Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

7 août 2016

« Ne me parle pas de maladie »

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 31 min

J’aime l’été car c’est pour moi un synonyme de vacances. Et j’aime l’été parce que cela me laisse le temps de revoir des personnes que j’aime très fort mais que je vois rarement.

C’est ainsi que je me suis retrouvée face à ce vieil oncle que j’adore.

Je l’appelle « oncle » mais en réalité ce n’est pas mon oncle direct mais à un degré éloigné. Ce qui fait que, tout naturellement, il m’a demandé des nouvelles de ma famille. Dans ces cas-là, je ne trouve jamais rien à dire que « Rien de spécial, tout va bien ». Je ne suis pas douée pour raconter le quotidien de mon entourage, c’est comme cela.

Ce n’est donc qu’à la fin du repas que j’ai réalisé que si, j’avais quelque chose à dire : quelqu’un avait une maladie mais rien de mortel.

« Quoi ? Une pneumonie ? Et toi tu ne penses même pas à m’en parler ? »

Ben heu… Oui, désolée…

Sentant que j’ai un peu loosé en oubliant d’en parler, je tente de me rattraper en exprimant mon inquiétude à ce sujet : le malade étant justement très fatigué, je me demande à voix haute si cela ne peut pas être quelque chose de plus grave. J’ajoute même :

« En quoi ça peut dégénérer, déjà, une pneumonie mal soignée ? »…

Je ne saurais pas la réponse car mon interlocuteur coupe court à la conversation :

« Ah, ne me parle pas de maladie à moi ! »

Je suis un peu surprise, mais finalement cette réaction me plaît et je me rappelle soudain qu’à ma dernière visite, cet oncle avait eu une réaction identique. Il refuse de parler plus que cela des maladies et de tout ce qui est négatif. Inversement, il n’oublie jamais de raconter tous les succès scolaires ou autres de ses enfants et petits-enfants, et ce avec forces détails.

Tant et tant que j’avais même prévenu mon compagnon de ne pas se formaliser. Comme mon oncle ne parle que de se qui est très positif et oublie de parler du reste, il donne l’impression que sa vie est magnifique et que sa famille est extraordinaire. Peut-être est-ce le cas d’ailleurs, mais c’est souvent frustrant pour l’auditoire. ;-)

Si on a (la sale) tendance à se comparer en permanence, forcément, on se sent l’âme d’un perdant… ;-)

Mais là n’est pas l’essentiel. Mon oncle a un certain âge, un âge où chaque journée de plus est un prodige, et je comprends qu’il ne veuille même pas entendre parler de maladie.

Et vous savez quoi ? Cela me paraît bien plus sain que l’attitude de ceux et celles qui passent leur vie à se plaindre et à imaginer le pire.

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Non, je ne mourrai pas de cancer

La vie si fragile

Les bien portants

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 750 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

Laisser un commentaire

 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe