Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

  • Accueil
  • > Archives pour février 2015

28 février 2015

« J’ai mal pour vous »

Classé dans : Cas pratique — joy369 @ 12 h 40 min

Je montre ma récente blessure à cette personne du corps médical.

Sa réaction ne se fait pas attendre : elle grimace et me dit : « Ouh ! J’ai mal pour vous ! »

Puis, naturellement, elle envisage avec moi les moyens d’accélérer la cicatrisation…

Mais ces mots restent gravés en moi : « Ouh ! J’ai mal pour vous ! »…

Et cette empathie, cette sollicitude me font plaisir.

Oui, j’ai mal, oui, je suis blessée. (Bon, pas beaucoup non plus, ne vous inquiétez pas pour moi… (rires)) Mais surtout, je suis heureuse de ressentir cette compassion.

Avec cette grimace et cette remarque, mon interlocutrice me signifie que oui, en effet, ma douleur est reconnue. Ce n’est pas du chiqué, j’ai le droit d’avoir mal.

Et cette reconnaissance me fait du bien.

Beaucoup de bien.

Des jours plus tard, je continuerai d’y penser. Non, on ne cicatrise pas en 3 minutes, mais c’est normal. C’est normal d’avoir mal dans cette situation.

Est-ce que cette personne s’est rendu compte du bien que ses mots m’avaient fait ?

Probablement que non.

Tout comme le médecin de famille ignore probablement combien la main qu’il tient soulage la douleur du patient face à lui.

Pourtant, cette empathie est essentielle et dans un sens, elle soulage les maux, elle aussi…

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Montrer son amour

Le bonheur, c’est parfois ne plus souffrir

Une visite chez le médecin

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 600 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

27 février 2015

Demander de l’aide

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 07 min

En lisant l’autobiographie de Natasha Kampush, la jeune Autrichienne qui a été kidnappée des années durant, une anecdote relative à son enfance me trouble.

Elle raconte comment, étant, à 10 ans, en camp de vacances, elle s’est cassé le bras et n’a pas osé demander de l’aide aux adultes qui l’entouraient. Peur de gêner, méfiance envers la capacité des adultes à être bienveillants envers elle, éducation basée sur des principes comme « Les indiens ne connaissent pas la douleur »…

Cette petite fille est donc restée 1 jour et demi avec son bras cassé avant qu’un adulte ne s’aperçoive enfin que quelque chose n’allait pas.

Évidemment, par rapport au drame qui allait bouleverser sa vie plusieurs mois plus tard, cette anecdote est anodine.

Mais elle évoque en moi des souvenirs de ma propre enfance : ne pas avoir le droit de pleurer, ne pas montrer ses faiblesses, serrer les dents malgré la douleur et ne surtout pas demander de l’aide. Par peur de gêner Autrui, de déranger, et aussi parce qu’on ne m’a pas appris à demander de l’aide mais, au contraire, à ne compter que sur moi-même.

Aujourd’hui adulte, je m’aperçois combien cette éducation est néfaste (du moins, dans nos contrées relativement protégées). Au contraire, savoir demander de l’aide est un atout, une qualité, un signe d’efficacité souvent. Et je suis d’accord avec John Gray quand il indique ce point comme l’un des points essentiels à apprendre, étant enfant ou bien adulte.

Comme je le disais, je n’ai pas appris étant petite. Et, bien que je me sois améliorée sur ce point et que j’ai enfin compris que demander de l’aide n’est pas faire preuve de faiblesse mais bien au contraire avoir le courage d’accorder sa confiance à Autrui, j’avoue que parfois j’en fais encore les frais… Serrer les dents et surmonter la douleur au lieu de communiquer et demander de l’aide…

Mais je vais apprendre, c’est promis. :-)

Parce que je suis convaincue que c’est un pas vers le bonheur, et que si chacun avait appris à demander de l’aide sans en avoir honte, le Monde serait un petit peu meilleur et tout le monde bien plus heureux.

Pourquoi ?

Parce que celui ou celle qui demande serait moins seul, et parce que les êtres humains sains adorent aider ! :-)

Cela leur permet de se sentir utiles…

Alors, dans un cas comme dans l’autre, tout le monde est gagnant : pourquoi s’en priver ? :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

La liste de John Gray

Elle ne se plaint jamais

Les meubles du rabbin

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 600 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

25 février 2015

Chaque petite victoire…

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 46 min

J’ai toujours voulu savoir faire de la confiture.

C’est bête, mais c’est comme cela.

Pourtant, je n’aime pas trop la confiture.

Trop sucré.

Trop consciente que le sucre est mauvais pour ma santé.

Mais toujours eu cette envie de « faire de la confiture ».

Le processus de fabrication me paraissait fascinant. La grande cuvette en cuivre, les pots stérilisés, ce mélange mystérieux (à mes yeux d’enfant de jadis) de fruits et de sucre.

Cela me paraissait tellement incroyable, tellement difficile…

Alors je voulais en faire, moi aussi. Juste pour voir, pour savoir comment il fallait faire.

Bon, évidemment, comme c’est loin d’être une priorité dans ma vie, j’ai un peu délaissé ce souhait pendant des années…

Et puis me voilà, maintenant, armée d’Internet et ses milles conseils et de mon appareil ménager magique… J’ai préparé sans y penser deux confitures excellentes (je vous conseille le mélange mangue-ananas, un régal) et j’offre mes petits pots autour de moi…

Juste pour le plaisir de fabriquer de la confiture.

Juste pour le plaisir d’offrir.

Juste comme cela.

Parce que mine de rien, même si cela paraît bête, maintenant je « sais » faire de la confiture.

Et cette petite victoire accroît encore ma confiance en moi.

Maintenant je « sais » que je suis capable de faire cela.

Alors pourquoi pas autre chose ?

A aligner ainsi les petites victoires, je suis capable d’aller au bout du chemin, de réaliser tous mes rêves, un par un.

C’est merveilleux, tout cela fait que je me sens bien.

Mais j’ai commencé par une, une toute petite victoire…

Une seule.

Nous pouvons tous réussir notre petite victoire personnelle en commençant dès aujourd’hui.

Il suffit de le vouloir. Et d’agir.

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Qu’avons-nous fait de notre vie ?

Quatre oeufs

Prenez des revanches sur la vie !

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 500 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

12345
 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe