Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

  • Accueil
  • > Recherche : blog cette femme formidable

25 avril 2019

Le banc « I feel lonely »

Classé dans : Cas pratique — joy369 @ 12 h 41 min

Qui m’a raconté cela ?

Je ne sais plus. Un enfant sûrement mais lequel ?

Fidèle à ma mémoire défaillante, je ne me souviens plus. Mais je me souviens de l’idée que j’avais jugée brillante.

Je vous raconte : un enfant (disons que c’était un enfant) m’explique qu’un jour à la récréation, tous ses copains habituels étaient absents ou concentrés sur d’autres jeux qui ne l’intéressaient pas et qu’il se sentait seul.

Je l’imagine très bien dans une bande dessiné, un petit enfant face au lecteur avec une bulle disant « Je me sens seul ! », ce qui se traduirait en anglais par « I feel lonely ! » :-)

Bref, voici notre petit bout tout seul et un peu triste, qui se sent délaissé et qui a la sensation de « rater » la meilleure période de la journée d’école : la sacro-sainte « récré »…

Et là cet enfant me dit : « Alors je me suis assis sur le banc des enfants seuls »…

Ou peut-être ce banc avait-il un nom spécial, je ne sais plus. Moi je l’ai surnommé « le banc « I feel lonely »… ». D’où le titre de ce blog.

Je ne connaissais pas ce type de banc alors j’ai demandé des explications. Et l’enfant m’a expliqué que c’était en endroit spécial où si tu t’y asseyais, les autres comprenaient que tu te sentais seul et que tu voulais que quelqu’un joue avec toi.

J’étais surprise. Aussi j’ai demandé, un peu incrédule : « Et ça a fonctionné ? « 

Oui : des enfants qui jouaient non loin lui ont proposé de jouer avec eux. Ils ne se connaissaient pas mais ce n’est pas grave. Ils ont fait connaissance !… Et cet enfant qui me racontait son histoire était très content. Il s’était bien amusé, s’était fait de nouveaux amis, et n’avait pas « raté » le temps de la récré…

Puis, son histoire terminée, il est reparti jouer à ses jeux d’enfants en me laissant moi plongée dans mes pensées. J’avais trouvé cette histoire de banc formidable. Et dans nos sociétés où le « lien » entre les gens se distend faute de temps, faute d’occasions ou de je ne sais quoi, je me disais : en voilà une idée super ! Pourquoi ne pas l’appliquer dans nos espaces publics ?

Au début je pensais à des bancs spéciaux sur lequel serait inscrit « Si je suis assis ici, c’est que je me sens seul et que j’ai envie qu’on me parle » ou, pour aller plus vite et être mieux compris par les étrangers « I feel lonely ». Mais ensuite je me suis dit que personnellement, je vois souvent trop de monde dans mes journées et que moi si je suis fatiguée et que je m’assois sur un banc public, j’aurais au contraire envie qu’on me fiche la paix. Donc cela m’agacerait qu’on m’accoste parce que, pas de chance, c’était le seul banc disponible et c’était un banc « I feel lonely ». Alors ensuite j’ai imaginé un système avec une languette. Comme pour les toilettes « libre ou occupé ». Un système qui permettrait de dire « J’ai envie de parler » ou au contraire « Laissez-moi tranquille je vous prie ».

Qui sait, cela pourrait même permettre à des couples de se former ?

J’imagine bien la femme agacée d’être trop sollicitée par ces messieurs, qui aurait mis le panneau « Fichez-moi la paix » (en plus poli) et, à l’arrivée d’un beau jeune homme qui lui plaît, le regarderait dans les yeux tout en changeant le système pour « Allez-y, parlez-moi »… S’il ne comprend pas, c’est qu’il ne veut pas comprendre ! (rires)

Bref, j’ai adoré cette histoire et j’espère qu’elle donnera des idées à ceux et à celles qui nous emménagent de si jolis espaces publics. Pour que plus jamais les personnes seules ne se sentent seules… :-)

Car n’oubliez pas : le lien avec les Autres, c’est ce qui fait le sel de notre bonheur ! :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Principes pour une vie heureuse

La Duchesse de Windsor et la séduction

La parcelle de Dieu qui est en autrui

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

17 octobre 2015

Expecto Patronum !

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 24 min

Autour de moi, c’est l’hécatombe : toutes les femmes que je croise font des burn-out. Trop de pression, trop de travail, et probablement aussi trop de choses à gérer dans leurs familles respectives. Même si les hommes en font de plus en plus, ne nous leurrons pas, généralement c’est toujours et encore la femme qui a en charge le foyer et la famille… :-(

Bref : burn-out. Beaucoup trop de burn-out…

Alors j’essaie d’aider, de consoler, de soutenir. Mais comment faire ?…

Une fois encore, la série des Harry Potter me fascine. L’auteur, J.K.Rowing, propose à ses personnages de jeter un sort aux terribles Démentors dont je parlais dernièrement pour les éloigner. Il faut accompagner d’un coup de baguette magique les mots suivants : « Expecto Patronum ! »

Sauf que c’est de la magie avancée, et pour que cela ait de l’effet, il faut absolument se concentrer sur un souvenir heureux…

Et c’est là que la fiction rejoint la réalité : c’est exactement ce que m’a proposé le professeur d’auto-hypnose lors de ma première et unique séance : « Concentrez-vous sur un moment heureux »…

Les souvenirs heureux, notamment les vacances, forment notre rempart contre l’imminence d’un burn-out.

Quand il y a trop de stress, trop de pression, il faudrait apprendre à se plonger mentalement dans un souvenir heureux et retrouver les sensations qu’on éprouvait alors.

C’est à dire faire exactement comme Harry Potter quand il s’entraîne à effectuer des « Expecto Patronum »… ;-)

Alors utilisons nos temps « morts » pour nous entrainer et empiler les souvenirs heureux. Dans l’ascenseur, dans une file d’attente, dans les embouteillages ou dans les transports en commun… Focalisons notre esprit sur les sensations ressenties lors de ces moments bénis et n’oublions pas d’y repenser à nouveau quand cela n’ira pas.

Et, face à une personne agressive ou à une situation stressante, rien ne vous empêche de penser « expecto patronum ! » et de sourire mentalement. ;-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Les démentors

Être dans le moment présent

« Elle est formidable ! »

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 600 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

15 janvier 2015

« Elle est formidable ! »

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 29 min

« Elle est formidable ! »

C’est par cette expression, et la mine réjouie, que mon partenaire de vie m’évoqua sa collègue de travail qui les avait invités, la veille au soir, d’autres collègues de travail et lui, à dîner chez elle.

Le lendemain, son enthousiasme n’était pas retombé :

« Tu verrais, elle nous a préparé un repas tout à fait original mais vraiment délicieux. Un gâteau avec de la farine de châtaigne. Il faudrait que tu essaies… »

(Note : cette dernière remarque n’est pas sexiste car mon partenaire est un excellent cuisinier, c’est juste que la gourmande du couple, c’est moi, et c’est donc moi qui cuisine la majorité des gâteaux…)

Bref, il m’a ensuite parlé de cette collègue « formidable » en long en large et en travers.

Je commençais à me renfrogner car, d’après mon expérience, les « collègues de sexe opposé formidables » sont souvent de grandes rivales quand il m’asséna sa répartie finale : « Je suis sûre que tu vas l’adorer ! »

« Hé ben et puis quoi encore ? » ai-je pensé. Mais je n’ai rien dit.

Et j’ai accepté de rencontrer « la Fameuse »…

Déjà, j’étais rassurée, elle était en couple. D’ailleurs, quand nous nous sommes vues, il ne m’a pas fallu longtemps pour comprendre qu’elle était non seulement en couple, mais très amoureuse de son homme.

Puis nous avons fait connaissance. Je l’ai revue de temps en temps. Avec mon partenaire, puis seule parfois. Depuis, les années ont passé et son homme et elle ont fondé une famille. Ils ont deux enfants adorables. Et je dois le reconnaître : elle m’influence suffisamment pour que j’ai souvent eu envie de parler d’elle dans ce blog.

Car cette femme est impressionnante. Elle dépasse ses limites en permanence. Elle ne reste jamais sur la touche en se disant « Et si cela ne fonctionnait pas ? », elle ose. Oui, c’est le terme : elle ose passer à l’action et c’est tout.

C’est ainsi qu’elle fait de la moto, de l’aïkido, elle coud elle-même ses vêtements et elle les assume en les portant sur son lieu de travail (plutôt strict pourtant), tout comme elle assume ses rondeurs, souvenirs de ses grossesses.

Avec ses enfants, elle est une mère parfaite. Douce et gentille mais qui pose des interdits et les fait respecter.

Ayant une grande soif de découverte et excellente cuisinière, elle choisit chaque semaine au marché un produit qu’elle ne connaît pas et essaie d’inventer un « plat nouveau ».

Je l’admire car elle ne semble pas avoir peur de l’échec.

Quand je lui dis parfois : « Et tu n’as pas peur de… ? » elle me répond toujours, avec un grand naturel et une grande sincérité que « oui, peut-être, mais enfin, il faut bien essayer, non ? »

Et ce n’est pas de la vantardise. Pas du tout. Car cette femme est naturelle, totalement naturelle. D’ailleurs c’est la seule que je connaisse de cet âge qui ne se maquille pas du tout et jamais. Mais elle n’en a pas besoin : son charme opère tout seul. Je la trouve fascinante et j’ai toujours plaisir à la revoir. Et même si nous ne nous sommes pas vues depuis des années, c’est à chaque fois comme si nous nous étions quittées la veille.

Comme souvent, mon partenaire avait raison : elle est formidable… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Le maquillage : choix ou obligation ?

Plus heureux que les autres

La liste de John Gray

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 500 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

12
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe