Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

25 novembre 2017

Réflexes

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 00 min

Je sors d’un bâtiment public qui abrite entre autres une crèche. Je viens à peine de laisser la porte se refermer qu’en relevant la tête je vois un monsieur qui arrive avec une poussette. Automatiquement, sans réfléchir, je me retourne et ré-ouvre la porte, la tenant grande ouverte pour leur faciliter le passage.

Peut-être que ce monsieur ne va pas à la crèche et que je lui tienne donc la porte pour rien, mais il y a de grandes probabilités que mon intuition soit juste.

En effet, j’ai raison, il me dit : « Ne vous donnez pas la peine ! » mais il se dirige vers la porte. Je réponds machinalement : « C’est plus pratique comme cela » et je maintiens la porte ouverte jusqu’à son passage.

Il me remercie et moi je pense à tout cela : je n’ai pas réfléchi, justement, c’était un réflexe de ma part. Papa + poussette + crèche non loin = plus simple si je leur tiens la porte. C’est toujours galère à ouvrir, une porte, avec une poussette, et n’en parlons pas quand vous avez un fauteuil roulant !…

Il faudrait obliger tout le monde à vivre une semaine avec un fauteuil roulant pour développer notre empathie !…

Bref, je pense à mon geste et je m’interroge : ai-je souvent ces automatismes de gentillesse ? Et est-ce que cela a une influence sur le fait que je sois si heureuse ? Est-ce que c’est une piste pour indiquer aux lecteurs de ce blog comment remplir leur vie de bonheur ?

Revue rapide des derniers jours : en effet, je me lève dans le bus pour céder ma place assise aux personnes qui visiblement cherchent une place des yeux. La veille, à la fin d’une réunion informelle, j’ai proposé mon aide aux organisateurs pour les aider à ranger la trentaine de chaises qu’ils avaient installées pour leur auditoire et j’avais été surprise de constater que j’étais la seule de l’assemblée à m’être proposée et à avoir aidé. Deux jours plus tôt, voyant arriver dans le hall de l’immeuble où j’étais une dame chargée de son pack d’eau et de courses, je lui tiens la porte de l’ascenseur pour qu’elle n’ait pas besoin de l’ouvrir et donc de poser ses courses…

De ma part, ce sont des réflexes. Juste des réflexes. Mais qui simplifient la vie de tout le monde. Moi cela me prend quelques secondes voire quelques minutes supplémentaires mais je me dis que les personnes en face sont contentes de ce petit geste. Comme toujours, c’est un simple geste de gentillesse qui peut changer leur journée. Peut-être que leur journée était noire et qu’ils vont se dire « Bon, au moins, il y a quelqu’un qui m’a aidé… »

Plus qu’un geste de gentillesse, c’est un acte pour permettre à Autrui de croire dans l’avenir de l’Humanité.

Mais évidemment, je ne pense pas à cela en agissant ainsi, j’agis juste par réflexe.

Alors est-ce cela qui me rend heureuse ? Peut-être, je ne sais pas.

Est-ce qu’il existe un Dieu sympa qui me rend la pareil dès que je me montre agréable avec Autrui ? Peut-être. Car en y repensant, moi aussi ces derniers jours j’ai été la bénéficiaire de gestes sympathiques (m’ouvrir la porte quand j’étais chargée, m’aider à désinstaller un local, etc). Et même si je remercie avec effusion toute personne qui m’aide ainsi, je suis pleine de gratitude pour l’Humanité qu’il y ait des personnes sympathiques.

Alors je ne sais pas s’il y a un lien de cause à effet mais rien ne vous empêche d’essayer d’être gentil, voire encore plus serviable si vous l’êtes déjà. Vous verrez bien si cela améliore votre vie.

Et vous êtes les bienvenus pour nous raconter vos anecdotes dans les commentaires. :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Culture Disney

C’est trop gentil

La gentillesse enrichit

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

20 octobre 2017

Culture Disney

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 48 min

Conversation avec mon conjoint.

Il me raconte combien l’a énervé un de ses collègues avec ses petites remarques méchantes qui le visaient.

Me souvenant que mon conjoint avait fait preuve récemment d’une grande gentillesse vis-à-vis de l’individu en question, j’éclate de rire : « Vraiment, tu vas finir par regretter d’avoir été sympa avec ce type ! »

Très sérieux, mon conjoint me répond :

« Mais non, ce n’est pas parce qu’il est méchant qu’il ne faut pas être gentil avec lui ! »

Sachant qu’il est le premier lecteur de ce blog 100% bonheur et que c’est le genre de messages que j’essaie de faire passer, je le taquine :

« Ouh là là ! On dirait que tu écris des blogs sur le bonheur, toi ! »

Il me répond du tac au tac :

« Tu parles, c’est la morale de tous les dessins animés Disney ! »

Et vlan ! Joy, dans tes dents !…

Cela m’amuse encore plus et je rigole. De la culture Disney !… Bien qu’appréciant beaucoup tous les dessins animés, y compris ceux de Disney, je sais aussi que la culture Disney, c’est de la culture de masse, et la remarque de mon conjoint a un petit côté méprisant.

N’empêche, sa remarque me fait réfléchir : est-ce que nous serions tous plus ou moins incités par Disney à « faire le bien » et « à être gentil, même avec les méchants » ?…

Finalement c’est aussi les messages que certaines religions ont souhaité faire passer depuis des millénaires… Et cela n’a jamais empêché les guerres…

Est-ce que la culture de masse véhiculée par le cinéma réussirait là où les religions n’ont jamais réussi ?…

Est-ce que la « bienveillance » ambiante, que je retrouve même (du moins dans les mots) en lisant des journaux politiques, viendrait de là ?

Pourquoi pas ?

Qu’importe, si cela peut nous inciter à être respectueux les uns des autres…

Que m’importe de savoir si cela vient de la « culture Disney », après tout, j’assume bien mon côté « j’habite chez Amélie Poulain » (tout en adorant les Fatals Picards (dont c’est le titre d’une chanson plutôt ironique))…

Qu’importe l’origine de notre désir d’être bienveillant, l’essentiel c’est de l’être autant qu’on le peut pour créer un cercle vertueux.

Pour notre propre bonheur.

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Les bienveillants, les malveillants et les autres

L’Âge de la bienveillance ?

Un jour de joie

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

15 octobre 2017

Métro boulot et célibat

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 38 min

Qu’on soit bien d’accord : loin de moi l’idée de dire que le célibat est mauvais. Si vous êtes célibataire par choix et que vous êtes heureux de l’être, super, ne changez rien !… :-)

Mon article s’adresse plutôt aux autres célibataires, ceux qui n’ont pas choisi de l’être.

Aujourd’hui, du moins dans mon pays, il y a de plus en plus de célibataires. Je crois même que, dans les villes, c’est la norme.

D’où le titre de mon article : ces personnes-là prennent le métro, vont au boulot, puis reviennent chez eux et leur célibat les saute au visage. C’est le soir qu’ils se sentent seuls et que leur célibat leur pèse.

Car ces célibataires-là rêvent d’être en couple.

Alors comment faire ?

Si j’analyse rapidement comment on trouvait un conjoint au fil du temps, je m’aperçois que pour trouver l’âme soeur, il fallait se trouver à un endroit où il y avait du monde : lors des mariages dans les années 1940, lors des bals dans les années 1960, voire lors de manifestations dans la rue par la suite… ;-)

Aujourd’hui, voici les lieux dans lesquels des couples se sont formés : lors des études, sur un lieu de vacances, rarement sur le lieu du travail (avec le taux de chômage actuel, si le couple ne fonctionne pas, c’est le début des problèmes. Je considère qu’il est plus simple de trouver un conjoint qu’un boulot intéressant) et surtout… via une présentation par des amis communs.

La plupart des couples que je connais se sont formés ainsi. C’est une copine, une soeur, un cousin… Une personne de notre entourage qui nous présente quelqu’un… Et ça fait « tilt »… :-)

Alors comment faire ?

Déjà, prenez conscience de ce que vous voulez : ne plus être célibataire d’une part, ne pas tomber sur une personne toxique d’autre part.

Armé(e) de ces postulats, vous vous rendez bien compte que passer votre vie au travail ne sert pas votre cause. Et là je parle pour toutes ces personnes qui font…2 fois 35 heures par semaine de travail par choix. Et j’en connais beaucoup.

J’ai même tendance à croire que s’ils travaillent autant, c’est pour combler le désert affectif de leur vie…

Donc, il va falloir que vous vous organisiez pour partir un peu plus tôt si tel est votre cas. Mais pourquoi faire ? Pour rencontrer des gens !…

Mais pas n’importe qui. N’oublions pas que vous ne voulez pas rencontrer de personnes toxiques. Alors vous allez compter sur votre entourage. Les « marieurs » ont parfois du bon !… Car un ami ne vous fera pas rencontrer un de ses amis s’il sait que toutes ces ex ont fini aux urgences ou en asile de fous… (Si oui, changez d’amis !)

Moi-même j’ai quelques personnes toxiques dans mon entourage amical… que je ne présente jamais à mes autres amis célibataires !…

A la rigueur, présentez les toxiques aux toxiques, cela peut être rigolo… ;-)

Organisez des sorties, ce qui vous plaira, n’importe quoi : musée si vous aimez cela, fête foraine, cinéma, promenade en forêt ou dans la ville, théâtre, concert… Mais prévoyez un moment pour que vous puissiez faire connaissance avec cette nouvelle personne. Un verre dans un bar après le concert par exemple.

C’est fou comme on sait rapidement si on pourrait vivre ou non avec une personne. Parfois il suffit de trois fois rien.

Si la personne ne vous plaît pas, n’insistez pas. Sinon, arrangez-vous pour la revoir. :-)

Et si celle-ci ne convient pas, gardez espoir : il y a des milliards d’individus sur la planète ! :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

L’homme parfait

Prédisposition au bonheur : le signe n°1

Ce que chacun devrait savoir au sujet de l’Amour

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...81
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe