Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

27 février 2016

Non, je ne mourrai pas de cancer

Classé dans : Cas pratique,Lectures conseillées,Les grands principes — joy369 @ 12 h 21 min

Comme toutes les personnes dont l’un des proches (familialement parlant) a été atteint d’un cancer, je m’interroge régulièrement : vais-je, moi aussi, subir cette maladie ? Est-ce que je dois déjà me préparer à affronter ce vilain crabe un jour ou l’autre ?

Cette question hante généralement tous ceux qui s’imaginent déjà de futures victimes de la génétique.

Et, en ce qui concerne la maladie « cancer » en particulier, il est vrai que dans les pays occidentalisés, c’est l’une des premières causes de mortalité.

Cependant, est-ce que je dois me sentir concernée ? Préparer ma future défense contre ce fléau ?

Oui, se préparer au pire est toujours une bonne idée… si on ne se focalise pas non plus dessus. Se préparer au pire pour mieux vivre, oui. Se préparer au pire en oubliant de vivre, terrassés par la peur, non.

D’ailleurs, le cancer est, selon moi, une maladie qui aime particulièrement les terrains sensibles. Pas forcément ceux dont le père, la mère, ont eu un cancer, mais surtout ceux et celles qui ne sont pas « bien dans leur peau ». Ceux qui se cachent derrière des masques, ceux qui vivent un deuil, que ce soit qu’un être aimé soit décédé ou bien une rupture sentimentale délicate. Ceux qui courent toujours sans jamais s’arrêter, ceux qui vivent une vie qui ne leur correspond pas, ceux qui vivent dans le mensonge…

David Servan-Schreiber, auteur que j’adore, notamment connu pour son livre « Anticancer », a succombé à cette maladie et il le justifiait ainsi : il savait que, s’il faisait attention à son alimentation et à faire du sport, mentalement il ne respectait pas la consigne qu’il conseillait, à savoir, vivre en harmonie avec ses valeurs, à son rythme.

Autour de moi, je constate depuis des décennies que ceux et celles qui sont atteint d’un cancer se trouvent souvent dans une période difficile, à pleurer inlassablement la mort d’un enfant, d’un parent ou à refuser de s’adapter suite à un divorce douloureux.

Alors, non, je ne veux pas mourir de cancer et je ferai tout pour ne pas subir cette horrible maladie.

Et pour mettre toutes les chances de mon côté, je fais tout ce que je peux pour vivre une vie harmonieuse, une vie dans laquelle je me réveille heureuse et je m’endors heureuse, une vie libre, sans masque ni mascarades, une vie sans excès inutiles mais sans me priver de plaisirs gustatifs, une vie pendant laquelle j’apprends à dire « je t’aime » à ceux que j’aime, une vie pendant laquelle je me prépare, sans angoisse ni anxiété, à la mort de ceux que j’aime.

Car non, c’est décidé : je ne mourrai pas de cancer…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

D’où vient le bonheur ?

Voisin de fast-food

Ma voisine (vous savez quoi ? Elle a guéri depuis !…) :-)

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 700 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

Laisser un commentaire

 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe