Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

25 mars 2013

Lutter pour, lutter contre…

Classé dans : Les grands principes — joy369 @ 21 h 31 min

Dans la rue, une personne me tend un prospectus. Par habitude, je fais signe que je n’en veux pas (pas écologique). Mes yeux captent au passage un « NON AU… » et un « CONTRE… ». Je n’ai pas lu la suite du message et je m’en fiche. J’en sais déjà suffisamment.

Un vieux souvenir ressurgit. Un ami qui était mon meilleur ami à cette lointaine époque, à qui je me confiais dans un soir de déprime et qui me reprenait gentiment : « Non, il ne faut pas lutter contre. Il faut lutter pour. »

Lutter contre quoi ? Contre quoi je me rebellais en bonne « post-ado » de l’époque ? Aucune idée. Je ne me rappelle aucunement des détails ni de mes colères de jeune femme. Je me souviens juste de cette phrase :

« Il ne faut pas lutter contre. Il faut lutter pour. »

Et j’avoue que sur le coup, cela ne m’avait pas fait plaisir. Parce que mon ami me donnait tort et me désapprouvait. Mais c’est lui qui avait raison. Il ne faut pas lutter contre. Mais lutter pour une cause.

Lutter contre la guerre ou lutter pour la paix ?

« Lutter pour » a une connotation positive. « Lutter pour » draine des forces, des énergies constructives. « Lutter contre »… Non, lutter contre, c’est négatif. Et le négatif n’apporte rien.

Autre souvenir : une prise de bec avec un type qui m’avait agressée verbalement dans la rue quand j’étais étudiante et sans le sou : « Êtes-vous pour ou contre le sida? »… Pardon ? Mais est-ce que ces personnes s’écoutent parler parfois ? Comment peut-on être pour ou contre le sida ? On peut être pour ou contre une loi, une idée, un courant politique, mais pour ou contre une maladie ?…

Et le type devenait agressif car, n’ayant pas un sou, je ne comptais pas lui donner ce que je n’avais pas. Bref, un pur moment de plaisir… (rires)

Pour en revenir au sujet de cet article, je reste persuadée que mon ami avait raison : on ne lutte bien que quand on lutte pour, et non pas contre. Pour la liberté, pour le bonheur, pour la liberté d’être heureux par exemple. ;-)

Amicalement,

Joy

23 mars 2013

Le secret du bonheur : une bonne estime de soi

Classé dans : Les grands principes — joy369 @ 19 h 34 min

Voilà, c’est dit : le secret du bonheur est basé sur une bonne estime de soi.

Et pourquoi certains ont une bonne estime de soi et d’autres non ?

Le psychosociologue Gilles Azzopardi indique que notre estime de nous-mêmes provient de nos succès. Plus nous réussissons, plus notre estime augmente. Mais il indique surtout que : « Ce qui fait la différence : le regard des parents. On peut se révéler peu doué dans le maniement de la cuiller, mais si les parents encouragent les efforts, l’estime de soi est intacte. A l’inverse, on peut nouer ses lacets en trois coups de cuillère à pot, mais si les parents critiquent le résultat, l’estime de soi est mise à mal. »

Donc parents, vous savez ce qu’il vous reste à faire… ;-)

Et pour les adultes qui ont été des enfants critiqués, désapprouvés par leurs parents ?…

J’aurais tendance à penser qu’il faut surtout éviter le piège de la victimisation genre « c’est la faute à mes parents, je suis comme cela et tant pis pour moi ». Il n’y a rien de pire. C’est nous les adultes maintenant. A nous de nous prendre en main. Et là où d’autres adultes ont peut-être failli (mais savaient-ils seulement élever des enfants, avaient-ils eu d’autres modèles ?), nous réussirons.

Première étape : repérer quand nous nous flagellons. « Qu’est-ce que je suis bête ! » « Quel(le) idiot(e) je fais ! ». STOP !… Il faut arrêter ce langage. Nous, nous ne sommes pas bêtes ni idiots. Nous sommes faillibles, comme des humains que nous sommes. La perfection n’existe pas. Pour se surveiller, il est possible d’utiliser un élastique sous forme de bracelet. A chaque pensée négative, clac !… Le faire claquer sur le poignet, les masochistes apprécieront. (rires)

Deuxième étape : l’auto-suggestion. Afficher des pancartes partout où vos yeux se posent avec les messages à imprimer dans votre cervelle. A vous de choisir le texte selon votre cas, en privilégiant les phrases positives. « Je suis quelqu’un de valeur ». « Je réussirai à devenir… » « Mes parents m’aiment », etc.

Et ensuite ? Continuer dans ce processus d’apprentissage. S’autoriser ce qu’on s’interdisait, faire sauter les contraintes de notre éducation, sans porter tort ni à Autrui ni à soi-même, bien entendu.

S’offrir des cadeaux, oser se lancer dans telle nouvelle activité, rencontrer des personnes agréables, et aussi, chose très importante : apprendre à se libérer des personnes négatives qui nous pourrissent la vie.

Vaste sujet sur lequel je souhaite écrire au moins un article… ;-)

En attendant, je ne veux plus entendre des phrases négatives sur soi-même !… Et que diront vos détracteurs si vous vous auto-critiquez ? Pensez un peu à eux, les pauvres… (rires)

Plus sérieusement, et j’insiste : augmenter son estime de soi commence par là. Il faut surveiller continuellement vos propres pensées. Nous sommes ce que nous pensons. Si nous pensons des choses atroces de nous-même, nous sommes nous-même notre pire ennemi.

Et si nous sommes indulgents et aimants envers nous-même (via nos pensées), nous pouvons devenir notre meilleur ami. :-)

Il n’y a pas plus simple : il suffit de contrôler nos pensées.

Et de s’assumer. :-)

Amicalement,

Joy

20 mars 2013

Je me réjouis de…

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 21 h 54 min

Youpi youpi youpi ! :-)

Fiesta en vue et je m’en réjouis !… :-)

Et même si la fête se passe mal et même si le ciel nous tombe sur la tête, aucune importance, pour le moment, je suis dans l’anticipation du plaisir à venir… :-)

Alors youpi youpi youpi ! :-)

Bon, plus sérieusement, voici un petit jeu agréable : essayez d’utiliser l’expression « Je me réjouis de… » le plus souvent possible dans une journée.

Cette phrase positive vous incite à réfléchir à ce qui va bien dans votre vie, ce qui déclenche forcément un bien-être. (« Tiens, finalement ma vie est plutôt chouette ») Et surtout, la répétition entraîne votre cerveau à « penser positivement ». Mieux, si vous avez le courage de prononcer à voix haute cette phrase, vous deviendrez un distributeur de rayons de soleil ambulant ! ;-)

J’envoie parfois des emails juste pour dire à mon interlocuteur que je me réjouis d’avance à l’idée de le voir. Et je le pense, évidemment ! :-)

Car, soyons honnête, il y a chaque jour de multiples occasions de se réjouir. Mais par habitude, par paresse, nous ne nous réjouissons plus de ce qui nous semble naturel. C’est un tort.

Il y a tant de possibilités :

Je me réjouis d’être vivante aujourd’hui encore…

Je me réjouis de connaître tant de personnes fabuleuses…

Je me réjouis d’avoir un toit au-dessus de ma tête…

Je me réjouis d’avoir de quoi manger aujourd’hui…

Je me réjouis de revoir tel(le) ami(e) prochainement…

Je me réjouis d’avoir des parents…

Je me réjouis d’avoir des enfants…

Je me réjouis d’être en bonne santé…

Je me réjouis de l’arrivée prochaine des beaux jours…

Je me réjouis d’être tel(le) que je suis… ;-)

Etc.

Autant de « fêtes » dont il faut profiter…

Et même l’élément le plus basique peut déclencher des réjouissances : « Youpi, il restait une baguette de pain dans la boulangerie ! » ;-)

Après tout, vous râleriez si vous n’aviez pas eu cette fameuse baguette de pain, non?

Alors, au lieu de râler parce que telle chose ne convient pas dans votre vie, réjouissez-vous de tout ce qui va bien. :-)

Cela ne changera rien aux événements extérieurs (s’il n’y a plus de pain, il n’y a plus de pain) mais cela modifiera totalement votre façon de voir les choses. Et cela renforcera votre confiance dans la vie, votre confiance dans votre vie.

Je sais que certains pourraient trouver cela « un peu bête », de se réjouir ainsi de tout, mais si vous saviez combien c’est agréable de prendre le contrepied de tout le monde ! (rires)

Sourire d’un grand et franc sourire quand tout le monde autour fait la grimace… ;-)

Danser sous la pluie au lieu de ronchonner parce que « forcément aujourd’hui il pleut et j’ai oublié mon parapluie »… (rires)

Ce petit jeu est une vraie drogue. Rechercher quoiqu’il arrive des occasions de se réjouir est un vrai challenge parfois. Mais c’est ça qui est drôle !…

Allez, hop, essayez rien qu’une journée, vous allez adorer et moi, je m’en réjouis d’avance ! ;-)

Amicalement,

Joy

1...167168169170171...178
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe