Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

30 août 2017

Read’n return

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 16 min

Quelqu’un que je connais bien me prête un livre en anglais. Comme souvent, je stocke le bouquin pendant des mois avant de me décider à le lire… J’adore lire, mais je suis engloutie sous le nombre de livres que je souhaite lire…

Quand je me décide enfin à ouvrir le livre, je suis surprise d’y découvrir un tampon de bibliothèque. La personne qui me l’a prêtée n’est pas du genre à voler des livres… Du coup je ne comprends pas… Comment se fait-il qu’elle possède un livre de bibliothèque et qu’elle puisse me le prêter tranquillement pendant des mois ?

En regardant plus attentivement, je m’aperçois qu’il y a une mention particulière :

Read’n return

Exchangeable at 1/2 price

Soit « A lire et à rendre – échangeable à demi-prix »…

J’adore l’idée !… Moi qui suis un rat de bibliothèque, combien de livres empruntés ai-je dû rendre la mort dans l’âme parce que c’étaient pour moi des pépites et que je rêvais de les conserver pour pouvoir les relire encore et encore ?…

J’en ai ré-emprunté certains… mais souvent ils étaient introuvables… Probablement « sortis des listes » comme le font les bibliothèques assez riches pour renouveler leurs stocks de temps à autre. Les rayons des bibliothèques ne sont pas extensibles, je le comprends bien, et les lecteurs veulent lire des nouveautés. Alors quelle merveilleuse idée de leur permettre de racheter à moitié prix certains livres ? Les plus vieux, les plus abîmés ? Ceux dont la bibliothèque voudra se débarrasser ?

Je suis presque vexée que ce soit la Grande-Bretagne qui ait cette idée… (rires)

Mais qu’attend-on en France pour les imiter ?

Tout le monde y gagne : la bibliothèque se fait un peu d’argent tout en se débarrassant de livres, le lecteur peut conserver un ouvrage qui peut être, pour lui, une pépite de littérature (nous n’avons pas tous les mêmes goûts)…

Qu’est-ce que j’aimerais que la bibliothèque que je fréquente applique ce fonctionnement !… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Lire : un bonheur !

« Juin 2015″

Vango, lecture 100% bonheur

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

25 août 2017

« Mange-la ! »

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 37 min

Je garde une maison.

Non, non, pas la villa avec piscine et jardin exotique dont on rêve tous…

Mais une maison paumée à la campagne, avec une décoration à l’opposée du Feng-Shui, et un jardin potager en pente…

La propriétaire m’a laissé des instructions, notamment d’arracher les mauvaises herbes rampantes au niveau des plants de tomates.

Je sais reconnaître une tomate, un plant de tomates, tout va bien.

Il y a deux rangées de plants de tomates et c’est vrai qu’il est difficile de passer entre tant d’herbes folles y ont poussé sauvagement. Alors je profite d’une soirée ensoleillée mais pas trop chaude, armée de mon lecteur mp3 branchée sur une liste de musiques entraînantes, et hop ! Allons-y !…

J’arrache tout ce que je trouve, en essayant de bien enlever la racine.

Premier constat : la partie du jardin la plus ensoleillée est plus difficile à arracher, souvent les plantes se cassent quand je tire plutôt que de venir avec leur racine. Note pour plus tard : privilégier un lendemain de pluie quand la terre est un peu humide pour faire ce genre de jeu.

Deuxième constat : au bout d’un moment, ça fait un peu mal au dos. Sur la durée il serait important de trouver une position adéquate. Mais pour l’heure ou deux que j’y passe, privilégier des pauses de temps en temps pour reposer le corps.

Troisième constat : puisque je n’utilise pas d’outils, mes doigts sont un peu endoloris et abîmés à la fin de l’exercice. Après tout, ils sont plus habitués à courir sur un clavier… :-)

Alors j’arrache, j’arrache. Au bout d’un moment j’ai envie d’arrêter, de reprendre le lendemain, mais je me dis que c’est un excellent travail de volonté : alors je poursuis et en effet, ma satisfaction d’avoir fait tout le boulot et pas seulement la majorité du boulot me remplit de joie. Je suis une bombe d’énergie positive tellement je suis fière de moi. :-)

J’ai arraché, j’ai arraché. J’ai notamment vu la « plante rampante » dont me parlait la propriétaire du jardin et de la maison. On ne peut pas la rater cette plante : près du sol, de grosses tiges rouges, des feuilles rondes vertes, plutôt jolie d’ailleurs.

Et j’ai regretté de ne pas connaître son nom. Car un doute s’insinuait en moi : on me dit de l’arracher et j’obéis mais… parfois les herbes sauvages sont excellentes pour la santé…

Le soir est tombé, je me prépare de quoi dîner et je dîne face à Pinterest. Cela, c’est mon petit bonheur à moi… :-)

Et que me propose cette application ? Une photo de la plante que j’ai arrachée pendant 2 heures… Avec la mention « Ne l’arrachez surtout pas ! »

Et en effet, l’article m’explique que le pourpier (c’est son nom) est souvent considéré comme une mauvaise herbe car elle pousse naturellement, mais que ses feuilles se mangent et sont excellentes pour la santé : anti-cancer, anti-dépression, pleine de vitamines, anti-cholestérol, idéale pour ceux qui font un régime, hydratante, etc.

A manger en salade froide, notamment avec des tomates, ou bien en velouté ou sautée comme des épinards…

En parcourant Internet, je trouve même une recette du grand Chef cuisinier Alain Ducasse avec du pourpier…

Heureusement, je n’ai pas tout arraché : il n’y a plus rien entre les plants de tomates, mais il reste encore des mètres carrés de pourpier près des tomates…

Je suis ravie, je sais ce que je vais faire le lendemain matin… Car il semblerait qu’il est préférable de cueillir les feuilles « à la fraîche », tôt le matin.

Alors après une bonne nuit de sommeil, les yeux à peine ouverts, après un brin de toilette à la hâte, sans même boire une boisson chaude ni me brosser les dents, me voici dans le jardin potager à ôter consciencieusement les feuilles vertes de ces tiges rouges…

Trop curieuse pour attendre l’heure du déjeuner, j’en grignote une comme cela. C’est vrai que c’est bon en plus… :-)

Je ramène ma cueillette et me prépare mon petit-déjeuner, tout en m’extasiant sur cette herbe miraculeuse qui a l’intelligence de pousser près des légumes-fruits qui l’accompagnent le plus souvent dans les assiettes (les tomates) et qui semblent s’être propagées naturellement dans tous les jardins de France (elle vient du Sud à l’origine), comme un appel pour qu’on la mange en antidote à toutes les maladies qui contaminent un peu tout le monde : cholestérol, obésité, AVC, cancers, etc.

Et, savourant ma boisson chaude, je savoure également ma prochaine conversation téléphonique avec la propriétaire de la maison :

« Tu sais, ta mauvaise plante rampante ?… Mange-la ! » :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Méthode anti-stress : le jardinage

Légumes à accompagner

Un élément essentiel du bonheur : la santé

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

23 août 2017

Moins de sel, moins de sucre…

Classé dans : Cas pratique — joy369 @ 12 h 55 min

Ca y est !

Je suis enfin allée acheter des livres sur « le traitement métabolique » du docteur Schwartz (pour soigner le cancer) et sur le régime cétogène (qui fait partie de ce traitement complémentaire des traitements habituels du cancer)…

Ne me demandez pas ce que j’en pense, je ne les ai pas encore lus, mais au moins j’ai les livres, je vais pouvoir étudier sérieusement la question…

En flânant dans les rayons de la librairie, j’ai également acheté un livre pour éliminer le sucre de ma vie…

Cela, ce n’est pas gagné…

Car le régime cétogène, c’est pour un proche qui est malade, pas pour moi… (le régime cétogène demande aussi de limiter la consommation de sucre).

Ce n’est pas gagné car je suis très gourmande, et très gourmande de sucre… Mais je vais m’y mettre, c’est ma bonne résolution de retour de vacances… ;-)

Je vais limiter tout doucement, tout comme j’ai déjà limité le sel (et aussi un peu le sucre).

Puisque je sais que le sucre est un poison et que je creuse ma tombe avec mes dents en mangeant gâteaux et autres sucreries, autant être cohérente et essayer de l’éliminer peu à peu de mon alimentation…

Après tout, être en bonne santé est un élément bien pratique pour être plus facilement heureux.

Or, je veux continuer à vivre dans la joie… :-)

Donc je veux continuer à bénéficier d’une excellente santé. :-)

Alors je vais lire ce bouquin et voir comment je m’y mets, peu à peu…

Je sais que c’est possible de limiter quelque chose de son alimentation. Je l’ai déjà fait. Peu à peu. Pour le sel par exemple… Une bonne habitude est de ne pas toucher à la salière avant de goûter le plat… Voire de ne pas mettre la salière sur la table. Comme cela, si vraiment vous voulez ajouter du sel, il faut que ça en vaille la peine car il vous faut vous lever pour aller chercher la salière… (rires)

Pour le sucre, il est possible de se remettre à ne boire que de l’eau pour ceux et celles qui ne le font pas déjà. Par exemple en coupant d’eau toutes les autres boissons peu à peu… Un peu radical si c’est un excellent vin, je le conçois… Ou alors se limiter à une boisson différente que de l’eau à un repas (le goûter pour le jus de fruit, l’alcool lors d’un unique repas de la journée), puis se limiter à un seul verre lors de ce repas.

Pour le sucre, si vous en mettez dans le café, thé et/ tisane, il est assez simple également de limiter peu à peu votre consommation en diminuant les doses progressivement. Comme pour se sevrer des cigarettes avec un patch.

Je suis passée ainsi de… 4 morceaux de sucre par tasse… à aucun.

Les effets positifs sur la santé sont nombreux, renseignez-vous !

Cela vous aidera à rester motivés… :-)

 Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Pourquoi la Santé est mon objectif n°1

8 cuillères de sucre dans un verre d’eau

« J’aime ta cohérence »

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

1...34567...302
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe