Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

5 novembre 2014

L’arrosoir de la Toussaint

Classé dans : Cas pratique,Entre nous — joy369 @ 12 h 03 min

Allez, c’est décidé, j’applique !…

A force de lire la prose de Dominique Loreau, la gourou du rangement par le vide, je passe à l’acte.

Je vais oser franchir le pas et commencer à jeter/donner/recycler les objets qui m’entourent. :-)

Pour débuter, j’ai choisi une chose de facile car c’est quelque chose à laquelle je ne tiens pas, qui est relativement laid et qui ne coûte pas cher et qui est tellement facile à remplacer que j’ai déjà reçu le remplaçant : un arrosoir.

Oui, car pour ne pas gâcher l’eau avec laquelle je rince fruits et légumes, je la transvase dans un arrosoir, et ensuite j’arrose mes plantes avec cette eau. J’avais, à l’époque de l’achat de cet arrosoir vert, souhaité en acheter un avec un design agréable, mais je n’en avais pas trouvé.

Récemment, mon partenaire m’a offert « l’arrosoir de mes rêves ».

Et j’avais donc un autre arrosoir à donner… ;-)

Je suis donc allée récemment dans un cimetière proche pour déposer l’arrosoir près d’un des robinets afin qu’il puisse servir au maximum de monde. Cet objet qui m’encombrait allait pouvoir vivre sa vie et être utile à des centaines de personne en leur proposant ses services pour arroser les fleurs naturelles déposées sur les tombes. ;-)

Hasard du calendrier, j’y suis allée le week-end de la Toussaint, ce qui signifie, dans le pays où j’habite en ce moment, de culture judéo-chrétienne, que c’est pile le moment de l’année où les cimetières sont blindés de monde.

Après avoir laissé les enfants qui m’accompagnaient remplir plusieurs fois l’arrosoir pour arroser frénétiquement toutes les plantes des tombes les plus proches, je l’ai déposé près d’un robinet en précisant à voix haute :

« Allez, ça suffit, on va le laisser là pour que tous ceux qui en ont besoin puissent l’utiliser ».

J’avais à peine tourné le dos qu’une dame l’attrapait pour s’en servir.

Cela peut paraître bête, mais cela m’a fait très plaisir. Je me suis sentie soudain très heureuse d’avoir pu rendre service ainsi à d’autres personnes… tout simplement en me débarrassant d’un objet inutile… :-)

Allez, hop, je n’ai plus qu’à faire pareil avec les autres éléments qui encombrent mes tiroirs ! :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

L’angoisse des cadeaux

Se simplifier la vie : Dominique Loreau

Qui est vraiment riche ?

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 500 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

2 réponses à “L’arrosoir de la Toussaint”

  1. Céline Sand dit :

    bonjour Joy
    C’est amusant j’ai la même démarche, je fais en permanence du cross booking sauvage avec les livres que je n’ai pas envie de garder (ceux qui me déçoivent, les autres je les relis souvent, c’est d’ailleurs le seul point sur lequel je ne suis pas d’accord avec Dominique Loreau), je les dépose sur un banc quand il ne pleut pas et quand je repasse au retour ils ont toujours disparu… Du coup j’ai étendu la démarche à tout objet dont je souhaite me désencombrer et cela fonctionne bien (cela me fait penser à ton article sur le chapeau que tu avais trouvé, cela peut faire des heureux et puis on ne sait pas la symbolique que les gens vont attacher ou pas à l’objet trouvé, qui tombera peut-être dans leur vie au bon moment, en tout cas j’aime à le penser!!)
    Aux Pays Bas il y a une coutume généralisée par la ville (je crois Amsterdam mais je ne suis pas sûre) qui consiste à distribuer des sacs d’une couleur spécifique aux gens et une fois par mois ils mettent dedans des objets à donner, qui restent sur le trottoir en accès libre pour les autres, je trouve cette initiative merveilleuse. J’ai d’ailleurs longtemps réfléchi à mettre en place une sorte de magasin « gratuit », où tout est à donner, cela existe dans le nord de la France, mais pour l’instant je ne me suis pas lancée dans la bataille… A suivre!
    Bien à toi
    Céline

    • joy369 dit :

      Bonjour,
      J’ignorais cette coutume des Pays Bas. Je la trouve fabuleuse. Les objets doivent, selon moi, « tourner » jusqu’à trouver leur « vrai propriétaire ». Surtout en période de fêtes comme Noël où l’on ne reçoit pas toujours des cadeaux qu’on apprécie vraiment. ;-)
      Je fais pareil pour les livres, je les donne à quelqu’un ou je les abandonne. J’adore d’ailleurs le concept des « boîtes à lire » de l’Est de la France, où l’on abandonne les livres. Pour les « magasins gratuits », j’ai entendu parler de « ressourcerie » où des gens réparent gratuitement des objets et les mettent à disposition de qui veut.
      A mes yeux, tout cela va dans le bon sens. C’est positif. :-)
      Amicalement,
      Joy

      Dernière publication sur L'Au-Delà selon les NDE : Pas de preuve scientifique mais...

Laisser un commentaire

 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe