Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

15 août 2017

Suggestions et remontrances

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 23 min

Je parcours un très beau livre encyclopédique sur « la Chine et les Chinois », éditions Milan jeunesse, et un chapitre me fait sourire. Je cite :

« Les mandarins ont le devoir de faire des suggestions et des remontrances à l’empereur afin qu’il corrige ses erreurs. Loin d’être un acte de rébellion, c’est un signe de loyauté et d’obéissance… Et pourtant, le mandarin risque parfois de se faire couper la tête, selon l’humeur du souverain… »

Cet extrait me fait sourire car ce genre de choses arrive également en dehors de la Chine ancienne. Aujourd’hui encore, certains employés motivés se sentent suffisamment concernés et en confiance pour faire des suggestions (rarement des remontrances) à leur supérieur hiérarchique…

…et aujourd’hui encore, selon l’humeur de ce dernier, l’employé(e) est bien reçu(e)… ou non. ;-)

Autant le savoir !…

Le décalage est d’autant plus important entre les générations me semble-t-il. La génération des baby-boomers, éduquée à l’ancienne, avant la liberté de ton de Mai 1968, est habituée à « Marche et tais-toi ! »… Rares sont les chefs de cette génération assez intelligents pour supporter la critique positive de la part de leur entourage.

Or, il me semble que la génération Y est plus encline à n’avoir envie de travailler que si elle croit en ce qu’elle fait… Et c’est pourquoi elle participe, cherche à améliorer, à aider… Elle ne se contente pas d’obéir. Elle est même prête à désobéir si les ordres lui paraissent inadéquats.

Je ne dis pas que c’est mal, je ne dis pas que c’est bien, je ne juge pas.

Je pense juste qu’il serait intéressant d’enseigner à tous comment travailler avec les autres. Et de prévenir les plus jeunes que, comme les mandarins de l’époque, faire des suggestions et des remontrances à leur chef risque de se faire… à leurs risques et périls… ;-)

Parfois il est préférable de prendre le risque de perdre son travail pour travailler sereinement, parfois non.

Cela dépend de chaque situation.

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Jugements professionnels

Jour vert et jour rouge

Une question d’attitudes

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

27 juillet 2017

Un tableau

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 22 min

Je ne suis pas chez moi.

Le tableau derrière moi me gêne.

Un paysage glauque, des personnages tristes. De quoi mettre la frousse.

Je repense à mon foyer, à ce lumineux tableau, offert par mon cher et tendre, qui foisonne de couleurs et de gaieté. Un tableau qui rend heureux, un tableau naïf qui ensorcelle dans des méandres de détails magnifiques. Un arc-en-ciel de joie.

Ce tableau, je l’aime énormément, et à chaque fois que mon regard se pose sur lui, je savoure intérieurement toute cette beauté qui m’est offerte.

J’aime la personne qui me l’a offerte, j’aime ce type de peinture, j’aime la gaieté qu’il renferme.

C’est un tableau festif, un tableau qui me plonge dans la jungle, un tableau qui évoque à la fois les mille et un petits bruits de l’Amazonie avec, en arrière fond, un peu de samba brésilienne.

Ce tableau est aux antipodes de celui qui est derrière moi, avec ces personnages sombres qui semblent jeter des regards accusateurs, comme si être heureux était interdit.

Dans un livre sur le Feng-Shui que j’avais lu, un passage était indiqué au sujet des tableaux. J’avais été surprise de découvrir que, dans cette méthode ancienne, il était clairement indiqué que des peintures tristes rendaient triste et des peintures gaies rendaient gai.

Cela me paraît tellement élémentaire. :-)

Un tableau reflète notre état d’âme et peut aussi nous influencer.

Je me souviens de chambres d’hôtel dans lesquelles je me sentais mal à l’aise à cause d’un unique tableau.

Nous les humains sommes influençables.

Alors autant nous entourer de gaieté et de joie ! :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Et le bonheur vous rattrapera

Scruter chaque détail d’un tableau naïf

Une révélation (1)

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

16 juillet 2017

La vie des autres

Classé dans : Entre nous,Lectures conseillées — joy369 @ 12 h 25 min

Anne Fine…

J’adore cet auteur.

Je l’ai découverte dans la section « Enfants » de la bibliothèque il y a des années ; ses livres ne m’ont jamais déçue.

Aussi, quand j’ai choisi « Blood Family » parmi les rayons, je n’ai pas douté une seconde que j’allais adorer cette lecture.

Et en effet, j’ai adoré ce livre.

Sauf que l’étiquette « Ado » collée par des bibliothécaires consciencieux n’était pas anodine : ce n’est pas un livre pour enfants.

C’est un livre qui parle d’un enfant.

D’un enfant séquestré avec sa mère par un tyran alcoolique, compagnon de sa mère.

D’un enfant qui a vécu les 7 premières années de sa vie comme un sauvage, sans aller à l’école, sans sortir du sordide appartement, sans voir la lumière du jour.

Et ce livre raconte comment évolue cet enfant en grandissant. Son sauvetage par des policiers, suite à la dénonciation d’une voisine bienveillante, son apprentissage de la vie normale, ses passages successifs dans des familles d’accueil…

L’écriture d’Anne Fine est subtile, à la fois précise et fine. Certains passages sont durs car on devine ce qui n’est pas écrit et, même si les personnages de ce roman sont fictifs, on se doute bien que cela reflète une terrible réalité pour d’autres enfants.

Mais, même si, sans être ni glauque ni morbide, le thème est tragique, cette lecture m’a plue. Infiniment. Et je conseille cette lecture à tous les adultes. Encore une fois, ce n’est pas une lecture qui « rend heureux », mais c’est une lecture qui augmente notre empathie.

En ouvrant nos yeux sur la vie de certains autres, cela nous permet d’être plus  compatissants, moins intransigeants.

J’espère que je saurais conserver une certaine empathie envers ceux et celles qui ont eu moins de chance que moi, toute ma vie durant. A la lecture de ce chef d’œuvre, je réalise combien mon enfance a été belle, même si loin d’être parfaite. Même si je m’en souviens comme des années de peur, à la merci des adultes, je n’ai pas, contrairement au héros de ce roman, vécu dans une véritable terreur. Ma vie n’était pas en danger. Or, d’autres subissent des épreuves terribles.

Et qui sait si nous saurions faire mieux qu’eux avec un tel passé à porter ?

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

« Cause toujours… »

A-t-on besoin d’être aimés pour devenir intelligents ?

Les agressifs ? Non merci

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...62
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe