Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

30 mars 2019

Le commerce équitable

Classé dans : Cas pratique,Lectures conseillées,Les grands principes — joy369 @ 12 h 18 min

Le Bonheur, cela se partage.

Je l’ai répété plusieurs fois sur ce blog : il est difficile d’être heureux durablement si les autres ne le sont pas. Or, sur cette planète, nous n’avons pas tous les mêmes chances de départ. Même s’il est difficile de quantifier le bonheur, ce sera plus simple pour moi de m’auto-éduquer à cultiver le bonheur (en lisant ce blog par exemple) si je sais lire, si j’ai Internet, et si j’ai du temps libre pour le faire. Si je suis trop pauvre pour avoir de quoi subsister et que je passe mes journées à inventer des plans galère pour trouver de quoi manger, quitte à devoir faire des actes contraires à mes valeurs, c’est plus compliqué…

Pourtant, nous sommes tous reliés. A l’heure des communications et des moyens de transport actuels, nous sommes tous connectés. Si j’ai l’argent pour payer, je peux en moins d’une semaine rejoindre n’importe quelle personne de la planète là où il est, même si c’est sur une île perdue à l’autre bout du monde.

Souvent, même si nous ne nous voyons pas physiquement, nous sommes connectés par les objets. Le café que je bois a été cultivé, cueilli, torréfié puis empaqueté, acheminé jusqu’à moi par plusieurs personnes. Et le fait que j’achète ce paquet de café ou un autre aura un impact sur ces personnes. Malheureusement, il est parfois difficile de savoir si ces personnes sont bien traitées ou pas, et si l’argent que je verse pour l’achat de mon paquet de café leur revient en grande partie ou s’ils ne reçoivent quasiment rien pour leur travail.

Par chance, il existe des logos, ceux du commerce équitable. Regardez sur cette page : logos commerce équitable

Comment cela fonctionne ?

Encore une fois, je vous retranscris ce qu’en dit l’excellente BD « Hypercapitalisme » de Larry Gonick et Tim Kasser :

« Pour gagner le label commerce équitable, les compagnies et les coopératives doivent verser au moins le salaire minimum local, accepter les syndicats, employer des méthodes de production durables (« vertes »), et promouvoir l’égalité des sexes. Elles doivent également ne jamais employer de main-d’œuvre forcée ni faire travailler des enfants. »

En ce moment circule sur Internet une vidéo montrant des enfants travaillant et effectuant un travail parfois très physique. Souvent la personne qui partage cette vidéo l’accompagne d’un texte pour prouver sa sensibilité : « C’est trop triste, j’en ai les larmes aux yeux ! ». Parfait. Mais aussi inutile que de cliquer sur les « Like » quand il y a une campagne pour lutter pour que quelque chose s’améliore. On ne vous demande pas d’aimer ou de refuser, on vous demande d’agir.

Le travail des enfants vous émeut ? Parfait ! Alors agissez !… Vous avez le choix pour le faire, cela commence dans votre magasin préféré : repérez les logos et achetez intelligemment ! Trop cher ? Alors achetez-moins !… (attention, je ne parle pas ici pour ceux et celles qui réellement passent leur argent que dans les biens de nécessité et qui n’y arrivent pas, là, vous verrez plus tard, quand la chance vous sourira et que vos moyens financiers se seront arrangés) :-)

Notre carte bancaire est une arme ? Utilisons-la (ou pas) mais avec intelligence !

« Aux armes citoyens !… » :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Le professeur, la poubelle et les boules de papier

Faire une bonne action en se lavant ? C’est possible !

Apprendre à se comprendre les uns les autres

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

25 mars 2019

L’antidote aux achats compulsifs

Classé dans : Cas pratique — joy369 @ 12 h 05 min

Conversation anodine à plusieurs.

Le thème tombe sur les retenues sur salaire, c’est à dire sur les prélèvements que les employeurs sont parfois forcés d’effectuer sur le salaire de leurs employés sur ordre du tribunal, afin d’aider l’employé à régler une dette qu’il a contractée.

Un homme s’esclaffe : « Quand même, cela ne doit pas arriver souvent ! » mais une femme le contredit ; elle travaille au Service Paie de sa société et elle sait bien, pour devoir les traiter, qu’il y a beaucoup de personnes dans ce cas… Beaucoup. Beaucoup trop.

Car quand l’engrenage des dettes vous tombe dessus, en général, ça fait contagion. Parce que les banques ne vous prennent jamais autant d’argent que quand vous leur en devez, et que les agios coûtent cher. Et que surtout, une personne qui a des dettes est souvent une personne qui ne sait pas gérer ses achats. Et comme elle ne sait pas les gérer, elle consomme, consomme, consomme, et oublie de se demander si elle en a vraiment besoin.

Et le problème avec les tracas financiers, c’est que cela rime guère avec bonheur…

Et ça, c’est mon sujet, du moins c’est le sujet de ce blog 100% bonheur ! :-)

Donc voici un antidote aux achats compulsifs : s’interroger sur la pertinence de l’achat que vous vous apprêtez à faire. Je recopie cette liste depuis l’excellente BD « Hypercapitalisme » de Larry Gonick et Tim Kasser. Si vous avez un moyen de lire cette BD, surtout ne vous en privez pas ! Sa couverture orange criarde m’a longtemps refroidie, mais je me suis félicitée à chaque page de l’avoir ouverte. Elle explique de façon claire comment fonctionne notre société basée sur du capitalisme extrême et surtout, elle donne des idées pour changer ce fonctionnement s’il ne vous convient pas.

Voici donc la liste des questions à se poser avant d’acheter quoique ce soit :

  1. En ai-je les moyens ?
  2. En ai-je vraiment besoin ?
  3. En ai-je vraiment besoin maintenant ?
  4. Est-ce jetable ou durable ou recyclable ?
  5. En quoi est-ce fait ?
  6. D’où est-ce que ça vient ?
  7. Cela améliorera-t-il ma vie ?
  8. Cela améliorera-t-il la vie de quelqu’un d’autre ?
  9. Pourquoi je le veux ?
  10. Y a-t-il des alternatives à cet achat ?
  11. Quelle compagnie le fabrique ?
  12. Quels sont les antécédents de cette compagnie en termes de politique ? En termes de main-d’oeuvre ? D’environnement ?
  13. Où va aller mon argent ?

Évidemment, pour répondre aux dernières questions, il faut connaître un peu les entreprises. Mais à l’heure d’Internet, c’est assez facile de se faire une idée. Et vous ne pouvez pas à la fois vous émouvoir d’une vidéo ou d’un reportage montrant des enfants qui travaillent / d’animaux maltraités / de négligence environnementale hurlantes / etc. et en même temps continuer de consommer tranquillement ce qui en est produit.

C’est cela, acheter selon ses valeurs. Cela demande un peu d’effort parfois, se renseigner, feuilleter des magazines comme « 60 millions de consommateurs », mais c’est important si vous voulez éviter l’endettement, et vivre dans un monde tel que vous le rêvez.

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Ce qui est nécessaire, joli ou joyeux

Faire le ménage par le vide

Simplifiez-vous la vie !

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

15 mars 2019

Budget : les désirs et les besoins

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 43 min

Je relis mon article sur « Les désirs et les besoins »…

Oui, oui, car moi aussi je relis mon blog de temps en temps, et parfois ce que j’y ai écrit il y a des années me semble particulièrement percutant pour des situations que je vis actuellement. Mes mots d’hier me font du bien aujourd’hui, c’est plutôt sympa. :-)

Bref, je relisais cet article où je parle de Rafael Santandreu et de ses explications sur l’origine des névroses occidentales et comment s’en débarrasser, quand je retombe donc sur le postulat de base : nous confondons nos désirs avec nos besoins, et finalement nous n’avons que très peu de besoins : boisson, nourriture et protection face au climat.

Et cette petite liste m’a fait réagir : elle correspond principalement à mes postes de dépense… C’est à dire que dans mon budget, je dépense l’argent que je gagne surtout pour ces points-là. Le logement en tout premier (protection face au climat), qui me grignote l’essentiel de mon budget, puis la nourriture et pour la boisson, je bois l’eau de mon robinet car j’ai la chance d’avoir un logement avec l’eau courante, et qui plus est l’eau potable. :-)

A rajouter à tout ceci l’électricité, qui pourrait aussi être casée dans la catégorie « protection face au climat » car quand il est très froid, pouvoir se chauffer est un besoin.

Tout le reste, c’est s’il me reste des sous… (rires)

Et d’ailleurs, je continue de prélever 1% sur tout le superflu que je dépense, et ce superflu correspond exactement au reste de mes dépenses sauf ces trois-ci (et également les cadeaux, je ne m’auto-taxe pas sur les cadeaux que je fais). D’ailleurs en ce moment, je peux vous dire que je ne donne plus grand chose lors de dons exceptionnels car justement, je ne dépense plus grand chose de superflu et ma taxe de 1% ne me ramène pas beaucoup d’argent…

Heureusement que je fais un don mensuel à un organisme de protection des enfants… ;-)

Parce que les dons exceptionnels, ce n’est plus ça… (rires)

Mais ce n’est pas grave, car l’essentiel est de disposer d’assez d’argent pour couvrir mes besoins, et non pas mes désirs. Et j’ai conscience d’avoir déjà bien de la chance de pouvoir couvrir ces besoins-là : boisson saine, nourriture sans excès et logement décent.

Le reste, ce ne sont que des désirs  ! :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Du désir au besoin

L’obsession pour un bien

1% de mon budget

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...124
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe