Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

10 décembre 2017

Nos corps parfaits

Classé dans : Les grands principes — joy369 @ 12 h 38 min

Ouf ! Un peu d’air !…

J’ignore encore quel titre je vais donner à cet article mais me voilà apaisée. Je viens de lire ce très beau (et court) texte :

http://www.alorsvoila.com/2017/08/31/tes-belle-tes-beau/

Un bloggueur du milieu médical qui voit passer des centaines et des milliers de corps humains et qui nous le dit : nous avons tous nos imperfections, il n’existe pas de corps « parfait » donc finalement nos corps imparfaits sont en soi « parfaits ».

Quelques soient nos défauts, nos corps sont beaux.

Et nous devons apprendre à les aimer tels qu’ils sont.

Nous devons apprendre à nous aimer tels que nous sommes.

Car qui mieux que nous mêmes peut nous aimer ?

Et comment aimer Autrui si nous sommes incapables de nous aimer nous mêmes ?

Je l’ai dit et je le répète : je suis heureuse, très heureuse, et si j’écris ce blog c’est pour vous enseigner à être heureux également. J’ignore d’où vient ma propension au bonheur alors j’expérimente, je donne des pistes, à chacun de trouver sa voie. Mais une chose est sûre : je m’aime. Je m’aime terriblement. Tellement que de mon point de vue je me dis égoïste alors que mon entourage ne voit en moi que générosité, compassion et empathie. Allez comprendre.

Mais je m’aime car je sais que c’est le seul moyen d’aimer les autres.

Et quel choix ai-je ?

Je vais vivre une vie entière en tant que moi, alors autant faire bon ménage, non ? (rires)

Et si j’aime ma personnalité, j’aime aussi mon corps, même s’il est très très loin d’être parfait. Je ne suis pas un top model mais je prends soin de mon corps et je l’aime tel qu’il est, avec cellulite, cicatrices, poils, varices, tâches et tutti quanti. Je suis comme cela, c’est tout.

Certaines parties sont plutôt « biens » (dans le sens, plus proche de ce que nous montrent les images photoshoppées des magazines) et d’autres carrément ratées. Mais qu’importe ?

Quand je croise mon visage dans un miroir et que j’ai vraiment une sale tête, j’explose de rire. Je me moque gentiment de moi-même et c’est tout.

Car qu’importe si je ne suis pas belle ?

A l’intérieur je rayonne de joie.

Et même imparfaite, je sais que je suis malgré tout parfaite.

Nous le sommes tous.

C’est juste dommage que certains d’entre nous n’en sont pas conscients…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

La perfection n’est pas de ce monde…

En quoi mon imperfection me facilite la vie…

Des rayons de soleil ambulants

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

15 novembre 2017

Entretien annuel

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 53 min

Aujourd’hui, j’ai mon « entretien annuel ».

Pour ceux et celles qui ignorent ce que c’est, disons que c’est un peu comme un relevé de notes pour les enfants, sauf que là ça s’applique aux salarié(e)s des sociétés. On fait le point entre salarié et responsable pour savoir ce qui va, ce qui ne va pas, comment améliorer les choses demain etc.

L’objectif est d’utiliser cet entretien pour proposer au salarié des formations, une évolution de carrière, une augmentation de salaire, etc.

Et je commence à avoir suffisamment d’expérience pour savoir que bien souvent tout cela ne sert à rien.

Mais je me réjouis à l’idée de passer un long moment seul avec mon responsable parce que je ne le vois pas souvent et qu’on s’entend bien. Dans un autre contexte je pense que nous serions de grands copains lui et moi, aussi taquins et blagueurs l’un que l’autre.

Et effectivement, nous nous amusons bien.

Sauf qu’il nous faut bien remplir ce document officiel à destination de la « Direction des Ressources Humaines »…

Et là, comme chaque année, je me prépare à me réciter mentalement le poème de Kipling : « Tu seras un Homme ». Car selon les directives de la société, l’humeur du chef et l’âge du capitaine, cet entretien annuel tourne souvent soit au pugilat soit à l’encensement.

C’est selon, c’est arbitraire, et c’est ridicule.

Mais qu’importe ?

Cette année, comme l’année précédente, c’est l’encensement. Je suis parfaite, extraordinaire, et il ne voit pas quels axes d’amélioration proposer car « je n’ai pas de points faibles »…

Un poil goguenarde, je le remercie pour tous ces compliments. Mais je ne suis pas dupe : ça aurait pu tout aussi bien être l’inverse si la société avait décidé de se passer de mes services.

D’ailleurs, mon responsable est franc : « Sache que je vais demander une augmentation de salaire pour toi, mais je ne suis pas sûr de l’obtenir »… Ben voyons…

C’est une mascarade, il le sait, je le sais.

Ses éloges sont agréable à entendre mais je ne me leurre pas : une hiérarchie est aussi bien capable de m’insulter pour le même travail. C’est comme cela. A moi d’être assez intelligente pour ne pas m’en féliciter ou blâmer plus que cela.

C’est une roulette russe.

Et le fait qu’il ait appris que je recherchais un poste ailleurs n’est pas étranger à ces louanges… (rires)

Mais qu’importe, c’est un entretien obligatoire alors je m’y plie.

Mais je garde la tête froide : compliments ou insultes, je n’ai pas besoin de l’opinion des autres pour savoir ce que je vaux.

Je suis merveilleuse. :-)

Nous le sommes tous. :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Entretiens individuels

« Mais tu ne râlais plus ! »

La rage et le chien

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

11 octobre 2017

Un père et sa fille

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 36 min

Un jeune père raconte la naissance de sa fille à son copain.

« Et là, tu vois, quand tu comprends que c’est une fille, même si tu l’aimes et tout et tout, tu te dis « Hé zut ! »… Parce que, bon sang, dans ta tête, tu revois toutes les attitudes que toi tu as eu envers les filles, avant… Et tu sais qu’il va y avoir des mecs comme toi qui vont réagir pareil avec elle. Sauf que là, ben c’est ta fille, et il va falloir que tu la protèges… »

En tant que femme, cette prise de conscience de ce jeune homme m’amuse… et me consterne à la fois…

Mais finalement, c’est humain.

Nous sommes condamnés à ne comprendre la vie des autres qu’une fois l’avoir vécue, ne serait-ce qu’au travers de la vie de ceux qu’on aime.

Or, ce père aime sa fille nouvellement née. Et il prend soudain conscience du poids que nos sociétés machistes (si, si…) font peser sur les femmes.

C’est à la fois drôle… et flippant.

Car cela signifie qu’il n’a pas dû forcément bien se tenir avec la gente féminine pour flipper ainsi.

En tant que femme, je ne m’imagine pas trois secondes avoir ce genre de réactions envers un bébé-garçon. Je ne me vois pas me pencher au-dessus du landau pour soupirer : « Zut ! C’est un garçon ! Tu vas en baver dans la vie petit bébé car tout le monde traite les garçons sans aucun respect, tout comme je l’ai fait!… »

Non, je ne dirais pas cela car les garçons sont, grosso modo, bien mieux respectés que les filles sur cette planète. Et aussi parce que je respecte tout le monde, quelque soit leur sexe, couleur des yeux, des cheveux, de peau ou de cravates… ;-)

Je vous offre cette anecdote pour ce 11 octobre, journée des droits des filles, pour rappeler qu’aujourd’hui encore les filles n’ont pas autant de chance que les garçons dans ce monde. C’est un peu comme si elles étaient au fond de la classe dans l’anecdote au sujet de la poubelle et des boules de papier…

Mais je rappelle aussi à tous les pères que, derrière chaque femme qui s’est distinguée dans le monde, il y a un père aimant. Et ce peut être vous. Peut-être serez-vous le père de la future Prix Nobel de la Paix comme Malala ?

Les femmes et les filles ont encore beaucoup à lutter pour avoir le droit de vivre dignement.

Et c’est de notre responsabilité à tous de faire un geste pour elles.

Peut-être les pères plus que les autres… parce que leur influence sur elles est si grande…

Alors… merci pour elles…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

L’influence d’un enfant

Le professeur, la poubelle, et les boules de papier

Le féminisme libère les hommes

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...28
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe