Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

  • Accueil
  • > Archives pour le Lundi 25 novembre 2019

25 novembre 2019

« Même pas mal ! »

Classé dans : Cas pratique — joy369 @ 12 h 36 min

Trois petits mots.

Ce ne sont que trois simples mots prononcés par un enfant tout-petit mais ils me font mal.

« Même pas mal ! »

« Même pas mal ! » a crié Arthur à sa mère après qu’elle lui ait mis une claque.

« Même pas mal »…

Ce ne sont pas des mots qu’un enfant sortira naturellement la première fois qu’il est frappé. La 1e fois, c’est la stupeur, l’incompréhension. Que vient-il de se passer ? Ma mère, cet être magnifique, ce Dieu vivant, le but de mon existence (car oui, c’est ainsi que l’on pense quand on est tout petit), ma mère que j’aime tant m’a frappé ?…

C’est la stupéfaction.

Mais quand on frappe une fois, on frappe deux fois. Toujours.

Que ce soit dans le couple, dans la rue ou son enfant.

La violence engendre de la violence.

L’Humanité le sait depuis toujours mais répète son Histoire malgré tout…

Bref, cet enfant a déjà été frappé. Souvent. Parce qu’il en vient à faire son crâneur malgré son trait jeune âge (il doit être en maternelle). Et il crâne en narguant sa mère : « Même pas mal ! »…

Sous-entendu : « Cela n’a servi à rien, nananère ! »

Car frapper n’est pas un outil pédagogique. Frapper défoule celui qui frappe, c’est tout.

Et la mère ?… La mère je la connais. Et je sais qu’elle a été lourdement frappée dans son enfance. Oh, pas au point d’arriver à alerter les Services Sociaux. En France frapper les enfants était autorisé jusqu’à peu et les mentalités n’ont pas encore eu le temps de changer (« c’est pour son bien » pensent les gens).

Donc nous avons Arthur, frappé par sa mère pour ce qu’on appelle « la violence éducative ordinaire »…

Et la mère d’Arthur, frappée également dans son enfance sous couvert de la même excuse d’éducation…

Et auparavant ?

Il se trouve que je sais que le grand-père aussi avait été frappé. C’était l’éducation de son époque…

Conclusion ? Il est temps que les temps changent. Et c’est à Arthur qu’il reviendra de briser ce cercle. A lui de trouver le courage et la force de stopper cette répétition familiale…

A lui de savoir, quand il sera père à son tour, retenir sa rage et ne pas frapper son bambin.

Ce ne sera pas simple, c’est sûr, mais cet enfant élevé dans la bienveillance et l’amour n’aura plus ensuite les réflexes de frapper et Arthur, de par sa retenue, aura non seulement protéger ses enfants mais également ses petits-enfants et le reste de sa descendance…

Cela vaut le coup d’essayer, non ? :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

7300 à 4

Des enfants pas battus

Les « imbattables »

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 1000 articles sur ce thème.

Si cet article vous a plu, merci de laisser un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe