Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

16 février 2017

Un enfant de 12 ans

Classé dans : Lectures conseillées — joy369 @ 12 h 19 min

Connaissez-vous un enfant de 12 ans ?

Si oui, je suppose que cet enfant va à l’école, qu’il a un toit où dormir, un certain confort de vie ? Peut-être même des parents ? Voire des parents aimants ?

Cet enfant-là n’a plus que sa mère. Son père est décédé. Il a sa mère et ses frères et sœurs. Mais il n’a pas la chance de vivre dans un pays en paix et sa vie est en danger. Alors sa mère va faire le pire sacrifice qu’il soit pour une mère qui aime son enfant : lui ordonner de partir pour ne plus revenir.

Et elle va payer. Cher. Elle va donner 8000 dollars pour que des passeurs aident son fils à atteindre l’Europe. Depuis l’Afghanistan en guerre, cet enfant de 12 ans va traverser, seul, sans parents et sans famille, une douzaine de pays.

Vous pouvez lire son témoignage dans un livre intitulé « Moi, Gulwali, réfugié à 12 ans ». L’auteur ? Gulwali Passarlay.

La lecture de ce livre devrait à mes yeux être obligatoire pour que chacun devine les souffrances et les épreuves traversées par tous ses migrants qui fuient leurs pays.Tous les dangers, le stress, l’inquiétude permanente, les risque de noyade, d’assassinat, la prison, les camps souvent inhumains… La liste est longue et son récit ne fait pas honneur à mon pays (la fameuse « Jungle » de Calais…).

Mais ce récit est aussi un hommage à l’humanité de certains. Dans un style très agréable (une journaliste a aidé Gulwali à rédiger ce livre), cet enfant explique combien un simple geste de gentillesse a pu lui redonner confiance dans la vie et le monde quand il était à bout de nerfs, à bout de forces, à bout d’espoirs. Un morceau de pain, une automobiliste qui lui a épargné quelques kilomètres de marche en le prenant en stop, un vêtement propre…

Dans son périple atroce où il a côtoyé tant de « vendeurs d’hommes » inhumains qui ne cherchent qu’à s’enrichir sur le dos du malheur, il a encore le courage de s’accrocher à ceux et celles qui restent humains. Malgré tout. Malgré le fait d’avoir vu de près le pire que cette Terre peut produire.

Que pouvons-nous faire, me direz-vous ?

Je ne sais pas. Peut-être pas grand chose. Un vêtement chaud, un repas, une tasse de thé ? Un simple sourire empreint de gentillesse plutôt que détourner les yeux ?

Et encourager ceux et celles qui, que ce soit à Calais ou à Vintimille ou ailleurs dans le monde, aident ces êtres humains à pouvoir, enfin, redevenir humains.

Merci Gulwali pour ton témoignage.

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Bravoure et solidarité

Qu’avons-nous fait de notre vie ?

Ma prière du soir (en tant qu’athée)

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 800 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

Laisser un commentaire

 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe