Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

30 mars 2018

Culture judéo-chrétienne à la noix !

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 07 min

Je me prépare pour la nuit en me remémorant ma journée. Soupir d’aise. Quelle agréable journée j’ai passée !… Quel bonheur de vivre une vie comme la mienne !…

En y réfléchissant, je me dis que tout est merveilleux et super.

Le doute me prend soudain : « Est-ce vraiment possible de vivre une telle vie, d’être aussi heureuse ? »

Et quelque part en moi, de façon insidieuse, je sens une peur, une vague peur sourde. Un petit quelque chose qui dit « Non, ce n’est pas possible, il va forcément t’arriver quelque chose d’horrible, d’atroce, ce n’est pas acceptable d’avoir une vie aussi belle… »

Et là mon esprit reprend ces pensées : « Mais zut et flûte à la fin ! Et pourquoi que je ne pourrais pas être aussi heureuse ? Pourquoi serions-nous condamnés à être malheureux ? Pourquoi toujours envisager le pire ? »

Et soudain, cette pensée fuse en moi : « Culture judéo-chrétienne à la c… ! »

(Oui, parce que je n’ai pas pensé « à la noix »… Cela, c’est ce que j’ai écrit dans le titre, à tête reposée, pour paraître polie. Mais dans la vraie vie, surtout si je suis un peu en colère, je suis un peu plus ordurière, j’avoue…) :-)

Bref, je me suis dit que ce côté déplaisant de toujours voir tout en noir et de ne pas être capable de réellement imaginer qu’on puisse vivre une vie en étant vraiment heureux du début à la fin, ça venait vraiment de cette culture dans laquelle je baigne malgré moi, bien que sans religion : la culture judéo-chrétienne du pays dans lequel je vis…

Eve et le péché originel. L’Homme vivra sur Terre pour souffrir… Pfff !!!… Mais arrêtons avec cette culture pessimiste et triste comme pas deux !…

Je suis désolée pour tous mes lecteurs religieux. Je n’ai rien contre les religions en général ni contre celle-ci en particulier, à vrai dire toute cette histoire de religion m’indiffère profondément… Sauf qu’avouez que, côté bonheur, on repassera !…

Et encore ! Moi je suis vraiment protégée dans la mesure où je n’ai pas été élevée dans une famille religieuse, et que je n’ai pas de religion. Mais imaginez ceux et celles qui vivent englués là-dedans… toujours souffrir, toujours cette crainte de Dieu, cette culpabilisation ambiante…

Pour le coup, je n’ai rien à conseiller. Je ne peux pas demander à ceux et celles qui croient en un Dieu de Le renier, évidemment. Après tout, si cela les rend heureux, grand bien leur fasse. Nous poursuivons alors le même but leur Dieu et moi : les rendre heureux. Mais sincèrement, parfois, est-ce que tous les préceptes de la religion rendent vraiment heureux ?…

Vous me direz, ce n’est peut-être pas le but non plus des religions, et puis, la recherche du bonheur, c’est très individualiste etc etc.

Oui, pourquoi pas, bien que je pense personnellement que seul le bonheur personnel permet d’être assez fort et assez sain pour rechercher à aider les Autres à être également heureux.

Mais quand même… Moi je n’ai rien demandé à personne, je baigne juste malgré moi dans cette culture judéo-chrétienne…

Et excusez-moi pour le coup de colère, mais quand même : quelle culture à la noix !… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Noël en France

Crocodiles en perles et créatures de Dieu

Priez pour nous

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 850 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

2 réponses à “Culture judéo-chrétienne à la noix !”

  1. Arlequin dit :

    Bonjour, le bonheur est une force et vous devez être très forte mais les vrais grands malheurs de la vie ne dépendent pas de nous, ceux qui font que jamais on ne pourra retrouver le bonheur d’antan parfaitement innocent que tout le monde aurait du avoir le droit de garder…raison de plus pour être le plus heureux possible sans attendre si on le peut car on ne sait pas d’où cela pourra venir

    De plus, il peut y avoir une forme d’indécence à manifester son bonheur au milieu de gens malheureux et on peut alors se priver de moments de bonheur volontairement

    Mais ce que l’on croit n’être que bonheur, n’est’il pas une forme d’inconscience en partie, voire d’être perçu comme un être un peu superficiel par d’autres qui ont connu la gravité du malheur ?

  2. Joy369 dit :

    Bonjour Arlequin,

    Vous avez raison : être heureux peut sembler indécent parfois. Mais j’estime qu’il serait dommage de s’en priver volontairement… Sans pavoiser auprès de ceux que le Malheur frappe, on peut quand même savourer une sérénité tranquille et utiliser notre énergie pour aider les autres à aller mieux.
    Quant à la superficialité du bonheur, je suis pas d’accord avec vous. On peut avoir des joies superficielles (par exemple celles de la possession, de l’achat) mais rarement des bonheurs superficiels. Le bonheur est plus profond, plus serein, plus intense. Et pour moi c’est un état d’esprit. Je n’admire jamais autant que les personnes qui ont connu la gravité du malheur et qui savent malgré tout être heureux.

Laisser un commentaire

 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe