Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

30 avril 2020

La peur de la mort

Classé dans : Entre nous,Les grands principes — joy369 @ 12 h 57 min

Plus de 220 000 morts dues à un coranovirus en ce moment dans le monde, et ce n’est qu’un chiffre provisoire. Le nombre de morts aux USA a déjà dépassé le nombre de victimes américaines de la guerre du Vietnam qui les a tant traumatisés.

Dans ce contexte, et c’est bien normal, nombre d’entre nous sommes confrontés à la peur de la mort. De notre mort ou bien de celle de nos proches. Que se passe-t-il après la mort ? Pourquoi meurt-on ?…

Récemment un enfant m’a interrogée à ce sujet. Hors de question de me défiler mais forcément, je n’ai pas de preuve de quoique ce soit. Alors je lui ai juste expliqué que sur la question, chacun avait une idée, qu’il était plus facile pour les personnes avec une religion ou une spiritualité d’affronter l’idée de la mort puisque dans leur croyance, la mort n’était qu’un passage et qu’il existait un monde merveilleux après la mort et qu’ils étaient persuadés de pouvoir retrouver les défunts aimés à leur propre mort.

Mais cet enfant est Français et, comme nombre de Français, il n’a pas de religion. Il est athée et donc élevé dans la croyance qu’après la mort il n’y a rien, et que rien n’est pire que la mort.

Je le comprends, j’ai été élevée ainsi moi aussi.

Et c’est une grande souffrance de vivre ainsi avec cette épée de Damoclès au-dessus de la tête (surtout en cette période troublée) et de croire qu’après la mort il n’y a rien.

Aussi je me suis contentée d’élargir sa vision de la mort, en lui parlant de tous les peuples sur cette planète qui eux, pensent qu’il existe quelque chose après la mort. J’ai bien insisté que la France est probablement le seul pays avec autant de septiques. Et que par conséquent il doit lui sembler difficile d’imaginer que la majorité des personnes sur cette planète pense qu’il y a quelque chose après la mort.

Pourtant c’est la réalité : la majorité des peuples croit que la mort n’est qu’un passage.

Alors bien sûr, la majorité ne fait pas tout, cela ne prouve en rien qu’ils ont raison.

Mais quand même, pourquoi tant de personnes s’imaginent donc que la vie continue ? D’où peut venir cette idée qui semble si saugrenue à un athée ? Des histoires de « retour d’entre les morts » comme les expériences de mort imminente, transmises de génération en génération ?

Un fond de vérité ? Quelque chose impossible (pour le moment) à prouver scientifiquement mais une réalité ?…

A chacun d’enquêter. Mais si on réfléchit, peut-être qu’il est inutile d’avoir peur de la mort… ;-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Les enfants et la mort d’Autrui

La philosophie d’Anita Moorjani

« J’ai peur de la Mort ! »

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

25 avril 2020

Les quartiers des femmes…

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 01 min

Je suis en train de lire un livre sur l’Inde de l’époque impérialiste. Je lis comment les femmes se retrouvaient enfermées dans les « quartiers de femmes », à ne pouvoir observer le monde qu’à travers un moucharabieh (paravent ajouré permettant de voir sans être vues). Elles n’avaient pas le droit de sortir et restaient là, dans leur petit monde à elles où il ne se passait pas grand chose sinon des petites querelles entre personnes enfermées…

En tant que femme, j’ai le cœur serré à l’idée de toutes ces femmes qui ont été ainsi enfermées ou celles qui continuent de l’être, que ce soit symboliquement derrière des vêtements qui les cachent. Alors oui, je sais que c’est parfois le choix de certaines d’entre elles. Mais je sais aussi que ce choix est issu d’un long conditionnement culturel. Nous sommes tous issus de notre culture. Dans ma culture on évite de se montrer nu par exemple. Mais le débat n’est pas là. C’est juste que, poursuivant ma lecture, je me suis tout à coup rendu compte du parallèle entre ces femmes et notre situation à nous, tous ceux dans le monde qui sommes confinés…

Et parmi ceux qui sont confinés il y a sûrement des hommes qui, sous couvert de religion, de jalousie ou autre, ont maintenu leurs épouses, leurs sœurs et leurs filles enfermées à la maison, ou du moins en dehors de la société.

Aussi je m’interroge : est-ce qu’ils vont tout à coup réaliser ce qu’ils leur font subir ?…

Ou est-ce que cela ne changera rien à leur vision de la femme ?

Est-ce que cette terrible crise de Covid-19 pourra avoir des conséquences au moins positives pour l’émancipation des femmes ?

Est-ce que, peut-être, des hommes dont les femmes tombent malades prendront conscience en leur absence de tout ce qu’elles doivent gérer au foyer pour que celui-ci tourne ?… Car même dans des pays où les femmes sont libres comme la France, ne nous mentons pas : ce sont bien souvent les femmes qui ont la « charge mentale » de tout organiser, de tout gérer au sein de leur foyer. Certes, il y a des hommes merveilleux, mais ils sont encore trop rares. ;-)

En attendant, je viens de le réaliser : quelque soit notre sexe, nous voici tous enfermés… dans le quartier des femmes. ;-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Frères et sœurs mais pas tout à fait

Fais-la rire !

Sultana

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

20 avril 2020

Reconditionnez-vous !

Classé dans : Cas pratique,Lectures conseillées,Les grands principes — joy369 @ 12 h 10 min

Je poursuis la lecture de Joseph Murphy…

Oui, je sais avec les mesures de confinement, je ne lis plus aussi vite. Je n’ai tout simplement plus le temps.

Donc je ne sais toujours pas qui est ce Joseph Murphy, mais plus j’avance dans le livre, et plus je me dis que j’aurais pu être celle qui écrivait le livre (en excluant toutes les formules religieuses auxquelles je me sens étrangère).

A noter d’ailleurs que l’auteur précise bien que ces propos concernent tout le monde, quelque soit leur religion ou absence de religion. Il ne fait pas de prosélytisme pour la religion (catholique?), il égrène juste des citations qui correspondent à ses propos.

Et ses propos me plaisent beaucoup. Ils recoupent ce que j’ai pu lire (et expérimenter) à droite à à gauche. C’est à la fois de l’auto-hypnose, « Le secret », « le pouvoir de l’intention », etc.

En clair, Joseph Murphy propose à chacun de s’analyser soi-même, de repérer les petites phrases négatives auxquelles nous adhérons malgré nous et de nous reconditionner pour les substituer par des phrases positives, puis réciter ou lire et relire ces dernières jusqu’à s’auto-hypnotiser…

Je trouve cela très bien.

Le plus dur est souvent d’être conscient de ces phrases négatives et de les isoler pour mieux s’en défaire. Et c’est en cela que la lecture de ce livre me plaît. Car même si je me dis souvent que « j’aurais pu écrire ce livre », moi comme les autres j’ai des croyances dans la tête que je dois oublier. Florilège :

  • Ma vue baisse, c’est normal, je vieillis -> non ! On peut contrecarrer cette baisse.
  • Je n’y arriverai jamais -> Et pourquoi pas ?
  • Je n’ai pas les moyens d’acheter… -> Et si je les avais, ces moyens ?
  • etc.

J’aime ce livre parce qu’il est accessible, et qu’il est simple. Pas de formule alambiquée, pas de sang de crapaud à boire au clair de lune. Rien de sorcier. ;-)

On nous dit juste : repérer les phrases qui sont négatives dans votre tête, écrivez un court texte qui vous dit l’inverse, et lisez ce texte des centaines de fois jusqu’à vous reconditionner, jusqu’à vous auto-hypnotiser.

Après tout, des hypnotiseurs arrivent à faire croire n’importe quoi à n’importe qui. Pourquoi ne pourrions-nous pas nous auto-hypnotiser de façon à améliorer notre vie ?

Cela ne demande rien. Ni argent, ni déplacement, rien qu’une feuille et un crayon. Bref, le truc idéal à faire en période de confinement (pour ceux qui ont du temps). :-)

Donc prenez le temps, vous n’avez peut-être même que cela à faire en ce moment, il en va du bonheur et de la réussite de votre vie future : reconditionnez-vous !…

Et ces « pensées magiques » peuvent fonctionner pour ce qui ne vient pas de vous directement, alors si vous en avez marre du confinement, visualisez aussi dans votre imagination la fin de la crise du Covid-19. :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Le pensouillard

Mon coach ? Mon mot de passe

Nous sommes nos pensées

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

12
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe