Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

20 février 2018

Pas tous les mêmes dons…

Classé dans : Entre nous,Les grands principes — joy369 @ 12 h 24 min

Un coup d’œil à l’heure : 23 minutes.

Peut mieux faire…

Pourtant, la vidéo intitulée : 3 minutes et demi pour nettoyer votre salle de bain semblait engageante.

Mais force est d’avouer que, pour mon premier essai, le résultat n’est pas impeccable et j’ai largement dépassé le timing indiqué…

Je tenterai une autre fois et il faut dire que je reviens de loin, car si mon intérieur est ordonné, on ne peut pas dire que je suis la reine du ménage, loin de là…

Il faut avouer aussi que cela ne m’intéresse pas et que je préfère de loin savourer un bon livre plutôt que d’agiter chiffons et serpillères…

D’ailleurs je pensais que tout le monde était comme moi jusqu’à ce que je rencontre des vraies fées du logis. Et notez que j’indique le féminin car l’expression parle de « fée », mais j’ai également rencontré des magiciens dans ce domaine…

Vous savez, de ces personnes que vous enfermez dans un endroit et qui, en trois secondes, vous l’ont transformé en pièce rutilante dans laquelle oui, vous pouvez les yeux fermés manger ce qui vient de tomber par terre…

« Je pense qu’ils ont un don comme dans Lanfeust de Troy », me souffle mon conjoint. L’idée m’amuse car dans cette BD, chaque adulte dispose d’un don plus ou moins utile (changer l’eau en glace, faire pousser les cheveux…) et que sur Terre nous ne disposons pas tout à fait de ce genre de dons, mais force est d’avouer : je pense sincèrement que nous n’avons pas les mêmes compétences.

Et finalement c’est très bien ainsi. Nous sommes tous différents, tous merveilleux, mais tous différents.

Certains sauront nettoyer une salle de bain en 3 minutes trente secondes et le résultat sera parfait, et d’autres n’y arriveront pas vraiment mais jongleront plus facilement avec les mots.

Après, à chacun de savoir choisir le métier qui lui convient pour utiliser notre don.

(Pourvu que je ne sois jamais affectée au ménage !) (rires)

Alors on peut essayer, comme je le fais, de développer de nouvelles compétences, mais il faut aussi connaître ses limites et ne pas déprimer si on n’y arrive pas.

Tout le monde n’est pas cordon-bleu, poète, menuisier etc.

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

« A vos ordres, Chef ! »

Bague au doigt ou corde au cou ?

Le loup se marie…

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

15 février 2018

La musique pour être heureux…

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes,Petits bonheurs — joy369 @ 12 h 41 min

Playlist en mode aléatoire.

Celle que j’ai choisie : « Jolies mélodies ».

2234 mp3 que j’ai sélectionnés un à un parce que je les trouve beaux. Autant dire que je ne les écoute pas tous les jours. Ils correspondent en effet à 6 jours d’écoute sans interruption…

Alors quand j’écoute cette playlist, le plaisir est renouvelé puisque c’est le hasard qui choisit pour moi.

Là, je tombe sur la chanson « Pour me comprendre » interprétée par France Gall qui vient de décéder (une pensée pour elle, qui n’a pas été épargnée par les drames et qui a su sublimer sa vie, notamment en créant une école pour les enfants Sénégalais).

Un petit bijou musical.

Et je m’arrête sur le temps qui passe pour prendre mieux savourer cet instant.

Et je m’interroge : ai-je assez insisté auprès de mes lecteurs sur l’intérêt de la musique pour être heureux ?

Ecouter la musique que vous aimez rend heureux.

Oui, même la musique triste. Ma playlist « Pour se consoler » en est gorgée, mais elle me remonte le moral mieux que toute autre.

Cela dépend de votre goût.

Vous n’êtes pas obligé d’aimer la même musique que les autres. Personnellement, j’ai encore du mal à comprendre pourquoi certaines chansons ou styles musicaux sont appréciés, et pourtant Dieu sait que mes goûts sont larges !… :-)

Mais connaissez votre style et laissez la musique vous porter.

Selon les cas, elle peut vous réconforter, vous réveiller, vous booster, vous faire rire (Ah ! Le « Félicie aussi », un classique)… ;-)

Autant je ne plébiscite pas la télévision pour ce qui concerne le bonheur, plutôt l’inverse, autant je vous recommande d’écouter de la musique.

Je ne connais qu’une personne qui dit « Détester la musique » (tout comme elle déteste beaucoup de choses d’ailleurs)… Je n’y crois pas. Elle n’a peut-être pas trouvé son style de musique, elle a peut-être décrété cela pour se distinguer (ce que je pense), mais personne ne peut « détester la musique ».

Il y a tant de styles différents ! Tant d’auteurs à découvrir !

Vous pouvez sûrement emprunter des CD à la bibliothèque de votre ville/village pour vous faire une idée…

Ne vous limitez pas à ce que vous connaissez, il y a des pépites partout, à vous de les découvrir ! :-)

Et merci à nos amis musiciens, je vous admire pour ce que vous faîtes, ne changez rien ! :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Se calmer avec « la » musique

La musique, chemin du bonheur !

La panoplie anti-déprime : écouter de la musique

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

10 février 2018

« Les questions que tu poses ! »

Classé dans : Entre nous,Les grands principes — joy369 @ 12 h 26 min

« Les questions que tu poses ! » me lance soudain mon interlocuteur, un peu choqué.

Oui.

J’assume.

Je suis authentique et franche et je n’hésite pas à poser des questions pas tout à fait politiquement correctes. Quand je sens que ma question peut débloquer une situation, ouvrir des vannes et ramener le bonheur là où il n’y en a plus, je pose des questions.

C’est vrai, je ne suis pas toujours diplomatique, mais mes questions font avancer et personne ne s’en est jamais plaint.

Bien au contraire.

Aussi parfois je demande aux parents (en consultation privée, bien entendu, jamais devant des tiers), s’ils aiment leurs enfants.

Ouh là là, me direz-vous, cela ne se fait pas !… Un parent aime toujours son enfant.

Hé bien non, désolée mais ce n’est pas vrai. Un parent n’aime pas toujours son enfant.

(Et là j’ai une crise de fou rires en solo parce que je songe au sketch de l’humouriste Haroun sur la famille de politique d’extrême droite, merci Haroun de me faire autant rire ! Tu es vraiment mon humouriste préféré!)

Bref, pour en revenir au sujet, et pardon pour l’interruption, un parent n’aime pas toujours son enfant.

Car un enfant n’est pas toujours désiré (et je ne remercie pas ceux qui font croire que l’avortement est un péché), parce qu’une maman peut faire une dépression post-partum qui passera inaperçue et qui la fera rejeter son enfant (la faute aux hormones), parce que l’enfant peut être différent de celui qu’on attendait et que ce n’est facile d’apprendre à aimer un enfant différent de celui de notre imagination…

Il peut exister milles raisons.

Aussi je ne juge jamais un parent qui n’aime pas son enfant. Je l’écoute et je cherche à le comprendre.

Par contre, tous les enfants méritent d’être aimés. Et ceux qui me racontent leur mal-être ne seront pas plus jugés. Il faut qu’ils comprennent aussi les raisons qui font que leurs parents ne savent pas les aimer (et ce n’est généralement pas du tout de leur faute à eux, les enfants).

Et là je pense à une mère que j’ai croisée qui avait perdu un enfant avant de donner naissance à un 2ème. Je l’inclue souvent dans mes prières d’athée. A-t-elle su trouver la force en elle pour faire le deuil et ne pas faire porter à son 2ème bébé sa peur de le perdre ? Cette peur peut soit l’étouffer soit au contraire se manifester comme une extrême froideur pour se protéger elle, pour ne pas souffrir à nouveau si elle venait à perdre ce 2e enfant.

Va-t-elle mieux depuis qu’elle a croisé mon chemin et que j’ai osé l’interroger sur ce drame enterré en elle ? La lueur dans ses yeux et ses remerciements appuyés quand nous nous sommes quittés me disent que oui.

Et j’espère qu’elle est heureuse. Elle le mérite. Nous le méritons tous.

Alors oui, même si cela choque, je poserai toujours ces questions.

Pour votre Bien…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Face à la peur, l’amour

Ne te plains pas du noir

Savoir demander de l’aide

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...180
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe