Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

16 octobre 2016

Cancer et entourage affectif

Classé dans : Cas pratique,Entre nous — joy369 @ 12 h 21 min

Moi je suis cash.

Toujours.

Je suis directe, franche, et même si j’ai appris à être (un peu plus) diplomate, je dis souvent ce que je pense et je cache rarement des choses.

Donc je n’hésite jamais à annoncer autour de moi que telle personne qui m’est proche est atteinte d’un cancer. Même si je sais que dans cette Société qui est la nôtre, certains craignent la maladie et la mort et sont mal à l’aise si on en parle. Mais ils n’ont pas compris que c’est le fait de ne pas en parler qui rend les choses plus douloureuses…

Enfin, c’est mon avis. ;-)

Bref, ce jour-là, quand j’ai annoncé que le cancer avait (encore) frappé autour de moi à cette collègue, je m’attendais à une attitude de crainte (« On ne parle pas du diable pour ne pas le faire venir ») ou bien à une certaine sympathie (« Oh, flûte… J’espère que ça va aller ») mais pas à sa réaction (qui m’a beaucoup plu).

Cette collègue m’a dit, sur un ton totalement neutre : « Ah, oui. Il y en a beaucoup des cancers de ce type… Mais on les soigne bien aujourd’hui. Il va falloir beaucoup entourer la personne malade ».

Et elle ajouta : « Ma cousine qui est médecin l’a constaté : ceux qui s’en sortent le mieux sont ceux qui sont très entourés. C’est étrange car rien ne peut expliquer cela médicalement, mais c’est un fait avéré ».

Qu’ajouter à cela ?

J’ai ADORE cette réponse !…

Elle n’a pas dramatisé la situation, elle ne s’est pas enfui en courant, elle a juste été factuelle et, très important, elle m’a offert un moyen d’agir !

Elle a évité la déprime qui va de concert avec toute situation négative sur laquelle on n’a pas prise en me rendant actrice de l’événement. Je peux faire quelque chose. Je peux agir. C’est mon rôle d’entourer le malade. Il s’en sortira mieux si je suis présente, si je lui prouve qu’il n’est pas seul.

Mieux encore : je me suis soudain rappelé en l’entendant qu’elle avait effectivement raison, j’avais lu ceci moi aussi quelque part. Probablement dans un livre de David Servan-Schreiber, un auteur que j’adore.

Je me souviens d’un article dans lequel il parlait d’une femme atteinte d’un cancer qui avait de nombreux amis sur qui compter et chacun lui apportait un peu de son temps et de son affection et elle s’en était très bien tiré, bien mieux qu’une personne isolée.

Alors vous êtes prévenus : si un jour on me diagnostique un cancer, j’écrirai aussitôt un article et je compte sur vous pour m’épauler ! ;-)

En attendant, c’est à moi de réconforter la personne de mon entourage proche…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

2 roses pour 1 cancer

« Ne me parle pas de maladie »

Voisin de fast-food

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 750 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

Laisser un commentaire

 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe