Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

15 janvier 2018

« La mode, c’est moi qui la crée ! »

Classé dans : Cas pratique,Entre nous — joy369 @ 12 h 55 min

Cette dame et moi faisons connaissance.

Très rapidement, sans que je me rappelle bien comment la conversation aborde ce sujet, nous parlons économies et elle me dit soudain :

« Mais, vous n’êtes pas dans le système de consommation ? »

Ben… Non…

Je réfléchis rapidement. C’est vrai, après tout, j’achète quoi au juste ?

Ben pas grand chose. De quoi manger principalement, et encore, je cuisine beaucoup moi-même alors j’achète de la nourriture non-préparée, ce qui revient moins cher.

Elle me dit alors :

« Et les fringues alors ? »

Je lui réponds que non, je n’en achète pas ou très peu. Après tout, étant adulte, il y a fort longtemps que je ne grandis plus.

Elle ouvre de grands yeux ronds : « Et la mode alors ? »

Sa remarque me fait sourire : suis-je démodée ? Je ne le sais pas et je m’en moque bien. « Suivre la mode » est un concept qui m’a toujours fait rire. Bien que forcément influencée un peu par ce qui se vend, ce que je vois dans la rue ou sur mes proches, je ne me sens pas victime de la mode, mais alors pas du tout. C’est pourquoi, moitié par provocation, moitié par amusement, je lui réponds :

« La mode, c’est moi qui la crée ! »

Ce n’est pas tout à fait vrai, ne m’imaginez pas dans l’univers du « Diable s’habille en Prada »… (rires)

Mais c’est vrai que je m’en moque comme d’une guigne, de ce que la Mode dit. Je ne parcours pas les magazines et ne traîne pas dans les magasins. Je n’en ai ni l’envie ni le temps. Et ne me parlez pas de mettre tel ou tel vêtement sous le prétexte qu’il est à la mode. Je ne mets que des vêtements qui me vont, point à la ligne.

Comment savoir ce qui nous va, me direz-vous ? Il suffit de se regarder dans un miroir sans complaisance ni dureté particulière. Et pour s’aider, il n’est pas interdit de jeter un œil à un livre de relooking.

Autre solution : ouvrez vos armoires et scrutez le contenu : il y a de fortes chances que vos habits préférés soient justement ceux qui vous vont le mieux, ceux que vous conservez malgré les années…

Alors oui, même s’il y a une part de provocation dans l’adage, je le répète : « La mode ? C’est moi qui la crée ! » ;-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Soignez votre image !

Éviter les problèmes financiers

Mon rituel « Bonheur » du matin

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

1 janvier 2018

Comme un chien

Classé dans : Cas pratique,Entre nous — joy369 @ 12 h 31 min

Voilà ! C’est le 1er janvier !

Bonne année à tous ! Tous mes vœux de bonheur etc ! :-)

Et qu’en est-il des résolutions ?

Moi cette année j’ai choisi : je veux être « comme un chien » !…

(Rires)

J’adore la provocation ! (rires)

Oui, car je sais bien qu’en français cette expression est plutôt négative, voire carrément péjorative.

On l’associe souvent avec le verbe « trimer ». Exemple : « J’ai trimé comme un chien ! » Ou encore : « Il m’a traité comme un chien »…

Et c’est vrai que nous, les humains, ne sommes pas toujours très Humains avec les chiens…

Mais et l’inverse ? Visualisez l’accueil qu’un chien offre à son maître ? Jour après jour ?

Bon, à condition que ce soit un gentil maître, évidemment. Mais imaginez cet accueil : le chien est heureux, fou de joie, et il déverse cette joie sur son maître. Sans aucune retenue. Il bondit, il jappe, il sautille de joie…

Le chien montre tellement sa joie qu’il fait plaisir à observer. Nous avons envie de partager son bonheur. S’il savait rire, son rire serait communicatif.

Voilà, c’est ça ma résolution.

Je veux progresser jour après jour pour savoir accueillir tout être humain dans cette exubérance de joie.

Je veux être capable, juste par mon accueil, de faire comprendre à tout un chacun qu’il n’y a pas plus précieux que lui sur cette planète, que sa vie m’est capitale, qu’il joue un rôle important sur cette Terre.

Et ce n’est pas du chiqué. Je ne veux pas « faire semblant ». Je veux vraiment ressentir cela et le lui faire ressentir.

Pourtant, croyez-moi, ce n’est pas gagné. Car j’ai été élevée dans la mentalité de ceux qui vivent dans un petit village aussi étriqué que leur ouverture sur le monde : dans la paranoïa et la peur. L’Autre est forcément méchant et il veut forcément me faire du mal…

Avec une telle vision, c’est vrai qu’on échappe bien à quelques soucis… mais on a du mal à gagner la sympathie. (Rires)

Alors j’apprends, peu à peu, j’apprends à limiter ma peur de l’autre pour essayer au contraire de l’accueillir dans la joie. J’apprends à ne plus limiter mon enthousiasme au nom de la politesse et à exprimer ma joie naturelle en revoyant des personnes que j’aime.

Je le fais déjà avec quelques amis. Ma résolution est d’augmenter peu à peu le nombre de personnes que j’accueille avec joie et exubérance… comme le ferait un chien…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Bonnes et heureuses décisions !

Changement d’année…

Chic ! Une bonne résolution

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

25 décembre 2017

Un super cadeau de Noël…

Classé dans : Cas pratique — joy369 @ 12 h 35 min

Cette année, j’ai choisi le cadeau de Noël que je voulais.

Bon, à vrai dire, je choisis chaque année car j’ai horreur du gaspillage et du côté « achetons pour acheter ».

Mais là, j’avais une demande spéciale. Une demande spéciale qui ne coûtait pas un centime et qui me fait très très plaisir…

Vous vous demandez ce que c’est ?

Très simple : quelques mots d’amour.

Mais pas pour moi. Pour une autre personne que moi.

C’est assez facile à faire et c’est très gratifiant donc c’est vraiment un super cadeau de Noël.

Je vous explique : si vous avez dans votre entourage deux personnes qui sont en conflit perpétuel. Mais un conflit larvé, ou sous-jacent, ou pas vraiment un conflit mais juste l’un des deux qui se sent mal-aimé. C’est assez fréquent dans les familles. Celui qui se sent « vilain petit canard », celui qui ne pense pas avoir été désiré.

Cela peut être totalement faux, mais ce sont des croyances personnelles qui font mal à celui qui se sent peu ou mal aimé.

Bref, vous avez deux personnes. Je vais leur donner des noms histoire de simplifier mes propos. Disons que Gustave se sent mal aimé par Gaston. Gaston peut être son père, son grand-père, son frère, qu’importe. Gustave est en conflit larvé avec Gaston. Il ne l’exprime peut-être pas clairement mais il agresse souvent Gaston pour des futilités, pas tant pour les futilités en soi mais tout simplement parce qu’il reproche à Gaston de ne pas l’aimer.

Sauf que vous, vous êtes en dehors de ce duo, et qu’avec votre recul, vous savez parfaitement que Gaston aime Gustave. Sauf que peut-être ne sait-il pas l’exprimer, peut-être même « qu’à son époque / dans sa famille », dire « je t’aime » cela ne se fait pas.

Bref, c’est là que vous pouvez demander votre cadeau à Gaston.

Vous contactez Gaston discrètement et vous lui dîtes en substance : « Gaston, il y a un cadeau qui me ferait super plaisir mais seul toi peut me l’offrir. T’inquiète pas, c’est pas cher du tout. En fait c’est même gratuit en argent. Mais il y a deux conditions : la première c’est que tu ne parleras à personne de notre conversation… »

… et ensuite, quand Gaston, curiosité éveillée, vous a promis le secret, vous lui expliquez que le cadeau en question c’est qu’il dise « Je t’aime » à Gustave. C’est tout.

Pas forcément devant vous, plutôt quand ils sont seuls tous les deux d’ailleurs. En privé.

Mais Gaston doit vous promettre de le faire.

C’est son cadeau pour vous.

Un super cadeau… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Qui est vraiment riche ?

Entre Noël et Jour de l’An

Le plus beau cadeau de Noël…

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12345...212
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe