Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

25 mai 2018

Son coin de Paradis

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 05 min

C’est très étrange de se retrouver un jour face à une personne qui vit votre vie… Du moins la vie que vous auriez pu avoir. Que vous auriez pu avoir si le Destin n’avait pas décidé que ce serait elle et non pas vous qui vivrait cette vie-là.

Cela arrive certainement souvent : un(e) autre que vous gagne le cœur de cette personne que vous aimiez, ou est embauché(e) à ce poste dont vous rêviez, etc.

Vous savez que vous n’êtes pas choisi(e), et c’est tout. Votre propre vie continue et puis vient un temps où vous oubliez cet échec.

Plus rarement, le Destin facétieux vous fait rencontrer l’Autre. Celui qui a été choisi. Pas tout de suite, non, ce ne serait pas drôle. Mais des années après. Comme pour vous dire « Hey, regarde ce que tu serais devenu(e) si ça avait été toi… »

Parfois vous vous dîtes : « Ouf ! Heureusement que je n’ai pas réussi (cet entretien d’embauche, à séduire cette personne, etc.) » et parfois vous vous dîtes : « Ah la la, que ça aurait été bien ! »…

Jusqu’à présent j’ai eu la chance de ne vivre que la première situation : je n’ai pas été choisie, j’en ai été plus ou moins malheureuse selon l’intensité avec laquelle je voulais vivre cette vie-là qui m’a été refusée, puis je rencontre mon Double, la personne choisie à ma place… et je me félicite de ne pas avoir été choisie…

Cette fois-ci comme les autres, le Destin me fait rencontrer une personne qui, au cours de la discussion, apparaît comme étant celle qui, des années auparavant, a été retenue pour aller vivre à l’autre bout du monde à ma place. Toutes les deux nous avions postulé pour ce changement de vie, mais elle a été retenue et pas moi. Ce ne m’avait pas traumatisée outre mesure mais parfois j’y pensais : « Et si ?… »

Et le hasard me conduit aujourd’hui à rencontrer l’Autre. La personne choisie.

En observant sa vie et la mienne, je constate que tout est bien dans le meilleur des mondes : elle a trouvé son coin de Paradis et moi je ne me suis pas éloignée du mien.

A bien y réfléchir, à long terme ce changement de vie radical m’aurait probablement rendu malheureuse. Alors que cette personne s’est épanouie.

Avant que je ne lui en fasse la remarque, elle ne l’avait pas encore réalisé mais elle le reconnaît aujourd’hui : elle a trouvé son coin de Paradis.

Et rétrospectivement, je me réjouis d’autant plus de ne pas avoir été « l’élue » des années plus tôt : grâce à mon « échec », cette personne est heureuse… et moi aussi. :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Mer, montagne, ville ou campagne ?

En route vers l’inconnu…

Faire rire Dieu aux éclats

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

10 mai 2018

Mon coin de Paradis

Classé dans : Cas pratique,Entre nous — joy369 @ 12 h 27 min

Il y a sur cette Terre un endroit qui est mon coin de paradis. L’endroit dans lequel je me ressource, un endroit où je dois retourner régulièrement sous peine de me faner comme une fleur sans eau. J’ai bien conscience d’avoir plus de chance que les autres puisque je l’ai déjà découvert, mon coin de Paradis, alors que tant d’autres vont le rechercher toute leur vie.

Et surtout, j’ai la chance que ce Paradis me soit accessible.

A mes yeux, l’exil, ce serait l’impossibilité d’y retourner.

Moi qui cours tout le temps, jour après jour, minute après minute, moi qui surprends souvent mon cœur à s’affoler et qui me dis régulièrement qu’il faut que je ralentisse, que je vais finir par faire une crise cardiaque, quand je suis là-bas, je ne fais plus rien.

Enfin, presque plus rien. ;-)

Je me repose. Je rêve. Je lis. Je regarde les arbres, j’écoute le vent. Je me promène…

C’est bien simple, cet endroit, je l’aime tellement que j’ai déjà prévenu tous mes proches depuis des années : à ma mort, c’est là que je veux être enterrée.

La Planète Terre est belle et recèle de nombreux lieux paradisiaques, j’en ai parcouru plusieurs. Mais celui dans lequel je me sens bien, c’est cet endroit-là. Sûrement insignifiant aux yeux d’un autre d’ailleurs. Mais qu’importe. C’est là que je suis bien.

Et c’est cet endroit qui me ressource, qui « recharge mes batteries »…

Si vous avez pensé à un lieu en lisant les mots « mon coin de paradis », c’est que probablement que vous aussi vous avez trouvé votre Paradis. Alors prenez-en soin, n’hésitez pas à y retourner régulièrement. Et qu’importe si ce n’est qu’une vilaine cabane en bois au fond d’une forêt ou un hangar pouilleux au fond de la cour. C’est votre domaine, votre lieu à vous. Votre Paradis.

Un endroit chargé de bonheurs auquel vous penserez quand la vie vous semblera dure, quand vous aurez besoin de vous réfugier mentalement dans un hâvre de paix.

Votre coin de Paradis…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

A la recherche du Paradis

Si je devais décrire le Paradis

Retrouver son chez-soi…

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

30 avril 2018

Ce que pensent les autres

Classé dans : Les grands principes — joy369 @ 12 h 25 min

Je me promène sur Pinterest et je tombe sur cette citation qui me fait réfléchir :

« Quand tu te fous vraiment de ce que les gens pensent de toi, c’est que tu as atteint un degré dangereusement génial de liberté »

Est-ce cela ?

Est-cela la clé du bonheur que je recherche depuis des années pour vous l’offrir, à vous qui me lisez ?

Depuis juin 2012 j’explore des pistes pour vous expliquer pourquoi je suis heureuse, pour vous permettre de l’être à votre tour. Serait-ce cela l’explication ? Cette géniale liberté qui me caractérise ? Ce « je-m’en-foustisme » aigü qui fait que j’évite de m’inquiéter et de m’angoisser ? Cette absence de culpabilité qui fait tant rire mes copines ?

Je n’en sais rien.

Mais c’est vrai que la liberté aide énormément au bonheur. C’est d’ailleurs pourquoi je milite pour la liberté de tous et de toutes, quelque soit leur sexe, leur couleur de peau, leur orientation sexuelle, leur lieu de naissance et leur âge.

Comment être heureux si on est opprimé ?

Et comment être heureux si on opprime quelqu’un ?

Que ce soit un prestataire de service, un conjoint, un enfant ou un inconnu ?

Et c’est aussi vrai qu’il est bien plus facile d’être heureux quand on se moque du quand dira-t-on. Car on agit alors comme on le sent. Pas comme on pense que d’autres souhaiteraient qu’on agisse. Ce qui est d’ailleurs toujours biaisé car on n’est pas dans la tête de l’autre.

Une autre citation Pinterest complète la première :

« Doing what you like is freedom, liking what you do is hapiness »

Ce qui pourrait se traduire par « Faire ce que tu aimes, c’est la liberté, aimer ce que tu fais, c’est le bonheur ».

J’en conclurais donc que la liberté est la première marche vers le bonheur, mais ensuite il reste toujours le fameux état d’esprit dont je vous ai déjà parlé.

Car certains sont libres mais ne sont pas heureux pour autant.

Pourtant, quand on est libre, on peut plus facilement choisir de faire ce qu’on aime. A nous d’avoir l’intelligence ensuite d’aimer ce que nous faisons.

Et d’aimer ce que nous faisons de notre vie, par exemple. :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Se moquer du qu’en dira-t-on, quel bonheur !

Portrait : la Fillyjonk

Les enfants : ces philosophes de la joie

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...179
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe