Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

18 juillet 2017

« Salope ! »

Classé dans : Cas pratique,Lectures conseillées,Les grands principes — joy369 @ 12 h 43 min

Dans son livre « Blood family », Anne Fine décrit cet échange entre un enfant victime de maltraitance et un travailleur social. Tous deux sortent de l’hôpital où est soignée la mère de l’enfant, tabassée par le tyran qui les emprisonnait tous deux, et l’enfant s’étonne :

« Mais pourquoi l’infirmière l’appelait-elle Lucy ? »

« Pourquoi ? Comment était appelée ta mère ? »

« Moi je disais Maman… et (le tyran) disait « Salope »… »

Sans commentaire…

Pourtant si. J’ai envie de commenté ce petit bout de livre. Car sans avoir à vivre une tragédie telle que décrite dans le livre, nombreux sont les lieux où le mépris voire les insultes sont légions. Je ne parle même pas de violence physique. Juste la violence verbale des sarcasmes, des petites piques, des méchancetés orales…

Les foyers, les entreprises parfois…

Moi-même j’ai été élevée dans une ambiance comme cela. Il n’y avait pas forcément les insultes, mais les méchancetés étaient légions, les petites phrases, les petites vexations… La compétition entre enfants était attisée. Et si aucun adulte n’enseigne que la moquerie est interdite, les enfants grandissent en pensant que c’est la norme.

Mais non. Ce n’est pas la norme. Du moins ce ne doit plus être la norme. Le siècle est à la bienveillance. Moquez-vous et vous serez rejeté(e). Oui, vous qui vous moquez, pas celui ou celle objet de vos moqueries.

Les temps changent et c’est tant mieux.

Oh, j’ai bien conscience que ce n’est pas dans tous les milieux, hélas, que la bienveillance règne, mais la tendance est à de plus en plus de bienveillance. Et cela commence par une conscience de chacun. En effet, c’est à chacun d’entre nous d’être vigilant. De vérifier que nous sommes nous-mêmes bienveillants (ou du moins que nous tendons vers la bienveillance) et surtout, que nous interdisons la moquerie.

Que ce soit au sein de notre foyer ou dans les entreprises, dans les associations.

Soyons capables de nous éloigner des moqueurs, de leur montrer que leurs méchancetés ne nous font pas rire, et soyons capables d’être nous-mêmes des modèles pour que les enfants puissent grandir avec des exemples de gentillesse à leur portée.

Et peut-être qu’un jour plus personne ne lancera à personne ce vilain mot de « Salope »…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

La vie des autres

L’enfer, est-ce les autres ?

« Prends les enfants et va-t-en ! »

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

14 juillet 2017

La duchesse de Windsor et la séduction

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 32 min

Pour continuer sur le thème de la séduction suite à mon précédent article, parlons un peu de la duchesse de Windsor… ;-)

Il y a très longtemps, quand j’étais adolescente, un été que je m’ennuyais, j’ai commencé à lire un livre qui trainait. La biographie de la duchesse de Windsor. Ne me demandez pas laquelle (au cas où il y ait eu depuis plusieurs duchesses de Windsor) car je n’en sais rien. Je crois même n’avoir jamais fini le livre…

Mais un passage m’a intéressée fortement, moi qui étais à l’âge où l’on se cherche, où l’on doute de soi, de sa beauté possible et surtout de son pouvoir de séduction.

Ce passage expliquait que, loin d’être belle, la duchesse de Windsor était cependant très recherchée par ces messieurs. Non pas qu’elle était plus cultivée, plus brillante ou plus intelligente qu’une autre. Ce qui séduisait tant les hommes, c’était sa capacité d’écoute. Peu sûre d’elle au début, elle cherchait à apprendre de ses interlocuteurs et était suspendue à leurs lèvres. Très attentive, elle donnait malgré elle à ces gentlemen une attention qui les captivait.

Quand je disais que pour séduire, il faut montrer qu’on s’intéresse à l’autre !…

Mais attention, inutile de manipuler autrui en faisant semblant de s’y intéresser… Un jour ou l’autre, cela se verra et vous serez rejeté(e). Le secret est véritablement d’être intéressé(e) par autrui.
Cela fonctionne dans les relations amoureuses, mais également pour n’importe quelle relation.

Une personne curieuse, mais dans le sens positif du terme, s’attirera les amitiés des uns et des autres.

J’ignore si c’est cette lecture ou mon caractère qui m’a valu de ne jamais galérer pour trouver un partenaire de vie, mais le conseil de cette biographie est excellent.

Alors vous savez ce qui vous reste à faire pour trouver l’amour de votre vie cet été ! :-)

(Et revenez ajouter un commentaire si l’idylle se noue… :-) )

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Ce que chacun devrait savoir au sujet de l’Amour

Je l’ai trouvé sexy…

Affronter sa peur

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

5 juillet 2017

La peur de perdre, la chance d’avoir

Classé dans : Entre nous,Les grands principes — joy369 @ 12 h 44 min

Une personne de mon entourage se meurt.

J’ai peur de la perdre.

Je souffre à cette idée.

Je souffre, mais aussi je réalise la chance que j’ai.

Car cette personne, si je souffre à l’idée de la perdre, cela signifie que j’ai eu la chance de l’avoir. J’ai eu la chance de la connaître, la chance de partager une relation avec elle, la chance de vivre des moments, des souvenirs avec elle.

Ce n’est pas donné à tout le monde.

Et pour chaque séparation, chaque deuil, nous devrions être capable de nous rappeler que nous avons eu la chance de vivre des instants partagés, même s’ils s’achèvent, même si ça fait mal.

Car ce n’est, hélas, pas tout le monde qui a la chance d’avoir un(e) amoureux(se), des enfants, des parents, des amis…

Certains n’ont rien et avancent seuls dans cette vie car on ne leur a jamais appris à se confier aux autres, à établir des liens.

Certains n’ont rien car ils ont déjà tout perdu. Et ne leur restent que leurs souvenirs.

Et même si c’est terrible, au moins ils ont eu, et il faut nous apprendre à nous réjouir d’avoir eu la chance de rencontrer, de partager des moments avec ceux et celles qui nous quittent.

Qu’aurait été notre vie si on ne les avait pas connus ?

Est-ce que la douleur d’un décès, d’une séparation, bien que plus vivre que l’absence de lien, n’est-elle pas préférable ?

Il me quitte, il s’en va, la mort viendra le prendre, mais je me réjouis d’avoir su construire une belle relation avec lui.

Après tout, n’est-ce pas cela la vie ? Avoir ? Perdre ?…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Soulager par la parole

Un sale moment

800 articles sur le bonheur

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

123456...174
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe