Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

13 novembre 2016

La confiance en soi

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 05 min

Je lis quelque part cette citation « Un enfant qui croit en lui, c’est tout d’abord un parent qui a cru en lui »…

Je suis sceptique.C’est vrai que si un parent croit en son enfant, l’enfant aura confiance en lui-même. Mais est-ce qu’un parent bienveillant se cache systématiquement derrière chaque enfant confiant ?

Pas sûr…

Comme toujours, je me base sur mon expérience pour réfléchir aux situations. Etais-je une enfant avec une confiance en elle ? Sont-ce mes parents qui en sont à l’origine ?

A cette dernière question, ma réponse est évidente : « Non »

Non, en effet, je ne pense pas que mes parents aient quoique ce soit à voir avec ma confiance en moi. Plutôt l’inverse… Comme de nombreux enfants, j’ai été éduquée avec l’idée que quoique je fasse, ce n’était jamais assez. Il fallait que je sois parfaite. Et même si je l’étais dans certains domaines (à l’école me concernant), je n’étais forcément pas parfaite partout. Pas assez ceci et pas assez cela…

Donc non. Désolée, mais mes parents n’y sont pour rien dans ma confiance en moi.

Ensuite, est-ce que j’avais vraiment confiance en moi étant petite ou est-ce venu plus tard, par un travail personnel ?…

Objectivement, je crois qu’aujourd’hui encore je n’ai pas confiance en moi dans tous les domaines. Je me sens confiante très souvent, mais pas toujours. Je suppose que tout le monde est ainsi, non?…

Alors, si j’avais quand même, même enfant, un peu confiance en moi dans certains domaines, et si ce ne sont pas mes parents qui m’ont inculqué cette force-là, d’où vient-elle ?

Je visualise une autre personne autour de moi, un autre enfant, mais plus âgé que moi. Et puis, sûrement il y a-t-il eu aussi d’autres adultes. Des professeurs certainement. Puisque j’étais « bonne en classe »…

D’ailleurs, peut-être est-ce justement cela, le rôle des professeurs ? D’enseigner aux enfants à avoir confiance en eux ? Malgré, parfois, souvent, des familles dysfonctionnelles ?

Mais est-ce bien sur ce critère-là qu’on les recrute, qu’on les évalue, qu’on les rémunère ?…

Non, je crains bien que non… Pourtant le fait est là : les enfants ont confiance en eux car d’autres personnes ont eu confiance en eux. Les parents pour les plus chanceux, ou des grands-parents, ou bien n’importe quel autre adulte dans leur environnement.

Et c’est cela notre rôle, à nous, les adultes, quand nous croisons (même brièvement) des enfants ou des adolescents : leur donner confiance en eux, en l’avenir.

Leur confiance en eux en dépend, c’est à dire leur bonheur et donc le bonheur de notre avenir commun puisque ce seront eux qui, demain, influenceront le monde.

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Oser complimenter

Moqueries d’enfants

« Show and tell ! »

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 800 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

26 mai 2016

Le billet froissé

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes,Petits contes (pour enfants ?) — joy369 @ 12 h 33 min

Depuis que j’ai lu cette histoire sur Pinterest, elle me trotte dans la tête…

Semblable à l’allégorie du temps avec le vase à remplir de gros cailloux, petits cailloux, gravier et eau, cette histoire marque et fait réfléchir.

Voici de quoi il s’agit. Je reformule à ma sauce, en commençant par augmenter un peu la valeur du billet (20 euros dans ce que j’ai lu sur Pinterest)… ;-)

Un professeur montre un jour un billet de 100 euros aux élèves de sa classe.

« Qui voudrait que je lui donne ce billet ? »

Évidemment, tout le monde lève la main…

Alors le professeur froisse le billet entre ses doigts et demande à nouveau :

« Et maintenant, qui voudrait de ce billet de banque ? »

Encore une fois, tout le monde se porte volontaire.

Alors le professeur jette le billet par terre et le piétine sauvagement.

Puis il récupère le billet foulé aux pieds et le montre à sa classe :

« Et là ? Qui en voudrait encore ? »

Tous les élèves se manifestent ; ils veulent bien du billet de 100 euros, et tant pis s’il est un peu sale et abîmé.

Le professeur dit alors : « Aujourd’hui, vous avez appris une leçon importante. Vous êtes comme ce billet : votre valeur ne change pas. Votre valeur ne changera pas, même si on vous froisse ou si on vous piétine ».

Que rajouter ?

Cette histoire est exceptionnelle. Elle explique avec des mots simples ce que je rêve de faire comprendre à ceux et à celles que je croise. Notre valeur reste identique. Quoiqu’il nous arrive. Quoiqu’on nous fasse. Qu’on nous insulte, nous piétine, nous bouscule, nous vexe…

Tout cela n’a aucune importance.

Car notre valeur reste la même.

Comme ce billet de 100 euros. Quoiqu’il arrive, il vaudra toujours 100 euros.

Et nous, nous sommes dignes d’intérêts, dignes d’être aimés et merveilleux, parce que nous sommes nous, tout simplement. :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Quelles sont vos grosses pierres ?

Nous sommes tous merveilleux

Une révélation (1)

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 750 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

5 mai 2016

Une question de compétences…

Classé dans : Les grands principes — joy369 @ 12 h 58 min

Je revois une ancienne collègue des années après. Je lui demande des nouvelles de sa vie, et notamment de son nouvel environnement professionnel.

« Tu sais quoi ? Ils ont failli me licencier… pour incompétences ! »…

La nouvelle me surprend car cette personne est tout à fait compétente. Elle me sourit et m’explique le fonctionnement de son nouveau service : celui ou celle qui ose contredire le chef a obligatoirement tort… Même s’il a raison.

Au bout de quelques minutes d’explication sur cette ambiance particulière, je m’étonne d’avoir été surprise… Après tout, n’est-ce pas fréquent ?

Je l’ai déjà écrit sur ce blog : si vous voulez abattre votre chien, dîtes qu’il a la rage. C’est la même chose dans le monde du travail.

Ma collègue est compétente, cela je le sais, mais son nouvel environnement professionnel ne lui demande pas ces compétences professionnelles-là. On lui demande d’autres compétences : léchage de bottes et obéissance aveugle, même quand le navire coule parce que le capitaine a sciemment percuté un iceberg…

Après tout, cette situation est connue.

Mais je déplore toujours autant la souffrance que ces éléments engendrent… Tant de tristesse, de suicides même parfois, parce que tout à coup on décide que telle personne, pourtant tout à fait exemplaire auparavant, est devenue la personne à abattre…

Et il faut avoir une sacrée dose de confiance en soi pour continuer à avancer contre vents et marées !…

Et tout cela parce qu’on est si sensible aux étiquettes que vont nous coller les gens, peut-être même des personnes qu’on n’estime pas (voire qu’on déteste)…

Il faudrait enseigner aux adolescents que la vie est ainsi, que la roue tourne, tout le temps. Aujourd’hui la victoire, demain la défaite, ou l’inverse, et cela changera encore…

Il faudrait leur dire aussi de ne pas rester avec les personnes qui ne les apprécient pas…

Et que si le bonheur ne se trouve pas dans tel environnement, ils le trouveront plus facilement ailleurs.

(Mais attention, le bonheur est surtout un état d’esprit !)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

La rage et le chien

Les chiens ne miaulent pas

Pourquoi ceux qui réussissent tout nous agacent ?

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 700 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

123456...29
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe