Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

22 août 2014

Le pot de confiture

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes,Petits contes (pour enfants ?) — joy369 @ 12 h 42 min

J’ai reçu par mail cette anecdote qui « tourne sur Internet ». Il est indiqué que c’est une histoire vraie, je l’ignore mais tout ce que je sais c’est que la morale qui l’accompagne illustre parfaitement ma vision de l’éducation… pour le bonheur des enfants, des futurs adultes, et de ceux qui les croisent… ;-)

« Véridique, d’après le « Nouvel Observateur ». C’est une scène vécue par un lecteur du Nouvel Obs. Il la raconte au courrier des lecteurs…
Une vieille dame est à la caisse d’une grande surface, où la caissière est occupée à pointer ses achats.

Derrière elle, un « sale gamin » de 9 ou 10 ans pousse le chariot de sa mère dans les pieds de la vieille dame…

Une fois, deux fois, trois fois…
La vieille dame se retourne et demande au gamin d’arrêter.
Le gosse continue volontairement, une fois, deux fois, trois fois…
La vieille dame s’en prend alors à la mère :
  – Vous ne pouvez pas lui demander d’arrêter, Madame, s’il vous plaît? Votre fils me fait très mal !
  – Non! dit la mère, ma méthode d’éducation consiste à le laisser faire tout ce qu’il veut, sans interdit, pour qu’il prenne conscience tout seul du tort qu’il fait aux autres. C’est plus efficace !!!
Derrière la mère et son fils, un jeune homme de dix-neuf ans attend son tour avec quelques courses à la main, dont un pot de confiture de groseilles.
Il dévisse calmement le pot de confiture et le déverse sur la tête de la mère du sale gosse.

La mère se retourne, furieuse.

Le jeune homme la regarde en riant :
  – Voilà, dit-il, moi, j’ai été élevé comme votre fils, je me comporte donc comme je veux !
La vieille dame, à l’avant, se retourne et dit à la caissière :
  – Le pot de confiture… c’est moi qui le paie ! »

J’adore cette histoire, et je pense qu’il faudrait la raconter aux enfants. Cela les ferait beaucoup rire, et un jour ils comprendraient également la morale associée.

Petit clin d’œil : cette histoire m’a été envoyée par un adulte incapable de dire « Non » à ses petits-enfants… Espérons que depuis cet adulte a remis en question ses propres principes d’éducation. ;-)

Car rappelons-le : aimer un enfant ne signifie pas l’autoriser à faire tout ce qu’il veut. Aimer un enfant, c’est aussi être assez fort pour lui imposer des limites et des interdictions justes, et ne pas culpabiliser ensuite. :-)

Si vous voulez son bonheur, vous savez maintenant ce qu’il faut faire. ;-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

L’enfant roi

La politesse paie

De l’inutilité de la culpabilité

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 500 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

Laisser un commentaire

 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe