Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

15 avril 2018

Powerpoint, sites web et couture

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 54 min

Vous rappelez-vous des premiers sites Web sur Internet ?

Souvent des trucs très moches, très tape à l’œil…

J’y repense aujourd’hui car, en plein travaux de création couture, je me dis que sûrement, d’ici quelques années, j’aurai progressé et je rirai de mes réalisations de cette année, me disant que, vraiment, ce n’était pas terrible à l’époque.

Et je me dis que c’est comme cela pour tout.

Mes premiers « Powerpoint » sont à hurler de rire. (Et les miens ne sont pas les seuls que je trouve hilarants des années après)

Tout. Absolument tout, au début, ce n’est pas toujours terrible…

Mais tant pis. Il faut avancer. Essayer, essayer encore et progresser.

Se comparer à soi-même du passé. Sur tous les sujets, progresser encore et encore plus.

A force de persévérance on réussit tout, ou du moins beaucoup de chance.

Certains réussissent à séduire la femme de leur vie, d’autres réussissent à parler une langue étrangère, à réaliser ce voyage dont ils rêvaient tant, qu’importe.

Pour réussir il faut essayer, et persévérer.

Et tant pis pour les échecs. Tout le monde vit des échecs. Les échecs sont normaux. Ce qui est anormal, c’est de se buter sur un échec ou refuser d’avancer à cause de la peur d’échouer.

Malheureusement souvent des moqueries ou des humiliations répétées ont raison de notre bon vouloir, surtout quand on est enfant. Alors on se vexe, on se bloque, et on refuse d’aller plus loin.

On se dit « A quoi bon ? » et on ne ré-essaie plus.

Pourtant, ça a été prouvé désormais, les enfants qui s’en sortent le mieux ne sont pas les plus intelligents, mais les plus persévérants.

Qu’importe si cela ne marche pas, si j’ai eu une mauvaise note. Ca ira mieux plus tard. Si je reprends les bases, si j’étudie, si je m’y mets sérieusement.

Dans le manga « Nana », un guitariste adulé, Ren, confie à ses proches qu’il a fait croire à ses fans qu’il était doué de naissance, mais la réalité est qu’il s’entraîne comme un fou sur sa guitare. J’aime beaucoup ce clin d’oeil. Comme si la mangaka souhaitait faire passer un message à ses lecteurs : « Persévérez, encore et toujours, quelque soit le sujet. C’est comme cela que vous serez un champion. Il n’y a pas d’autres moyens, même si certains vont feront croire le contraire »…

Alors oui, j’ai progressé et je vais continuer à progresser.

Et même si ma réalisation du jour n’est pas parfaite, au moins j’aurai essayé et je m’améliorerai.

Je m’améliorerai demain. Et puis le jour d’après, et encore après, et encore après.

En y prenant plaisir de plus en plus, évidemment. :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Quel est votre niveau d’énergie ?

Créer sa vie

Comment changer une habitude ?

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

20 mars 2018

Les 12% de la honte

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 27 min

Je suis Française. Et comme chacun le sait, les Français sont arrogants et nombrilistes.

Je suis Française et j’écoute les infos sur une radio française.

Et comme la France est arrogante et nombriliste, la radio ne parle bien souvent que de la France.

(Bon, j’abuse un peu mais quand même…)

Tout cela pour dire que je ne dispose que du chiffre des statistiques pour la France car c’est celui que ma radio préférée m’a donné : 12%.

Donc, en France, c’est 12%.

12% de quoi ?

12% des femmes qui se sont fait violer dans leur vie.

Plus d’une sur dix.

Énorme.

Inférieur au chiffre mondial qui, je le crains, tourne autour d’une sur trois, mais pour un pays qui se veut civilisé, c’est un chiffre énorme.

Les 12% de la honte.

Honte sur la France, honte sur les Français.

12%, c’est à peu près une femme parmi les 10 que vous rencontrez.

Si je réfléchis rapidement, parmi ma dizaine d’amies proches (car il faut être proche pour oser avouer un viol, même si c’est nous les victimes), en effet j’en connais une.

Et comme le disent les statistiques : dans 9 cas sur 10, le violeur est quelqu’un que la victime connaît. Ma copine connaissait son violeur. C’était un copain. Un vague copain de fiesta. Qui un soir a pensé qu’il avait droit de passer à l’acte. Malgré ses refus, ses cris. Malgré le fait qu’il a dû la tabasser pour arriver à faire son affaire…

Et comme le disent les statistiques, moins de 20% des femmes portent plainte. Ma copine n’a pas porté plainte. Elle le voulait mais ses parents l’en ont dissuadé : « Pense à ce pauvre type, tu ne vas quand même pas l’envoyer en prison, lui détruire sa vie ? » ; « Allez, arrête de pleurer, il fallait bien que tu apprennes la vie ! »…

(…)

(Je fais une pause dans cette écriture d’article, j’ai du mal à continuer, je revois ma copine ce soir où elle a osé nous en parler, son état second, son amertume. J’aimerais vous dire qu’elle va bien, que, des années après, sa vie à elle n’a pas été détruite, mais ce n’est pas vrai. J’ignore si c’est ce viol qui en est la cause mais elle n’est pas heureuse. Et si j’écris ce blog depuis tant d’années c’est en partie pour elle, parce que je cherche désespéramment un moyen de lui montrer que la vie peut être belle, malgré tout, malgré eux…)

Malgré eux.

Malgré ces mecs qui s’imaginent avoir le droit d’imposer leur désir sexuel.

Malgré ces figures d’autorité, parents, adultes ou autres, qui minimisent ce qui ne doit pas l’être.

Un viol est un crime.

Un crime.

Si j’ai un jour j’ai une fille, je lui enseignerai à être paranoïaque. Une fille parano est mieux protégée. Parce qu’elle voit le mal partout, elle fait plus attention. Même à ces personnes qu’elle « connaît bien »…

Si jamais j’ai une fille, je lui montrerai à montrer les dents, à devenir championne d’arts martiaux ou bien à avoir le bagou pour semer le doute dans l’esprit de son entourage et réussir à leur faire croire qu’en effet, elle l’est, championne en arts martiaux.

Et si j’aimais j’ai un garçon, je lui apprendrai à respecter les filles, à les valoriser et à les défendre au besoin.

Parce que ce chiffre doit crever.

Il doit se dégonfler comme un ballon de baudruche, atteindre les 0,0000000012%.

Que le viol soit une exception qui n’arrive qu’une fois par siècle…

Voire que cela n’existe plus.

Plus jamais.

Et surtout pas dans ce pays de l’Amour qu’est la France…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Dîtes aux jeunes filles

« Salope ! »

Viol : vous n’êtes pas seul(e)

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

10 mars 2018

Sultana

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 10 min

J’ai déjà parlé sur ce blog de Malala Yousafzai sur ce blog, petite fille Afghane qui ne voulait qu’une chose : pouvoir aller à l’école, et qui a risqué sa vie pour cela.

Aujourd’hui je vous présente Sultana.

De la même manière, cette jeune femme Afghane a été menacée par les Talibans dans son pays si elle continuait à aller à l’école. Sa famille l’a alors contrainte à rester chez elle, au sein de son foyer, tout en lui pourvoyant livres et dictionnaire, puis enfin accès à Internet.

Seule, elle s’est formée à l’anglais, puis à l’algèbre, géométrie, trigonométrie, physique puis astrophysique…

Et à force de courage et d’études, elle a trouvé le moyen de rentrer en contact par chat sur Internet avec un Astrophysicien et lui poser des questions pertinentes…

Tant et si bien qu’à la fin ce monsieur l’a aidée à trouver une bourse d’études pour qu’elle puisse aller aux USA dans une université.

L’article concernant Sultana est accessible ici (en anglais) :

https://www.nytimes.com/2016/06/05/opinion/sunday/meet-sultana-the-talibans-worst-fear.html

Comme le résume si bien l’auteur de l’article : nous devons comprendre que la plus grande menace des terroristes n’est pas un drone mais une fillette avec un livre.

C’est pour cela qu’ils ont tiré sur Malala en pleine tête, c’est pour cela qu’ils menacent les femmes et les filles qui veulent étudier.

Parce que cela a été prouvé : les femmes qui ont étudié tirent tout un pays vers le haut. Elles sont le « Demain qui chante du monde ». Elles sont notre « dernier espoir » si je souhaite utiliser le ton mélodramatique des Jedi dans Star Wars. ;-)

Aussi je souhaite beaucoup de réussite et de succès à Sultana… Merci pour son exemple.

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

L’influence d’un enfant

Un père et sa fille

Comment combattre le terrorisme ?

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...117
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe