Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

10 octobre 2017

« Me siffler n’est pas… »

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 48 min

Marchant dans une ville, j’avise une affiche sauvage collée sur un mur :

« Me siffler n’est pas un compliment »

Suit un logo contre le harcèlement sexuel.

Ne faisant plus partie des jeunettes, il y a longtemps qu’on ne m’a plus sifflée dans la rue… et j’en suis ravie ! :-)

Car en effet, se faire siffler n’est pas un compliment, mais bien un agression. Je ne me suis jamais sentie flattée mais plutôt salie, jugée sur mon apparence comme un morceau de viande, à chaque fois que je me faisais sifflée.

Pourquoi agressée ?

Parce que je savais qu’un ou plusieurs hommes m’avaient repérée, et qui pouvait m’assurer qu’ils n’allaient pas m’agresser physiquement un peu plus loin ?…

D’ailleurs, souvent des remarques obscènes accompagnent les sifflements. Hé non, les remarques obscènes ne sont pas des compliments non plus. Bien au contraire.

Même les « Vous êtes jolie Mademoiselle/Madame » ne sont pas toujours les bienvenus. Aujourd’hui, il m’arrive d’en entendre encore et je coupe court avec un « merci » souriant sans m’arrêter. Mais malheureusement, pour certains hommes, cela ne s’arrête pas là et ils s’imaginent que mon « merci » de politesse est une invitation.

Alors je me mets en colère, comme dans une anecdote déjà racontée sur ce blog… ;-)

Je rappelle ici l’objectif de ce blog : rendre heureux. Vous rendre heureux et aussi les autres, car notre bonheur passe par celui des autres. Alors si vous êtes un homme avec une tendance à siffler les filles dans la rue, sachez que la gente féminine n’apprécie que rarement ce genre de chose. Et si vous ne voulez pas récupérer votre soeur, votre fille ou votre épouse (voire votre mère) en pleurs car sifflée à son tour, ne le faîtes pas vous-mêmes.

Les seuls sifflements autorisés devraient être ceux faits à une fille que vous connaissez et qui voit que c’est vous le siffleur, qui vous connaît et qui sait apprécier vos blagues. Sinon, laissez tomber. Il y a d’autres moyens d’attirer un peu d’attention, un sourire ou une phrase aimable.

Les femmes ne sont pas des morceaux de viande. Imaginez-vous à leur place, à vous faire siffler et conspuer dès que vous sortez dans la rue. Peut-être que vous seriez fier la première fois, puis un peu moins les fois suivantes où vous trouveriez cela agaçant. Et maintenant rappelez-vous que les femmes sont généralement moins fortes physiquement que les hommes et de ce fait souvent victimes d’agressions. Alors imaginez-vous que vous puissiez, vous aussi, être agressé suite à ces sifflements. Les apprécierez-vous autant ? J’en doute…

Et pour vous mesdames, soyez fermes quand vous discutez avec ces messieurs et faites-leur bien comprendre que siffler, ce n’est pas un compliment…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

« Hé mademoiselle ! »

« C’est pas très sympa! »

Moi ? Sexiste ? Jamais !

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

5 octobre 2017

« J’adore bosser avec toi ! »

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 54 min

J’ai déjà expliqué dans ce blog comment j’avais rencontré une femme qui m’avait longuement complimentée sur la qualité de mon travail, tout en m’expliquant qu’elle avait pris cette habitude suite à une maladie très grave pendant laquelle elle avait pris conscience qu’elle n’avait jamais pris le temps de remercier ses collègues d’être aussi sympathique avec elle.

La vie est courte, s’était-elle dit, et à quoi sert de vivre les uns à côtés des autres sans se dire tout le bien qu’on pense les uns des autres ?

Bien qu’entièrement d’accord avec elle, je trouve triste que ce soit une maladie qui soit le déclencheur d’une telle prise de conscience. Personnellement, je n’ai pas l’intention d’être malade… mais c’est vrai que je dis sincèrement le bien que je pense des autres.

Et j’envoie souvent de petits mails gentils et sincères autour de moi, y compris à mes collègues, voire mes clients. Pas grand chose, juste une petite phrase sympathique pour leur faire part de ma tristesse de leur départ s’ils s’en vont, ou de ma joie à devoir travailler avec eux si je les apprécie.

J’ignore si c’est dû à ma passion pour le « Tétris temporel » dont je parlais l’autre jour ou si c’est une déformation due à la culture française (« le pays des 35 heures de travail par semaine »), mais je me juge extrêmement efficace… et j’adore les personnes qui le sont.

Aussi, quand je demande une information à quelqu’un qui me répond de manière précise et rapide, je n’hésite pas à le remercier pour cette efficacité qui me plaît.

Voire à bien insister : « j’adore bosser avec toi ! » :-)

Car les gens ne sont pas des machines. Ils travaillent, certes, mais ils ont des sentiments. Et ils prennent du temps pour faire leur travail, certains y mettent de l’ardeur. Voire, selon leurs capacités et l’adéquation de leur métier par rapport à leurs compétences, ils font de réels efforts.

Alors pourquoi ne pas les remercier ?

Même pour les rendez-vous médicaux pris par téléphone, je n’hésite jamais à remercier sincèrement l’opérateur pour la gentillesse de son accueil. Une voix agréable et gentille, un secrétaire accommodant, c’est toujours plus agréable qu’un individu râleur et rigide.

Je sais que pour certains lecteurs je peux donner l’impression de vivre « chez Amélie Poulain »…

Mais qu’importe ?

Parce que ma vie est belle, et que j’essaie d’embellir celle des autres, et que, généralement, ce comportement a des effets positifs en retour sur ma vie.

Un cercle vertueux en quelques sortes.

Essayez ! Vous verrez bien… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Moi je vis chez Amélie Poulain

Oser complimenter

Joueur de tétris temporel

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

3 octobre 2017

Prédisposition au bonheur : le signe n°5

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 22 min

Il y a très longtemps, j’avais écrit un article au-sujet des 14 indications qu’une personne est heureuse. Je reprenais un autre article et j’avais commencé à écrire un article sur chacune de ces indications.

Sauf que… depuis j’ai écrit plein d’autres articles relatifs au bonheur (déjà 900 !) et j’ai oublié de continuer ma liste…

Alors voici  le signe n°5 :

Vivre le moment présent compte beaucoup pour vous

Et même si l’article originel indique bien que ce sont des indications pour savoir qui est heureux, je trouve que pour le coup, c’est aussi une prédisposition au bonheur.

Ceux et celles qui apprennent à apprécier le moment présent sont plus enclins à être heureux car ils ne se focalisent ni sur le passé, ni sur le futur.

Exit la culpabilisation qui engloutit dans le passé.

Le passé, c’est le passé.

Et exit les angoisses de celui qui craint l’avenir.

Comme je l’ai déjà expliqué dans mon article sur le rectangle rouge et la rivière : le futur, quelqu’il soit, est hypothétique. Même certains condamnés à mort ont parfois été sauvés. Même certains mourants ont retrouvé la santé. On ne sait jamais. Alors à quoi sert de s’inquiéter ? Toute inquiétude est inutile.

Seul le présent compte. Car nous ne pouvons vivre qu’au présent, instant après instant.

D’ailleurs la phrase est joliment formulée : « le présent compte beaucoup pour vous ». Ce qui signifie que pour être heureux on ne vous demande pas d’hypothéquer votre avenir, de dépenser toute votre fortune aujourd’hui même au risque d’être très ennuyé dans le futur.

On vous dit juste que le présent compte beaucoup. Le futur aussi, peut-être, mais surtout le présent.

Car c’est votre présent qui vous permet de ressentir vos émotions actuelles.

L’état de la joie, de l’enthousiasme, du bonheur le plus profond…

Ceux et celles qui savent apprécier le présent ont également appris à savourer chaque petite chose. Car le présent n’est pas toujours « extraordinaire ». Il peut prendre la saveur d’une multitude de choses : le goût de tel aliment sous la langue, la chaleur d’une tasse de boisson chaude entre les doigts, ces quelques notes de musique, la douceur d’un pull…

Vivre le présent, c’est être attentif à tout cela.

Et c’est certainement très utile quand on souhaite être heureux… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Les 14 signes montrant que vous êtes heureux

Prédisposition au bonheur : le signe n°1

Prédisposition au bonheur : le signe n°4

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...176
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe