Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

30 janvier 2021

Choisir où focaliser son attention

Classé dans : Cas pratique,Entre nous,Les grands principes — joy369 @ 12 h 48 min

Je prends des nouvelles de cette personne atteinte du Covid-19. Après avoir été très fortement secouée par le virus, elle va mieux. Cela fait des jours que la fièvre, les douleurs, un épuisement permanent la maintenait dans un état inquiétant et, pour la première fois depuis des semaines, j’entends enfin au son de sa voix qu’elle va mieux.

Certes, elle ne brille pas encore par son énergie, c’est normal. Après tout, elle a été atteinte par une maladie potentiellement mortelle qui a déjà tué plus de 2 millions de personnes dans le monde. Si pour certains cette maladie est asymptomatique (et en conduit certains à croire qu’elle n’existe pas), c’est tout de même une maladie assez impactante pour qu’elle ait chamboulé l’ordre du monde depuis un an.

Donc cette personne va mieux.

Pas beaucoup mieux mais un peu mieux.

Je m’en réjouis. Je frétille d’énergie et de joie. C’est super. C’est merveilleux, qu’espérer de mieux ? Je m’en ouvre à mon interlocuteur, qui me répond en se plaignant, encore et encore. J’écoute patiemment, oui, j’ai bien compris que de guérir d’un coronavirus aussi violent ne se fait pas si facilement et qu’une énorme fatigue traîne encore. Je comprends. Mais pourquoi s’en plaindre ? On sait que cela fonctionne comme cela, la maladie a été bien étudiée depuis des mois. S’en plaindre n’y changera rien.

Et voilà alors que mon interlocuteur, qui a désormais assez de force pour allumer et regarder la télévision (et pas sur une chaîne qui brille par de l’information positive et joyeuse), se lance dans une diatribe sur tel ou tel drame qui est arrivé dans le pays. J’essaie de changer poliment de sujet. Qu’y puis-je ? A quoi sert de ressasser les mêmes faits divers et d’en discuter façon « café du commerce » ?

Mais mon interlocuteur n’en démord pas : puisque je ne le laisse pas se plaindre sur « sa » maladie », il veut continuer à cracher sur les mauvaises nouvelles du monde.

Puisque la conversation est partie sur les actualités, je participe en parlant des quelques éléments positifs pour l’avancement du monde dont j’ai entendu la progression. Mais cela n’intéresse pas mon interlocuteur qui revient inexorablement à ces discours déprimants, ne se focalisant que sur le drame, le mauvais, tout ce qui peut lui faire s’exclamer « C’est horrible, dans quel monde vit-on ! »…

Qu’à cela ne tienne : je rigole et coupe court rapidement à la conversation : « Bon, si tu veux continuer à bavasser sur tout ce qui ne va pas, je te laisse. Amuse-toi bien. Personnellement je vais plutôt me focaliser sur du positif. Bonne journée » et je raccroche.

Entendons-nous bien : vivre une vie heureuse, ce n’est pas « faire l’autruche » et refuser de voir le monde tel qu’il est. Mais se créer des oeillères pour ne voir que ce qui ne va pas et s’y attarder en refusant d’écouter qu’il y a des choses bien, cela c’est certain, c’est un comportement qui ne vous permettra pas d’être heureux.

Et si je veux bien passer du temps à prendre soin des uns des autres, je ne peux pas le perdre non plus avec quelqu’un qui ne veut voir que la noirceur des catastrophes et s’auto-flageller.

Apprendre à être heureux, c’est un vrai programme finalement…

Par chance, vous disposez de tous les articles déjà postés sur ce blog pour vous y aider ! :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Moyens d’être plus heureux

Oui, je suis heureuse

Bonnes et heureuses décisions

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1100 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

1 janvier 2021

Joyeuses pensées !

Classé dans : Les grands principes — joy369 @ 12 h 24 min

C’est une nouvelle année, voici venue l’époque des vœux. En effet, traditionnellement on se souhaite les uns les autres une « Bonne année » et meilleurs vœux, une bonne santé, etc.

Ceci est très bien, et je vous souhaite à mon tour, cher lecteur et chère lectrice, une excellente année, une bonne santé et tout ce que vous pouvez bien souhaiter de particulier. :-)

Mais je souhaite également que tout un chacun puisse profiter de ces prochains mois pour maîtriser ses pensées. Que nous soyons tous capables d’orienter nos pensées du moment vers plus de Joie, de Santé et de Bonheur.

Que nous soyons capables de nous défaire de l’hypnose qu’exercent sur nous les canaux de communication habituels (que ce soit les journaux télévisés, les journaux papiers, les réseaux sociaux…) et que nous sachions créer notre réalité en refusant de nous engluer dans des informations déprimantes et biaisées.

Qu’au lieu de perdre notre temps à regarder ce que fait (soit-disant) notre voisin plus ou moins proche, nous nous contentions de nous occuper de notre propre vie, à essayer de la rendre la plus belle possible, et que ce paradis terrestre déteigne au fur à et mesure sur ceux qui nous entourent afin de créer un effet domino positif et bienveillant. :-)

Que nous apprenions à axer nos pensées pour éloigner le pessimisme, les suppositions dramatiques et infondées. Que nous cessions d’écouter les chaînes de télévision spécialisées dans l’émotion qui tire de faits divers et anecdotiques des généralisations terrifiantes, que nous cessions de relayer les messages de haine ou de ségrégation (raciale, de religion, d’orientation sexuelle, d’ethnie, de nationalité…) sur les réseaux sociaux et que nous fermions nos yeux et nos oreilles à ces prédicateurs-là.

Notre planète est belle, nous avons tous les moyens nécessaires pour transformer ce monde en un réel paradis. Il suffit de le vouloir, et pour changer ce monde, il suffit de se changer soi. Chacun de nous. Moi la première. A chacun de se surveiller, de surveiller ses pensées, ses mots, et à rester dans l’Amour envers soi et envers Autrui. C’est totalement possible.

Il suffit de commencer par la première étape : s’entraîner à n’avoir que de joyeuses pensées ! :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Bonnes et heureuses décisions !

Changement d’année…

Une nouvelle année…

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1100 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

15 juillet 2020

Le bonheur selon Alexandre

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 03 min

En panne d’inspiration, j’interroge Alexandre, une jeune garçon sur le bonheur.

« C’est quoi pour toi le bonheur ? »

Il fronce les sourcils, se gratte la tête, et peu à peu parvient à me communiquer le fruit de ses pensées. Et comme tout cela me semble fort juste, je gribouille un bout de papier pour noter ses idées…

Voici donc un article sur le bonheur selon Alexandre.

Le bonheur, me dit-il, c’est quelque chose qu’on obtient quand on est heureux. C’est presque une Lapalissade et je souris. Je l’encourage du regard et il poursuit : « Par exemple, quand on fait quelque chose qui nous plaît ».

Là il se bloque un peu et il a besoin que je le questionne pour qu’il arrive à aller au bout de sa pensée. Mais il poursuit : « Comme il faut pouvoir ce qu’il nous plaît, cela nécessite une certaine liberté… »

Il réfléchit et ajoute : « Et aussi de savoir ce qu’on veut, et donc de connaître ses propres goûts, parce que sinon, on ne sait pas ce qu’on veut ».

J’applaudis, j’aime beaucoup sa façon d’exprimer de manière simple cet énoncé. Je lui donne raison. On en revient à la fameuse phrase « Connais toi toi-même ».

C’est souvent ce qui manque d’ailleurs aux adolescents et aux jeunes adultes, pour connaître durablement le bonheur : ils ne se connaissent pas encore assez eux-mêmes. Ils ignorent leurs goûts, ou, pire, pour les plus influençables d’entre eux, ils les connaissent mais ils se fondent dans la masse et préfèrent faire « comme les autres » plutôt que de s’affirmer et d’oser exprimer leur nature, leurs choix.

Et ce, dans tous les domaines.

J’en riais encore récemment avec des amies : que j’ai pu m’habiller comme un sac étant plus jeune !… Forcément, je ne savais pas ce qui me convenait ni ce que j’aimais. Il m’a fallu des années, à feuilleter des magazines, lire le livre de Cordula, pour comprendre selon la silhouette d’une personne ce qui me convenait ou non. ;-)

Idem pour les choix de vacances, par exemple. Je discutais ce matin encore avec une personne âgée née à la campagne. Je pensais naïvement que, native de cette région, elle allait adorer les paysages rupestres mais sa réponse a été très nette : « Non, j’ai horreur de la campagne, c’est pour cela que je suis partie dès que j’ai pu. Je ne supportais pas de vivre à la campagne. Moi j’aime les villes ». ;-)

Et vice-versa : des personnes nées en ville vont rêver de campagne ou de montagne, c’est selon. Qu’importe. L’essentiel est de se connaître et de savoir ce qu’on veut faire de cette vie qui nous est donnée.

Nous sommes tous différents, c’est ce qui fait notre richesse.

Alors cessons de nous comparer les uns aux autres et allons vers notre bonheur. Offrons-nous la liberté d’assumer nos envies et de faire ce qui nous plaît. C’est le seul moyen d’être durablement heureux. :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Quel est votre profil ?

J’adore j’adore j’adore !

Le but de la vie ? Être heureux

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...52
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe