Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

  • Accueil
  • > Recherche : comment devenir beau

15 septembre 2018

A la chasse aux cadres !

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 33 min

J’adore laisser traîner mes oreilles… Ecouter les conversations dans les lieux publics. Je suis une grande « écouteuse »… Et là, deux hommes, costumes-cravates, qui s’énervent sur les difficultés pour recruter… « Ils ne viennent même pas aux entretiens ! Et quand on les rappelle pour demander pourquoi, ils nous disent « J’ai changé d’avis »… Mais comment peuvent-ils changer d’avis s’ils ne sont même pas venus à l’entretien de recrutement ? »…

Alors d’un côté je compatis. Car non, ce n’est pas sympa de se faire poser des lapins et c’est d’une grande impolitesse. Mais d’un autre côté, je rigole doucement… Cela fait des années que les employeurs ont traité (et traitent encore) les salariés comme des robots. Ils tirent sur la corde de tous les côtés, ne respectent ni leur vie privée ni leurs horaires officiels (les 35h, c’est surtout pour faire bisquer les étrangers car dans les faits…)

Bref, ils abusent et finissent par user tout court. Oui, usés. Les salariés aujourd’hui sont souvent usés. Surexploités. Combien de départ à la retraite non remplacés ? Alors on remplace. Tant bien que mal. Départ d’un collègue, puis deux, puis trois…

Puis la personne craque, part en dépression et tout le monde s’étonne, même si on la croisait tous les matins avec les yeux rouges et qu’elle n’arrivait plus à sourire depuis un certain temps déjà.

Et je ne parle même pas des suicides… tant de souffrance humaine, tant de souffrance humaine…

Alors oui, quand les employeurs aujourd’hui se plaignent de ne plus trouver qui embaucher, je rigole.

Et j’ai envie de leur dire : « Mais que leur proposez-vous ? »

Plutôt que vos beaux discours comme quoi vous êtes une entreprise « humaine, qui augmentez vos salariés, qui respectez leurs vie privée, leurs temps de pause et de repos, qui proposez des challenges palpitants et des activités passionnantes », cessez un peu de leur mentir. Ils ne sont pas dupes. Taisez-vous et écoutez-les.

En France, plus personne ne croit en l’honnêteté des politiques. Mais je crois que plus personne non plus ne croit en l’honnêteté des employeurs. Bien sûr, il y a des exceptions, comme partout. Mais ouvrons les yeux. Accèdent désormais au monde du travail une génération qui n’a connu que le chômage (leurs parents, leurs oncles et tantes…). Ils savent, pour l’avoir vu indirectement, qu’une loyauté à l’employeur ne leur permettra pas de conserver un poste même s’ils se donnent à fond, que malgré de beaux diplômes, de gentils stages (non payés et souvent pour le même travail que des salariés), ils auront du mal à trouver du travail. Qu’on les embauchera avec leur BAC+12 à un salaire de BAC-12, payés aux 35h même si dans les faits ils en feront 70.

Alors quoi? Ils sont sans illusion.

Non avons la chance d’avoir des jeunes diplômés, cultivés, intelligents, et nous faisons insulte à leur intelligence quand nous les croyons incapables de voir qu’on s’apprête à les rouler dans la farine.

Les entreprises veulent recruter des personnes autonomes dans leur travail… mais s’érigent contre le télétravail car elles n’ont pas confiance dans leurs collaborateurs ! En ces temps de grève de transport, de cherté démentielle des prix dans les grandes villes pour s’y loger, aucune possibilité de pouvoir s’éviter des heures de trajet en restant travailler chez soi.

Et ces messieurs cravatés râlent et se plaignent : « Ah la la, qu’il est difficile de recruter des cadres aujourd’hui!’

Ben oui. Et démographie oblige, il est fort possible qu’il soit bientôt difficile également de recruter tout court.

Il va falloir ré-apprendre à être humain. Leur donner envie de venir travailler avec vous.

Et également redevenir humain en accueillant dignement ce flux migratoire historique, source de main d’œuvre également.

Nous avons le choix entre se montrer humain ou se montrer humain.

Il était temps. :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Jugements professionnels

« A vos ordres, chef ! »

Le temps, le pouvoir et l’argent

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

30 août 2018

La bienveillance à l’école

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 52 min

C’est bientôt la rentrée scolaire.

Il paraît que pour les adultes, ce moment rime avec stress et dépression. Même s’ils n’ont pas d’enfants scolarisés. Juste cette période. Les souvenirs de leur propre enfance qui les a traumatisés.

Car pendant longtemps, l’école a rimé avec dureté, punitions voire châtiments corporels pour les plus âgés. Depuis, l’école s’est adoucie. Elle est révolue, l’époque des coups de règles sur les doigts, du bonnet d’âne ou des coups de martinet.

Même les devoirs sont (officiellement) interdits, du moins pour les plus petits.

Chez les libraires, des rayons fleurissent proposant quantité de livres pour une éducation bienveillante et positive.

Mais dans les faits ?… Dans les faits, cela dépend beaucoup des professeurs des écoles… Et il ne me semble pas que ce soit une affaire d’âge, même si j’imagine que les plus jeunes sont plus sensibilisés à cette « bienveillance à l’école ».

J’ai rencontré des professeurs jeunes physiquement mais étriqués dans leur tête, utilisant la sévérité et la rigidité comme modèle éducatif, et une professeur de primaire plus âgée mais d’une bienveillance absolue. Une femme tellement admirable que n’importe quel adulte aurait aimé être un enfant pour pouvoir passer ses journées avec elle. Mais avec cela, d’une autorité naturelle impressionnante. Tout en douceur.

Bref, la bienveillance à l’école, c’est un peu la loterie. Donc si vous avez des enfants en âge d’aller à l’école, il n’est pas sûr qu’ils tombent sur une personne comme cela lors de cette rentrée-ci.

Mais la bienveillance à l’école, cela commence aussi par la case « maison ». Et là, c’est compliqué. Car les parents sont dans l’affect. Ils aiment leurs enfants, certes, mais à des degrés plus ou moins soutenus, tous les parents façonnent des « Benoît enfants de race » dont je parlais dans l’article précédent. Ils veulent aussi se faire valoir à travers leurs enfants. Ils aiment se vanter des bonnes notes et des bons résultats scolaires ou sportifs de leurs enfants.

Une note moyenne et c’est la crise à la maison. Avec éventuelle punition, devoirs supplémentaires ou autre. Pourtant, ce sont les parents qui devraient être les plus bienveillants. Non pas permissifs mais bienveillants avec leurs enfants. Ce qui n’est pas simple, surtout si nous-mêmes n’avons pas été élevés avec bienveillance. On rejoint d’ailleurs le discours sur les châtiments corporels, tous les « Ce n’est pas une bonne claque/fessée qui le tuera, j’en ai bien reçues, moi, étant petit(e)! »…

Et gare aux remarques acides qui font encore plus de mal que les châtiments corporels… De la bienveillance on vous dit !…

Pas évident, de se rappeler qu’il a été prouvé que l’absence ou la présence de devoirs ne changeait rien aux résultats des enfants de l’école primaire. Pas évident, de se souvenir que le stress et la pression empêche les enfants d’apprendre convenablement. Pas évident non plus de réaliser que notre enfant nous aime et fera tout pour qu’on soit fier de lui et qu’il se met bien souvent la pression tout seul s’il a de mauvaises notes.

Finalement, pour l’année scolaire qui commence, ne serait-ce pas plutôt cela les véritables devoirs à la maison à effectuer ? Non pas des dictées supplémentaires, mais bien des devoirs pour les parents : apprendre à devenir bienveillants ?

Bienveillants avec nos enfants pour commencer puis étendre peu à peu cette bienveillance à notre conjoint, à nos amis, nos voisins, nos collègues puis les inconnus que nous croisons sur notre chemin ?

Oui, de sacrés devoirs… Et hélas, avec si peu de professeurs compétents…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

La confiance en soi

Education positive (2)

Aider un enfant à distance…

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

25 janvier 2018

Mercy

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 08 min

Samedi soir dernier, je suis invitée à passer la soirée chez de la famille. Pour ne pas modifier les habitudes, cela se finit en « soirée télévision ». Justement, il y a une émission pour sélectionner des candidats à l’Eurovision. C’est à dire qu’une petite dizaine de « nouveaux chanteurs »  présentent la chanson qui devrait représenter la France s’ils sont choisis.

Parfait. J’aime bien la musique, et j’ai une tendresse particulière pour l’Eurovision depuis que j’y avais repéré il y a des années une gamine dont je me plaisais à répéter qu’elle irait loin et qu’il fallait retenir son nom… Céline Dion. ;-)

Bref, les candidats passent. Parmi eux, à de très nombreuses reprises, je devine que ce ne serait que justice qu’une carrière professionnelle s’ouvre pour eux car ils sont vraiment doués. Je note quelques pseudonymes, dont le jeune Max Cinnamon.

Mais l’objectif ici est de choisir le représentant de la France pour l’Eurovision, pas d’élire le plus compétent. Et là, un duo se démarque : « Madame-Monsieur » (leur nom de scène).

Ce couple (aussi beaux à regarder l’un que l’autre) nous présente une chanson au texte magnifique : « Mercy ». Du prénom d’une petite fille réfugiée née par miracle sans dommage sur le bateau qui venait de rescaper sa mère, réfugiée qui fuyait sur une barque de fortune sur la Méditerranée…

Et même si je ne suis pas une fan de leur style musical (genre Mylène Farmer), je reconnais que la chanson est bien, entraînante et positive, et que, surtout, le thème est extrêmement bien choisi.

Car l’Eurovision, à l’origine, ce sont les pays d’Europe. Et s’il y a bien un sujet qui concerne toute l’Europe ces dernières années, c’est la crise migratoire sans précédent de tous ces réfugiés qui fuient la guerre (et pour certains la misère) pour venir sur le vieux continent.

Sauf que, même si Madame-Monsieur insiste sur le côté humaniste de leur chanson, ce qui est tout à leur honneur, l’Europe ne se montre pas vraiment humaniste dans sa façon d’accueillir ces milliers de réfugiés.

A notre grande honte, nous les laissons pour beaucoup se noyer en mer, ou devenir des esclaves de l’autre côté de la Méditerranée. Heureusement, certains pays comme l’Italie ou l’Allemagne se montrent plus humains que d’autres. (Est-ce leur récent passé fasciste qui, par opposition, les a rendu plus généreux ?)

Pour en revenir à la chanson, samedi prochain il y aura une nouvelle émission pour élire le groupe et la chanson qui représenteront la France. Comme je n’ai pas la télévision, je ne regarderai pas. Alors peut-être que « Mercy » ne sera pas choisie. Mais peut-être que les téléspectateurs (qui pourront voter) éliront cette chanson humaniste pour exprimer leur soutien pour cette grande cause humanitaire.

Et, pourquoi pas, peut-être même que cette chanson sera finaliste à l’Eurovision ? Peut-être que ce message de compassion (traduction française du mot anglais « mercy ») sera partagé par tous ? Peut-être cette chanson réussira-t-elle à faire bouger les choses afin que nous, les Humains, puissions un jour nous rappeler de cette période de l’Histoire du monde comme une période de « Mercy » et non pas de honte collective…

Je l’ignore, mais je remercie « Madame-Monsieur » d’avoir eu l’intelligence de nous proposer cette chanson, je leur souhaite une magnifique carrière musicale (ainsi qu’à leurs concurrents qui étaient également doués).

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Un enfant de 12 ans

Faisons le djihad !

Comment combattre le terrorisme ?

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...17
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe