Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

25 décembre 2018

La loi d’attraction

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 21 min

La loi d’attraction…

Qui n’en a jamais entendu parler ?

Souvent, on devine ce que c’est, mais on ne sait pas vraiment. Certains en parlent comme « du » secret. D’autres haussent les épaules et pestent : « N’importe quoi ! » tellement c’est simple.

Oui, c’est vrai que c’est simple.

Mais c’est dommage que ce soit un secret, car tout le monde devrait en avoir conscience pour pouvoir l’utiliser, et si possible pour le bien général.

Alors, qu’est-ce que c’est que cette loi d’attraction ?

Rien qu’un phénomène qui, il me semble, se retrouve également dans la Bible : « Demandez et vous obtiendrez ».

Oui, en gros c’est cela. C’est le fait de prendre conscience que l’Univers fonctionne ainsi : nous avons tous un pouvoir magique, si vous voulez, qui est que si nous pensons très fort à quelque chose, cela arrive. Bien ou mauvais.

Alors non, je ne sais pas comment cela marche exactement, j’ignore si ce sont des fadaises ou non. Je sais juste que cela fonctionne bien mais qu’il est délicat de l’utiliser. Car ce à quoi nous pensons, espérons ou craignons, nos « pensées », se réaliseront.

Belles ou mauvaises.

On rejoint les sortilèges africains…

Celui ou celle qui aura de mauvaises pensées, souhaiter la mort de quelqu’un par exemple, a autant d’impact que celui ou celle qui espère trouver une place de parking dans une ville surpeuplée.

Vos pensées agissent sur la réalité, d’où l’importance de bien les utiliser.

Ce qui est parfois très difficile.

La personne qui se juge « nulle » et qui s’engloutit dans une déprime permanente aura beaucoup de mal à utiliser positivement la loi d’attraction. En réalité, elle l’utilise déjà, mais malgré elle et pas dans le bon sens.

« Je suis nul(le) », « Je n’y arriverai jamais », « Il ne m’arrive jamais rien de bon », toutes ces phrases que certains tournent et retournent dans leurs têtes sont autant de pensées… qui ne demandent qu’à se concrétiser.

Au contraire, il faudrait se contraindre à ne prononcer et ne penser que des phrases positives. L’avantage : on finit par s’y habituer et les prononcer à voix haute. Tout comme cette maîtresse d’école qui osa demander lors de la réunion des parents d’élève si par hasard personne n’aurait un vieil ordinateur à donner pour sa classe… Sachant qu’un ordinateur est un objet coûteux, j’étais persuadée qu’elle n’aurait pas de réponse positive… Mais si. Les parents ont transmis son message. Et sa classe d’enfants dispose désormais d’un ordinateur avec des jeux éducatifs adaptés à leur âge.

« Demandez, et vous obtiendrez ».

C’est cela, le Secret…

Cela s’appelle la « loi d’attraction »…

Chiche vous essayez ? :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

La tirelire à voeux

Des rayons de soleil ambulants

Principes pour une vie heureuse

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 950 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

20 décembre 2018

On aura fait ce qu’on a pu

Classé dans : Cas pratique,Entre nous,Les grands principes — joy369 @ 12 h 41 min

Parfois, je me demande si je ne vais pas mourir aujourd’hui.

J’ai la chance d’être en bonne santé etc, mais qui sait ?

Un accident, un attentat dont je serai l’une des victimes, qu’importe ?

Il y a milles raisons qui font que, peut-être, je ne serai plus en vie dans quelques heures.

Et alors ?

Suis-je inquiète ?

Non, car je ne peux rien y changer.

Ce qui est dans mes mains (ne pas fumer, ne pas prendre de risques inutiles, etc, je le fais déjà). Le reste ? Dans les mains de Dieu s’Il existe ou bien du hasard ?

Qu’en sais-je ?

Mais je ne suis pas inquiète. Car si je meurs tout à l’heure, j’aurais vécu une belle vie.

C’est entendu, je ne laisserai aucune trace ou presque sur la Terre (quelques amis et proches tristes, certes ? Ce blog ?…)

Deux fois rien.

Mais j’aurais fait ce que je pouvais.

Et finalement, c’est peut-être cela, d’avoir vécu une belle vie : avoir fait ce qu’on a pu.

Ni plus. Ni moins.

Juste ce qu’on pouvait, ce qui nous semblait juste, au moment où on l’a fait, au moment où l’a vécu.

Détail, ce matin justement, en parcourant des trottoirs avec un mégot par ci, un papier par là, un emballage à droite, une canette à gauche… Je me faisais la réflexion qu’au moins, je fais partie de ces quelques personnes qui peuvent s’enorgueillir de ne jamais salir la rue.

Car même si j’aime l’art, reconnaissez-le amis taggueurs : ce que vous gribouillez est rarement beau.

Alors non, ce je meurs demain, je ne laisserai pas beaucoup de traces, mais j’aurais vécu ce que je pensais que je devais vivre.

J’aurais agi avec justesse à chaque instant.

Même si parfois je me suis trompée, même si parfois j’ai blessé Autrui (le plus souvent par mégarde).

Mais j’aurai fait ce que j’ai pu… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Mes plus jolis moments

26 ans et bienfaiteur de l’humanité

Sortir du lot

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

15 décembre 2018

Incompétence d’autrui et bonheur

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 11 min

Comme (quasiment) tout le monde, je me considère intelligente et compétente et j’ai toujours raison.

C’est comme cela. (rires)

Non, je grossis un peu le trait, mais je le reconnais : comme tout le monde, j’ai tendance à penser qu’Autrui a tort et que ceux qui font comme moi ont raison et pas les autres.

Mais en général, que les gens fassent comme ils le veulent, cela ne me dérange pas trop.

Sauf dans le milieu professionnel, quand on me demande de réparer les sottises des autres…

Là, cela me saoule…

Vraiment.

Et là j’ai tendance à pester, râler, me plaindre et tutti quanti.

Mais comme je suis gentille et obéissante, je répare…

Sauf que, si vous lisez ce blog depuis un certain temps, vous saurez que je le répète toujours : se plaindre et râler ne sert à rien, ou du moins, cela ne sert pas notre bonheur.

Alors envisageons la situation : je considère les autres incompétents et leur incompétence déteint sur moi (parce que nous formons, aux yeux de nos clients communs, une même et unique entité).

Je me sens donc salie par leur incompétence.

Déjà, ce n’est qu’un jugement : sont-ils vraiment incompétents ? Peut-être que non. Peut-être qu’ils ont fait de leur mieux avec les données dont ils disposaient au moment où ils ont fait ce qu’ils ont fait.

Peut-être qu’ils étaient mal lunés, démotivés par un supérieur peu sympathique ou déboussolés par un quelconque drame personnel dont je ne sais rien.

Bref, ne pas juger tant qu’on n’a pas chaussé les mocassins des autres.

Ensuite, à quoi cela me sert de râler ? Cela ne changera rien à la situation. Vais-je apitoyer mon chef, mes clients, et leur montrer grâce à mes râles que je me désolidarise de l’Incompétent ?…

Hum… Oui, je pense que cela pourrait faire partie de la réponse…

Mais est-ce que mon chef et mes clients sont assez stupides pour tous nous amalgamer ? (Non : ils sont intelligents, sinon ce ne seraient pas ni mon chef ni mes clients) :-)

Et est-ce que sincèrement, cela les intéresse le moins du monde ? Heu… non. Mes états d’âmes n’intéressent que moi. Et là se remémorer la citation de Dale Carnegie : « l’annonce de votre mort gênera moins Untel que 5 minutes de sa propre migraine ». (Ou quelque chose du genre)

C’est un peu violent mais ça a le mérite d’être clair : rien à faire des affaires des autres, vendez-moi le produit que je veux et c’est tout.

Conclusion : pourquoi râler ? Cela ne sert à rien, sinon à donner une image de moi dévalorisante (« la personne qui râle tout le temps ») et à desservir mon propre bonheur.

Et puis, en y réfléchissant bien, si les Autres sont aussi incompétents, c’est finalement très rassurant sur ma propre valeur… (rires)

Allez, assez bavasser : il faut que je répare ! ;-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Une question de compétences

La rage et le chien

A la chasse aux cadres !

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...183
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe