Joy369

Le site 100% dédié au bonheur !

13 juin 2014

Les privations intentionnelles

Classé dans : Cas pratique,Les grands principes — joy369 @ 12 h 05 min

A l’évocation du bonheur, la plupart des gens réagissent ainsi : « Le bonheur ? Elle est marrante, elle, mais comment veut-elle que je sois heureux sachant que… » et suit la liste de tous leurs bobos, petits problèmes et autres soucis.

Attention, parfois il y a même des drames, des gros soucis. Cependant, le bonheur est toujours à portée de tous, quelle que soit notre situation. Car être heureux, c’est avant tout un état d’esprit.

Et souvent, nous n’avons même pas de réels « gros problèmes ». C’est juste nous qui nous en faisons une montagne. La fameuse « terribilitis » dont parle Santandreu (cf. la catégorie du même nom pour retrouver les précédents articles sur la théorie de cet auteur).

Ce qui est amusant, c’est que nous avons souvent l’habitude de râler si nous perdons quelque chose, mais nous n’avons pas l’habitude de nous réjouir les moments où nous possédons ce quelque chose.

Prenons par exemple la vue. J’ai la chance d’être « bien voyante ». Je ne suis pas aveugle. Mais est-ce que je m’en réjouis ? Non. Pourtant je devrais. Je connais une amie artiste qui s’était bandée les yeux une soirée entière pour « vivre autrement ». Elle s’était privée intentionnellement de ce sens pour « sentir les choses différemment », pour mieux comprendre ce que vivaient les aveugles, pour apprécier plus justement cette capacité merveilleuse qu’est la vue.

A une époque de ma vie, je m’étais notée que, si j’avais un souci qui me tracassait, il fallait que je porte des chaussures trop petites. Pourquoi ? Tout simplement parce que la douleur physique de mes pieds blessés allait m’ôter mon souci de la tête. ;-)

Je ne le fais jamais mais, les jours où je vois tout en noir, j’y pense et cela me fait sourire.

Si je le faisais, je me priverais intentionnellement de deux pieds en parfaite santé qui ne me font pas mal… Pourtant, pensons-nous souvent à nos pieds indolores ?… Jamais. Nous pensons à eux quand ils sont souffrants. Quand une ampoule nous torture par exemple. C’est idiot, non?

Nous nous focalisons ainsi sur ce qui ne va pas et nous oublions régulièrement de nous féliciter pour tout ce qui va bien.

Peut-être serait-il temps de changer d’état d’esprit et d’apprendre à éprouver de la gratitude pour tout ce qui fonctionne bien dans notre vie ? :-)

Ou bien devons-nous, comme mon amie artiste, nous priver intentionnellement de quelque chose pour enfin apprendre à le savourer ? :-)

Amicalement,

Joy

Si vous voulez lire d’autres articles sur des thèmes similaires, voici :

Joyeux « nouvel état d’esprit ! »

Le pouvoir de notre mental sur notre corps

Vive la plasticité de notre cerveau

Bienvenue !… Vous êtes sur le blog « joy369″, blog dédié au bonheur, qui contient plus de 450 articles sur ce thème.
Si cet article vous a plu, merci de prendre le temps de cliquer sur les liens Facebook, Tweeter ou Google ci-dessous ou bien laissez un commentaire amical. Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement au flux RSS pour ne pas rater les nouveaux articles ou encore taper « joy369″ dans un moteur de recherche pour faire une pause dans la journée… ;-)

Enfin, vous pouvez faire un don à l’auteur via le lien Paypal en haut à droite du site…

Laisser un commentaire

 

Jepensedoncjecris |
Thestrangedoll |
Samublog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Iwannabeperfect
| Kcelin
| Laviedagathe