Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

12 juillet 2014

L’enfant roi

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 14 min

Ils sont parfois très jeunes. Très très jeunes. Parfois ils n’ont même pas 3 ans. Mais vous les repérez, vous repérez leurs parents aussi… ;-)

Ce sont les enfants rois. Les enfants à qui personne ne dit rien. Pas de limite, pas de cadre. Ils n’obéissent pas parce qu’aucun adulte ne leur demande vraiment d’obéir.

Ou bien avec mollesse.

« Attention, si tu n’es pas sage, je te préviens que je vais te prévenir que, peut-être, je vais te gronder !… »

Ou bien c’est le fameux décompte qui s’éternise :

« Je vais compter jusqu’à trois, attention, tu es prêt ? Tu m’obéis sinon… Attention, je vais compter ? Tu n’obéis toujours pas ? Un… deux… deux et quart… deux et demi… attention, je vais bientôt dire « trois » tu sais… Mais enfin, pourquoi ne m’obéis-tu pas ?… »

Que les enfants soient dignes de respect, qu’ils soient intelligents et qu’ils aient des droits, je veux bien. C’est super, je suis contente des découvertes de François Dolto et des actions de l’UNESCO… Mais cela ne signifie pas que les enfants ont tous les droits. Les enfants ne doivent pas être les rois.

Et les parents qui les traitent de cette façon mettent en jeu leur propre bonheur… et celui de leurs chérubins.

Comme me le disait récemment une institutrice : « Certains parents ne savent pas ce qu’ils se préparent à l’adolescence ! »…

Car l’éducation commence tout petit. Réellement tout petit. Un bébé comprend certaines choses. Et il comprend aussi qu’il n’y a pas de limites si ses parents ne veulent pas lui en imposer… Et, comme tout humain, s’il n’y a pas de limites franches, pourquoi ne pas les franchir pour voir jusqu’où on peut aller ?…

Et si, tout petit, un enfant n’obéit pas vraiment à ses parents, pourquoi le ferait-il à l’adolescence ?…

Et cette absence de limite est, pour lui, un vecteur d’angoisse. L’institutrice me le disait : « Nous avons tous besoin de limites, adultes comme enfants, mais c’est d’autant plus important pour les enfants »…

Alors, si vous êtes parents, la prochaine fois que Choubidou-d’amour vous défie, n’hésitez pas à le gronder et à le faire obéir, quitte à ce qu’il boude ou décrète « qu’il ne vous aime plus »… Car d’une part vous tiendrez vraiment votre rôle de parent et d’éducateur, et d’autre part, bien loin de le desservir, vous lui rendrez service et secrètement, il vous estimera plus.

Et pour nous, vos voisins, collègues, parentèles, ce sera également un avantage : moins il y aura d’enfants rois et plus la vie sera belle !… :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Faire le bonheur de ses enfants

Laissez votre Tanguy faire sa lessive !

Compétence : mère de famille

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 450 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

Laisser un commentaire

 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe