Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

30 novembre 2019

Autisme : des méthodes peu orthodoxes mais efficaces

Classé dans : Cas pratique,Lectures conseillées — joy369 @ 12 h 18 min

Comme de nombreuses personnes, je ne connais pas grand chose à l’autisme. Mais je suis curieuse et j’aime lire, y compris des BD. Aussi c’est avec plaisir que j’ai emprunté à ma bibliothèque préférée « Les petites victoires » d’Yvon Roy. Et j’ai donc découvert des éléments sur l’autisme, notamment ses méthodes peu orthodoxes (mais tellement efficaces) pour aider son fils autiste à progresser. :-)

J’ai adoré lire cette BD. D’une part parce qu’elle est bien dessinée et agréable à lire, et d’autre part car elle est très juste et explique concrètement la lutte quotidienne des parents d’un bébé autiste pour que cet enfant se développe au maximum et pour qu’il se dépasse.

Deux « jeux » présentés dans la BD m’ont particulièrement plus. Attention si vous comptez lire la BD, je vais « spoiler » un peu…

Premier jeu :

Le père s’aperçoit que son jeune enfant hurle en prenant le bain car il aperçoit de la poussière dans l’eau et que cela le terrifie. Au lieu d’éviter soigneusement qu’il y ait à nouveau de la poussière, le père au contraire l’emmène peu à peu à apprivoiser la poussière jusqu’à ce que l’enfant n’en ait plus peur.

Deuxième jeu :

Visiblement les enfants autistes ne regardent pas dans les yeux. (Et moi qui suis toujours plongée dans mes pensées et à qui on a souvent reproché de ne pas regarder les gens dans les yeux, je me demande soudain si je ne serai pas atteint d’autisme ?) Alors le père force son enfant à le regarder dans les yeux et rapproche leurs visages peu à peu jusqu’à se toucher et faire un câlin avec le nez ou le front. Et ce final aléatoire suffit à faire rire son enfant et à lui donner peu à peu l’habitude de regarder dans les yeux.

Ce sont là les deux « jeux » qui m’ont le plus marquée, mais il y a de très nombreux exemples, la BD est superbe. J’ai été bluffé que le père ose faire l’inverse de ce que tout le monde préconise (et là même moi je le savais), à savoir ne pas changer les meubles de place. A l’inverse, le père modifie l’ordre des meubles chaque soir, quitte à faire n’importe quoi. Juste pour forcer son fils à accepter le changement, à l’habituer à être déstabilisé.

Je ne dis pas que c’est bien ni que c’est ce qu’il faut faire. Mais visiblement ça a fonctionné pour cet enfant. Et la BD en soi est un régal. Un superbe cadeau à offrir à toute personne touchée de père ou de loin par l’autisme. :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Tirez partie des aléas de la vie !

La bienveillance à l’école

7300 à 4

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

15 novembre 2019

Ceux qui sauvent le monde

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 04 min

Elle a la petite quarantaine, deux enfants, en couple, elle travaille et gagne un salaire. Comme tout le monde, elle vit sa vie quotidienne avec ses petits tracas habituels.

Sauf qu’en plus de tout cela, elle est bénévole dans une organisation humanitaire et qu’elle s’y dévoue totalement. C’est tellement ancré dans sa vie qu’elle m’en parle avec des acronymes, comme si je devais être au courant de tout sans qu’elle ait besoin de m’expliquer. Alors je l’écoute, fascinée, et j’essaie de deviner sur contre quelle loi anti-humanité, contre quelle loi anti-démocratie elle est en train de lutter.

Je dis « lutter contre » mais j’ai tort. Elle ne lutte pas « contre », elle lutte « pour ». Pour la liberté des femmes dans un monde d’homme, pour l’égalité pour tous, pour la fraternité qui nous relie et qui devrait nous empêcher d’ostraciser un groupe parce que différent de nous.

Liberté, égalité, fraternité.

La « Marianne » si chère à la France, c’est elle.

Loin d’être une actrice célèbre choisie pour sa plastique et ses formes généreuses (même si certaines actrices n’hésitaient pas malgré tout à se fiscaliser ailleurs qu’en France il me semble…), elle incarne à mes yeux l’égérie de la France car par ses gestes quotidiens elle œuvre justement pour la devise française. Ces trois mots parfois piétiné par le gouvernement lui-même, elle les vit de l’intérieur.

Et moi je la regarde et je suis fascinée. Qu’est-ce qui la motive ? S’est-elle réveillée un jour en se disant : je ferai ma part pour le bien de l’Humanité et je serai l’une de celle qui ira argumenter au Parlement de Bruxelles pour que l’Humanité révèle le meilleur d’elle-même ?

J’admire les gens comme elle, ceux et celles qui sauvent le monde pendant que nous nous amusons. (Ou que nous survivons).

Alors, à mon humble niveau, je tente de lui faciliter la vie. Lui rendre de menus services, l’encourager. Elle est mon modèle. Elle est ma Marianne. Une vraie Marianne, une qui agit, pas une qui se contente de montrer ses formes…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Les culottées, des femmes qui en ont

26 ans et bienfaiteur de l’humanité

Qu’avons-nous fait de notre vie ?

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

20 septembre 2019

7300 à 4

Classé dans : Cas pratique,Lectures conseillées,Les grands principes — joy369 @ 12 h 07 min

7300 contre 4 seulement.

L’écart est énorme. Le score est tel qu’il y en a qui est vraiment battu, non?

Pourtant non, il n’y en a pas un, mais 7304 qui sont battus. Enfin, qui ont été battus à mort, très exactement.

Car ce sont les chiffres du nombre d’enfants morts suite aux coups de leurs parents sur la durée des 10 dernières années, respectivement en France, pays dans lequel il est légal de frapper ses enfants pour les « éduquer » et la Suède, pays dans lequel il y a une loi depuis 40 ans maintenant pour empêcher la « violence éducative ordinaire ».

7300 enfants morts en France sur 10 ans. Les chiffres officiels, c’est 2 par jour en moyenne. C’est lequel, le « Pays des Droits de l’Homme » entre les deux déjà ? Ah, pardon, les droits de « l’homme » mais pas de l’enfant…. (et guère de la femme)… C’est vrai…

Je suis ironique ; c’est que je suis amère.

Je viens de visionner l’excellent film-documentaire « Parce qu’on naît imbattables » dont j’ai déjà parlé précédemment et j’ai honte de mon pays. Dans l’Union Européenne, 22 pays sur 28 ont interdit les châtiments corporels sur les enfants… mais la France n’en fait pas partie.

Pourtant, le film l’explique très bien, la Société dans son ensemble a tout intérêt à protéger les enfants en faisant voter cette loi. Moins de criminalité, moins d’agressivité, moins de dépendances une fois adultes, moins de risques dépressifs…

La violence a baissé en Suède de 30% depuis l’interdiction de frapper ses enfants.

Et le dépliant qui accompagne le film, accessible gratuitement sur Internet, le montre très bien : en 1979, les Suédois eux-mêmes étaient dubitatifs. Ils faisaient les mêmes remarques que les Français contre la loi qui les empêchaient soudain de « corriger » leurs enfants :

« Mais les enfants seront intenables »

« J’ai été frappé, cela ne m’a pas tué »

« Une bonne claque/fessée, ça n’a jamais tué personne » (Heu… si, c’est parfois le début d’une violence plus grave car je le rappelle : 2 enfants sont tués par jour par maltraitance des parents en France. Et c’est une statistique récente, pas datée du siècle dernier!)

Donc non. Stop !… Je ne dis pas que c’est facile. Surtout pour ceux qui ont vécu cette éducation par la peur comme moi. Je le sais pour le vivre moi-même : on a tendance à juger « qu’il y a des claques qui se perdent » et on a très envie de lever la main…

… mais nous sommes adultes. A nous de trouver la force de ne pas la baisser. Ou du moins par sur les enfants.

Et comme le montre très bien ce documentaire : bannir la violence éducative ordinaire signifie ne plus frapper son enfant, mais aucunement l’absence de règles. Un enfant a besoin de règles, mais pas de coups.

Remplaçons notre « discipline » par de l’empathie, de l’écoute et des câlins.

Pas évident, non, mais à nous les adultes d’éduquer nos enfants ainsi, afin que le Monde de demain soit plus beau… et sans violence.

Amicalement,

Joy

PS : si vous voulez voir le film, vous pouvez le commander en DVD et le voir dans certaines salles de cinéma.

PPS : si vous souhaitez agir plus fort pour le bien-être des enfants, plusieurs actions sont possibles : se plaindre aux chaînes de télé qui montrent des émissions « d’éducation » peu bienveillantes, écrire à nos politiques pour qu’ils votent enfin cette loi pour protéger les enfants, etc.

PPPS : il semblerait que la France vient d’adopter la loi pour interdire les « violences éducatives ordinaires », mais ça date de l’été, c’est tout récent. Mieux vaut tard que jamais ! :-)

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Les « imbattables »

Des enfants pas battus

Objectif : « zéro fessée »

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

1...34567...132
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe