Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

20 février 2017

Comment combattre le terrorisme ?

Classé dans : Cas pratique — joy369 @ 12 h 46 min

J’hésite un peu à écrire cet article qui s’éloigne un peu de mon sujet habituel : 100% bonheur, mais d’un autre côté comme j’ai croisé aussi des personnes qui ne savent plus comment atteindre le bonheur, engluées qu’elles sont dans la peur du terrorisme, je me dis que cet article est peut-être nécessaire.

Car c’est vrai qu’il est plus facile d’être heureux en tant de paix qu’en période troublée par des actes de terrorisme, à défaut de guerre franche. (Et puisse le Ciel nous en préserver !)

Alors disons-le tout haut : comment combattre le terrorisme ?

Fidèle à mes principes : « ne pas lutter contre mais lutter pour », je conseille l’amour-humanité. C’est à dire l’amour de son prochain, la générosité, la gentillesse.

Dans son autobiographie de jeune réfugié de 12 ans, Gulwali Passarlay raconte combien son périple l’a rendu psychologiquement fragile, combien certains extrémistes peuvent attirer ceux et celles qui, comme lui, ont souffert milles horreurs avant d’atteindre l’Occident. Envie d’en finir avec la vie, de se suicider, mais aussi, pourquoi pas ?, d’en finir aussi avec quelques innocents qui croiseraient leurs routes.

Mais Gulwali le dit aussi : ce qui l’a retenu de sombrer dans le pire, c’est le souvenir de ceux et celles qu’il a croisés et qui ont pris soin de lui, ceux et celles qui, par altruisme et pure générosité, lui ont offert quelque chose à manger, un vêtement propre, un sourire, qu’importe.

Au bout du rouleau, à des kilomètres de son campement de fortune (la fameuse « Jungle » de Calais), Gulwali explique combien il n’avait plus de force pour continuer, qu’il commençait à réellement avoir envie de se jeter sous la première voiture qui passe quand une automobiliste s’est arrêtée pour les prendre en auto-stop, lui et ses compagnons. Elle leur a donné du pain et les a ramenés là où ils souhaitaient aller. Gulwali ignore son nom mais il précise combien ces petits gestes peuvent changer une vie, voire des vies.

Sans elle, qui sait s’il ne serait pas devenu terroriste et si elle n’en aurait pas été victime, elle ou l’un de ses proches ?

Alors oui, nous pouvons tous combattre le terrorisme à notre manière. Nous pouvons tous sourire plus, offrir plus. Offrir plus de nourriture, plus de vêtements chauds, plus de compassion, tout simplement.

Ne plus détourner le regard mais regarder l’autre, vraiment. Le regarder en face et s’imaginer à sa place.

Que ferions-nous ? De quoi aurions-nous envie ?

Nous avons tous un rôle à jouer. Chacun d’entre nous peut se montrer plus humain, pour montrer à ceux qui perdent espoir que l’Humanité peut être belle.

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Un enfant de 12 ans (1er article sur Gulwali)

Faisons le jihad ! (2e article sur Gulwali)

Bonnes et heureuses décisions !

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 800 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

Laisser un commentaire

 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe