stress avec un cahier et un crayon

La couleur des sentiments et la loi d’attraction

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1100 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

 

20 octobre 2020

Le carnet du bonheur

Classé dans : Cas pratique,Entre nous — joy369 @ 12 h 00 min

 J’en ai déjà parlé sur ce blog. Il y a quelques semaines de ça, j’ai cédé à mon impulsion et ma passion pour la papeterie et je me suis offert un magnifique petit carnet annuel.

Ne sachant pas trop comment l’utiliser au début (je suis du genre à amasser les carnets et cahiers en tous genre et ne rien en faire), j’ai fini par décider d’y noter chaque soir 4 éléments :

  1. Un smiley pour indiquer si dans la journée j’ai été heureuse, ni heureuse ni malheureuse ou bien malheureuse.
  2. Un petit symbole pour indiquer si j’ai réussi à tenir mon challenge du moment (je suis repartie dans mon « régime sans sucre ajouté », bien décidée à ne pas laisser un quelconque cancer potentiel s’emparer de moi (et pas totalement opposée à perdre un peu de poids au passage)) ;-)
  3. Une courte phrase commençant par « Que… », une sorte de prière personnelle. Mais le carnet étant petit, je me vois obligée de limiter la taille de ma prière. Si j’arrive enfin à m’auto-enseigner la concision, ce sera merveilleux ! (rires)
  4. Une courte phrase commençant par « Merci… », c’est à dire l’expression de ma gratitude pour quelque chose qui s’est passé dans la journée ou pour quelque chose en général : la bonne santé, un toit au-dessus de ma tête, etc.

Après plusieurs semaines d’utilisation, je constate que je m’y tiens. J’ai dû oublier 2 fois, et j’ai aussitôt complété le lendemain matin. Le carnet étant minuscule, je l’emporte avec moi si je dois m’absenter quelques jours. De toutes façons, la période n’est pas propice aux voyages… ;-)

Non seulement je m’y tiens, mais je trouve l’exercice enrichissant. La prière me permet de soulager mon cœur quand quelque chose m’a émue ou attristée. Quand j’entends parler d’un décès, d’une maladie, d’une personne dans le besoin… C’est ma manière de prier pour cette personne, pour celles qui restent…

Et comme je crois plutôt à la « loi d’attraction », je suis ravie quand j’apprends que ma prière a fonctionné, que la personne en deuil a su trouver un réconfort, quand Untel a guéri, qu’Untelle va mieux…

Cela m’est déjà arrivé de prier pour moi également. Une fois. Je ne me sentais pas bien. Charité bien ordonnée commence par soi-même et vous savez combien je n’ai aucun intérêt pour la culpabilité. Penser à soi ne me fait pas culpabiliser. Au contraire, j’estime qu’il est bon d’appliquer une certaine dose d’égoïsme si on veut être en capacité de faire du bien aux autres.

Ensuite, la phrase de remerciement, elle me fait du bien car elle me force à passer rapidement en revue ma journée et de me focaliser sur tout le positif qui m’est arrivé jusqu’à sélectionner ce que je vais pouvoir noter pour la journée.

Vraiment, ce carnet est une expérience merveilleuse, et j’ai hâte de continuer encore et encore, et qui sait peut-être un jour sur mes vieux jours, retourner sur mon passé et feuilleter ces pages qui me parleront de mes espoirs et de mes joies.

Un grand bonheur quotidien, vous dis-je ! :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Le carnet de défunts

Les sources de motivation

C’est la rentrée !

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1100 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

15 juillet 2020

Le bonheur selon Alexandre

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 03 min

En panne d’inspiration, j’interroge Alexandre, une jeune garçon sur le bonheur.

« C’est quoi pour toi le bonheur ? »

Il fronce les sourcils, se gratte la tête, et peu à peu parvient à me communiquer le fruit de ses pensées. Et comme tout cela me semble fort juste, je gribouille un bout de papier pour noter ses idées…

Voici donc un article sur le bonheur selon Alexandre.

Le bonheur, me dit-il, c’est quelque chose qu’on obtient quand on est heureux. C’est presque une Lapalissade et je souris. Je l’encourage du regard et il poursuit : « Par exemple, quand on fait quelque chose qui nous plaît ».

Là il se bloque un peu et il a besoin que je le questionne pour qu’il arrive à aller au bout de sa pensée. Mais il poursuit : « Comme il faut pouvoir ce qu’il nous plaît, cela nécessite une certaine liberté… »

Il réfléchit et ajoute : « Et aussi de savoir ce qu’on veut, et donc de connaître ses propres goûts, parce que sinon, on ne sait pas ce qu’on veut ».

J’applaudis, j’aime beaucoup sa façon d’exprimer de manière simple cet énoncé. Je lui donne raison. On en revient à la fameuse phrase « Connais toi toi-même ».

C’est souvent ce qui manque d’ailleurs aux adolescents et aux jeunes adultes, pour connaître durablement le bonheur : ils ne se connaissent pas encore assez eux-mêmes. Ils ignorent leurs goûts, ou, pire, pour les plus influençables d’entre eux, ils les connaissent mais ils se fondent dans la masse et préfèrent faire « comme les autres » plutôt que de s’affirmer et d’oser exprimer leur nature, leurs choix.

Et ce, dans tous les domaines.

J’en riais encore récemment avec des amies : que j’ai pu m’habiller comme un sac étant plus jeune !… Forcément, je ne savais pas ce qui me convenait ni ce que j’aimais. Il m’a fallu des années, à feuilleter des magazines, lire le livre de Cordula, pour comprendre selon la silhouette d’une personne ce qui me convenait ou non. ;-)

Idem pour les choix de vacances, par exemple. Je discutais ce matin encore avec une personne âgée née à la campagne. Je pensais naïvement que, native de cette région, elle allait adorer les paysages rupestres mais sa réponse a été très nette : « Non, j’ai horreur de la campagne, c’est pour cela que je suis partie dès que j’ai pu. Je ne supportais pas de vivre à la campagne. Moi j’aime les villes ». ;-)

Et vice-versa : des personnes nées en ville vont rêver de campagne ou de montagne, c’est selon. Qu’importe. L’essentiel est de se connaître et de savoir ce qu’on veut faire de cette vie qui nous est donnée.

Nous sommes tous différents, c’est ce qui fait notre richesse.

Alors cessons de nous comparer les uns aux autres et allons vers notre bonheur. Offrons-nous la liberté d’assumer nos envies et de faire ce qui nous plaît. C’est le seul moyen d’être durablement heureux. :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Quel est votre profil ?

J’adore j’adore j’adore !

Le but de la vie ? Être heureux

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...96
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe