Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

26 mars 2020

Amulettes de protection

Classé dans : Cas pratique,Entre nous — joy369 @ 12 h 43 min

Ca y est. L’épidémie de Covid19 s’est répandue de part le monde et de nombreuses populations sont confinées pour éviter la propagation. Après les fake news qui ont fait leur lot de victimes (après tout, être assez stupide pour croire à n’importe quoi et en mourir, est-ce qu’on peut appeler cela de la sélection naturelle ou bien doit-on surtout déplorer de par le monde le manque d’éducation qui empêche certains d’avoir le moindre bon sens ?), après ces fake news, disais-je, je m’étonne de ne pas voir fleurir les amulettes de protection en tous genre.

Non pas qu’elles me dérangent, l’effet placebo a été démontré et c’est totalement dans la veine de ce que je prêche souvent : nos pensées crée des actions.

Au cœur de cette épidémie, il faudrait justement diriger nos pensées vers une guérison pour tout le monde, avec en prime peut-être une prise de conscience collective qu’un bon système de santé est important pour tous les pays et que la transparence est utile… et rarement compatible avec les dictatures…

Mais revenons aux amulettes… Ce qui me gêne, c’est le trafic qu’elles vont engendrer. Des gourous de toutes sortes, petits escrocs de bagatelle, vont forcément chercher à en profiter pour escroquer les plus crédules.

Pourtant, ces fameuses amulettes, nous les possédons déjà. Il s’agit de notre volonté.

Volonté de quoi ? De penser à des choses positives pour influencer le monde ? Oui, mais pas que. Parce qu’on n’a pas la preuve scientifique que cela fonctionne et que je comprendrais aisément que mes lecteurs doutent, moi aussi je doute parfois (rires).

Mais nous pouvons utiliser notre volonté pour mettre toutes nos chances de notre côté pour que cette épidémie s’arrête : ne pas avoir un comportement à risque pour ne pas risquer de propager le virus, pour cela il suffit de suivre les recommandations sanitaires qui nous sont données en permanence, notamment se laver les mains au savon régulièrement, éviter la bise et autres contacts physiques. Mais surtout, nous sommes responsables de notre état de santé. Autrement dit : dormir plus, manger sainement, faire du sport, éviter drogue et alcool et surtout : arrêter de fumer !…

Rien ne me fait plus rire que ces personnes hystériques qui se frottent les mains à l’alcool toutes les deux secondes… mais qui continuent de fumer comme un pompier…

Aujourd’hui il faut vraiment vivre en ermite pour ignorer que fumer est nocif pour les poumons et le cœur. Or, le Covid19 détériore justement ces deux organes. Alors pourquoi lui venir en aide et déglinguer nous-mêmes nos organes ? Et ceux de notre entourage…

Car rien ne me fait plus hurler que ces mêmes fumeurs qui, dans la rue, me recrachent à la tête (parce que je marche derrière eux) la fumée de leur poison… S’ils s’empoisonnent, grand bien leur fasse, après tout chacun est libre de ses actes. Mais pourquoi m’embarquer avec ? C’est comme pour les suicides : cela ne choque personne que quelqu’un se crashe délibérément contre un arbre (pauvre arbre) mais delà qu’il écrase intentionnellement son avion rempli de passagers contre une montagne, il faut arrêter… Et malheureusement cela s’est vu.

Donc, pour en revenir aux fumeurs, soyez cohérents : si vous craignez le Covid19, soyez intelligentes et commencez par arrêter de fumer.

Vous ferez du bien à votre santé et, quand cette épidémie sera finie, vous pourrez vous en rappeler avec fierté : « C’est à ce moment que j’ai eu le courage d’arrêter de fumer… »

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Changements d’habitude

Moins de sel, moins de sucre

Ce n’est pas une pomme que Blanche-Neige a reçu

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

18 mars 2020

Plus rien ne sera comme avant…

Classé dans : Cas pratique,Entre nous — joy369 @ 12 h 10 min

Voici un joli article que j’aurais pu écrire tellement il me plaît :

https://ploum.net/rien-ne-sera-jamais-plus-comme-avant/

L’auteur explique combien cette crise de coronavirus sera une rupture dans notre façon de penser. Il y aura un avant et un après. Et peut-être aurons-nous compris que jusqu’à présent nos priorités n’étaient pas les bonnes.

Je m’amusais (à moitié) samedi soir quand une amie répétait, paniquée « Ma société refuse le télétravail, alors si je ne vais pas lundi au bureau, je ne pourrais plus travailler sur mon gros projet ! »…

J’ai dû monter le ton pour lui faire comprendre : sa priorité n’était plus son « gros projet ». Tout le monde s’en fiche de ce projet. Ce qui est important, c’est de survivre. Tous. Ou du moins la plupart d’entre nous. Et notamment le personnel médical qui se sacrifie pour nous et qui avait déjà été bien malmené depuis des années par une vision « rentabiliste » de ce secteur… Donc il lui fallait rester chez elle. Ne pas risquer de contaminer autrui. Aujourd’hui on le sait : de 50% à 75% des personnes contaminées ne savent pas qu’elles le sont car elles n’ont aucun symptômes. Mais elles sont toutes hautement contagieuses.

Sa réaction était drôle : « Mais que vais-je faire de ma journée ? »… Je l’ai déjà prévenue que ça risquait de durer… Dès samedi soir, je suis peut-être pessimiste, mais j’estimais déjà que ce ne serait pas fini avant le 1er juin… A voir…

Et puis quelle drôle d’idée : mon amie a de jeunes enfants, sincèrement, elle a de quoi s’occuper !… Et puis il va être temps de retrouver des loisirs simples : lire, regarder les nuages, chanter, danser…

Sans compter que nous avons une chance magnifique : nous disposons du téléphone, d’Internet… Du moins pour la plupart d’entre nous…

Sans compter tous ceux qui vont s’abrutir de télé. :-)

Avec Internet, vous allez pouvoir vous cultiver, vous mettre au yoga, aux langues étrangères, à la guitare ou à l’harmonica…

Il est l’heure de se découvrir une passion pour le bricolage, de se mettre à cuisiner… Et pourquoi si vous avez la chance d’avoir des fenêtres donnant sur un jardin de vous entraîner à reconnaître le nom des oiseaux, des arbres et des fleurs ?

Et si vous habitez dans un lieu peuplé, participez aux mouvements populaires : chantez à vos fenêtres à 18h00 et applaudissez le personnel soignant à 20h00…

Mais je suis d’accord avec l’auteur de l’article : plus rien ne sera comme avant…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Restez chez vous !

La pierre de gratitude

1001 textos

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

10 janvier 2020

Robot souriant, robot tueur

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 40 min

Dans l’excellent dessin animé « Les nouveaux héros », le personnage principal est un petit garçon génie de la robotique qui, au début du film, fréquente les quartiers mal famés de sa ville (une magnifique ville futuriste entre Tokyo et San Francisco) pour participer à des combats de robots tueurs. Attention, je spoile (un peu) le film : le robot qu’il présente ressemble au début à une gracieuse poupée souriante… mais selon certains réglages peut devenir une terrible arme à tuer.

Robot souriant, robot tueur…

Et c’est cette image qui me vient en tête, moi qui essaie de sourire et d’être gentille au quotidien, quand d’un coup je sens une poussée de violence extrêmement forte en moi.

D’un coup, moi qui suis dans le schéma « Soyons gentils pour que cesse la violence » et autre cycle de la bienveillance (relisez ce blog, vous comprendrez mon état d’esprit général) (rires), je me devine « machine à tuer ».

Non, bon, soyons honnêtes. Pas vraiment « à tuer ». Je n’en suis pas encore là. Au contraire, j’ai encore assez de self-control pour me dire : « Bon, finalement tout va bien : je préfère qu’on se déchire plutôt que les uns et les autres soient morts ou grièvement malades ou blessés » (rires)

Mais malgré ces pensées sommes toutes positives, je sens, je sens physiquement en moi comme un champ de force négative. Tel que je n’ose pas m’approcher d’objets fragiles car j’imagine bien faire comme Elsa dans le dessin de la Reine des Neiges et tout détruire sur mon passage. La tension est telle que je la ressens. Je la ressens.

Car j’ai envie de hurler, d’incendier de phrases vraies mais blessantes comme du verre à tous ceux qui m’entourent et qui m’ont mise à terre comme des chiens de meute. Voilà. C’est exactement ce que je suis devenue : moi la femme civilisée, je me sens comme un animal blessé prêt à en découdre pour sa survie. Sauf qu’ici il n’y a pas de mise à mort. Je me sens juste rejetée, isolée et humiliée par un groupe qui fait bloc contre moi. Et la blessure est d’autant plus vive que dans ce groupe se retrouve la personne en qui j’avais le plus confiance.

Mais pas de mise à mort en vue. Ce sont donc des vieux réflexes qui me reviennent. Ce n’est pas la femme civilisée qui réagit mais la petite fille en moi. Ou une mémoire d’un lointain ancêtre de l’époque des cavernes, qui sait ?

N’empêche, cette tension que je ressens, cette haine farouche que je ressens soudain m’interpelle. Si moi, auteur d’un blog sur le bonheur, je réagis soudain ainsi, comment réagissent les autres, ceux qui ne s’entraînent pas au quotidien pour ressentir le bonheur ?

Et je songe à une amie, à l’enfance bien plus dure que la mienne, une amie habituée à se battre, habituée à être seule contre tous. Elle qui vient des quartiers « difficiles », je l’ai vue une fois se métamorphoser devant moi en furie des banlieues. Juste par jeu. Pour me montrer qu’elle savait se défendre. Et de fait, même si je savais qu’elle plaisantait, elle m’a fait peur.

Et cette femme géniale que j’adore, je me dis que des milliers, des millions d’autres lui ressemblent : adorables au quotidien mais qu’il ne faut pas trop chatouiller. Comme moi.

Des robots tueurs gentiment civilisés à force d’éducation et devenus souriants.

Mais derrière le sourire, il reste la programmation pour tuer.

Nous sommes tous pareils. Sans les excuser, je comprends les homicides et les personnes qui pètent les plombs et qui finissent dans les faits divers des journaux.

Même le plus adorable des petits vieux peut se révéler odieux si on le cherche trop.

C’est pourquoi il est si important d’être gentil et attentionné aux autres, à tous les autres, quand on a soi même la force de l’être.

Aujourd’hui je suis un robot tueur et j’ai besoin de la douceur des inconnus qui me croisent pour redevenir robot souriant.

D’habitude c’est l’inverse, c’est ainsi.

C’est la vie.

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Faisons le Jihad !

Un comportement déraisonnable

L’homme qui aimait tout le monde

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...95
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe