Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

15 août 2019

Eckhart Tollé, la méditation et moi

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 00 min

Je lis beaucoup.

Vraiment beaucoup.

Beaucoup et de tout.

Vraiment de tout (d’ailleurs j’ai en tête un article suite à un passage d’un livre de Nadine de Rotshild… ;-) ).

J’ai donc aussi lu deux livres d’Eckhart Tollé. J’avais beaucoup apprécié « Le pouvoir du moment présent » mais cette lecture est plutôt indigeste pour les non-initiés. On va dire qu’il se lit tout doucement, le temps de bien digérer ce qu’il écrit. Et là je lis « Nouvelle Terre », qui se lit un tout petit peu plus facilement mais guère plus.

Pareil, je ne conseille pas ce livre à tout le monde, mais il est intéressant. Je ne suis pas bien sûre de tout comprendre, mais cela me fait du bien de me heurter à mes limites intellectuelles (rires). Si vous lisez ce blog, vous devez déjà savoir que je ne milite pas pour la perfection. Être parfait étant rarement compatible avec « pétiller de bonheur ». (rires)

D’ailleurs, n’étant absolument pas parfaite, vous avez dû lire de-ci de-là que je suis également une bille notoire en termes de méditation. J’essaie parfois mais rien n’y fait, je me juge incompétente sur le sujet.

Mais heureusement pour moi, Eckhart Tollé me propose une solution. Alors attention, il ne me semble pas qu’il décrit sa méthode comme une méthode de « méditation ». Il dit simplement que cela fait du bien. Surtout sur la longueur, dans la durée dans le sens « au bout d’un an vous verrez vraiment les effets ». Il parle de « faire de l’espace » mais dans ce qu’il décrit, cela correspond bien à ce que j’ai compris de la méditation : ne pas penser à quelque chose en particulier, bloquer notre flux de pensées. C’est pour cela que j’associe le tout dans cet article : Eckhart Tollé et la méditation. :-)

Et que dit-il ? De prendre le temps, plusieurs fois par jours, dès qu’on y pense, de nous focaliser sur notre respiration. Respiration la plus profonde et longue possible (cela, c’est moi qui l’ajoute). Respiration en 4 temps (idem, c’est moi qui ajoute) : inspiration, arrêt, expiration, arrêt.

Et Eckhart Tollé nous dit que, à répéter cela 2-3 fois plusieurs fois par jour nous fera immensément de bien « au bout d’un an ».

Alors même si je ne me rappelle pas d’avoir lu le mot « méditation », je me dis que cela y ressemble et que pour une « nulle en méditation » comme moi, la méthode d’E.Tollé me semble bien plus accessible, plus facile, plus compréhensible.

D’ailleurs en y songeant, c’est déjà quelque chose que je fais fréquemment, ces « arrêts sur image ». A ne penser à rien (souvent une tasse de boisson chaude à la main). Juste à me sentir bien. Parfaitement bien. :-)

C’est peut-être cela le secret de la sérénité que je ressens au quotidien et que j’appelle « Bonheur » ? :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Nous sommes nos pensées

Se focaliser sur l’instant présent

Le vrai ennemi c’est soi (et nos pensées destructrices)

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

30 juillet 2019

Happy Snoopy !

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 39 min

Quand j’étais plus petite, je n’aimais pas trop la bande dessinée « Peanuts ». Je pense que je ne comprenais pas tout. Ce n’est donc qu’une fois adulte que j’ai re-découvert le monde de Snoopy et Charlie Brown.

Et d’ailleurs j’ai adoré le dessin animé qui est sorti il y a quelques années. :-)

C’est donc très naturellement que j’ai emprunté à ma bibliothèque préférée une BD de Snoopy (en anglais car autant joindre l’utile à l’agréable et réviser un peu mon « english vocabulary »)…

J’ouvre une page au hasard et je trouve dans la première case un Snoopy sautillant de joie, un grand sourire sur le museau. (Snoopy est un chien).

Dans la 2e case arrive Lucy qui lui dit « Tu ne serais pas aussi heureux si tu avais connaissance de tous les problèmes de par le monde ».

En 3e case, Snoopy lui répond « Ne me le dis pas, je ne veux pas savoir… »

Et en 4e case il sautille de plus belle (bon, dans les faits, il n’a jamais arrêté de sautiller, mais là son sourire est encore plus large) et il se dit « Je suis outrageusement heureux dans ma stupidité ! »…

Soit, dans le texte en anglais : « I’m outrageously happy in my stupidity ! »…

J’adore ! J’adore j’adore j’adore et je me retrouve tellement dans Snoopy. Bon, même si je me renseigne un minimum sur l’état du monde… Mais je ne passe pas mon temps libre à l’affût des mauvaises nouvelles, à me repaître de chaînes de télévision qui passent et repassent du sensationnel pour mieux vendre leurs annonces publicitaires…

Du glauque, encore du glauque et toujours du glauque !!!

Mais non ! Stop !…

Coupez votre poste de télé, arrêtez de regarder encore et toujours les mauvaises nouvelles !…

Il y en a des bonnes aussi. Mais la nature humaine fait qu’on ne s’y attarde pas.

Nous avons tort.

Nous devrions au contraire prendre plaisir à partager nos bonnes nouvelles et oublier un peu les mauvaises.

Si je dis « Je suis heureuse », cela ne présume pas que je veux que tous les autres soient malheureux. Au contraire. Alors cessons notre jalousie sous-jacente et soyons heureux du bonheur des autres. Et cessons de nous gaver d’atrocités et de violences que l’on nous communique.

Quitte à devenir des Snoopy : ignorants… mais tellement heureux ! :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

« Ne me parle pas de maladie »

« N’en parlons plus ! »

Jalousie et envie

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

20 juillet 2019

« Ne crie pas avant d’avoir mal ! »

Classé dans : Cas pratique,Entre nous,Les grands principes — joy369 @ 12 h 13 min

« Ne crie pas avant d’avoir mal ! » est l’une de mes expressions favorites. Je la sors tellement fréquemment et sans m’en rendre compte que désormais mon conjoint l’utilise souvent. Et souvent il me la sort à moi… et avec raison.

C’est vrai que j’ai parfois tendance à râler et à me plaindre à l’avance d’une situation qui n’a pas encore eu lieu et que je suppose contraire à ce que je voudrais. Bref, je râle. Ce n’est pas bien et si vous devez suivre mon exemple pour devenir heureux, ne suivez pas cet exemple-là!… (rires)

Un matin, j’ai lancé une machine car mon conjoint m’a fait remarqué que « le panier à linge était plein ». Alors n’imaginez pas que dans notre couple, je suis l’esclave qui fait tout, ce n’est pas du tout le cas et souvent c’est plutôt lui qui lance les machines à la maison, mais ce jour-là, c’était moi.

Or, en vidant le panier à linge dans la machine à laver, je découvre qu’il y a du linge quotidien… et une housse de couette. Or, je déteste mélanger dans une même lessive ces deux sortes de vêtements. Parce que je déteste ressortir les chaussettes en boules et autres vêtements froissés, coincés au fond de la housse de couette… (Vous avez vu, ma vie est terrible, non? (rires))

Bref, me voici déjà en train de râler : « Ah la la ! Ca va être galère ! Pourquoi il n’a pas mis les draps à part pour qu’on fasse une lessive à part plutôt que d’avoir tout mélangé ? Je vais encore galérer pour étendre le linge ! J’espère que c’est lui qui va l’étendre parce que là ça me saoûle à l’avance ! » (etc etc)

J’aurais pu continuer mes jérémiades mentales longtemps sauf que cette petite phrase s’est insinuée en moi : « Ne crie pas avant d’avoir mal ! »

C’est vrai quoi. Après tout, qui me dit que le linge va réellement s’entortiller dans la housse de couette ? Et qui me dit qu’entre nous deux c’est moi qui étendrait ce linge ?… Pourquoi râler ainsi et me gâcher quelques précieuses minutes de ma vie alors que pour le moment tout va bien ?

Alors j’ai souri et j’ai repris le cours de ma vie.

Paisiblement.

Apprendre à être heureux, cela commence aussi par l’apprentissage de petits réflexes à tout moment, même quand on lance une machine : apprendre à se concentrer sur le moment présent et stopper nos pensées inutiles et négatives.

Tout simplement.

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

« Mais tu ne râlais plus »

Ginny’s kitchen

Comment gâcher sa vie ?

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...193
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe