Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

30 avril 2018

Ce que pensent les autres

Classé dans : Les grands principes — joy369 @ 12 h 25 min

Je me promène sur Pinterest et je tombe sur cette citation qui me fait réfléchir :

« Quand tu te fous vraiment de ce que les gens pensent de toi, c’est que tu as atteint un degré dangereusement génial de liberté »

Est-ce cela ?

Est-cela la clé du bonheur que je recherche depuis des années pour vous l’offrir, à vous qui me lisez ?

Depuis juin 2012 j’explore des pistes pour vous expliquer pourquoi je suis heureuse, pour vous permettre de l’être à votre tour. Serait-ce cela l’explication ? Cette géniale liberté qui me caractérise ? Ce « je-m’en-foustisme » aigü qui fait que j’évite de m’inquiéter et de m’angoisser ? Cette absence de culpabilité qui fait tant rire mes copines ?

Je n’en sais rien.

Mais c’est vrai que la liberté aide énormément au bonheur. C’est d’ailleurs pourquoi je milite pour la liberté de tous et de toutes, quelque soit leur sexe, leur couleur de peau, leur orientation sexuelle, leur lieu de naissance et leur âge.

Comment être heureux si on est opprimé ?

Et comment être heureux si on opprime quelqu’un ?

Que ce soit un prestataire de service, un conjoint, un enfant ou un inconnu ?

Et c’est aussi vrai qu’il est bien plus facile d’être heureux quand on se moque du quand dira-t-on. Car on agit alors comme on le sent. Pas comme on pense que d’autres souhaiteraient qu’on agisse. Ce qui est d’ailleurs toujours biaisé car on n’est pas dans la tête de l’autre.

Une autre citation Pinterest complète la première :

« Doing what you like is freedom, liking what you do is hapiness »

Ce qui pourrait se traduire par « Faire ce que tu aimes, c’est la liberté, aimer ce que tu fais, c’est le bonheur ».

J’en conclurais donc que la liberté est la première marche vers le bonheur, mais ensuite il reste toujours le fameux état d’esprit dont je vous ai déjà parlé.

Car certains sont libres mais ne sont pas heureux pour autant.

Pourtant, quand on est libre, on peut plus facilement choisir de faire ce qu’on aime. A nous d’avoir l’intelligence ensuite d’aimer ce que nous faisons.

Et d’aimer ce que nous faisons de notre vie, par exemple. :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Se moquer du qu’en dira-t-on, quel bonheur !

Portrait : la Fillyjonk

Les enfants : ces philosophes de la joie

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

25 avril 2018

Principes pour une vie heureuse

Classé dans : Les grands principes,Mes listes — joy369 @ 12 h 27 min

Essayons de lister ici les principes à suivre si on veut vivre heureux (toute contribution est la bienvenue, je suis sûre que vous avez plein d’idées et que je vais oublier plein d’éléments, aussi n’hésitez pas à ajouter des commentaires, que je rajouterai dans ce listing).

Voyons donc cette liste de principes pour une vie heureuse :

  • S’aimer soi-même, tel(le) qu’on est
  • Rédiger la liste des 10 objectifs de notre Vie
  • Apprendre à changer son état d’esprit
  • Se respecter et respecter Autrui
  • Apprendre à tourner nos pensées de façon à ce qu’elles soient positives et qu’elles imaginent le succès
  • Vivre comme si la Vie était parfaite…
  • … et agir peu à peu pour la rendre parfaite (Faîtes votre part, petits colibris!) ;-)
  • Apprendre à ne plus se plaindre ni râler
  • Choisir avec soin notre partenaire de vie
  • Vivre sa vie en respectant Autrui…
  • … mais vivre sa vie sans s’inquiéter de ce que les Autres peuvent bien en penser
  • Ecouter les conseils des personnes bienveillantes de notre entourage
  • Ne pas écouter les conseils et autres « bonnes affaires » des inconnus au téléphone
  • Apprendre à gérer le stress (merci, Dale Carnegie !) :-)
  • Essayer de se rendre utile aux autres, meilleur moyen d’être heureux soi-même
  • Toujours rechercher à exprimer l’amour, que ce soit de l’amitié, de l’amour-passion, de la gentillesse, de l’amour-humanité…
  • L’argent n’est pas un but en soi, mais savoir le gérer pour ne pas qu’il fasse défaut est une qualité intéressante
  • Quoiqu’on cherche à nous faire acheter, nous n’avons finalement pas tant de besoins matériels que cela.
  • Essayer de fréquenter des enfants, ce sont des philosophes de la Joie, et d’excellents professeurs.
  • Etudier les Expériences de Mort Imminente et s’ouvrir à la spiritualité si on est englué dans la peur de la Mort.
  • Apprendre à se faire des amis
  • Couper les ponts avec les personnes toxiques
  • S’ouvrir aux Autres et écouter leur histoire personnelle pour s’apercevoir que, souvent, nous avons beaucoup de chance…
  • Lire les quelques livres indispensables sur le développement personnel
  • Lire et relire les articles de ce blog sur le Bonheur ! ;-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Les enfants, ces philosophes de la joie

Réussir son mariage : le secret

La liste de John Gray

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

20 avril 2018

Couple : les disputes ne sont pas obligatoires

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 10 min

Nouvelle collègue ; nous faisons connaissance.

Elle est franche, entière, authentique et au fur et à mesure de la conversation, je m’étonne à quel point j’ai la sensation d’être face à un miroir. Mais j’ai appris à sourire de ces facéties du destin aussi j’accepte avec sérénité de me retrouver face à mon double.

Mon double ?

Pas totalement.

Car la voici qui se met à me parler de sa vie amoureuse (en s’étonnant elle-même, la retenue incarnée, de se livrer ainsi, mais là encore je ne suis pas étonnée : tout le monde me raconte sa vie intime, ses secrets douloureux et ses bonheurs les plus intenses. Et j’adore cela, j’adore leur franchise, j’adore qu’on baisse les barrières avec moi et je me sens honorée de cette confiance que je m’attache à ne jamais trahir).

Bref, elle me raconte sa relation avec son conjoint et là, nos caractères divergent.

Car elle se dit colérique (comme moi), et son conjoint boudeur (comme le mien), sauf que les disputes se répètent dans leur couple, sont d’une grande violence verbale d’un côté et d’un long silence sur plusieurs jours de l’autre.

Je suis étonnée. Je n’ai jamais compris pourquoi certains se gargarisent d’être un couple qui se dispute car c’est, selon leur schéma de penser, « normal dans un couple ».

Désolée, je ne suis pas d’accord.

Un couple qui tient, et j’avais décrit dans un autre article le « love-lab » qui l’avait scientifiquement prouvé, c’est un couple dans lequel il y a un fort respect mutuel.

Or, si vous êtes en conflit perpétuel avec moi, je vous préviens que je ne me sentirais pas vraiment respectée, voire pas du tout. Et comme cela ne me plairait pas et que je n’y trouverais pas mon bonheur, je prendrais mes petites affaires et je m’en irais.

Tout simplement.

Car le respect, ce n’est pas passer sa colère sur l’autre ni bouder sans expliquer pourquoi on boude.

Si une dispute explose au niveau d’un couple, c’est souvent sur le partage des tâches. C’est l’exemple que j’utilise avec cette nouvelle collègue pour lui expliquer mon point de vue. Et je lui explique : si j’ai la sensation d’en faire plus que mon conjoint et que je sens la rancoeur monter en moi, je lui en parle avant que cela explose. Calmement. Je ne nie pas ce qu’il fait. Je n’utilise pas de grands mots (« Tu fais rien et je fais tout »), je reste factuelle mais je lui exprime ce sentiment négatif qui monte en moi. Or, mon conjoint étant d’une grande intelligence émotionnelle, il ne cherche pas à se justifier. Parfois il m’informe de tout ce qu’il a fait pour notre foyer (et dont parfois je ne me suis pas rendue compte, concentrée sur mes propres tâches), mais généralement il finit par me remercier d’avoir communiqué et me propose de me reposer, m’indiquant alors faire telle et telle chose lui et non pas moi.

Bref, il prend conscience que je sature et réagit intelligemment.

Réagir ainsi n’est pas forcément inné. Mais cela s’apprend.

Cela apporte tant de sérénité au sein d’un couple, que cela vaut vraiment le coup d’essayer !… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Disputes en voiture

Les disputes, un passage obligé ?

Pourquoi certains couples tiennent ?

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...181
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe