Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

5 mars 2018

Ce qu’ils nous apprennent…

Classé dans : Entre nous,Les grands principes — joy369 @ 12 h 55 min

Il y a des mots, des phrases, qui semblent ricocher en nous comme un galet à la surface de l’eau.

Ils font « plop plop plop » et s’enfoncent de plus en plus loin en nous, réveillant parfois quelques souvenirs…

Je lis « Le bonheur en été », de Pierre Ripert, et une phrase a soudain cet effet sur moi. C’est le narrateur, un petit garçon qui raconte un été de son enfance, qui parle :

« Moi je ne m’énervais pas. Avec Coco, j’avais appris la patience ».

Coco, c’est son frère. Son frère handicapé, autiste, qui le suit partout. C’est le frère que lui confient ses parents, c’est le frère qui demande tant de soins, tant d’attentions, que l’on ne l’inscrira pas au stage de canoë-kayak dont il rêvait car il doit s’occuper de lui, c’est ce frère qu’il adore, mais c’est aussi ce frère dont il a honte aussi parfois. C’est ce frère que les gens regardent dans la rue, ou bien n’osent pas regarder. C’est ce frère « pas tout à fait fini » au sujet duquel il s’interroge tant.

Pourquoi est-il né ainsi ? Pourquoi est-ce tombé sur lui ? Est-ce qu’un jour il deviendra intelligent ? Est-ce qu’un jour il cessera de baver comme il le fait ? Est-ce qu’un jour il saura parler ? Faire ses lacets ?

Avoir parmi ses proches une personne handicapée n’est pas simple. Calamité ou bénédiction, c’est selon le point de vue de chacun.

Et j’aime la remarque de l’enfant : « J’avais appris la patience ».

Oui, car il en faut avec une personne différente, avec un enfant capable de tout à tout moment, aussi bien de rire aux éclats que de hurler.

Est-ce cela la raison de la présence sur Terre de toutes ces personnes qui sont différentes ? Nous enseigner la patience ? La douceur aussi, la capacité à apprécier Autrui malgré sa différence ?

Car si, dans ce livre, on parle d’autisme, je pourrais tout aussi bien inverser les mots pour parler de toute autre chose. Quelque chose qui vous gêne, qui vous dérange, qui n’est pas comme vous, comme moi. Votre fille punk si vous êtes BCBG, ou votre mère BCBG si vous êtes une fille punk. Qu’importe.

La patience. Et la force d’aimer. Malgré tout. Malgré nos différences.

Et que votre enfant soit autiste ou non, être parent c’est apprendre à être patient. Et aimant.

Pas toujours simple.

Mais comme à l’école, la Vie nous fera réviser la leçon tant qu’on ne l’aura pas apprise.

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Eux d’un côté, nous de l’autre ?

Créer sa vie

Il n’y a pas de famille normale

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

1 mars 2018

Decluterring : épisode 1 : la musique

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 56 min

Je ne trouve pas le mot qui me convient en français.

Decluterring.

Comment traduire cela ?

Ranger ? Enlever le bazar qui traîne et qui empoisonne nos vies ?

Non, aucun mot ne me vient (vous avez le droit d’aider ma mémoire défaillante dans les commentaires!).

Pourtant, je suis prise d’une frénésie de decluterring. Ce n’est pas une simple frénésie de rangement (et encore moins de ménage car ce n’est pas mon fort) (rires)
C’est bien du « decluterring », c’est à dire une envie de ranger « par le vide », de vider ma vie et mon foyer de tous ces objets qui traînent et que je ne vois même plus mais qui aspire mon énergie vitale.

Quelque part, n’est-ce pas ironique qu’une moitié du monde souffre de ne rien avoir et l’autre moitié souffre de trop avoir ? Ce monde est fou.

Mais c’est comme cela. Je fais partie du monde, et très exactement de la moitié qui a trop. Trop de musique sur mon ordinateur, trop de recettes découpées dans des magazines que je ne tente jamais, trop de livres prêtés/achetés/récupérés dans les boîtes à lire…

Il faut que je vide.

Marie Kondo, au secours !… (rires)

Mais dommage, j’ai rendu son livre… Tant pis, je vais me débrouiller seule.

Commençons par la musique. Des tonnes de musique sur mon ordinateur, des millions de mp3… Mais qui ne me correspondent pas, plus, du moins pas tous.

Alors je trie.

J’écoute quelques notes, et je range dans mes playlists habituelles :

  • Pour danser
  • Jazzy tout doux
  • Classique
  • Rock sympa
  • Pour avoir la pêche
  • Pour chanter
  • Pour rire
  • Pour me consoler

Et le reste ? Je jette ! Je mets à la poubelle sans ménagement et je détruis automatiquement le contenu de cette poubelle virtuelle dans un geste rageur.

Parfois le tri est simple. Quelques notes et hop ! Direct la poubelle avec un certain étonnement : « comment ai-je pu aimer un jour ce genre de bruit ? Ce n’est même pas de la musique ! »

Mais parfois… C’est moins simple… Et comme de la musique, même des mp3, c’est de l’argent, j’hésite : « Et si ça allait me manquer ? Et si j’allais être tentée de racheter ce mp3 ? »…

Alors pour m’inciter à trier, je m’imagine dans un lit d’hôpital, momie vivante sombrée dans le coma. Car j’ai déjà prévenue mon conjoint : si cela devait m’arriver, il a pour obligation de me passer mes mp3 préférés non stop. Et comme je ne pourrais pas choisir la playlist, il choisira celle qui lui plaira le jour de sa visite et partira ensuite en me laissant écouter des jours et des jours de musique.

Mon tri devient alors évident : si je suis clouée sur un lit, incapable de communiquer, aurais-je envie d’écouter cette chanson ou serais-je désespérée à l’idée de devoir l’écouter sans pouvoir en changer ?

Pour mes groupes ou chanteurs préférés, mon conjoint est tranquille ; il sait qu’il pourra partir en vacances 3 semaines et me laisser les écouter en boucle sans que j’en sois malheureuse.

Mais certaines chansons, est-ce que je les aime tant que cela ?

Vraiment ?

Si la réponse est non, je les détruis inexorablement. Mon ordinateur aussi a besoin de vide ! :-)

Et même si mon foyer ne gagne pas 1 cm carré de place, je me sens plus libre, car trier c’est choisir qui je suis, ce que j’aime, mes choix, mes goûts.

C’est me définir.

Et j’aime me définir… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Encore la méthode Konmari de Marie Kondo

La panoplie anti-déprime : écouter de la musique

La musique : chemin du bonheur !

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

25 février 2018

Le coeur fendu en deux

Classé dans : Entre nous,Les grands principes — joy369 @ 12 h 43 min

J’écris un blog sur le bonheur depuis juin 2012.

J’ai déjà écrit presque 1000 articles pour expliquer comment être heureux.

J’aborde presque tous les thèmes et j’ose parler de tous les sujets.

Y compris des relations toxiques.

Car personne ne peut être heureux s’il est englué dans une relation toxique, quelle qu’elle soit. Que ce soit votre mère ou votre conjoint(e), une personne toxique doit être éloignée. Qu’elle se soigne, qu’elle aille se faire voir avec d’autre personnes toxiques, qu’importe. Mais cela ne doit pas vous concerner.

Eloignez-vous au plus vite !…

Attention, danger !…

Même sans parler de violence physique (et pourtant elle existe), la violence psychique fait également des dégâts.

Dans un cas comme dans l’autre, fuyez !…

Faîtes-le pour vous, pour vos enfants si vous en avez, pour ces inconnus à qui votre courage servira d’exemple pour se sauver eux aussi de situations périlleuses.

Vous l’ignorez encore, mais il y a du soleil derrière les nuages et les larmes. Beaucoup de soleil.

Quand je reçois un message concernant un témoignage de toxicité, j’en ai le cœur fendu.

Fendu en deux.

Alors je prie à ma façon maladroite d’athée pour que vous trouviez le courage de faire ce qu’il faut pour retrouver votre liberté.

Les Êtres Humains ont été créés libres. Et si d’autres au cours des siècles ont cherché à les réduire en esclavage, de tous temps, ils se sont battus pour leur Liberté.

Hommes, Femmes, Noirs, Blancs, de telle religion ou de telle autre, de telle ethnie ou de telle autre, qu’importe. Nous sommes nés libres et égaux.

Et quand vous êtes pris dans les manipulations d’une personne toxique, vous n’êtes plus vraiment libre.

Alors avant toute chose il vous faut retrouver votre liberté.

Je n’exprimerai jamais assez bien le bonheur de ces femmes que je connais qui ont su se libérer de l’emprise d’un ancien mari/ conjoint voire de leur mère possessive…

Quelques rappels :

  • Nul ne peut vous réclamer votre salaire ni vous interdire de moyen de paiement
  • Nul ne doit vous contraindre à lui téléphoner quotidiennement
  • Nul ne doit vous obliger à rendre des comptes pour une raison ou une autre (sauf votre patron pendant vos horaires de travail, mais ça c’est différent) ;-)
  • Aucune violence physique n’est excusable, même pas celle contre vos enfants sous le prétexte que ce sont vos enfants
  • Si vous vous sentez mal à l’idée d’être en contact avec une personne en particulier, écoutez votre coeur et éloignez-vous-en. Et cela vaut aussi pour les « ami(e)s ».

La vie est belle, réellement.

A vous de tout faire pour que vous puissiez vous en apercevoir.

Courage !

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

« Prends les enfants et va-t-en ! »

Pourvu qu’elle fasse une fausse-couche !

Comment reconnaître une personne toxique ?

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...180
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe