Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

5 juin 2017

Savoir remercier pour un cadeau

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 23 h 06 min

Je suis manuelle.

Cela me fait bizarre d’écrire cela, car on m’a toujours considérée plutôt comme une intellectuelle.

Mais le fait est que j’adore également fabriquer des objets avec mes mains. Dessiner, coudre, cuisiner, bricoler… Je suis fascinée par ces personnes qui savent, à partir de rien, créer quelque chose de joli, de gai.

Alors je les imite.

Et comme chez moi c’est petit et qu’il m’intéresse peu de posséder cent objets identiques, je donne. Je fabrique et j’offre. C’est comme cela. J’essaie de cibler les personnes, pour n’offrir que des objets qui réellement leur plaisent et éviter ainsi les cadeaux-boulet, mais j’offre.

Aussi ai-je offert à cette femme un objet. Certes, c’était un cadeau sympa, mais pour moi ce n’était qu’un cadeau parmi d’autres. Rien d’exceptionnel.

Mais vous auriez vu sa réaction !…

Elle a bondi de sa chaise, de joie, m’a sautée dessus, m’a enlacée, m’a claqué un bisou sur chaque joue…

C’en était presque gênant, à vrai dire…

Et le lendemain encore, elle m’en a reparlé, m’a dit avoir utilisé cet objet et m’a remerciée une fois de plus…

Et vous savez quoi ?

Je me suis dit que c’était bien agréable d’offrir quelque chose à une personne aussi démonstrative et aussi enthousiaste.

Et que moi qui suis plutôt pudique et réservée dans ces moments-là, je ferais bien de l’imiter…

Savoir remercier pour un cadeau, pour un service, est un art qui doit s’apprendre.

Il nous suffit peut-être de savoir accepter ce qu’on nous offre, sans arrière-pensée, sans se dire « comment rendre la pareille ? » et juste montrer un peu de l’enthousiasme qu’on s’oblige souvent à réfréner ?

Tout un programme…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Savez-vous recevoir les cadeaux ?

Plaisir d’offrir

Rien, c’est rien

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

10 février 2017

Jugements professionnels

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 33 min

Fous rires avec une amie : nous nous racontons nos pires mésaventures avec des agents immobiliers… J’ignore s’il existe un petit guide genre « Les perles du bac » dans la version immobilière, mais je suis sûre qu’il y aurait de quoi l’écrire…

Malheureusement pour les clientes que nous sommes, là, ce qui nous fait tant rire, c’est le mépris affiché par certains de ces professionnels.
Exemple choisi : lors d’un parcours en voiture pour aller visiter une maison à vendre, en traversant un quartier résidentiel agréable, l’agent assène à mon amie « Ne regardez pas ça : c’est au-dessus de vos moyens ! »
Sous-entendu : vous n’êtes pas assez riche pour cela, laissez tomber, pauvresse !…
Mais que connaît ce type à la situation financière de mon amie ?…
Rien. Par contre, une chose est certaine : elle n’a pas envie de faire affaire avec un sale individu qui se permet de la juger ainsi.
Autre exemple : « Si vous choisissez d’habiter dans ce quartier, votre enfant sera affecté dans tel collège, c’est une catastrophe, surtout, inscrivez-le dans tel autre collège (un collège privé c’est à dire payant, contrairement à la scolarité publique en France qui est gratuite) ! » Renseignements pris sur le collège privé en question : pas super côté valeur… Visiblement si les parents payent, les enfants ont le droit de maltraiter ou d’insulter le personnel… C’est étrange, ce n’est pas du tout le genre d’exemples que je souhaite donner à des collégiens… Mais ceci dit, cela colle bien avec le caractère de cet agent immobilier, du moins dans ce qu’il m’en laisse percevoir…
Autre exemple : « Ah ? Vous voulez visiter ce bien ? Ah, mais je vous le déconseille !… Figurez-vous que c’est un bien entouré d’habitations à loyer modéré (HLM en français)… Je vous laisse imaginer qui vous auriez comme voisins !… »
Là encore, je reste pantoise… Ah ? Parce que les personnes les plus pauvres et qui sont donc aidées financièrement pour se loger sont forcément des personnes odieuses ?…
Il est certain que certains travers (drogue, alcoolisme…) peuvent conduire à la pauvreté mais être pauvre en soi n’est pas une tare. Et j’ai plus de respect pour des personnes pauvres mais humaines que pour un agent immobilier, peut-être riche, mais avec une visible aridité cardiaque… ;-)

Il est maladroit de juger autrui, car comme dit l’adage, tant qu’on n’a pas vécu une journée entière dans ses mocassins, on ne peut pas comprendre pourquoi il ou elle agit de telle façon, mais il est encore plus maladroit de juger autrui dans un cadre professionnel.

Vos clients, vos patients, vos collègues, vos responsables, tous ont le droit au respect. Respect pour leur attitude, respect pour leur comportement. Si quelque chose vous étonne, parlez-en avec eux, mais avec une écoute bienveillante, pas avec un jugement à l’emporte-pièce. Ce n’est pas à vous en tant qu’agent immobilier de juger si tel collège public est valable ou non, ce n’est pas à vous de supposer que vos clients ne pourront pas se permettre d’habiter dans tel ou tel quartier. Laissez-leur le choix.
Aujourd’hui encore, un de mes collègues s’emportait contre un tiers : « Mais cette personne ne prend pas d’initiative ! »… Peut-être… Mais qu’a vécu cette personne pour éviter ainsi de prendre des initiatives ?… Est-ce que la culture d’entreprise de ses expériences antérieures lui a appris à ne surtout pas prendre de décision ? Je ne sais pas. Je ne connais pas assez cette personne. Il faudrait voir avec elle, lui en parler, et, si on souhaite qu’elle prenne des initiatives, lui prouver qu’elle travaille désormais dans un univers de confiance dans lequel elle peut se sentir en sécurité et oser aller de l’avant.
Chat échaudé craint l’eau froide, dit-on.

Le mal-être dans le monde du travail provient en général des sous-entendus, des racontars les uns envers les autres. Et si on cessait un peu ? Et si on apprenait à ne pas juger ?
Nous avons tant à y gagner…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Une éducation incohérente

S’abstenir de juger

Apprendre à se comprendre les uns les autres

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 800 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

25 janvier 2017

Choisir ses médecins pour être heureux

Classé dans : Cas pratique — joy369 @ 12 h 56 min

Mon amie Clothilde a failli mourir lors de son accouchement. Des complications. Une opération en urgence. Les premiers jours de la vie de son bébé sans même le voir car elle luttait pour sa propre survie…

Elle s’en est tirée. Physiquement. Mais psychiquement cette mésaventure l’a marquée profondément. Pour elle, il y a un « avant » et un « après ».

Un jour, elle retourne voir un médecin spécialisé, un gynécologue je crois. Une personne qu’elle avait consulté avant son accouchement catastrophique. Et elle lui raconte son aventure.

« Cela ne m’étonne pas », dit-il, « Je l’avais noté dans votre dossier que vous étiez sujette à (je-ne-sais-quoi)… »

Mon amie n’en revenait pas. Ce docteur avait repéré une faiblesse dans son organisme, lui avait, paraît-il, demandé de surveiller je ne sais quel point mais sans vraiment le lui expliquer, sans prendre le temps de l’éclairer sur les conséquences si elle ne le faisait pas.

Ce médecin avait brisé sa vie parce qu’il n’avait pas pris la peine de communiquer clairement avec elle ; il s’était contenté de griffonner une ordonnance que, certes, elle n’avait pas utilisé par négligence. Mais nous avons tous des vies bien remplies. Si vous vous sentez en pleine forme, allez-vous faire des examens complémentaires, vous ? Moi non.

Mais si un médecin prend le temps de m’expliquer ce qui pourrait m’arriver si je ne fais pas ces examens complémentaires, là vous pouvez être certains que je vais lui obéir ! :-)

C’est pourquoi je choisis systématiquement des médecins qui savent communiquer.

Aussi compétent soit-il, un docteur incapable de faire passer les messages essentiels met ma vie en danger.

On ne sait jamais, la santé fait partie des éléments clés de ma vie. Parmi mes « 10 objectifs de vie », c’est le N°1. Car je l’ai déjà constaté : sans la santé, rien ne sert d’avoir tout le reste si vous n’êtes plus en état de le savourer.

Après avoir « testé » plusieurs docteurs gynécologues, j’ai choisi le mien tout simplement parce que « le contact » passait entre elle et moi (c’est une femme). Au premier rendez-vous, elle est restée à discuter pendant au moins une demi-heure. Juste comme cela. Je pense que je devais être la dernière patiente, mais elle n’a pas hésité à « perdre du temps » à établir une relation. Moi qui n’avais rencontré jusqu’à présent que ses consoeurs qui ne savaient qu’enchaîner : « Déshabillez-vous, écartez les jambes, rhabillez-vous, cela fera tant et j’accepte les chèques ! », cela m’a fait bizarre. ;-)

Et j’ai apprécié. :-)

Tant pis si elle ne me reçoit jamais à l’heure. J’apporte un livre et je lis dans la salle d’attente. Oui, elle a systématiquement du retard. Mais à côté de cela elle n’hésite pas à me recevoir en cas d’urgence et si elle a une mauvaise nouvelle à annoncer, elle prend le temps de rassurer ses patientes.

Elle est humaine, tout simplement. :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Un pauvre petit lapin

Qu’il est dur de prendre soin de notre poule aux oeufs d’or !

Scarlett et Cissy

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 800 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

12345...13
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe