Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

25 juin 2016

Quel drapeau déjà ?

Classé dans : Entre nous — joy369 @ 12 h 06 min

Conversation avec plusieurs interlocuteurs. On parle de tout, de rien, et soudain la conversation part sur le débarquement des humains sur la lune. Sans être passionnée par le sujet, je sais vaguement de quoi on parle. Amstrong, le pas pour l’humanité, tout ça… Et d’un coup, j’ai un blanc : un drapeau a été planté, oui, ça je le sais, mais lequel ?

Cela peut paraître fou d’oublier ce genre d’informations. C’était la période de Guerre Froide, les années de grands rivalités entre l’URSS et les USA. Donc, oui, forcément, c’était un drapeau américain qui a été planté sur la lune. Donc, oui, forcément, à l’époque c’était une évidence, un pied-de-nez aux Soviétiques grillés dans la course à la lune.

Mais, là, à ce moment, avec le recul, je suis restée pantoise : quel drapeau pouvait avoir été planté sur la lune ? Et je réfléchissais : existe-t-il un drapeau terrien ? Et puis même, quelle importance de planter ainsi un drapeau pour dire quoi ? Que des Terriens sont venus se promener sur la lune ? Et pour le dire à qui ? A des extra-terrestres ?…

Cela peut paraître étrange, mais sincèrement, ce jour-là j’ai eu un blanc. Je suis restée bloquée sur le sujet. Quel drapeau avait été planté ? Un drapeau de pays ? Cela me paraissait tellement bête. Si une vie extra-terrestre existe, qu’importe les pays ? Vu d’un autre coin de l’espace, nous sommes tous sur la même planète. Parler de pays quand on quitte notre planète est ridicule. C’est comme si chaque petit village d’un pays disait « Non, moi je ne suis pas de ce pays, je suis de mon village ». (Et je sais que c’est le cas à de nombreux endroits, n’empêche, moi je trouve cela dommage)

D’ailleurs, avec le recul, j’ai commencé à me poser des questions : mais qui donc avait inventé les frontières ? Pourquoi telle personne doit vivre sur tel territoire ou bien sur tel autre ?

Qui a inventé ces règles ? Pourquoi doit-on mourir de faim d’un côté de la frontière et d’obésité de l’autre ? Pourquoi s’émeut-on des victimes d’inondation dans certains pays et reste-t-on insensible devant les populations qui fuient la guerre et risquent leur vie en traversant des frontières ?…

Mon ton est neutre, je ne me rebelle pas, je m’interroge : pourquoi ?

Et ce jour-là, avec la couleur de ce drapeau que je n’arrivais pas à retrouver, cela m’a marquée. Sur la Lune, c’était à dire sur le satellite de la Terre, sur une autre planète, presque, si vous me permettez cette extrapolation… Qu’avions-nous à prouver ? A qui ?… Nous les humains, nous avons continué notre querelle de pays, notre querelle de clochers, jusque là-bas, dans l’Espace…

« C’est moi qui suis arrivé le premier, nananère !… »

Désolant…

Bon, c’est de l’histoire ancienne, il faut re-situer cela dans le contexte de l’époque, je le sais bien. Mais quand on sait que le bonheur est plus vite atteint quand on se sent aimé, quand on aime, que ce soit par amour, par amitié, je me dis qu’on a encore du chemin à parcourir si nous poussons nos querelles plus loin que les limites de notre planète…

Alors oui, maintenant je m’en rappelle : le drapeau planté sur la lune était celui des USA. Mais quelque part je me désole qu’il n’y ait pas un drapeau pour la « Terre »…

Une Terre sans frontières…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

De Bruxelles à Bamako en passant par Haïti

Sais-tu me passer le sel ?

L’homme qui aimait tout le monde

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 750 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

22 juin 2016

Éducation positive (2)

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 8 h 07 min

Quand on côtoie de jeunes enfants, on se retrouve confronté au dilemme de l’éducation qu’on souhaite leur donner. Un dilemme car, pour la plupart des personnes, l’éducation reçue n’est pas forcément celle qu’elles souhaitent transmettre.

Oui, oui, car je doute que ceux et celles qui ont été, par exemple, roués de coups, fouettés ou détruits psychiquement par d’incessantes piques et humiliations ont très envie de reproduire cela avec les enfants qui les entourent… ;-)

J’ai cette chance de ne pas faire partie de ceux qui ont eu la pire enfance, mais cependant, j’ai conscience que l’éducation que j’ai reçue était loin d’être parfaite.

Le mot « bienveillance » que j’entends de-ci de-là ne s’applique pas, par exemple.

Or, croyez-moi ou non, c’est compliqué d’appliquer des principes d’éducation positive à des enfants quand on n’a pas été soi-même éduqué de cette façon.

Je suis très loin d’être une experte en la matière, mais voici quelques pistes :

1/ Personnellement, j’essaie de ne jamais lever la main sur un enfant. Ou plutôt, pour être exacte, j’essaie de ne pas la baisser sur un enfant, même si l’énervement m’a fait la lever. Quitte à donner un coup de poing sur la table pour évacuer ma colère. Mais surtout, ne pas toucher l’enfant. Je sais que cela peut en choquer certains, pour qui « ne pas frapper un enfant » est acquis, et en choquer d’autres, pour qui « une bonne paire de claques n’a jamais tué personne ». Mais bon, c’est mon avis. Je pars du principe que j’aurais du mal à expliquer à un enfant de ne pas frapper ses camarades de classe si moi-même je le frappe… Et personnellement, mis à part créer de la haine et un envie de vengeance, me frapper ne servirait pas à me faire comprendre quelque chose plus vite. Il est vrai que, personnellement, j’obéirais certainement plus vite si j’étais frappée, mais j’apprendrais vite aussi à mentir et à faire des coups en douce. Or, ce n’est pas les valeurs que je souhaite enseigner aux enfants qui me côtoient…

Conclusion : exit les coups.

2/ Agir envers les enfants comme on le ferait avec un ami. Cela, je l’ai compris grâce à un livre de Stephen Covey. L’exemple qu’il donnait est parlant : si un ami oubliait un dossier important pour son travail et que vous aviez la possibilité de lui rendre service de le lui rapporter, le feriez-vous ? Certainement. Et pourtant, la plupart des adultes ne le font pas pour leur enfant sous le prétexte que « ça leur apprendra la vie ». Mais la vie, c’est aussi la solidarité. Donc oui, je suis d’accord pour responsabiliser les enfants à penser à leur sac de piscine, mais il est vrai qu’on peut aussi les aider au besoin… J

Cet article s’étendant en longueur, je vais m’arrêter là pour aujourd’hui, quitte à écrire un nouvel article sur le sujet un autre jour… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Éducation positive

Objectif : zéro fessée !

Secrets de parents Français

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 750 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien « Faire un don » en haut à droite du site…

20 juin 2016

Une punition intelligente…

Classé dans : Cas pratique,Lectures conseillées,Les grands principes — joy369 @ 12 h 55 min

Je lis (avec plaisir) le 3e tome de la série de Molly Moon. C’est un livre pour enfants, j’ignore s’il est traduit en français. L’auteur, Georgia Byng, a une conception sympathique de la « punition » pour l’un des méchants. Elle considère que la vie façonne chacun selon ses expériences, et qu’une personne qui a fait des rencontres heureuses devient gentil et heureux, et qu’une personne qui a fait des rencontres malheureuses, qui a été maltraité par la vie, devient facilement méchant.

J’en déduirais déjà deux principes :

1/ Faîtes en sorte de vous entourer de personnes heureuses et gentilles, par exemple en évitant les personnes toxiques et en faisant le tri dans votre carnet d’adresse.

2/ Si la vie a été dure avec vous, redoublez d’effort pour rester ou devenir gentil et pour atteindre le bonheur et considérez que vous deviendrez alors un exemple pour tous. Votre expérience malheureuse servira de moteur aux autres.

Bref, je reprends. Se basant sur cette vision de la vie, Georgia Byng « punit » ainsi un personnage peu sympathique de cette façon : elle le fait hypnotiser pour qu’il ait toujours envie d’aider les autres… et que sa mémoire soit altérée à chaque fois qu’il aide quelqu’un en s’imaginant que quelqu’un d’autre l’a aidé de la même manière.

C’est-à-dire, et c’est capital, elle modifie sa mémoire de façon à ce que tout le bien qu’il fait, il le ressentira comme si on le lui avait fait à lui.

Merveilleux, n’est-ce pas ?

Finie la rancœur que certains peuvent ressentir : « Moi je fais tout pour les autres et personne ne fait rien pour moi ! »

Cette « punition » me plaît terriblement. Elle me plaît d’autant plus qu’elle cadre parfaitement avec ce que j’écris sur ce blog 100% bonheur depuis 4 ans déjà :

  • Pour être heureux, le moyen le plus simple c’est d’aider les autres.
  • Les personnes heureuses sont celles qui ne conservent que les souvenirs heureux.

Un grand merci à Georgia Byng !… (que je ne connais pas)

Et si vous avez l’occasion de lire ces livres, n’hésitez pas, c’est passionnant. :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Relire un livre qu’on adore

L’été des papillons blancs

Pollyanna

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 700 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

123
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe