Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

5 juin 2017

Savoir remercier pour un cadeau

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 23 h 06 min

Je suis manuelle.

Cela me fait bizarre d’écrire cela, car on m’a toujours considérée plutôt comme une intellectuelle.

Mais le fait est que j’adore également fabriquer des objets avec mes mains. Dessiner, coudre, cuisiner, bricoler… Je suis fascinée par ces personnes qui savent, à partir de rien, créer quelque chose de joli, de gai.

Alors je les imite.

Et comme chez moi c’est petit et qu’il m’intéresse peu de posséder cent objets identiques, je donne. Je fabrique et j’offre. C’est comme cela. J’essaie de cibler les personnes, pour n’offrir que des objets qui réellement leur plaisent et éviter ainsi les cadeaux-boulet, mais j’offre.

Aussi ai-je offert à cette femme un objet. Certes, c’était un cadeau sympa, mais pour moi ce n’était qu’un cadeau parmi d’autres. Rien d’exceptionnel.

Mais vous auriez vu sa réaction !…

Elle a bondi de sa chaise, de joie, m’a sautée dessus, m’a enlacée, m’a claqué un bisou sur chaque joue…

C’en était presque gênant, à vrai dire…

Et le lendemain encore, elle m’en a reparlé, m’a dit avoir utilisé cet objet et m’a remerciée une fois de plus…

Et vous savez quoi ?

Je me suis dit que c’était bien agréable d’offrir quelque chose à une personne aussi démonstrative et aussi enthousiaste.

Et que moi qui suis plutôt pudique et réservée dans ces moments-là, je ferais bien de l’imiter…

Savoir remercier pour un cadeau, pour un service, est un art qui doit s’apprendre.

Il nous suffit peut-être de savoir accepter ce qu’on nous offre, sans arrière-pensée, sans se dire « comment rendre la pareille ? » et juste montrer un peu de l’enthousiasme qu’on s’oblige souvent à réfréner ?

Tout un programme…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Savez-vous recevoir les cadeaux ?

Plaisir d’offrir

Rien, c’est rien

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

10 avril 2017

« Sometimes you win, sometimes you learn »

Classé dans : Citations,Les grands principes — joy369 @ 12 h 55 min

Ne sachant pas à quoi m’attendre avant d’aller au spectacle de l’hypnotiseur Messmer, j’ai regardé sur Internet si des internautes avaient publié des informations sur ce sujet…

Et c’est comme cela que je suis tombée sur le blog consacré à l’hypnotisme de rue, street-hypnotism.fr

J’ai tiré de ce site une citation que j’adore :

« Sometimes you win, sometimes you learn »

Ce qui signifie, en français : « Parfois tu gagnes, parfois tu apprends ».

J’adore ! :-)

C’est tellement vrai !…

Et c’est une si belle alternative à la tristesse voire à la dépression qui accompagnent souvent celui qui perd… Mais ne pas gagner ce n’est pas forcément perdre ! C’est au minimum gagner de l’expérience !…

Avec un peu de chance, cette expérience nous apprendra ce qu’il faut pour que la prochaine fois nous soyons gagnant. :-)

Car la vie fonctionne ainsi : on gagne parfois, mais on apprend toujours…

Et certains disent que ce n’est pas tant le but qui est à atteindre que le chemin dont il faut profiter…

Alors gagnez parfois, mais surtout profitez de la vie ! :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

« La prochaine fois… »

L’évolution du monde est positive

Rencontrer Triomphe après Défaite… et vice-versa

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 800 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

3 mars 2017

Un exemple de corde cassée…

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 44 min

Voici un exemple de corde cassée si je reprends ma théorie de la guitare émotionnelle…

Nous discutions avec mon ami Paul, comme nous le faisons régulièrement : de tout de rien…

A un moment, la conversation est tombée sur une femme en âge d’avoir des enfants qui se heurtait au refus de son conjoint d’en avoir… Étant une femme, et me basant sur de nombreuses histoires similaires autour de moi, j’ai supposé que cette femme allait finir par « faire un enfant » et que son conjoint finirait probablement par être fou de cet enfant qu’il croyait ne pas vouloir.

Malheureuse ! Qu’avais-je supposé là !…

Paul est devenu ivre de rage !… Il a commencé à s’emporter contre les femmes qui avaient ce genre de comportement et à les vilipender autant qu’il le pouvait…

Sachant que, d’une part, je ne suis pas concernée, et que d’autre part, nous étions juste en train de jacasser tranquillement sans que nos propos aient une quelconque influence sur la femme en question (qui en l’occurrence fera bien ce qu’elle voudra), j’avoue que sa réaction m’a vraiment paru excessive…

Mais Paul a confiance en moi. Aussi a-t-il fini par me raconter pourquoi il avait réagi ainsi. Dans le passé, il avait été très proche d’un homme dont la petite amie avait usé de ce stratagème : elle avait fait un enfant et elle était partie enceinte. Elle l’avait quitté et lui ignorait même qu’elle attendait son enfant. Si je me souviens bien, la douleur de cette séparation, douleur redoublée quand il a su qu’il y avait un enfant à la clé, l’a rendu fou de douleur et il s’est suicidé.

Des années plus tard, Paul en veut toujours à cette femme.

Cette histoire, c’est sa corde cassée.

Tout ce qui lui rappelle ce drame ravive sa tristesse d’avoir perdu un ami.

Évidemment, si on nous raconte toute l’histoire, il est possible de le comprendre et cela justifie sa réaction excessive. Mais s’il ne m’avait rien dit ? Je serai restée avec l’idée qu’il était parfois un peu cinglé et qu’il y avait certains sujets à éviter… ;-)

Mais quand bien même ?

Tant pis. Paul est un ami et je l’aime tel qu’il est. Imparfait comme je le suis moi-même.

Nous avons tous nos cordes cassées.

Mais ce ne sont pas les mêmes.

Nous devons juste apprendre à tolérer celles des autres…

… pour qu’eux aussi tolèrent nos excès émotionnels. ;-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

La guitare émotionnelle

L’annonce d’une grossesse

Back to work !

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 800 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

12345...70
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe