Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

25 novembre 2018

Cancer et sucre

Classé dans : Cas pratique — joy369 @ 12 h 51 min

Le bonheur commence par être en bonne santé. Ou du moins, pour ceux qui n’ont pas la chance d’être en bonne santé, c’est tout faire pour éviter que cela empire.

Or aujourd’hui, dans de nombreux pays, le fléau n°1 pour la santé est l’épidémie de cancers. Cette maladie n’est curable que si elle est prise à temps, sinon son diagnostic est souvent mortel.

Autour de moi, si je regarde de quoi sont morts les personnes que je connais, il y a essentiellement des cancers.

Et bizarrement, bien que ce soit l’ennemi de santé n°1, peu d’informations circulent vers le grand public.

Aussi étais-je très étonnée quand une de mes clientes m’asséna-t-elle récemment : « Vous savez quoi ? Il paraît que le sucre alimente les cellules cancéreuses, notamment les métastases. D’ailleurs c’est avec un produit à base de sucre que les médecins font leurs tests pour savoir si on est atteint d’un cancer ou non ».

Heu… Mis à part le détail concernant l’examen que j’ignorais (et que je n’ai pas vérifié) parce que je ne suis pas médecin, pour le reste… Comment dire ? C’est une évidence. C’est connu, archi-connu.

Oui, si vous consommez du sucre, ce sucre va aider vos cellules cancéreuses à proliférer. Or, nous avons tous des cellules cancéreuses. A petite échelle c’est normal. Ce qui déclenche la maladie, c’est quand ces cellules se multiplient anormalement. Et le sucre les aide.

Je suis donc sidérée que les médecins n’informent pas systématiquement tous les malades : « limitez votre consommation de sucre ».

C’est un peu comme si les médecins ne prévenaient pas les personnes atteintes d’une maladie des poumons que fumer ne leur permettrait pas de guérir convenablement.

Alors oui, je sais, le sucre, c’est bon.

Personnellement je raffole des gâteaux, pâtisseries, tout ce qui est sucré…

Mais il est possible d’apprendre à se limiter. Remplacer des produits sucrés par autre chose. Peu à peu se défaire de cette mauvaise habitude alimentaire qui s’apparente à une drogue.

D’ailleurs il faut que je m’y remette. Allez hop ! Une journée sans sucre !… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Colère, sucre et cancer

Changements d’habitudes

Moins de sel, moins de sucre

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

20 novembre 2018

Coupes menstruelles…

Classé dans : Cas pratique — joy369 @ 12 h 45 min

Conversation au sujet de la coupe menstruelle avec mon conjoint (si, si, nous parlons aussi de cela…). Comme je lui racontais que cet objet était tellement confortable et qu’il était facile de l’oublier et que, de fait, je l’avais même oublié un matin… (heureusement, je m’en suis aperçue au bout de quelques minutes mais bon…), et lui, se souvenant combien j’avais tendance il y a des années, quand j’avais découvert l’existence de ces « coupes menstruelles », à en faire de la publicité à tout le monde, me demande soudain :

« Et au fait, tu as fait des émules autour de toi ? »

Pardon ?

Ah ! Si mes copines et autre entourage féminin en âge de l’utiliser en a acheté ? Hé bien je ne sais pas… Certaines copines oui, mais… ce n’est pas une conversation quotidienne non plus alors en fait, je n’en sais rien.

Il s’explique : c’est qu’il y a tellement de publicités dans les spots TV ou dans les magazines, pour les serviettes hygiéniques et autres tampons, qu’il se demande si, des années après les premières « coupes », les jeunes filles et les femmes sont vraiment au courant de leur existence.

Je suis choquée : il y aurait encore aujourd’hui des personnes qui préférerait souiller la planète et se polluer le corps avec des produits chimiques plutôt que d’utiliser une coupe menstruelle (certes en silicone, mais réutilisable pendant 10 ans), éventuellement complétée de serviette hygiéniques en tissu (donc lavables) ?

Mon conjoint pense que oui. Il pense que la publicité (pour les autres produits (chimiques et jetables)) est telle, que le « grand public » ignore tout des coupes menstruelles.

Je suis toujours choquée. Mais… c’est si agréable, c’est tellement pratique, c’est tellement efficace, sans effet secondaire ni rien… Comment croire que vraiment les femmes ne connaissent pas l’existence des coupes menstruelles ? A l’heure d’Internet ? Vraiment ?

Quel gâchis…

Je me sens un peu triste pour toutes celles qui ignorent que cela existe… alors aussi mon esprit, habitué à remplacer la dépression par une réaction, m’incite à réagir : « Mais, il faudrait leur dire, il faudrait les informer !… »

Mais comment faire ?

« Je vais écrire un article sur mon blog !… » Donc acte…

Alors oui, ce n’est pas exactement un article sur le bonheur… Quoique… Ne pas souffrir d’effets indésirables, ne pas devoir utiliser des produits chimiques dans une zone si intime de notre corps, ne pas gâcher des kilos d’arbres pour fabriquer ces sortes de couches chimiques qu’on jette tous les 28 jours… N’est-ce pas tout au moins une sorte de plaisir ?

Alors non, je ne sais pas si j’aurais réussi à convaincre beaucoup de femmes, mais tout au moins j’aurais essayé… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Un filtre gris en période pas encore rouge

L’herbe est plus verte ailleurs : vraiment ?

Spécial femmes : le rôle des hormones dans le cycle menstruel

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

5 novembre 2018

La pierre de gratitude

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 39 min

Je m’appelle Joy, j’écris un blog sur le bonheur et en ce moment, je ne suis pas heureuse.

C’est comme cela.

Plusieurs semaines que cela dure. Je cherche une cause à tout (travail, automne, deuil récent, hormones…) tout en sachant que cette quête est inutile. Inutile d’aller chercher pourquoi cela ne va pas. Il faut juste que je me focalise sur « comment aller mieux ».

Alors j’essaie des solutions, j’essaie mes solutions, celles exposées dans ce blog. Pas toutes car je ne prends pas le temps et c’est un tort, mais je fais quand même des tentatives : écouter ce dont j’ai besoin et obéir à ces injonctions (me mettre au chaud sous ma couette et regarder un DVD d’une série sympa). J’essaie de prendre un temps pour moi pour mettre par écrit tout ce qui m’oppresse intérieurement et pouvoir pleurer tout mon soûl (c’est si long que cela, un deuil ? Oui, Joy, un an minimum, tu le sais… Et minimum on a dit, tu n’y es pas encore).

J’écoute de la musique triste (ça aide), je sors m’aérer (ça aide un peu aussi) et puis je lis des lectures d’auto-développement. Ou plutôt je relis mes livres préférés. Et en fouillant dans ma bibliothèque, je tombe sur un petit livre que je me rappelais même pas posséder…

Je l’ouvre au hasard et je tombe sur quelque chose dont je parle souvent sur ce blog : exprimer sa gratitude. Sauf que là, l’auteur parle d’une « pierre de gratitude ». A savoir une jolie pierre ramassée le long d’une rivière qu’il garde dans sa poche. Et, à chaque fois qu’il la touche, il se rappelle d’exprimer mentalement de la gratitude pour quelque chose.

L’idée me plaît prodigieusement. Sauf qu’alourdir mes poches et me rajouter une contrainte dans mon emploi du temps surchargé (penser à changer de poche la pierre de gratitude au fur et à mesure des changements d’habits) m’oppresse déjà rien que d’y penser.

Mais à y réfléchir, n’aurais-je pas déjà sur moi une pierre, jolie, qui pourrait faire l’office ?

Si : je porte une bague au quotidien. Une bague avec une pierre.

Cela fera l’affaire.

Il faut juste que je m’habitue à, chaque fois que mon regard tombe sur cette bague, me rappeler d’énumérer une ou plusieurs raisons de ressentir de la gratitude.

Non, en ce moment ma vie n’est pas super, oui, quelqu’un récemment décédé me manque, non, je n’aime pas le froid et l’obscurité de cette saison en métropole, mais oui, j’ai des centaines de raison d’exprimer ma gratitude : j’ai un salaire qui me permet de pourvoir à mes besoins, il me reste encore pleins de personnes que j’aime et qui sont vivantes et en parfaite santé, je dispose du chauffage et, grâce au dit salaire précédemment évoqué, je suis en mesure de le payer…

Oui, cette « pierre de gratitude » me plaît…

Elle me permet de sortir peu à peu de ma spirale négative et de ne pas m’y enfermer.

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Gratitudes

La liste de gratitudes

Gratitude et passage dans une ville déprimante

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...120
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe